Vidéo – But spectaculaire de Boufal face à Yassine Bounou    Casablanca : La réouverture du Complexe Sportif Mohammed V annoncée pour fin mai    Examen des moyens de coopération agricole entre le Maroc et la RDC    Le ministère de la Santé organise la Semaine nationale de vaccination    L'artiste-peintre Abdellah El Haitout expose à Tanger    Les Instances représentatives des communautés israélites marocaines réanimées    ONCF: 2 millions de voyageurs durant les dernières vacances scolaires    SIGPA souligne l'importance de l'agriculture au sein de sa stratégie commerciale    Réouverture du Complexe Sportif Mohammed V    Siam 2019 : Soufiane Alaoui, DG de Soulara    Parlement: Le PAM remplace son chef de groupe    Loi-cadre sur l'enseignement: La CDT prépare ses conseillers    Agriculture durable: CAM s'aligne sur les objectifs de la FAO    Constitution: Référendum en Egypte    Langues = avenir    Cinéma: «Les 3M, une histoire inachevée» Une ode à l'amitié au-delà de la religion    CAN 2019. 56 arbitres en stage de préparation à partir du 28 avril à Rabat    Le roi Mohammed VI donne ses instructions au ministre de l'Intérieur    Rabat hausse le ton : Le Maroc rejette certaines idées et projets improductifs véhiculés au sujet de la question du Sahara    Partenariat en faveur de l'écosystème de la cédraie du Moyen Atlas    L'expertise suisse au service des montagnes marocaines    S.M le Roi offre un dîner en l'honneur des invités et participants au SIAM    L'AMEE sensibilise sur le rôle du pompage solaire    Journée culturelle marocaine en Bulgarie    Bouillon de culture    Remise du Grand prix national de la presse agricole et rurale    Mohamad Salah veut "plus de respect" pour les femmes dans le monde musulman    Vidéo. Le pape lave et embrasse les pieds de douze détenus    La terre a tremblé à Taroudant    Le rapport Mueller n'apporte « aucune preuve » d'ingérence russe, selon le Kremlin    25ème journée de la Botola Maroc Telecom : Avec le derby Wydad-Raja, la course au titre se précise    Marathon international de Rabat : Les migrants sur la ligne de départ    22ème Prix Charjah pour la création arabe : Trois Marocains primés au Caire    Mahjoub Raji: une autre voix s'est éteinte…    Le Maroc aux commandes du réseau MENA de Biosécurité    Algérie: «Le peuple veut qu'ils partent tous!»    Grève des étudiants en médecine. Le spectre d'une année blanche s'éloigne    Oujda : Arrestation d'un Algérien réclamé par les autorités judiciaires de son pays    Mohamed Benabdelkader : La communication contribue au renforcement de la participation à la vie publique    Pôle Nature et vie un voyage en terre connue    Liga : La semaine du titre pour le Barça    Championnats juniors de golf    Communication publique : Le dilemme de la fonction et l'identification de ses rôles    Jiří Oberfalzer : L'Initiative d'autonomie représente une solution durable au Sahara    L'ONU en quête d'unité pour réclamer un cessez-le-feu en Libye    Contribution du Maroc à l'aménagement de la mosquée Al Aqsa et de son environnement    Le Maroc à Abou Dhabi : Ouverture de la 4ème édition dans la capitale émiratie    Tottenham élimine City dans un match d'anthologie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





"Un partenariat novateur au service des compétences"
Publié dans Libération le 19 - 03 - 2019

img class="responsive" style="display:none" src="https://www.libe.ma/photo/art/grande/31741147-29826179.jpg?v=1552914704" alt=""Un partenariat novateur au service des compétences"" title=""Un partenariat novateur au service des compétences"" / img class="not-responsive" src="https://www.libe.ma/photo/art/default/31741147-29826179.jpg?v=1552914734" alt=""Un partenariat novateur au service des compétences"" title=""Un partenariat novateur au service des compétences"" width="708" /
Depuis 1965, le Maroc représente un des principaux pays partenaires de la coopération au développement de la Belgique, et ce compte tenu des relations historiques liant les deux Royaumes. En effet, un partenariat stratégique, diversifié et solide s'est développé entre les opérateurs publics et privés des deux pays permettant ainsi d'asseoir un cadre de coopération novateur dans plusieurs domaines.
