Moncef Marzouki: le régime algérien prend en otage les séquestrés de Tindouf pour un "choix politique fallacieux"    Alerte Météo: vague de froid et rafales de vent au Maroc, les villes concernées    Conseil exécutif de l'Unesco: Le Groupe arabe salue les efforts inlassables de SM le Roi pour la défense d'Al-Qods    Election du Maroc au CA du PAM : une reconnaissance de l'action humanitaire du Royaume    Clôture de l'«Arab IoT & AI Challenge» à Rabat    16 cas testés positifs au sein du MAS à la veille de la nouvelle saison : "Jouer football mais penser Covid-19 " !    OIT : Covid-19 a pesé sur les salaires    Cancel Culture : Le bûcher des réseaux sociaux brûle de bon feu    Nouveau dispositif d'avant-match (saison 20/21) : Pas de licence de joueur, pas de match !    L'ancien président français Giscard d'Estaing est mort du Covid-19    PLF 2021 : voici le détail des amendements proposés par la CGEM    Campagne de vaccination: forte mobilisation à Chichaoua    Décès d'Abarhoun: la FRMF prend en charge les frais de rapatriement de sa dépouille    La poésie en héritage : Abdellatif Laâbi, la mémoire et le futur de l'œuvre    Le ministère de l'Industrie prévoit un budget d'investissement de 1,2 MMDH en 2021    CFG Bank enregistre un PNB en hausse à fin septembre    Marzouki appelle les séparatistes du polisario à regagner la mère-patrie    L'UE souhaite améliorer le mécanisme des retours au Maroc des migrants irréguliers    Pour l'OSFI, la lutte contre la violence à l'égard des femmes est la bataille de tous les acteurs en vue d'instaurer une culture de l'égalité    Nasser Bourita : Le Maroc ne ménage aucun effort pour contribuer à la mise en œuvre des objectifs du Pacte de Marrakech    "Le Miracle du Saint Inconnu " de Alaa Eddine Aljem représente le Maroc dans la présélection des Oscars    Evolution du coronavirus au Maroc : 4346 nouveaux cas, 364.190 au total, mercredi 2 décembre à 18 heures    Le Maroc, sous la conduite de S.M le Roi, considère la cause palestinienne comme une question centrale    Bruxelles: une manif du polisario fait pschitt    Jeux Olympiques de Tokyo 2021 : A la rencontre des quatre cavaliers du Royaume    F1 : Russell remplace Hamilton chez Mercedes au GP de Sakhir ce week-end    Non à la suspicion meurtrière    Unesco: le Maroc soutient la candidature d'Audrey Azoulay pour un second mandat    Rachid Yazami, ce marocain qui entend révolutionner la recharge des batteries pour véhicules électriques    Décès de l'épouse du camarade Lemniddem    «La Covid-19 a grandement perturbé notre action»    Vers un remaniement ministériel avant les élections ?    Le président Tebboune va rentrer «dans les prochains jours»    Bill Barr n'a pas «vu de fraude» pouvant changer le résultat de l'élection    Loulichki: Le Maroc demeure un partenaire crédible pour les Etats-Unis    L'ONMT entame une tournée régionale pour amorcer le plan de relance    Ouverture des candidatures    Edition de livres: annonce de la prolongation des délais de soumission des candidatures    «Echo…Notations Cosmiques», nouvelle exposition de Azdine Hachimi Idrissi    Amical/U20: Match nul entre le Maroc et le Togo    Zidane en danger, Liverpool qualifié, le Bayern stoppé    DR Moncef Slaoui : « Une grande majorité de la population américaine pourrait être immunisée contre le Covid-19 d'ici juin 2021 »    Régularisation fiscale : les textiliens aboutissent à un compromis    La RAM offre une couverture pour les dépenses liées au covid-19    Le vaccin anti-covid sera-t-il obligatoire ? Khalid Ait Taleb tranche (VIDEO)    Merendina parle le langage de l'amour    Gad El Maleh est en deuil, il annonce le décès d'un être cher    L'international marocain Mohamed Abarhoun n'est plus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un Raja à bout de souffle surpris par le Zamalek
