Une rentrée politique qui promet des remous, et le PJD toujours dans ses petits calculs    Les autorités publiques dénonce les contrevérités de « Human Rights Watch »    Premier League : Liverpool arrête Arsenal    El Guerrab interpelle l'AEFE sur les dysfonctionnements des écoles française    Un Marocain produit une machine de désinfection à ultraviolets    Combien coûte le test PCR dans le privé ?    Importation : les transitaires se plaignent des bureaux de contrôle    Chami présente ses recommandations pour une intégration régionale réussie du Maroc en Afrique    Real Madrid: Eden Hazard indisponible au moins 15 jours    HCP: le PIB recule au 2ème trimestre 2020    INWI : El Mountassir Billah remplace Nadia Fassi-Fehri à la présidence    Immobilier marocain : la formule gagnante pour conquérir des capitaux institutionnels internationaux    L'affaire Naïma. Les parents racontent toute l'histoire derrière l'abominable meurtre de leur fillette (reportage vidéo)    ONDE: Mobilisation générale contre les violeurs et les agresseurs d'enfants (vidéo)    Tanger : réouverture des salles de sport à partir de...    Marrakech : «Hikayat Shahrazad», l'art au service des nobles causes    Une étape importante qui transforme une impasse de plusieurs années en un véritable élan    Le FC Barcelone tient son nouveau défenseur !    Le HUSA assure son maintien, le CAYB menacé    Vahid Halilhodzic tiendra une conférence de presse    Roland-Garros: Serena Williams déclare forfait    Communiqué du bureau politique du PPS    Cour des Comptes : L'encours à la dette a plus que doublé durant la dernière décennie    Le «nœud»    Hong Kong: Arrestation de Joshua Wong    TikTok : La bataille juridique s'achèvera-t-elle ?    L'Algérie a besoin d'un prix du baril de pétrole à 157,2 dollars pour équilibrer son budget    Années 30. Comment vivaient les Juifs du Maroc    «Les Gnawa de Lalla Mimouna», de M'bark El Haouzi et Erwan Delon aux Editions l'Harmattan    Rentrée scolaire: quid de l'enseignement de l'amazighe?    La Chikha est avant tout une guerrière    Technologie de stérilisation des matelas : SteriMat, une innovation signée dolidol    Imam Mahmoud Dicko: dans les situations difficiles, le Maroc "est le premier pays qui vient au secours du Mali"    Voici le temps qu'il fera ce mercredi    Marsa Maroc : CA de 1 454 MDH au 30 juin    Des Marocains bloqués à Melilia bientôt rapatriés    CNSS : nouveau soutien au profit des entreprises [Document]    Le nouvel Émir du Koweït prête serment    Présidentielle américaine : le premier débat entre Donald Trump et Joe Biden sombre dans la confusion générale    Colère en Inde après la mort d'une jeune femme à la suite d'un viol collectif    Restitutions d'œuvres d'art : la gestion française du dossier laisse à désirer    Subventions accordées aux artistes: le coup de gueule de Latifa Raafat (VIDEO)    Covid-19 au Maroc: triste bilan des décès    Chama Zaz : L'étoile de l'Aita Al Jabalia s'en est allée !    Programme de soutien destiné au domaine artistique : 459 projets subventionnés    La course aux points bat son plein aussi bien en haut qu ' en bas du tableau    Matchs amicaux de l'équipe nationale : Halilhodzic dévoilera la liste des Lions de l'Atlas ce jeudi    Terrorisme : le Secrétaire à la Défense américain, Mark Esper, au Maroc ce vendredi    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les unités de production reprennent leurs activités industrielles à Tanger
Publié dans Libération le 14 - 05 - 2020

Alors que quelques unités de production à Tanger avaient continué à travailler dans le respect total des règles de sécurité sanitaire, d'autres reprennent partiellement leur exploitation dans le but de relancer l'activité industrielle et préparer la sortie de crise.
Selon un communiqué conjoint de l'Association de la zone industrielle de Tanger (AZIT), la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, l'Association marocaine des industries du textile et de l'habillement (AMITH) - Nord et l'Association des investisseurs de la zone franche d'exportation de Tanger (AIZFET), les responsables de ces usines, conscients du risque important de contamination, ont pris toutes les mesures afin de garantir hygiène et sécurité sanitaire à leur personnel et ce, sous le contrôle strict des autorités marocaines.
Une check-list Covid-19 a été rédigée par les ministères concernés pour évaluer de manière rigoureuse les usines aptes à fonctionner, de manière à ce qu'aucune usine ne puisse travailler sans une autorisation validée à différents niveaux et attribuée en fin de parcours par l'autorité de la région, a rappelé le communiqué, affirmant que toutes les unités industrielles de Tanger sont donc passées par ces différentes étapes exigées par les autorités compétentes, rapporte la MAP.
Par ailleurs, quelques secteurs industriels tels que la confection, l'agro-alimentaire, le câblage et l'automobile sont soumis à des mesures complémentaires élaborées par la wilaya de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, notamment la réduction des deux tiers des effectifs des usines et leur répartition à part égale sur trois shifts, le respect du ratio d'un ouvrier par 5 mètres carrés dans les aires de travail, l'installation de caméras à infra-rouges pour relever la température à l'entrée des usines, la présence permanente du médecin du travail sur les lieux de travail, la mise en place de mesures de distanciation dans les locaux sociaux et dans les véhicules de transport du personnel, outre la désinfection quotidienne des véhicules de transport et des lieux de travail, ainsi que la mise à la disposition du personnel de masques et de gel hydroalcoolique.
Un contrôle continu est assuré par les autorités compétentes et le non-respect d'une seule des conditions précitées peut déboucher sur le retrait de l'autorisation, a fait savoir la même source, notant, en outre, que la wilaya de la région a procédé au préalable au tri en amont de l'ensemble du personnel sur la base de son lieu d'habitation afin d'éviter toute contamination venant d'un éventuel foyer de contamination vers le lieu de travail. Des cas sporadiques d'infection au Covid-19 peuvent néanmoins survenir dans les usines malgré l'application stricte des règles sanitaires, le lieu premier de contamination étant à chaque fois le quartier d'habitation, a ajouté le communiqué, expliquant que les cas survenus dans les quelques unités industrielles de Tanger ne dérogent pas à cette règle.
Tout en assurant que les responsables des unités industrielles mettent tout en œuvre pour garantir la sécurité sanitaire de leurs employés et contribuer à la reprise économique et à la préservation des emplois, les industriels tangérois s'engagent à maintenir une extrême vigilance et à déployer les pratiques les plus adaptées au sein de leurs unités industrielles, a conclu le communiqué.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.