Relance économique : les associations de microcrédit bénéficieront aussi des garanties de la CCG    Dernière plongée pour Sindika Dokolo    Le Qatar va sanctionner l'auteur des frottis forcés à l'aéroport de Doha    PSG: Neymar forfait jusqu'à la trêve internationale    Education : 66 % des enfants marocains sont incapables de lire un texte simple selon la Banque mondiale    Casablanca: mini-tsunami à Ain Diab    La 17ème édition du festival des Andalousies Atlantiques d'Essaouira sera virtuelle    Safae et Hanae répondent à la femme prétendant être leur vraie mère (VIDEO)    Dialogue libyen : les efforts marocains salués par le Parlement arabe    Attentat de Nice: nouveau rebondissement    En 9 mois, les tribunaux du Royaume ont enregistré plus d'un million d'affaires    Mais où est donc Charlemagne ?    Casablanca : 12 ans de prison ferme pour avoir abusé d'une mineure    Covid-19: la mort rôde partout, surtout à Casablanca    Algérie : Une économie au bord de la banqueroute    1ère édition de «Talents Africains» : Attijariwafa bank allie les jeunes et compétences pour l'avenir du continent    Météo: temps brumeux ce vendredi au Maroc    Casablanca-Settat : les détails du plan stratégique 2020-2022 du CRI    Vaccin grippal : le Ministère de la Santé rationne les quantités et met les pharmaciens en difficulté    Malaisie. Mahathir veut tuer des millions de Français    Et revoilà Benkirane, le retour!    Nizar Baraka présente ses condoléances à la famille de Mohamed Melihi    Condoléances du Roi Mohammed VI à la famille de feu Mohamed Melehi    BAM: hausse du crédit bancaire en septembre    Le Maroc dénonce l'attaque perpétrée à Nice    Pour l'ex-Premier ministre malaisien, les Musulmans ont « le droit d'être en colère et de tuer des millions de Français pour les massacres du passé »    Air Arabia. une liaison Casablanca – Rennes pour la première fois    Mohamed Melehi est décédé mercredi : Un pionnier de l'art contemporain emporté par la Covid-19    Procès à distance: 8.775 audiences du 27 avril au 23 octobre    Mort de Driss Ouhab: les journalistes lui rendent hommage (PHOTOS)    Attaque dans une église à Nice: plusieurs morts et blessés (VIDEO)    Ahmed Amsrouy Belhassane, un grand capitaine de l'industrie s'en va    CRI de Casablanca-Settat : 37 MMDH d'investissements approuvés à fin septembre    Vers la création de la Chambre de commerce maroco-kényane    Botola Pro / D1 : Youssef Fertout s'engage avec le Rapide Club Oued Zem    Covid-19: Confinement général en France (VIDEO)    Coronavirus: nouvelles guérisons au Raja    Hamza Sahli, un marathonien ambitieux pour graver son succès aux JO deTokyo    S.M le Roi félicite Mme Bouchra Hajij suite à son élection à la tête de la CAVB    Paris: l'artiste-peintre marocain Mohamed Melehi succombe au covid-19    Vernissage à la Villa des arts d' une exposition rétrospective de l' artiste-peintre Bouchaib Habbouli    a Zambie se dote d'un consulat général à Laâyoune    Sahara marocain: quand les médias « algésariens » inventent de toute pièce une fake news    Abderrahman Ziani: La vivacité colorée    Que la paix soit sur l'ensemble de l'humanité    Ligue des champions : les résultats de la soirée    Laftit: une série de compétences propres seront transférées aux régions    Atteinte aux religions et prophètes : Le Conseil supérieur des ouléma dénonce    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'hôpital des FAR prodigue des soins permanents aux brûlés de l'explosion de Beyrouth
Publié dans Libération le 21 - 09 - 2020


Le service de chirurgie plastique, reconstructrice, esthétique et traitement des brûlés de l'hôpital de campagne militaire marocain à Beyrouth, mis en place par le Royaume au lendemain de l'explosion du port de la capitale libanaise, prodigue des prestations médicales et thérapeutiques reflétant l'attention particulière qu'accorde cette structure aux cas des brûlures dues à l'explosion. Ce service, supervisé par un staff médical et infirmier spécialisé, assure des prestations médicales qui mettent en évidence l'expérience marocaine réussie dans le domaine de la chirurgie réparatrice et plastique et de traitement des brûlés en prodiguant les soins médicaux nécessaires aux catégories de tous âges et en