La 19ème session de la Commission mixte de coopération au développement entre le Royaume de Belgique et le Royaume du Maroc, qui a eu lieu le 19 mai 2016 à Rabat, a été un tournant déterminant en validant un programme de coopération ambitieux dédié à la thématique de la migration, confortant ainsi la vision prospective du Maroc à la suite de la mise en place d'une nouvelle politique d'immigration et d'asile en 2013. C'est la première fois que la coopération belge intègre la thématique migratoire dans son champ d'activité au Maroc, en plus des secteurs traditionnels d'intervention tels que l'agriculture, la santé, l'eau potable et l'assainissement, l'énergie, la formation professionnelle et l'ingénierie.
L'inscription de la migration dans les priorités des programmes de coopération entre les deux pays témoigne de la volonté irréversible d'aborder les questions relatives à la migration sur la base de valeurs communes, dans le respect total des droits de l'Homme.
Un programme de coopération riche et diversifié dans le domaine de la migration:
Le programme de coopération maroco-belge d'appui à la gestion de la migration pour la période 2016-2020, mis en œuvre en partenariat avec l'Agence belge de développement «Enabel», comporte deux composantes essentielles :
Le projet d'appui à la Stratégie nationale en faveur des MRE «Maghrib Belgium Impulse» a pour objectif de mobiliser les compétences marocaines en Belgique pour contribuer au développement de leur pays d'origine. Ledit projet, réalisé en partenariat avec la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), vise à atteindre les objectifs suivants:
Les Marocains résidant en Belgique sont mobilisés et accompagnés individuellement pour créer et développer leurs projets au Maroc ;
Un accompagnement personnalisé est offert aux porteurs de projets en Belgique et au Maroc ;
Les entrepreneurs disposent de services de "mentoring" et de coaching post-création au Maroc ;
- Un environnement économique favorable est mis en place en Belgique :
- Les institutions belges en charge de la promotion de l'entrepreneuriat et des relations économiques belgo-marocaines assurent une meilleure intégration des MRE dans leurs activités ;
- Des exemples d'entreprises créées par des MRE belges au Maroc sont promus à travers des success-stories.
Le projet d'appui à la Stratégie nationale d'immigration et d'asile «Amuddu» mis en œuvre en partenariat avec l'Entraide nationale et l'Agence nationale de la promotion des emplois et des compétences (ANAPEC) a pour objectif de contribuer à l'intégration des migrants et de mieux gérer les flux migratoires. Il vise à atteindre les résultats suivants :
- L'accès des migrants et des réfugiés aux dispositifs existants d'orientation et de formation professionnelle est mieux assuré ;
- L'accès des migrants et des réfugiés aux dispositifs d'accompagnement à l'auto-emploi et au marché de l'emploi est amélioré ;
- L'action conjointe des structures travaillant dans le domaine de l'intégration économique des migrants est dynamisée et mieux coordonnée.
Une forte communauté marocaine en Belgique: impliquée et dynamique
La communauté marocaine en Belgique, forte de près de 700.000 personnes, représente un vecteur de diversité et de richesse culturelle. La Belgique étant souvent citée comme modèle d'intégration des diasporas dans les tissus social, économique, culturel et politique du pays. La communauté marocaine en Belgique se caractérise par son dynamisme, son implication et son attachement à la mère patrie.
En s'inscrivant dans cette dynamique, le ministère délégué chargé des Marocains résidant à l'étranger et des Affaires de la migration a exprimé ces dernières années une grande volonté de mobiliser ses compétences à l'étranger, en les considérant comme des acteurs incontournables pour le développement économique et social du pays. Ces compétences constituent également un levier essentiel pour l'encouragement de l'investissement, du transfert d'expertise et du savoir-faire en vue de contribuer aux différents chantiers de développement initiés par Sa Majesté le Roi Mohammed VI que Dieu l'assiste. Ce potentiel est constamment sollicité pour participer, d'une manière efficace et efficiente, au processus de développement et de modernité dans lequel le Maroc s'est résolument engagé.
C'est dans ce sens que le Maroc a élaboré une stratégie au profit des Marocains résidant à l'étranger, s'articulant autour de trois axes stratégiques : la préservation de l'identité des Marocains du monde (MDM), la protection de leurs droits et intérêts, et la promotion de leur contribution au développement du pays. Ces axes stratégiques sont déclinés en plusieurs programmes et actions portant, entre autres, sur la promotion des investissements et la mobilisation des compétences.
