«Avoir un bon réseau est utile dans l'insertion sociale et professionnelle future»    Vrai ou Fake sur la covid-19 au Maroc, vendredi 5 juin    «De la nécessité de la réforme et restructuration du secteur des ICC»    ADM invite les usagers à vérifier leur solde Jawaz    La vérité derrière le mensonge    Le coût du confinement en Afrique s'élève mensuellement à 09 milliards de dollars    La province de Khouribga désormais indemne du coronavirus    Covid-19: Quand les contes populaires font front à l'impact de l'épidémie    Cyclisme: Prudence et sécurité, maîtres mots de la reprise    Exclu-Al Bayane: Boutaib en discussion avancée avec un club de la Botola    Afghanistan: Les troupes US bientôt «at home»?    Coronavirus: une baisse de 54,6% du trafic aérien au mois de mars 2020    Coronavirus : 81 nouveaux cas, 8003 au total, jeudi 4 juin à 18h    Reprise des vols: La Turquie conclut un accord préliminaire avec le Maroc    Aérien: Ce que risquent de perdre les compagnies africaines    Le virus prépare une révolution monétaire    Parlement: Les conseillers préparent leur déconfinement    Covid19: 81 nouveaux cas ce jeudi à 18H00    Article 1062894    Modèle de développement: Des pistes de relance pour Fès-Meknès    Débat sur la place de la culture dans le Maroc d'après-pandémie    Bientôt le retour du public dans les stades d'Italie    Hamza El Hajoui : Le sport joue un rôle économique et social créateur de valeur ajoutée et d'opportunités d'emploi    Yassine Boujouama signe son premier contrat pro avec Bordeaux    Retour d'expérience et stratégies de déconfinement    Le tourisme et le transport seront essentiels à la reprise de l'économie nationale après la crise    Cannes s'offre Wes Anderson, François Ozone et Steve McQueen dans la sélection officielle    La stratégie de développement durable remise sur le chantier    La ministre de la Solidarité détaille son action devant la commission parlementaire des secteurs sociaux    Opération exceptionnelle d'établissement des CNIE pour les MRE    Covid-19 aidant, SAMIR met à disposition ses bacs de stockage    Les éclaircissements de la Chabiba ittihadia    Venezuela: La pandémie comme vecteur de rapprochement…    Italie: le foot avec des spectateurs au stade, déjà?    Des journaux nord-macédoniens soulignent la reconnaissance internationale croissante de la marocanité du Sahara    Covid-19: Débat sur la place de la culture dans «le Maroc d'après»    Rabat revient, doucement et sûrement, à la vie…    Pétrole: Les cours reprennent timidement    Le scénariste Hassan Lotfi n'est plus    Le Polisario dans la nasse de la justice espagnole    Youssouf Amine Elalamy lauréat du prix Orange du livre en Afrique    Prolongation de l'exposition "Maroc: une identité moderne" à l'Institut du monde arabe de Tourcoing    De la distanciation littéraire: Tentative de réflexion    Formatage néolibéral, débat et combat    Foot: LaLiga fixe le calendrier de reprise    L'Amérique et ses démons    Décès à Tanger de la libraire et éditrice Marie-Louise Belarbi    Message de condoléances d'Abbas El Fassi    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les Etats-Unis tuent Qassem al-Rimi au Yémen
Publié dans Libération le 08 - 02 - 2020

Les Etats-Unis ont annoncé jeudi avoir "éliminé" au Yémen Qassem al-Rimi, chef yéménite d'Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa), un groupe jihadiste dont se sont réclamés des auteurs d'attentats anti-occidentaux.
"Sur les instructions du président Donald Trump, les Etats-Unis ont mené une opération antiterroriste au Yémen et ont réussi à éliminer Qassem al-Rimi, fondateur et chef du groupe Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa)", a annoncé dans un communiqué la Maison Blanche.
Sous la direction d'al-Rimi, Aqpa a perpétré "des violences inqualifiables contre des civils au Yémen et a cherché à perpétrer et inspirer de nombreuses attaques contre les Etats-Unis et nos forces", a ajouté le texte.
La mort de Qassem al-Rimi "affaiblit davantage Aqpa et le mouvement mondial Al-Qaïda et cela nous rapproche de l'élimination des menaces que ces groupes posent à notre sécurité nationale", a également justifié la Maison Blanche.
Selon l'exécutif américain, al-Rimi avait rejoint Al-Qaïda dans les années 1990, travaillant en Afghanistan pour Oussama Ben Laden, responsable des attentats du 11 septembre 2001 commis aux Etats-Unis.
Aqpa a profité de l'affaiblissement du pouvoir central au Yémen pour renforcer son emprise dans le sud et le sud-est du pays, ravagé par la guerre depuis mars 2015.
Le groupe Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa) avait revendiqué la fusillade perpétrée début décembre dans une base militaire américaine à Pensacola, en Floride, ayant tué trois marins, selon un communiqué dimanche du centre américain de surveillance des sites islamistes SITE.
"Dans un discours audio de son chef, Qassem al-Rimi, Aqpa a revendiqué l'attaque en décembre 2019 de la base aéronavale de Pensacola", avait rapporté SITE.
La diplomatie américaine avait doublé en 2018 la récompense offerte pour la capture de Qassem al-Rimi, la faisant passer de 5 à 10 millions de dollars.
Celui-ci était aussi sous le coup de sanctions du Trésor américain et de l'ONU pour sa participation à un attentat meurtrier près de l'ambassade des Etats-Unis à Sanaa et pour son soutien supposé au jeune Nigérian Umar Farouk Abdulmutallab qui, le jour de Noël 2009, avait tenté de faire sauter un vol Amsterdam-Detroit en cachant des explosifs dans son slip.
Les Etats-Unis ont intensifié leurs frappes par drones visant Al-Qaïda dans la péninsule arabique depuis l'arrivée à la Maison Blanche de Donald Trump.
Le président américain a par ailleurs autorisé d'autres frappes au Moyen-Orient, comme celle qui a tué début janvier à Bagdad le puissant général iranien Qassem Soleimani, un commandant des Gardiens de la Révolution.
En 2011, l'imam Anwar al-Awlaki, ex-recruteur très influent d'Al-Qaïda, né et élevé aux Etats-Unis avant de rejoindre le réseau d'Oussama ben Laden au Yémen, avait été tué par une frappe de drone.
Une frappe similaire avait éliminé le précédent chef d'Aqpa, Nasser al-Wahishi, en 2015.
Jalal Belaïdi, alias Abou Hamza al-Zinjibari, un important dirigeant d'Al-Qaïda dans la péninsule arabique, a lui péri début 2016 avec deux de ses gardes du corps lorsque leur voiture a été pulvérisée par une attaque de drone américain.
Les frères Chérif et Saïd Kouachi, auteurs de l'attaque le 7 janvier 2015 au siège de l'hebdomadaire satirique Charlie Hebdo à Paris, s'étaient réclamés d'Al-Qaïda dans la péninsule arabique.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.