Ahmed Fouad El Filali, Directeur de SINMARCO : Difficulté de recouvrement et trésorerie, les questions cruciales de l'après Covid-19    Coupe de la CAF: le RAJA ramène un nul précieux de Johannesburg    Covid-19: Aucun décès enregistré ce dimanche au Maroc    Après les quinquas, c'est autour des quadras !    Casablanca : Inauguration des nouveaux sièges de la BNPJ et du Laboratoire de la Police Scientifique (reportage)    Algérie : Nidaa-22 dénonce l'amplification de la répression perpétuée par "un régime dans l'impasse"    CAN Cameroun 2021 : Présentation de la mascotte "Mola"    Un tableau de Picasso vendu 103 millions de dollars aux enchères à New York    La Liga : Zidane va quitter le Real Madrid au terme de cette saison (radio espagnole)    Maroc-Turquie : la nouvelle version de l'accord de libre- échange est entrée en vigueur    Situation en Palestine : Le Maroc participe à la réunion d'urgence des ministres des AE de l'OCI    Le groupe ODM rachète la « Polyclinique Atlas Casablanca »    Kénitra: Le nouveau club équestre de la DGSN dispose d'une carrière principale conforme aux normes internationales    Aide humanitaire aux Palestiniens: Une fois de plus, SM le Roi témoigne de Son attachement à la paix (Jack Lang)    Jebel Irhoud : Abdelouahed Ben-Ncer nous dit tout sur l'ouverture au public du site    Rhita Nattah aiguise ses cornes    L'artiste plasticien Brahim El Haissan expose ses nouvelles œuvres à Essaouira    Le pape met en garde contre la «spirale de la mort» dans les affrontements au Proche-Orient    47ème anniversaire de la disparition du Zaïm Allal El Fassi: Le combat du « Zaïm » pour l'éveil de la conscience    Covid: Les personnes vaccinées doivent garder le masque dans les régions à forte transmission (OMS)    Amine Bassi enfin en Ligue 1 avec le FC Metz ?    Botola / MAS-RSB à 19h15 : Première sortie officielle du nouvel entraîneur, le Tunisien Jebal    Foot espagnol : Xavi Hernandez futur coach du Barça la saison prochaine !    Liga / Real : Zidane partant, Raul probable arrivant !    65e anniversaire de la DGSN : hauts-faits et performance, guides d'une institution essentielle    La 27e édition du Forum EMI-Entreprises se tiendra du 26 au 28 mai    La riposte marocaine !    Maroc : Le déficit budgétaire s'établit à 22,5 Mds de DH à fin avril    Israël : près de 3 000 roquettes tirées de Gaza depuis le 10 mai    Covid : Le patron de l'OMS appelle à ne pas vacciner les enfants pour donner les doses à Covax    En marge du webinaire de l'Alliance des Economistes Istiqlaliens: Faire de l'acte culturel et créatif, un acte économique    Concours: foncez jeunesse !    Nouvel afflux de migrants en Italie : analyse du directeur exécutif de l'Académie diplomatique italienne (Vidéo)    Algérie : le DG marocain d'Amana Assurance prié de rendre les clés de l'entreprise    Solidaires dans le meilleur et dans le pire    Conférence internationale sur l'agriculture durable, en octobre prochain à Béni Mellal    Arrivée en Jordanie du premier lot de l'aide humanitaire d'urgence destinée aux Palestiniens    Rabat: Le mythique café des Oudayas rouvre ses portes après sa rénovation    Prison de Casablanca : le détenu (S.R) a refusé de contacter sa famille à deux reprises    Jordanie: Arrivée du deuxième lot de l'aide humanitaire d'urgence au profit des Palestiniens sur Très Hautes Instructions Royales    Frappe aérienne sur Gaza: 17 Palestiniens tués    Affaire Brahim Ghali: ce qu'a dit Ouahbi au journal espagnol La Razon    Kénitra: interpellation de trois individus pour possession et trafic de drogues et de psychotropes    L'ambassadeur de Palestine au Maroc salue le soutien constant de SM le Roi à la cause palestinienne    Israël intensifie ses raids à Gaza, vive inquiétude internationale    Melkisation de terres collectives dans les périmètres d'irrigation du Gharb et du Haouz: MCA-Morocco et le CAM se mobilisent pour l'éducation financière    Heure GMT+1 au Maroc: n'oubliez pas de régler vos montres    L'acteur marocain Hammadi Ammor n'est plus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le vaccin antigrippal bientôt dans les officines