Publié dans Libération le 19 - 10 - 2020


Décidément, pour être supporter du Raja de Casablanca, il faut avoir des nerfs en acier. Une semaine après l'immense bonheur procuré par le sacre en Botola sur le gong, le peuple vert doit aujourd'hui faire place nette à la désillusion subie en demi-finale de la Ligue des champions. Cette défaite à domicile sur le plus petit des scores (0-1),face au Zamalek, hypothèque grandement les chances du tout frais champion du Maroc dans sa quête du graal dans la compétition continentale phare, près de 20 ans après son troisième titre. Toutefois rien n'est définitif. Il y a encore de l'espoir. En temps normal, la défaite de dimanche soir aurait pu être rédhibitoire, à cause notamment du but à l'extérieur (qui compte double en cas d'égalité) encaissé par les Verts, sur une contre-attaque éclair, conclue par une rageuse tête piquée d'Achraf Bencherki au second poteau, ex-attaquant du rival honni, le Wydad de Casablanca. Pour lui, ce fut certainement une manière de réconforter ses anciens supporters, et surtout de rappeler à ces détracteurs qu'il est toujours décisif quand cela compte le plus, comme l'atteste sa contribution dans le sacre continental du WAC en 2017. Mais en temps de coronavirus, le résultat du match aller n'est pas insurmontable. Au Caire, samedi, la seconde manche se tiendra à huis clos, avec une ambiance moins électrique et plus propice à créer la surprise. Sans la pression des supporters adverses, les hommes de Sellami auront incontestablement une carte à jouer. Une chance inouïe à saisir. Mais pour y parvenir, il va falloir retrouver un second souffle et de la fraîcheur. La première mi-temps a été affligeante. Il a manqué un peu de tout aux Verts. Du rythme, de la justesse technique et surtout de l'efficacité. « Plusieurs de nos joueurs étaient absents pour blessure et l'équipe souffrait de fatigue suite à la dernière série de matches de la Botola », a tenté de justifier Jamal Sellami. Mais tout de même, il est inconcevable qu'en demi-finale d'une compétition si prestigieuse, les Rajaouis n'aient cadré que trois de leurs 15 tentatives. « Nous n'étions tout simplement pas concentrés devant le but», a précisé le technicien. Si ce dernier a estimé que dimanche « il n'y avait qu'une seule équipe sur le terrain et c'était le Raja », il n'a pas pipé mot sur la possession stérile de ses protégés (65%), et encore moins sur le manque d'allant offensif de ses latéraux. En revanche, il n'a pas hésité à tancer l'arbitre : «Il a commis des erreurs. Nous aurions au moins dû obtenir un penalty. Le résultat est injuste, nous méritions le match nul». Au-delà du manque d'ambition caractérisé par cette dernière phrase, le coach des Verts a bel et bien raison. Si en seconde mi-temps, la main de Mohamed Abdel-Ghani n'a pas été sanctionnée, à raison, par l'arbitre camerounais Sidi Alioum, ce dernier aurait dû siffler une faute flagrante lors du premier acte d'Ahmed Eid sur Soufiane Rahimi dans la surface de réparation. Une injustice, certes, mais elle ne peut à elle seule expliquer la défaite du Raja. La décompression psychologique,somme toute normale après le titre en Botola, n'y est pas étrangère. Pour le moment donc, tout n'est pas perdu, mais rien n'est encore gagné. En Egypte, Sellami et ses hommes seront en mission pour ne pas faire de cette demi-finale retour le dernier rendez-vous d'une saison 2019-2020 qui n'a jamais été aussi longue et ardue. Mais aussi pour offrir à leurs supporters un énième ascenseur émotionnel.Ils ne s'en plaindront certainement pas.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.