Dakhla, capitale de l'intelligentsia africaine?    48es Assises de la presse francophone: Quand «l'empire des émotions» submerge l'information    Crise du PAM: Une réunion décisive cette semaine    Crowdfunding immobilier: Un business model "freemium"    PLF: Le compromis Benchaâboun sur l'article 9    Engie réorganise son activité au Maroc    L'OMC paralysée par Trump    Présidentielle algérienne: La diaspora vote sous tension en France    48es Assises de la presse francophone: Au pays de Roger Milla, de Manu Dibango et de «l'Afrique en miniature»    Nador: Arrestation d'un individu pour implication dans la constitution d'une bande criminelle    Connaissez-vous (vraiment) la Déclaration des Droits de l'Homme ?    Destitution: Donald Trump et l'affaire ukrainienne    SM le Roi inaugure le Complexe Mohammed VI de football à Salé    Nouvelle nomination au Conseil de Surveillance de Maroc Telecom    Aéronautique: Karim Cheikh réélu président du GIMAS    McLaren confirme le pilote marocain Michael Benyahia pour son programme de développement 2020    Les femmes, cibles "par excellence" de la cyberviolence    S.M le Roi inaugure le Complexe Mohammed VI de football    Rude épreuve tétouanaise pour le Raja    La Finlandaise Sanna Marin Plus jeune chef de gouvernement de la planète    L'intégration financière, un impératif important pour l'Afrique    Des taux désespérément effarants    "Mains de lumière" fait escale à Tétouan    Coup d'envoi à Agadir du Festival international Cinéma et migrations    Mohamed Benabdelkader : La dématérialisation, un des principaux piliers de la transformation de l'administration judiciaire nationale    Coupe de la Confédération africaine de football : Le HUSA et la RSB réalisent de bonnes opérations à l'extérieur    S.A.R la Princesse Lalla Hasnaa préside le Conseil d'administration de la Fondation Mohammed VI pour la protection de l'environnement    L'université et son importance dans l'épanouissement des personnes autistes    SAR la Princesse Lalla Hasnaa préside la cérémonie du 30e anniversaire de l'Association Al-Ihssane    Coupe du Trône des clubs de saut d'obstacles : Le RCSE Dar Es Salam domine le classement des demi-finales    L'égalité genre, prélude à l'autonomisation de la femme    Marrakech : Un musée privé de la musique voit le jour    En Algérie, une présidentielle dont la population ne veut pas    Michael Benyahia, le premier pilote marocain et arabe chez McLaren    Casablanca : Les 41èmes journées de la Ligue pour la santé mentale les 13 et 14 décembre    Accusée d'"irrespect envers le drapeau national", Oum fait une mise au point    Les cimes de la création à Imouzzer Kandar    Sylvestre Amoussou, réalisateur scénariste du Bénin    Le Maroc classé en dessous de la Palestine    Atlantic Dialogues Emerging Leaders : 50 jeunes professionnels de 27 nationalités rejoignent le réseau    La dictature du buzz    Agadir : Grand engouement pour le 1er Salon international de l'arganier    Poutine et Zelensky dialoguent mais actent leurs divergences à Paris    Aziza Jalal remonte sur les planches    Boris Johnson, le Brexit à portée de main    Le capital humain marocain, une ressource qualifiée et performante    Le gouvernement français s'apprête à lever le voile sur sa réforme des retraites    Upton Sinclair Un écrivain socialiste engagé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Driss Lachguar : L'USFP a toujours servi les intérêts de la nation
Publié dans Libération le 19 - 11 - 2019

Le Premier secrétaire de l'USFP, Driss Lachguar, a affirmé que le parti de la Rose qui célèbre, à l'instar de tout le peuple marocain, la Fête de l'Indépendance, a toujours servi les intérêts de la nation au cours des diverses étapes de son histoire. En effet, le parti de la Rose a pris part à l'édification d'un Etat indépendant et moderne, contribué par le biais de ses dirigeants à la construction de la Route de l'unité, participé à la libération de l'économie nationale et à la transition politique (gouvernement d'alternance consensuelle) et accompagné les grands chantiers et les réformes importantes que le Maroc a réalisés sous le nouveau règne.
Dans l'allocution qu'il a prononcée lors d'une rencontre organisée par l'USFP à Kénitra à l'occasion du 60ème anniversaire de la création du parti, le dirigeant ittihadi a souligné que la commémoration de cet anniversaire ne tient pas de la nostalgie, mais qu'elle est tournée vers l'avenir, car « nous militons pour un projet sociétal bénéficiant du consensus national de toutes les forces de modernité et de démocratie ».
Driss Lachguar a aussi loué ce moment historique où la famille ittihadie de Kénitra s'est rassemblée pour réitérer sa fidélité aux sacrifices des Ittihadis de cette province. Il a également salué l'initiative consistant à rendre hommage à certains militants dans le cadre de la réconciliation lancée par le parti.
Il a également évoqué plusieurs figures de proue du parti à Kénitra qui ont milité pour défendre les intérêts du Maroc et les droits politiques et sociaux de ses citoyens, tout en soulignant que l'USFP ne permettra pas aux forces rétrogrades de passer sous silence les sacrifices des militants ittihadis de cette ville pour défendre l'égalité et l'équité sociales.
Driss Lachguar a aussi mis en avant le fait que la nouvelle approche adoptée pour renouveler les structures du parti et lui insuffler du sang neuf, vise principalement à établir des relations ouvertes avec la société et de nouvelles manières de communiquer avec les citoyens et d'élargir leur participation politique, tout en insistant sur l'ouverture aux compétences honnêtes imprégnées d'idées progressistes et des valeurs de démocratie et de modernité et à même de participer à l'édification d'un avenir meilleur.
Il a également souligné que les actions entreprises dans le sens de l'unité et de l'ouverture permettront à l'USFP de s'engager de manière consciente et responsable dans l'accomplissement des tâches historiques qui lui ont été dictées par la conjoncture.
Pour sa part, Bachir El Jabri, secrétaire provincial à Kénitra, a affirmé que « la célébration du 60ème anniversaire de l'USFP qui coïncide avec la Journée de la fidélité est une reconnaissance des sacrifices des militantes et des militants du parti ».
Il a également souligné que les racines de l'USFP sont profondément ancrées dans le Mouvement national et que ses fondateurs ont lutté contre le colonialisme. Ce parti, a ajouté Bachir El Jabri, a eu des martyrs et ses militants ont souffert de l'exil et de la prison afin qu'un nouveau Maroc démocratique et moderne soit édifié et que la justice sociale puisse régner.
Il convient de rappeler que cette rencontre intervient après la grand-messe organisée le 29 octobre dernier au Théâtre Mohammed V à Rabat pour commémorer le 60ème anniversaire de la création du parti qui a coïncidé avec celui de la disparition du martyr Mehdi Ben Barka.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.