Coronavirus: nouvelle sortie rassurante de l'OMS    Ouverture d'un consulat à Laâyoune : la Côte d'Ivoire refuse qu'on lui dicte sa conduite dans les relations internationales    Les étudiants en masse dans la rue pour le 52ème mardi consécutif de contestation    Bon début d'année pour les aéroports marocains, Casablanca en tête    Béni Mellal: ils falsifiaient les dossiers de couverture médicale    Banque : des dizaines de milliers de suppressions de postes annoncées dans le monde    Escalade dans l'est de l'Ukraine: un soldat tué, cinq blessés (Kiev)    Virus : en Chine, le « cauchemar logistique » des entreprises étrangères    Le Souverain félicite le Président de la République de Gambie à l'occasion de la fête nationale de son pays    Le Raja pouvait faire mieux…    AGO de la FRMT : Adoption des rapports moral et financier au titre de la saison 2018-2019    FIFM : Rémi Bonhomme nouveau directeur artistique de la 19ème édition    L'Oriental Fashion Show : Rajae Lahlou dévoile sa quête de soi    Un paysage politique recroquevillé!    Secousses telluriques: Au Maroc, la terre a tremblé    PJD : le Maire de Marrakech devant Chambre criminelle chargée des crimes financiers, une deuxième fois    Hooliganisme, monnaie courante    La constitution chilienne au cœur de la contestation populaire…    Programme intégré d'appui et de financement des entreprises, une rencontre dédié aux acteurs régionaux    Travailleurs indépendants : les modalités d'application de la couverture sociale finalisées    Liga: le Real Madrid accroché par le Celta Vigo    La Chronique de Nas: Notre Saint Valentin à nous…    Le thème est axé sur le terrorisme    En Allemagne, les autorités jugent «effrayants» les projets d'attentats déjoués ciblant des mosquées    Maroc Telecom : Les objectifs 2019 largement dépassés    Deuxième édition de la Conférence sur les défis de l'Union africaine : Objectif, renforcer l'intégration et l'émergence du continent    Voici le premier employeur privé étranger au Maroc    L'UE salue l'engagement du Maroc contre la traite des êtres humains    Un joueur du Wydad hospitalisé en urgence (PHOTO)    Championnat du monde de surf : Le Marocain Ramzi Boukhiam remporte l'étape de Hang Loose au Brésil    Starlink : Space X rate l'atterrissage en mer du premier étage de sa fusée    La SNRT rend hommage à Feu Abderahmane Achour    Rebondissements dans l'affaire de corruption du président de commune de Ouled Aissa dans la région de Taroudant    L'image du Maroc au-delà des frontières    La Côte d'Ivoire à l'honneur du "Marocuir" 2020    RAM et British Airways signent un accord de code-share    Mutandis enregistre une hausse de son chiffre d'affaires    85.000 vieilles condamnations liées au cannabis vont être effacées en Californie    Insolite : Robot-serveuse à Kaboul    Festival "Stop drogue" ou quand les arts plastiques se mettent au service de la lutte contre les addictions    L'OSFI organise un atelier de formation sur les NTIC à Oujda    Désaccord au sein de l'UE sur les moyens pour contrôler l'embargo en Libye    Divers sportifs    Participation politique des jeunes au Maroc    Près d'un demi-million de visiteurs au SIEL    La SNRT révèle la nouvelle vision de la chaîne "Attaqafia" au SIEL    Départ en trombe pour "Sonic" au box-office    Voici le nouveau directeur artistique du FIFM    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les anges portent du blanc : Un cri d'alarme contre les abus sexuels sur les mineurs
Publié dans Libération le 27 - 09 - 2018

Le film chinois "Les anges portent du blanc", de Vivian Qu, projeté mardi soir dans le cadre de la compétition officielle de la 12-ème édition du Festival international du film de femmes de Salé (FIFFS), est un cri d'alarme contre les abus sexuels sur les mineurs, dévoilant l'autre visage d'une société déchirée par ce fléau.
Ce long métrage de 105 minutes relate l'histoire de deux collégiennes de 12 ans victimes d'agression sexuelle par un homme d'âge mûr et bien positionné, dont le seul témoin de ce crime, une certaine Mia, est une hôtesse d'accueil qui se trouve en situation irrégulière.
Par peur de perdre son emploi et d'être renvoyée chez elle, Mia refuse au début de témoigner, mais sous pression de l'avocate qui s'est battue pour faire éclater la vérité, elle finit par sortir de son silence.
Cette vérité qui "fâche" et "dérange" va vite être contrefaite pour boucler l'affaire, en usant de tous les moyens (dissimulation de preuves, modification du test médical, chantage, violence...).
A travers ce film, la cinéaste interpelle une société corrompue frappée par une crise de mœurs et lance un appel pour briser le silence et prévenir l'abus et l'agression sexuelle. "Oser dire, Oser agir", tel est le message fort de ce film bien ficelé.
Il s'agit d'un regard critique sur les droits des femmes bafoués, où l'argent est toujours roi.
Le film, qui a été l'an dernier en sélection officielle à la Mostra de Venise, a remporté en 2017 les prix du meilleur film et de la meilleure actrice au Festival international du film d'Antalya (Turquie) et la Montgolfière d'argent au Festival des trois continents à Nantes (France).
La 12è édition du FIFFS, qui se déroule du 24 au 29 septembre, est marquée par la participation de 12 films en compétition officielle des long-métrages, représentant 18 pays des cinq continents, dont 11 seront exclusivement projetés au Maroc.
Sont en lice, "Apatride" de Najiss Nejjar (Maroc), "Lemonade" d'Ioana Uricaru (Roumanie, Canada, Allemagne, Suède), "Slut in a Good Way" de Sophie Lorain (Canada), "The Seen and Unseen (Sekala Niskala)" de Kamila Andini (Indonésie, Pays-Bas, Australie, Qatar) et "Seule à mon mariage" de Marta Bergman (Belgique, France).
Il s'agit aussi de "Los Silencios" de Beatriz Seigner (Brésil, France, Colombie), "Carmen y Lola" d'Arantxa Echevarria (Espagne), "La mauvaise réputation (What Will People Say)" d'Iram Haq (Norvège, Allemagne, Suède), "Maki'la" de Machérie Ekwa (Congo RDC, France), "Les anges portent du blanc" de Vivian Qu (Chine, France), "A deux heures de Paris" de Virginie Verrier (France) et "Jusqu'à la fin du temps" de Yasmine Chouikh (Algérie, France).


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.