Le football français en deuil : De Marseille à toute la L1, hommage unanime à Pape Diouf    Covid-19: le Maroc enregistre un 40ème décès    Confinement : L'audience TV explose    Larbi Alaoui Belrhiti : « Nous nous sommes engagés à respecter les normes sanitaires »    Cours de change: devises vs Dirham marocain    En Guinée, le président Alpha Condé, 82 ans, obtient une très large majorité parlementaire    Mustapha Adib, ex-espion des services de l'hexagone, tombe bien bas    Un joueur du FUS se blesse pendant ses entraînements à domicile    Adieu Si Fadel    Lutte anti-coronavirus : Evacuation d'un grand marché populaire à Laâyoune    Coronavirus : après le Maroc, l'Afrique subsaharienne se rue sur la chloroquine    Dette : Quel geste politique demandé au Maroc ?    Décès de Marcel Botbol à cause du Covid-19: ce que l'on sait    Balance commerciale : Le déficit s'aggrave à 2%    Commerce extérieur : Les indices reculent au quatrième trimestre 2019    Un 1er cas testé positif au coronavirus déclaré à Azilal    Voici le temps qu'il fera ce jeudi    Brèves Internationales    Parlement: Dispositif exceptionnel pour la session du printemps    Les réserves des centrales syndicales    L'artiste marocain Marcel Botbol meurt du coronavirus    Nouvelle pauvreté et nouvelles solidarités en Italie    Le Maroc n'y échappera pas    L'ONEE prend des dispositions spéciales pour préserver son personnel    Le coaching mental, un impératif pour les sportifs à l'heure du confinement    Le ministère de la Santé étoffe sa communication    Des patients guéris du coronavirus livrent leurs témoignages    Des sans-abris hébergés par des ONG de Tanger    Report des Jeux méditerranéens d'Oran à 2022    Après la crise sanitaire, vers un foot plus vertueux ?    La Chambre des représentants mobilisée pour répondre aux exigences de la situation sanitaire    De la culture gratuite pour combattre l'ennui du confinement    Le rappeur français Booba prêche le respect des mesures préventives    Les musiques reposantes ont le vent en poupe    Sancho, le digne héritier de CR7 à United?    Le CCM divertit les citoyens marocains en période de confinement    Mali: Des législatives entre terrorisme et coronavirus…    Coronavirus : L'Arabie saoudite appelle à reporter les plans du hajj    Fadel Iraki, le cofondateur du “Journal Hebdo”, n'est plus    Coronavirus : A quand une audition des responsables gouvernementaux marocains ?    Le Gadem pense fort aux socio-économiquement isolés ou plus vulnérables    Institut national des sciences de l'archéologie et du patrimoine : Les filières d'enseignement et de recherche publiées au BO    Un projet terroriste déjoué en Tunisie    Ça ne va pas si mal que ça pour nos étudiants au Canada    La production dans la construction en hausse de 3,6% dans la zone euro    WAC-EST: Le TAS fixe une nouvelle date    Liga: Real Madrid va finalement baisser les salaires de ses stars    La demande explose pour les banques alimentaires new-yorkaises    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





85.000 vieilles condamnations liées au cannabis vont être effacées en Californie
Publié dans Libération le 18 - 02 - 2020

Plus de 85.000 condamnations mineures liées au cannabis, pour certaines vieilles de près de 60 ans, vont être automatiquement effacées des casiers judiciaires grâce à un "programme pilote" lancé en Californie, où l'usage et la vente de cannabis à titre récréatif ont été légalisés depuis 2018.
Cette mesure "va être un soulagement bien mérité pour les populations de couleur qui ont souffert de manière disproportionnée des conséquences injustes des lois de notre nation" en la matière, a déclaré jeudi dans un communiqué Jackie Lacey, procureure du comté de Los Angeles où quelque 66.000 condamnations vont être effacées.
Les experts estiment que la consommation et la vente de cannabis concernent dans les mêmes proportions toutes les origines ethniques et culturelles. Pourtant, une étude réalisée en 2016 montrait que les noirs américains, qui ne représentent que 6% de la population californienne, constituaient près de 25% des détenus emprisonnés exclusivement pour des infractions ou crimes liés au cannabis.
Sur les quelque 53.000 personnes au total concernées par la mesure d'effacement dans le comté de Los Angeles, 32% sont noires, 45% latino-américaines et 20% blanches, relèvent les services de la procureure.
Ces condamnations, dont certaines remontaient jusqu'à 1961, sont souvent un frein à l'emploi ou à la recherche d'un logement. La loi californienne qui avait légalisé l'usage et la vente du cannabis à titre récréatif prévoyait aussi la possibilité pour les personnes condamnées pour des délits cessant de facto d'exister (possession, vente ou cultures de petites quantités de cannabis, etc.) de demander à un juge de les effacer de leur casier judiciaire.
Mais le processus devait être initié par les condamnés eux-mêmes, il était ardu et coûteux et seules 3% des personnes éligibles se sont par conséquent manifestées.
Une ONG baptisée Code for America, dont le but est d'aider les pouvoirs publics américains à entrer dans "l'ère numérique", a donc noué un partenariat avec plusieurs comtés californiens pour leur proposer un algorithme capable de repérer automatiquement les cas éligibles.
"Cette technologie peut analyser l'éligibilité de milliers de condamnations en quelques secondes, ce qui dispense les équipes du procureur d'éplucher un par un les cas dans les archives criminelles", se félicitent les services de Mme Lacey.
"C'est la nette démonstration qu'un effacement automatique sur une grande échelle est faisable et peut aider à réparer les injustices", lance Evonne Silva, responsable des questions judiciaires au sein de Code for America.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.