La CSMD organise une séance d'écoute avec le HCP    Délimitation des frontières maritimes du Maroc : Les textes passent au parlement, la presse ibérique panique    Politique foncière: Une remise à plat s'impose, recommande le CESE    Tanger Med : solutions dématérialisées pour l'export agroalimentaire    Walid Regragui quitte le FUS pour Al-Duhail    Virus: La Chine redoute une mutation, l'OMS en conclave    Système statistique national: Le sujet de la réforme enfin sur la table    Naufrage de la «rasd» en Amérique latine    Le PPS rend hommage au militant et à l'intellectuel engagé    Abdelkader Ababou: adieu l'artiste doux…    La Grèce sur le point d'être présidée pour la première fois par une femme    Le Groupe dresse son bilan 2019 : Renault Maroc performe à nouveau avec près de 400.000 véhicules produits    Botola Pro D1 : Le Wydad de Casablanca nouveau leader    Coupe arabe U-20 : Le Maroc dans le groupe B    CAN-2020 de futsal : Objectif, conserver le titre    Procès en destitution de Trump: Mardi glacial au Capitole    L'opposition russe en désarroi après la réforme éclair de Poutine    Au titre de l'année 2019 : 80 rencontres culturelles dans 35 cafés littéraires de par le Maroc    Improvisation sur «Des tranches de vie nées du néant»    "Mon corps, ma liberté", un mouvement sur les pas de "El Violador eres tu!    Italie: Les «sardines» défient Salvini…    La Caravane «Maroc-Innov» fait escale à Chichaoua au profit des jeunes porteurs de projets    Taroudant : Un couple soupçonné d'agression sur sa fille    Sommet UK-Afrique : Le Maroc en force à Londres    Perspectives prometteuses pour l'économie nationale : La DEPF table sur un taux de croissance de 3,7% en 2020    Burkina Faso : 48 heures de deuil national après une nouvelle attaque terroriste    Retraites : la CGT a mis à l'arrêt la plus grande usine hydro-électrique de France    L'enfant terrible de la mode Jean-Paul Gaultier raccroche au sommet de la gloire    Lamia Tazi nommée PDG du laboratoire pharmaceutique Sothema    Edito : Nouvelle victoire    Classement Rekrute: Qui sont les 25 employeurs les plus attractifs?    Arrestation à Meknès d'une vagabonde pour enlèvement présumé d'un nourrisson    Le sommeil contrecarre le larcin planifié par un Marocain dans un complexe commercial en Italie    Le directeur sportif du FC Séville”Monchi”: Youssef En Nesyri a un énorme potentiel    Didier Six,l'entraîneur de la Guinée: C'est vrai que le plus gros morceau, c'est le Maroc    Venezuela: Pompeo annonce plus d'actions contre la "tyrannie" de Maduro    L'artisanat, un miroir ondoyant mais luisant d'espoir aux mains de l'artisan    Les drones pourraient bientôt voler comme des oiseaux    Insolite : Le chat fugueur    Ces stars mariées à leur amour de jeunesse    Session de formation sur l'arbitrage en sports collectifs    Vers un deuxième acte de l'affaire Tiazi    La Chambre des conseillers s'ouvre aux ONG    Jean-Paul Carteron : Dakhla sera la future Floride du Maroc    Colloque sur le financement de l'économie nationale à la Chambre des représentants    Le caftan marocain brille de mille feux à Paris    Le patrimoine amazigh à l'honneur à Imintanoute    Forum national des créations de l'enfant à Fès    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Participation du Maroc à la conférence ministérielle des pays voisins de la Libye
Publié dans Libération le 08 - 12 - 2019

Le Maroc a été invité à la conférence ministérielle des pays voisins de la Libye, qui s'est tenue vendredi à Rome.
S'exprimant lors de cette réunion, à laquelle ont participé, outre le Maroc et l'Italie, la Libye, l'Egypte, l'Algérie, le Soudan, le Niger, le Tchad et la Tunisie, le ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Mohcine Jazouli, a affirmé que le Royaume demeure disposé à jouer un rôle important et à apporter sa contribution pour voir la question libyenne résolue dans les meilleurs délais et de manière définitive.
Il a indiqué que "le Maroc est animé par un seul objectif, celui de voir les Libyens réussir le dialogue et le processus de réconciliation nationale pour la restauration de la paix et de la stabilité".
Au cours de cette réunion, organisée à l'initiative du ministère des Affaires étrangères italien en marge de la 5ème édition des Dialogues méditerranéens, le ministre délégué a relevé que "le Maroc qui suit avec une grande inquiétude la situation dans ce pays frère et les conséquences qui en découlent, en termes de pertes de vies humaines et son impact sur la stabilité du pays et de toute la région, a toujours exhorté toutes les parties libyennes à privilégier l'intérêt suprême et à adhérer sérieusement au processus politique".
Mohcine Jazouli a affirmé, dans ce sens, que le Royaume se joint aux appels des Nations unies en faveur de la création d'un environnement politique et sécuritaire propice, en vue de relever les immenses défis qui pèsent lourdement sur la population civile.
La communauté internationale, dans son soutien à la Libye, devrait manifester un élan de solidarité beaucoup plus fort et parler d'une voix unifiée et forte, afin d'éviter une guerre civile et parvenir ainsi à une issue politique en Libye, a-t-il plaidé lors de cette réunion à laquelle a assisté l'ambassadeur du Maroc en Italie.
Il a rappelé, à ce propos, que le Maroc, qui s'est investi dans une approche constructive et sérieuse ayant permis la signature, le 17 décembre 2015 à Skhirat, de l'accord politique, considère depuis lors que le gouvernement d'Entente, issu de cet accord, demeure l'interlocuteur officiel et unique et a émis le souhait de mettre un terme aux divisions politiques, et soulager la souffrance du peuple libyen.
Il a souligné, en outre, que "le Maroc dénonce les interventions externes dans la crise libyenne qui entravent la conclusion d'un accord entre les différents protagonistes libyens. Ces ingérences en Libye ont un impact sur le plan interne et régional", a-t-il dit, notant que "le dialogue demeure la voie idéale pour traiter toutes les questions entre les différentes parties libyennes dans la mesure où l'option militaire ne peut que compliquer davantage la situation en Libye et affecter la stabilité et la sécurité de ses citoyens".
Il a relevé, à cet égard, que le Maroc est favorable à toute initiative pouvant mener les parties libyennes à revenir à la table des négociations et ne ménagera aucun effort pour soutenir toute initiative ayant pour objectif l'appui aux efforts des Nations unies en vue d'organiser une conférence inter-libyenne et parachever la transition démocratique dans ce pays frère.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.