Les compétences marocaines : un levier de développement
L'un des principaux programmes de la Stratégie nationale en faveur des Marocains résidant à l'étranger concerne la promotion de l'investissement et de l'entrepreneuriat des Marocains du monde. En effet, les compétences marocaines à l'étranger constituent un vecteur potentiel d'investissements au Maroc.
Afin de promouvoir ces investissements, une série de mesures ont été prises, notamment à travers :
- La création de la 13èmeRégion qui est une région virtuelle dédiée aux Marocains entrepreneurs du monde, en partenariat avec la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM). Cette région virtuelle constitue une plateforme destinée aux Marocains entrepreneurs du monde (MeM by CGEM), afin de renforcer l'échange avec leurs homologues au Maroc. Cette plateforme a pour objectifs:
- Encourager les chefs d'entreprise marocains résidant à l'étranger à investir dans leur pays d'origine et faciliter, grâce à leur implication, la promotion et le développement des échanges économiques entre le Royaume et l'étranger ;
- Permettre la mise en réseau des MRE et des différents acteurs économiques au niveau national ;
- Faciliter l'intégration des Marocains résidant à l'étranger dans le tissu économique marocain, afin de les encourager à entreprendre au Maroc ;
- Identifier les meilleurs créneaux d'investissement au Maroc ;
- Le développement de réseaux de compétences MRE par domaine d'expertise (thématiques) et/ou géographiques (par pays / région). Au niveau géographique, les principaux réseaux créés concernent la France, l'Allemagne, le Canada, les Etats-Unis, les Emirats arabes unis, etc. par domaine d'expertise ou thématique, tels que les réseaux d'avocats, de médecins, d'experts en aéronautique, etc ;
- La promotion du fonds de soutien à l'investissement des MRE (Fonds MDM Invest géré par la Caisse centrale de garantie) : ce fonds consiste à financer conjointement avec les banques, les projets de création ou d'extension d'entreprises promus directement par des MRE au Maroc. Afin d'accompagner le plan d'accélération industrielle mené par le Maroc, ce fonds cible parmi ses domaines prioritaires le secteur de l'industrie.
Les Marocains résidant à l'étranger, exemple d'une diversité culturelle et du vivre-ensemble :
Les MRE contribuent au rayonnement de la culture marocaine et des valeurs du vivre-ensemble et de tolérance. C'est dans ce sens qu'un programme axé sur la promotion de la culture et de l'histoire a été mis en place par le ministère pour accompagner nos citoyens à l'étranger, notamment les nouvelles générations considérées comme porteuses de l'identité nationale et la préservation des valeurs nationales.
Organisation du Forum maroco-belge:
Convaincu de la nécessité d'amplifier l'apport des compétences marocaines en Belgique aux différents chantiers de développement initiés par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, le ministère délégué chargé des Marocains résidant à l'étranger et des Affaires de la migration organise le vendredi 22 mars 2019 à Rabat, le Forum maroco-belge sur le thème : « Pour un partenariat au service des compétences marocaines en Belgique».
L'objectif de ce Forum est d'examiner avec tous les partenaires, marocains et belges, les voies et moyens de renforcer la mobilisation des compétences marocaines en Belgique en vue de participer au développement économique, social et culturel des deux pays. Il vise spécifiquement à atteindre les objectifs suivants :
- Consolider les liens des MRE avec leur pays d'origine ;
- Promouvoir les opportunités d'investissement productif au Maroc et en Belgique ;
- Renforcer le rapprochement entre les entreprises belgo-marocaines et le tissu productif dans les deux pays, afin de créer des synergies autour de projets innovants ;
- Bénéficier du savoir-faire des compétences marocaines de Belgique dans les domaines scientifiques, culturels, économiques, etc ;
- Mettre en exergue le rôle de la diaspora dans le rayonnement de la culture marocaine à l'étranger ;
- Préserver l'identité marocaine des jeunes générations de Marocains résidant en Belgique.
Participants :
- Compétences marocaines en Belgique
- Ministres des gouvernements marocain et belge
- Représentants diplomatiques étrangers au Maroc
- Agences de coopération et organisations internationales
- Représentants des départements ministériels et organismes publics marocains
- Chercheurs et experts dans le domaine de la migration dans les deux pays
- Membres des réseaux professionnels.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.