soignant ceux qui souffrent de brûlures de divers degrés. Quotidiennement, le Service reçoit un grand nombre de patients de diverses catégories de la société libanaise ainsi que les résidents désireux bénéficier des différentes prestations fournies par la structure dont le personnel cherche à rendre le sourire aux blessés. La tragédie de l'explosion dévastatrice, qui a secoué le 4 août, le port de Beyrouth, a révélé le besoin urgent aux services dispensés par ce centre spécialisé et la nécessité de répondre aux demandes quotidiennes croissantes des personnes souffrant de brûlures qui arrivent en grand nombre dans l'espoir de se rétablir et surmonter leurs souffrances dues à cet incident douloureux. Cette structure médicale, entrée en service le 10 août dernier, connaît l'affluence de nombreux patients et démunis qui bénéficient de soins médicaux de qualité dans cette spécialité. Elle reçoit entre 20 et 30 patients par jour, en plus de réaliser environ huit microchirurgies par semaine liées aux brûlures et aux opérations réparatrices et 12 opérations urgentes pour les blessures causées par des accidents quotidiens. Les patients bénéficient d'interventions chirurgicales notamment des opérations plastiques et réparatrices des séquelles dues aux brûlures (greffes de peau...). Dans ce cadre, le professeur, spécialiste en chirurgie réparatrice et plastique, Amine Khales, a indiqué, à la MAP, que le service reçoit quotidiennement un grand nombre de patients de différents âges qui souffrent de brûlures causées par l'explosion, ajoutant qu'il dispose d'un personnel médical et infirmier complet et de tout l'équipement nécessaire pour aider et traiter les cas qui ont subi des brûlures de divers degrés. Le spécialiste qui supervise le service a confirmé que de nombreuses greffes de peau ont été réalisées. Il s'agit d'une intervention sensible qui requiert une grande expérience et de la précision, a-t-il dit, relevant que la plupart des interventions chirurgicales se sont déroulées dans des conditions sanitaires excellentes, ce qui justifie l'affluence que connaît le service. Dans une déclaration similaire, le médecin en chef de l'hôpital militaire de campagne, le colonel-major Chekkar Kacem, a souligné que le service de chirurgie plastique, reconstructrice, esthétique et traitement des brûlés est confronté quotidiennement à une demande croissante des patients souffrant notamment de brûlures et d'infections cutanées. Les différents cas ont reçu les soins nécessaires et ont été accompagnés pour accéder aux services médicaux et surmonter leurs souffrances résultant principalement de l'explosion du port de Beyrouth, a-t-il ajouté, soulignant que la majorité des cas venant au service susmentionné bénéficient, en plus des traitements de base, de services de radiothérapie, de médicaments gratuits, de conseils, de soutien et de soutien psychologique. L'hôpital militaire de campagne marocain tient à fournir des services médicaux de qualité aux patients dans le plein respect des mesures sanitaires, a-t-il ajouté, soulignant que l'hôpital contribue grandement à soulager la pression sur les hôpitaux libanais touchés par l'accident. Le staff médical de l'hôpital militaire marocain de campagne de Beyrouth a fourni, du 10 août au 13 septembre de cette année, 28.647 services médicaux ciblant 12.333 personnes ayant reçu des traitements, des examens et de nombreuses prestations médicales de diverses spécialités, a tenu à préciser le médecin marocain, ajoutant que 208 chirurgies diverses, 839 services d'analyses médicales et 1.386 examens radiographiques ont été réalisés, dont 881 pour l'échographie, en plus de distribuer à titre gracieux des médicaments à 9.763 personnes. S.M le Roi Mohammed VI avait donné Ses Hautes instructions pour l'envoi d'une aide médicale et humanitaire d'urgence à la République libanaise. L'aide humanitaire et médicale marocaine destinée au Liban est arrivée, le 7 courant à l'aéroport international de Beyrouth. Le Souverain avait aussi donné Ses Hautes instructions pour l'envoi et le déploiement à Beyrouth d'un hôpital militaire de campagne en vue d'apporter les soins médicaux d'urgence aux personnes blessées dans cet incident.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.