Royaume du Maroc Un horizon vertical    CHAN : La RDC bénéficiaire de la 1ère journée du groupe « B »    Exercice naval conjoint entre la Marine Royale et l'US Navy    Bernard Casoni, nouvel entraîneur du MCO    Manifestation sportive au sein de l'UH2C pour inciter les jeunes à pratiquer le sport    Evolution du coronavirus au Maroc : 806 nouveaux cas, 459.671 au total, dimanche 17 janvier 2021 à 18 heures    Notre objectif est de retarder l' arrivée au Maroc de la nouvelle souche de la Covid-19 et de limiter sa propagation    Le rêve ou l'illusion sont forcément de l'autre côté    Ben Affleck évoque les violentes critiques à l'époque de son couple avec Jennifer Lopez    Bong Joon-ho présidera le jury du Festival de Venise    Les employés du Groupe Sentissi en visite au passage d'El Guergarat    L'Opinion : Susciter l'adhésion des sceptiques    Achraf Hakimi vendu à crédit par le Réal, l'Inter en défaut de paiement !    Yahya Abounizar, artiste peintre au parcours éloquent...    3è réunion de la Commission nationale du suivi et de l'accompagnement    Pas de solution en dehors de l'initiative d'autonomie    Le Maroc a réalisé des acquis stratégiques dans ses provinces Sud    La Marine Royale avorte une opération de trafic de chira au large de cap spartel    Agadir, à l'aune de génération de réformes!    WhatsApp repousse la modification de ses conditions d'utilisation    Azilal : campagne de chirurgie générale au profit des zones touchées par la vague de froid    Mondial de Handball : Face aux Islandais, dernière chance pour les Marocains, mais... difficile !    Fusion : PSA et FCA officiellement unis    Maroc : l'Ukraine pourrait détrôner la France comme premier fournisseur de blé    Une entreprise américaine investit dans le projet du développement du premier robot humanoïde marocain    Biden promet une série de décrets dès mercredi    Confessions dominicales : Témoignage édifiant en réponse aux chantres du défaitisme    La jeunesse partisane appelle au renforcement de sa représentation politique    L'Agence marocaine antidopage tient à Rabat son premier conseil d'administration    Officiel: le Maroc désigné pays-hôte    Ronaldo: «Le Real a eu tort de laisser partir Hakimi»    Défis et perspectives de l'aménagement territorial post Covid-19    Agriculture-Pluies: l'année s'annonce prometteuse    Marc Thépot, une nouvelle vie    Vient de paraître : «Le Secret de la lettre» de Mohammed Ennaji    Les temps sont durs pour Mohamed Ismaïl!    Abdelkhaleq JAYED : Dans l'envers des pages une réflexion sur le temps, les sons, les couleurs et les signes    Bank Of Africa veut cofinancer l'investissement chinois en Afrique    La situation politique et sociale en Algérie est "désastreuse"    L'Arabie saoudite et le Qatar rouvriront leurs ambassades respectives «dans les prochains jours»    UGTM : Moulay Brahim El Othmani nouveau président du Conseil d'administration de la MGPAP    Covid-19 : 1 million de doses du vaccin chinois Sinopharm sont arrivées en Serbie    e-commerce : la Covid-19 dope le marché en 2020    Le Président américain accorde la Légion du mérite des Etats-Unis au Roi Mohammed VI    SM Le Roi Mohammed VI décoré de la "Legion of Merit, Degree Chief Commander"    Biden dévoile un plan de relance de 1.900 milliards de dollars    Sénat américain. Les émeutiers voulaient « capturer et assassiner des élus »    Normalisation? Il n'y a jamais eu vraiment de rupture    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les Etats-Unis tuent Qassem al-Rimi au Yémen
Publié dans Libération le 08 - 02 - 2020

Les Etats-Unis ont annoncé jeudi avoir "éliminé" au Yémen Qassem al-Rimi, chef yéménite d'Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa), un groupe jihadiste dont se sont réclamés des auteurs d'attentats anti-occidentaux.
"Sur les instructions du président Donald Trump, les Etats-Unis ont mené une opération antiterroriste au Yémen et ont réussi à éliminer Qassem al-Rimi, fondateur et chef du groupe Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa)", a annoncé dans un communiqué la Maison Blanche.
Sous la direction d'al-Rimi, Aqpa a perpétré "des violences inqualifiables contre des civils au Yémen et a cherché à perpétrer et inspirer de nombreuses attaques contre les Etats-Unis et nos forces", a ajouté le texte.
La mort de Qassem al-Rimi "affaiblit davantage Aqpa et le mouvement mondial Al-Qaïda et cela nous rapproche de l'élimination des menaces que ces groupes posent à notre sécurité nationale", a également justifié la Maison Blanche.
Selon l'exécutif américain, al-Rimi avait rejoint Al-Qaïda dans les années 1990, travaillant en Afghanistan pour Oussama Ben Laden, responsable des attentats du 11 septembre 2001 commis aux Etats-Unis.
Aqpa a profité de l'affaiblissement du pouvoir central au Yémen pour renforcer son emprise dans le sud et le sud-est du pays, ravagé par la guerre depuis mars 2015.
Le groupe Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa) avait revendiqué la fusillade perpétrée début décembre dans une base militaire américaine à Pensacola, en Floride, ayant tué trois marins, selon un communiqué dimanche du centre américain de surveillance des sites islamistes SITE.
"Dans un discours audio de son chef, Qassem al-Rimi, Aqpa a revendiqué l'attaque en décembre 2019 de la base aéronavale de Pensacola", avait rapporté SITE.
La diplomatie américaine avait doublé en 2018 la récompense offerte pour la capture de Qassem al-Rimi, la faisant passer de 5 à 10 millions de dollars.
Celui-ci était aussi sous le coup de sanctions du Trésor américain et de l'ONU pour sa participation à un attentat meurtrier près de l'ambassade des Etats-Unis à Sanaa et pour son soutien supposé au jeune Nigérian Umar Farouk Abdulmutallab qui, le jour de Noël 2009, avait tenté de faire sauter un vol Amsterdam-Detroit en cachant des explosifs dans son slip.
Les Etats-Unis ont intensifié leurs frappes par drones visant Al-Qaïda dans la péninsule arabique depuis l'arrivée à la Maison Blanche de Donald Trump.
Le président américain a par ailleurs autorisé d'autres frappes au Moyen-Orient, comme celle qui a tué début janvier à Bagdad le puissant général iranien Qassem Soleimani, un commandant des Gardiens de la Révolution.
En 2011, l'imam Anwar al-Awlaki, ex-recruteur très influent d'Al-Qaïda, né et élevé aux Etats-Unis avant de rejoindre le réseau d'Oussama ben Laden au Yémen, avait été tué par une frappe de drone.
Une frappe similaire avait éliminé le précédent chef d'Aqpa, Nasser al-Wahishi, en 2015.
Jalal Belaïdi, alias Abou Hamza al-Zinjibari, un important dirigeant d'Al-Qaïda dans la péninsule arabique, a lui péri début 2016 avec deux de ses gardes du corps lorsque leur voiture a été pulvérisée par une attaque de drone américain.
Les frères Chérif et Saïd Kouachi, auteurs de l'attaque le 7 janvier 2015 au siège de l'hebdomadaire satirique Charlie Hebdo à Paris, s'étaient réclamés d'Al-Qaïda dans la péninsule arabique.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.