Et revoilà Benkirane, le retour!    MCA/OCDE : Convention de partenariat pour l'amélioration des pratiques dans l'enseignement secondaire    Vaccin anti-grippal: le risque de pénurie se précise    France: voici les modalités du confinement    Nizar Baraka présente ses condoléances à la famille de Mohamed Melihi    Condoléances du Roi Mohammed VI à la famille de feu Mohamed Melehi    BAM: hausse du crédit bancaire en septembre    Le Maroc dénonce l'attaque perpétrée à Nice    Covid-19 au Maroc : De nouveaux chiffres inquiétants    Air Arabia. une liaison Casablanca – Rennes pour la première fois    Mohamed Melehi est décédé mercredi : Un pionnier de l'art contemporain emporté par la Covid-19    David Fischer parle des relations Maroc-USA dans le Washington Times    Procès à distance: 8.775 audiences du 27 avril au 23 octobre    Attaque dans une église à Nice: plusieurs morts et blessés (VIDEO)    Le président Erdogan a reçu un message du roi Mohammed VI    Le journaliste Driss Ouhab est décédé du Covid-19    CRI de Casablanca-Settat : 37 MMDH d'investissements approuvés à fin septembre    MCA-Morocco prolonge les dates de préparation des offres    Taxe de solidarité : Benchaaboune campe sur ses positions    Les éclaircissements de Abdelouafi Laftit    Tanger : Inauguration du siège de la Maison méditerranéenne du climat    Alerte – Afrique : Les Africains doivent se préparer à une 2e vague    Mort de Driss Ouhab: les journalistes lui rendent hommage (PHOTOS)    Ahmed Amsrouy Belhassane, un grand capitaine de l'industrie s'en va    Anticiper la brutalité : Un reconfinement ciblé est à nos portes    France. Avignon : un homme équipé d'une arme de poing abattu par la police    France : Nouvelle attaque au couteau évitée in extremis à Avignon    Vers la création de la Chambre de commerce maroco-kényane    Edito : Diplomatie    Météo: temps assez ensoleillé ce jeudi au Maroc    Botola Pro / D1 : Youssef Fertout s'engage avec le Rapide Club Oued Zem    Ligue des champions : Dortmund n'a plus d'âme, la faute à Lucien Favre ?    Premier but de Ziyech avec Chelsea (VIDEO)    Covid-19: Confinement général en France (VIDEO)    Hamza Sahli, un marathonien ambitieux pour graver son succès aux JO deTokyo    S.M le Roi félicite Mme Bouchra Hajij suite à son élection à la tête de la CAVB    Coronavirus: nouvelles guérisons au Raja    Paris: l'artiste-peintre marocain Mohamed Melehi succombe au covid-19    Vernissage à la Villa des arts d' une exposition rétrospective de l' artiste-peintre Bouchaib Habbouli    Projection de "Mica " d'Ismail Ferroukhi au Festival du film d'El Gouna    Johnny Depp toujours en guerre contre "The Sun "    a Zambie se dote d'un consulat général à Laâyoune    Sahara marocain: quand les médias « algésariens » inventent de toute pièce une fake news    Abderrahman Ziani: La vivacité colorée    Que la paix soit sur l'ensemble de l'humanité    Ligue des champions : les résultats de la soirée    Laftit: une série de compétences propres seront transférées aux régions    Atteinte aux religions et prophètes : Le Conseil supérieur des ouléma dénonce    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La LFP va enquêter sur les allégations de racisme visant Neymar
Publié dans Libération le 17 - 09 - 2020


