Covid-19: Employeurs affiliés à la CNSS, ceci vous concerne    Marché national et coronavirus : l'approvisionnement est normal et les prix sont stables    Coronavirus : Crédit Agricole du Maroc décide du report des échéances de crédits    Contaminé par le coronavirus, voici les dernières nouvelles du prince Charles    Coronavirus: le wali de Marrakech a pris une nouvelle décision    La Plateforme «Allo 300» enregistre près de 38.000 appels    La planète se claquemure et guette le pic de l'épidémie    Groupe Bank of Africa : les bénéfices en hausse de 5% en 2019    En Algérie, la persécution judiciaire s'abat sur les opposants du régime en pleine pandémie de coronavirus    Proche d'un retour, Xavi veut révolutionner l'effectif du Barça    Fake news: arrestation d'un conseiller communal à Errachidia    En confinement : Voici une sélection de livres marocains à lire    Hassan El Fad fait son come-back avec sa célèbre série «Kabbour»    Covid-19 : Le Conseil provincial de Tiznit au chevet de la population locale    On connaît les nouvelles dates des JO de Tokyo    Opération de soutien provisoire: la mise au point de l'Intérieur    Coronavirus : le CCM diffuse des films en ligne    Coronavirus: Cuba exporte ses médecins…    Levinas, le visage, l'humanité    Coronavirus: la valeur de transfert des footballeurs a baissé    Lucile Bernard: «l'écriture comme unique porte de sortie, comme rédemption»    Nigeria : face au coronavirus, Lagos et Abuja se murent    Enseignement : Report des vacances du printemps    Temps stable dans tout le Maroc, ce lundi 30 mars    Covid-19: Ces solidaires… pour plaire    L'examen cyclique de l'humanité!    Un test en cinq minutes pour les automobilistes aux EAU    Les aides du Fonds spécial face à un dilemme de ciblage    Les effets du COVID-19 sur l'alimentation et l'agriculture à l'échelle mondiale    ADM maintient ses services sur le réseau autoroutier au standard de sécurité et de qualité    La FRMF lance une série de vidéos au profit des footballeurs confinés    Abderrahim Nouri : Ça se passe bien avec Appie    Outre les meetings de Stockholm et Naples : La Diamond League reporte le meeting de Rabat    Le coronavirus chasse les dirigeants du Polisario des camps de Tindouf    Le quotidien du Premier secrétaire de l'USFP durant le confinement sanitaire    Le virus de la discorde met à mal l'unité de l'UE    "Les artistes luttent contre le déplaisir du confinement    Bob Dylan sort une chanson taillée pour cette période    Le Bolchoï diffuse ses meilleurs spectacles sur YouTube    Algérie : le journaliste Khalid Drareni incarcéré en détention préventive    Vahid: Taarabt, un nouvel homme    Sondage: la cote de popularité de Macron s'envole    Coronavirus: décès de l'ex-ministre Patrick Devedjian    Hongrie: Viktor Orban renforce ses pouvoirs…    NT7arko f'dar! La MDJS lance une application pour bouger à la maison    CNDP et AMRC se mobilisent pour faciliter le télétravail    Coronavirus : le Président américain promulgue le plan de sauvetage massif de l'économie    L'Union européenne appuie les efforts du Maroc pour faire face à la pandémie du Covid-19 avec un budget immédiat de 150M €    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La filière du cuir, un secteur à fort potentiel à l'export
Publié dans Libération le 29 - 02 - 2020

La filière du cuir est considérée comme étant un secteur à fort potentiel à l'export pour l'industrie marocaine, a souligné, jeudi à Casablanca, le ministre de l'Industrie, du Commerce et de l'Economie verte et numérique, Moulay Hafid Elalamy.
Cette filière est en mesure de permettre le développement de l'emploi et du savoir-faire marocain, a indiqué M. Elalamy à l'ouverture de la 8ème édition du Salon international du cuir ''Marocuir'', qui se tient du 27 au 29 février courant, sous le thème "La déclinaison régionale des écosystèmes du cuir: une opportunité de développement et de croissance du secteur dans les marchés à fort potentiel".
M. Elalamy a souligné à cet égard que SM le Roi Mohammed VI a insisté énormément sur les métiers traditionnels du pays afin de les développer et de leur donner une chance de pouvoir s'intégrer à la mondialisation, faisant observer que les écosystèmes dans le secteur du cuir ont commencé à donner leur fruit.
Le ministre a aussi relevé que le savoir-faire des professionnels marocains du secteur reste au service des pays frères d'Afrique, leur offrant à la fois proximité et produits et services les plus compétitifs.
Il a ensuite salué la présence de jeunes opérant dans le secteur du cuir pour en faire un "vrai fer de lance" de l'industrie marocaine.
Pour sa part, le président de la Fédération marocaine des industries du cuir (FEDIC), Hamid Ben Rhrido, a indiqué dans une déclaration à la MAP que le secteur du cuir joue un rôle très significatif dans l'économie nationale tant sur le plan social que sur celui de l'export.
Soulignant l'importance de ce secteur dans la vie quotidienne et économique, M. Ben Rhrido, élu mercredi à la tête de la Confédération africaine des industries du cuir (COAFRIC), a fait savoir que ce salon, dont l'invité d'honneur est la république de Côte d'Ivoire, regroupe cette année 100 exposants nationaux et internationaux.
L'édition de cette année, dont le coup d'envoi a connu la présence de plusieurs personnalités politiques, économiques et diplomatiques, est marquée par le lancement officiel de la COAFRIC en présence de plus de 15 opérateurs représentant 15 pays africains. Cette Confédération aura pour rôle de promouvoir le secteur du cuir au niveau africain et de créer des synergies commerciales et d'investissement entre les industriels africains du cuir.
Plus de 80 exposants en provenance de 10 pays participent à cet événement d'envergure auquel plus de 5.000 opérateurs professionnels du secteur prennent part. Etendu sur une superficie de 3600m² au sein de la Foire internationale d'exposition, ce salon organise en outre 7 conférences thématiques sur différents sujets d'actualité tels que le financement, les zones industrielles et la mode.
Le secteur du cuir représente un maillon des plus importants de l'industrie et de l'économie marocaines. Cette filière, qui compte 300 entreprises et emploie 18.000 personnes, a réalisé un chiffre d'affaires à l'export de plus de 4,2 milliards de dirhams (MMDH) en 2018. Pour assurer son développement, une stratégie industrielle lui est dédiée dans le cadre du Plan d'accélération industrielle articulée autour de 3 écosystèmes cuir mis en place et opérationnels, à savoir chaussures en cuir, maroquinerie et vêtements en cuir et tannerie et mégisserie.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.