Diffusion de fausses informations sur des cas présumés d'infection : Deux filles arrêtées à Tanger    Bank Al Maghrib: Adoption de nouvelles mesures de politique monétaire et prudentielles    Coronavirus : 120 nouveaux cas en 24 heures, 479 au total    OMS : des prévisions inquiétantes pour le Maroc ? C'est faux !    Gestion de la relation client : Webhelp répond aux fake news    Covid-19: Ces solidaires… pour plaire    L'examen cyclique de l'humanité!    Covid-2019: un peu de souffle pour le MASI    Les effets du COVID-19 sur l'alimentation et l'agriculture à l'échelle mondiale    ADM maintient ses services sur le réseau autoroutier au standard de sécurité et de qualité    Le virus de la discorde met à mal l'unité de l'UE    Un test en cinq minutes pour les automobilistes aux EAU    La FRMF lance une série de vidéos au profit des footballeurs confinés    Abderrahim Nouri : Ça se passe bien avec Appie    Outre les meetings de Stockholm et Naples : La Diamond League reporte le meeting de Rabat    Le coronavirus chasse les dirigeants du Polisario des camps de Tindouf    Le quotidien du Premier secrétaire de l'USFP durant le confinement sanitaire    Les aides du Fonds spécial face à un dilemme de ciblage    Des médecins militaires appelés à la rescousse à Tiznit, Tan Tan et Taza    Appui de l'Union européenne au Fonds spécial pour la gestion du Covid-19    La capacité litière de réanimation passera à 3.000 unités sous peu    La Fédération royale marocaine de handball donne 200.000 DH    "Les artistes luttent contre le déplaisir du confinement    Bob Dylan sort une chanson taillée pour cette période    Le Bolchoï diffuse ses meilleurs spectacles sur YouTube    Algérie : le journaliste Khalid Drareni incarcéré en détention préventive    Vahid: Taarabt, un nouvel homme    Une journée mondiale du théâtre pas comme les autres    Coronavirus : lourd bilan en Espagne, avec 838 morts en 24 heures    Banque Populaire : les crédits immobiliers reportés pour les personnes impactées    Sondage: la cote de popularité de Macron s'envole    Hongrie: Viktor Orban renforce ses pouvoirs…    Coronavirus: décès de l'ex-ministre Patrick Devedjian    McDonald's sert quotidiennement des repas gratuits    Coronavirus/Juve: le salaire de Cristiano Ronaldo va baisser    NT7arko f'dar! La MDJS lance une application pour bouger à la maison    Nasr Mégri chante « Corona »    CNDP et AMRC se mobilisent pour faciliter le télétravail    Le Président de la Commission de l'Union africaine, testé négatif au coronavirus    Coronavirus : le Président américain promulgue le plan de sauvetage massif de l'économie    Santé, nutrition et condition physique : La FRMF lance une série de vidéos au profit des footballeurs confinés    Coronavirus: le bilan s'alourdit en Algérie    L'Union européenne appuie les efforts du Maroc pour faire face à la pandémie du Covid-19 avec un budget immédiat de 150M €    Ahmed El Khichen, auteur autodidacte, transforme son salon de coiffure en librairie    Bonne nouvelle pour les Marocains établis en France (PHOTO)    Samira Said lance «Waqiâ Majnoun»    Pourquoi avons-nous besoin de la pensée rationnelle contre les manipulations fantaisistes?    Abdelhak Nouri: on en sait plus sur son état de santé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La question du jour : Mattéo Guendouzi peut-il être sélectionné en équipe nationale ?
Publié dans Libération le 19 - 02 - 2020

Pétri de talents, Mattéo Guendouzi est sur une pente dangereusement glissante. D'abord, parce que depuis le renvoi du technicien espagnol Unai Emry d'Arsenal, qui était à l'origine de son arrivée au nord de Londres en provenance de Lorient (D2 française), le milieu de terrain, surnommé dans le passé, le chouchou d'Unai par ses coéquipiers, a vu son temps de jeu fondre comme neige sous un soleil d'été suite au recrutement de Mikel Arteta, l'ex-adjoint de Guardiola à City. Ensuite, parce que ses problèmes de comportement et notamment une certaine immaturité vont certainement l'éloigner encore plus du onze des Canonniers dont il était un élément indiscutable.
Hormis un rendement devenu médiocre quand il a la chance d'être sur le terrain, son langage corporel en dilettante et une attitude jugée irrespectueuse auraient été à l'origine d'une brouille entre l'ex-U-17 du PSG et son nouvel entraîneur. Pour les fans d'Arsenal, la chose est consommée depuis belle lurette, à force d'entendre le jeune milieu de terrain insulter père et mère, à tort et à travers, sur les vidéos publiées par le Community Manager des Gunners. Ce dernier, ne maîtrisant pas la langue de Molière, n'est pas en mesure de juger de la vulgarité des propos de Guendouzi, comme en attestent ceux audibles dans un extrait publié il y a quelques jours, mettant en scène les joueurs dans le désert de Dubaï.
Absent du groupe d'Arsenal dimanche qui s'est imposé à domicile face à Newcastle (4-0), le natif de Poissy, en région parisienne, aurait d'ailleurs été sanctionné, selon le tabloid britanique Telegraph, pour une dispute avec le coach Mikel Arteta lors du stage hivernal dans l'émirat. Le nouvel homme fort des pensionnaires de l'Emirates stadium n'aurait aucunement apprécié l'attitude de Guendouzi. Excédé par le langage corporel de l'homme à la tignasse abondante, le coach et son joueur ont eu une altercation lors d'un entraînement, avant que la dispute ne se prolonge à l'hôtel. D'où la première mise à l'écart de Guendouzi depuis l'été.
Interrogé sur le sujet lors de la traditionnelle conférence d'après-match, le technicien espagnol n'a pas fait dans la compassion. «Les joueurs qui, à mon avis, s'entraînent le mieux, se comportent le mieux et sont le plus appliqués à faire sur le terrain ce que nous demandons, sont les joueurs sélectionnés », a-t-il confié. Et selon le Telegraph, le problème serait encore plus grave.
En tout cas, Didier Deschamps, qui a déjà convié Guendouzi, une fois à Clairefontaine, le fief des équipes nationales françaises, en septembre dernier, risque de ne pas du tout voir d'un bon oeil l'attitude de Mattéo. D'autant plus qu'il est de ceux qui donnent beaucoup d'importance à la logique de groupe et aux différents comportements des uns et des autres et sélectionnent toujours le meilleur groupe et pas forcément les meilleures individualités. Autrement, il est plus que probable que Guendouzi ne soit plus éligible à l'EDF dans l'esprit de Deschamps qui, rappelons-le, n'a pas hésité à écarter Benzema, Lacazette ou encore Rabiot pour des problèmes de comportement. Et comme le champion du monde 98 sera encore à la tête des Bleus pour un bon bout de temps, l'avenir de Guendouzi s'assombrit de plus en plus en équipe de France. Du coup, il ne serait pas étonnant qu'il fasse marche arrière et pense à l'éventualité de jouer pour le Maroc alors qu'il y a quelques mois, ce scénario tenait du domaine de la fiction. D'autant qu'il n'a pas encore porté le maillot de l'EDF.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.