Neymar a été entendu: la Ligue (LFP) a annoncémercredi qu'elle allait enquêter surles proposracistes qu'aurait tenusle Marseillais Alvaro enversla star du Paris SG, par ailleurs suspendue deux rencontres ferme pour son implication dans un début de bagarre. La commission de discipline n'a pas eu la main aussi lourde qu'a pu le craindre le Brésilien, coupable d'une claque à l'arrière de la tête du défenseur au cours d'échauffourées qui ont pollué la fin du "Clasico" remporté dimanche parl'OM (1-0), pour la première fois en neuf ans. Pour "Ney" (à qui a été infligé unmatch avec sursis en plus), cette décision signifie qu'il pourra revenir à Reims le 27 septembre, soit après plus de deux semaines de repos forcé pour lui, alors qu'il venait de reprendre la compétition après avoir été testé positif auCovid-19 débutseptembre. Cependant, le chapitre de cette rencontre houleuse, ponctuée par cinq expulsions dont la sienne, n'est pas terminé pour lui. Les accusations de racisme qu'il a portées contre Alvaro, et qui lui ont valu une vague de soutien depuisle Brésil, vont être examinées par l'instance, au cours d'une instruction quireposera sur une analyse poussée des images, promise à prendre du temps. Le N.10, qui s'est plaint à plusieurs reprises durant la rencontre, assure que l'Espagnol l'a traité de "singe". "On sait qu'il y a eu un échange de propos. Mais aujourd'hui, les certitudes ne sont pas suffisantes pour convoquerlesjoueurs", a déclaré le président de la commission de discipline, Sébastien Deneux. Le processus permettra également de déterminersiNeymar a tenu des propos homophobes envers Alvaro Gonzalez, comme l'affirment des médias espagnols. "Ce soir, on était saisis d'éventuels propos à caractère raciste d'Alvaro. Il faut parler avec la plus grande prudence. L'instruction permettra de révéler s'il y a d'autres faits susceptibles d'entraîner des conséquences sur un plan disciplinaire", a poursuivi le dirigeant. Dernier point en suspens, le crachat d'Angel di Maria en direction d'Alvaro: l'Argentin du PSG a été convoqué pour la prochaine réunion de la commission, le 23 septembre. Un crachat peut lui valoirjusqu'à sixmatches de suspension. Parmi lesjoueursimpliqués dansle début de bagarre qui a éclaté dans le temps additionnel d'un "Clasico" houleux de bout en bout, le Parisien Layvin Kurzawa a écopé de la plus lourde sanction -six matches- pour des coups échangés avec Jordan Amavi (trois matches). Al'origine des altercations, Leandro Paredes (PSG) etDarioBenedetto (OM)sontsuspendus, respectivement, deux rencontres (plus une avec sursis) et une seule. Pour Neymar, cette suspension s'ajoute à la liste de ses coups de sang depuis son arrivée en grande pompe à l'été 2017, contre la somme record de 222 M EUR. LeBrésilien avait déjà été suspendu troisrencontres parl'UEFAen avril 2019 pour destweets injurieux envers les arbitres de la défaite contre Manchester United (3-1) en 8e de finale retour de Ligue des champions(sanction réduite à deux matches par le Tribunal arbitral du sport). En mai 2019, la Fédération française (FFF) lui a infligé la même suspension (plus deux matches avec sursis) pour le coup qu'il a porté envers un spectateur qui le provoquait au Stade de France, alors qu'il était dans la tribune pour récupérer sa médaille de consolation après la finale perdue de Coupe de France contre Rennes (2-2 a.p., 6-5 aux t.a.b.). Son absence constitue une mauvaise nouvelle pour l'entraîneur Thomas Tuchel, qui doit composer depuis deux semaines avec l'absence de plusieurs cadres contaminés au nouveau coronavirus. Cet effectif très réduit, ajouté au calendrier chargé qui l'a privé de préparation, explique en partie les deux défaites d'entrée du PSG, qui fin août jouait encore la finale de la Ligue des champions, perdue contre le Bayern (1-0). Neymar est très attendu pour ramener son équipe à ce niveau-là de la compétition, alors qu'il entame une année charnière en vue d'une éventuelle prolongation de son contrat expirant en 2022.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.