Fonds d'aide cinématographique : 19 projets retenus et plus de 24 MDH d'avances accordées    Croissance économique : Une régression de 5,8% anticipée par le HCP en 2020    Covid-19: 203 nouvelles contamination et 5 décés ces dernières 24H    Alerte météo : temps chaud et orages jusqu'à lundi au Maroc    Coronavirus : 3212 cas actifs dimanche 12 juillet à 18 heures, 12.283 guérisons    Sainte Sophie. Erdogan veut mettre la main sur l'Islam    Préférence nationale : voici les mécanismes qui seront opérationnels    Bourse: le flou persiste pour Casablanca    Espoir, engagement et responsabilité    Youssef Zalal: «Je veux devenir le meilleur au Monde!»    Malheurs des ouvrières agricoles    Oppo A92 désormais disponible au Maroc    Test de dépistage pour le voyage... et pour la reprise du travail    8e réunion de la Commission ministérielle chargée des MRE et des Affaires de la Migration    Sit-in des robes noires en solidarité avec le sulfureux Me Ziane    Abdeladim Chennaoui n'est plus    Le tourisme de demain sera celui de la Culture, de l'Ecologie et du Bien-être    Lkraimi, une vie à l'ombre...    Turquie: l'ancienne basilique Sainte-Sophie redevient mosquée    Le dilemme Santé/Economie!    Pour la création d'une Haute Autorité de la Santé [Tribune]    RAM : Les passagers empruntant les vols au départ du Maroc sont dispensés de tests, mais...    RAM renforce ses fréquences sur deux liaisons    Mohamed Hayak, directeur général de Chada FM, n'est plus    Marrakech : Hadirate Al Anwar signe une nouvelle œuvre [Diapo]    Maroc vs Amnesty: Le gouvernement insiste sur les preuves    Liga: les résultats et le classement de la 36e journée    Covid-19: 238 nouvelles guérisons ces dernières 24 heures    Le coup de gueule des Marocains souhaitant regagner leurs pays de résidence (VIDEO)    Casablanca: Abdeladim Chennaoui inhumé au cimetière Chouhada (VIDEO)    Dialogue social: un 2ème round aura lieu    Athlétisme: Drôle de meeting et un gros bug à Zurich    Une série de réunions de la DTN pour développer le football national    L'OMDH préoccupé par les relations du Maroc avec Amnesty International    Musée Mohammed VI d'Art moderne et contemporain    Reprise des activités à la Maison de la culture de Béni Mellal    "Papicha" au Festival du cinéma arabe de Séoul    Mohamed Benabdelkader : La réforme du système judiciaire passe par l'amélioration des conditions de travail des magistrats    Le Cameroun n'a pas encore donné son accord officiel pour la tenue du dernier carré de la C1    Driss Guerraoui porté à la présidence du Réseau Afrique des maisons de la francophonie    US Round Up du vendredi 10 juillet – DeSantis, De Niro , Mode & Covid19, NBA, Hôpitaux    Champions League: voici les affiches des quarts (PHOTO)    Messages de condoléances du Roi Mohammed VI au Roi d'Arabie Saoudite et au Président ivoirien    Bus de Casablanca. Le PJD agent commercial d'Erdogan    Le roi Mohammed VI a envoyé un message au roi Salmane    Le président ivoirien a reçu un message du roi Mohammed VI    De nouveaux bains de sang évités en Tunisie    Guerre mémorielle autour de l'ancienne basilique Sainte-Sophie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Youssouf Amine Elalamy lauréat du prix Orange du livre en Afrique
Publié dans Libération le 04 - 06 - 2020

L'écrivain et artiste marocain Youssouf Amine Elalamy a reçu mardi le prix Orange du livre en Afrique pour "C'est beau, la guerre" (éditions Le Fennec), récit d'un comédien contraint à l'exil après avoir été chassé de son pays, ravagé par une guerre fratricide.
Organisé par la Fondation Orange en partenariat avec l'Institut Français, le prix Orange du livre en Afrique récompense chaque année un roman écrit en langue française par un écrivain africain et publié par un éditeur basé sur le continent africain. Le prix dont l'ambition est "de porter des talents et de promouvoir l'édition locale africaine", est doté de 10.000 euros et le titre lauréat est assuré de bénéficier d'une campagne de promotion au-delà de son pays d'origine.
Dans "C'est beau, la guerre", un jeune comédien, chassé de son pays par une guerre fratricide, embarque sur un rafiot pour prendre la route de l'exil. Placé dans un camp de réfugiés après la traversée, il décide d'utiliser ses talents de comédien pour ressusciter les morts et soulager ainsi la douleur de ses compagnons d'infortune...
Né en 1961 à Larache, Youssouf Amine Elalamy est l'auteur de plusieurs romans écrits en arabe, en français ou en anglais. Il publie son premier livre, «Un Marocain à New-York», en 1998. Celui-ci s'inspire de ses années d'études passées aux Etats-Unis. Publié à son retour à Rabat, son récit connaît un succès retentissant. En 1999 il remporte le prix du meilleur récit de voyage décerné par le British Council International. Un an plus tard, il marque à nouveau les esprits avec la publication du roman «Les Clandestins» (Eddif, 2000) mettant en scène le destin tragique de treize immigrants traversant la Méditerranée. Son récit remporte le Prix Grand Atlas en 2001, décerné par l'ambassade de France au Maroc. En 2013, il publie «Amour nomade» (La Croisée des Chemins, 2013), conte poétique narrant la rencontre de trois personnages réunis par l'écriture.
Enseignant en stylistique et en médias à l'université de Kénitra, Elalamy est également l'auteur de plusieurs articles sur l'image, la photo ou encore la mode, parus aussi bien dans la presse nationale qu'internationale. Si la double-culture et le voyage vers l'inconnu reviennent fréquemment dans ses textes, il se plaît par ailleurs à expérimenter autour de l'écrit, refusant les étiquettes de genre littéraire. Autant artiste qu'auteur, il associe fréquemment ses ouvrages à des projets artistiques ; il a ainsi donné vie, en collages, aux 50 personnages qui peuplent son roman «Miniatures» (Hors-Champs, 2004).
Ecrivain francophone, il est aussi l'auteur d'un des premiers romans écrits entièrement en darija (arabe dialectal), «Tqarqib Ennab» (Khbar Bladna, 2005), qui fut adapté et joué par le Théâtre Nomade en 2013. La pièce, jouée dans une douzaine de villes marocaines, a rencontré un franc succès.
Rappelons enfin qu'un total de 38 romans, issus de 14 pays africains différents, étaient en lice pour le prix Orange du livre en Afrique. La sélection des six romans finalistes a été réalisée par six comités de lecture basés en Tunisie, au Sénégal, en Guinée, au Cameroun, en Côte d'Ivoire et au Mali.
Le jury, composé de journalistes et d'écrivains africains et français était présidé cette année par l'écrivaine et poétesse ivoirienne Véronique Tadjo, lauréate du grand prix littéraire d'Afrique noire en 2005.
L'an dernier, le prix Orange du livre en Afrique avait récompensé l'écrivaine camerounaise Djaïli Amadou Amal pour "Munyal, les larmes de la patience" (Proximité, Cameroun).


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.