Publié dans Libération le 26 - 10 - 2020


«Nous n'avons encore rien reçu. Il faut attendre Lhajaa », c'est la réponse que Fatima, 63 ans, reçoit ces jours-ci chaque fois qu'elle va chercher le vaccin antigrippal auprès de la pharmacie du quartier. «Je suis diabétique et hypertendue. Et j'ai l'habitude de me faire vacciner chaque début d'octobre comme me l'a conseillé mon médecin. Cette fois-ci, je ne comprends pas ce qui se passe, pourquoi il n'y a pas de vaccins dans les officines ? », s'est-elle demandée. Pourtant, Fatima n'est pas la seule à s'interroger sur le retard relatif au lancement de la campagne de vaccination, beaucoup d'autres sont dans son cas. Ils se demandent s'il y a un problème d'approvisionnement ou de distribution des vaccins. Des interrogations et des inquiétudes que le ministère de la Santé estime infondées puisque le lancement des opérations de vaccination antigrippale et de promotion de celle-ci seront lancées cette semaine tout en précisant que le vaccin sera disponible en pharmacie et en grandes quantités pour ceux qui souhaitent se faire vacciner. Cette année, la campagne de vaccination ciblera, en priorité, les femmes enceintes, les personnes âgées et ayant des pathologies chroniques. Certaines sources médiatiques ont rapporté que les ramédistes âgés de 65 ans et souffrant de maladies graves bénéficieront gratuitement du vaccin fourni par le département de la santé. Mais une question s'impose : le ministère de tutelle arrivera-t-il à convaincre les Marocains de se faire vacciner contre la grippe ? En effet, seule une infime partie de la population répond présent aux campagnes de vaccination lancées par l'Etat et que seules 500.000 doses de vaccin sont administrées chaque année, selon des statistiques de l'Institut Pasteur. Souvent, l'Etat se trouve avec plus d'une dizaine de millions de vaccins sur les bras faute de gens qui veulent se faire vacciner. Pire, le taux de couverture vaccinale de la population à risque reste insuffisant chez les adolescents et les adultes. Les taux de morbidité et de mortalité par les maladies que la vaccination prévient chez les adultes sont élevés, en particulier parmi les populations à haut risque en raison de leur état de santé. Selon des statistiques qui datent de 2010, ce taux ne dépasse pas les 1,5 à 2%; un taux jugé largement inférieur aux 75% exigés par l'OMS comme objectif à atteindre en 2010. Une grande majorité de la population refuse de se faire vacciner sous prétexte que le vaccin surcharge et affaiblit le système immunitaire ou encore qu'il est susceptible de lui inoculer d'autres maladies. Mais la réticence n'est pas l'apanage du seul citoyen lambda, elle est aussi le fait des médecins et des cadres professionnels. Une situation des plus compliquées puisqu'au Maroc, les chiffres concernant la grippe font défaut. Les statistiques relatives à la population touchée chaque année, aux cas hospitalisés, au nombre de décès et au coût économique engendré par cette maladie manquent cruellement. Pour plusieurs chercheurs marocains, la grippe saisonnière reste une maladie sous-estimée par rapport à sa dangerosité et à sa prise en charge par la santé publique alors qu'elle est extrêmement contagieuse et potentiellement grave puisqu'elle peut représenter un risque sérieux de complications et mettre la vie en danger. Certains d'entre eux vont plus loin. Ils estiment que cette maladie ne semble pas être la priorité du ministère de la Santé ni de l'opinion publique alors que la vaccination annuelle reste la meilleure protection contre la grippe puisqu'elle induit une réponse immunitaire permettant à l'organisme de développer les anticorps nécessaires pour éviter l'infection et la contamination de l'entourage familial, scolaire ou professionnel. A noter, cependant, que le vaccin contre la grippe protège uniquement contre les virus qui causent l'influenza, souvent appelée grippe et non contre les autres virus et encore moins contre les bactéries qui causent le rhume. En effet, il existe de nombreux agents infectieux qui sont responsables de la «fausse grippe » qu'il faut distinguer de la vraie. Le vaccin diminue le risque d'infection de 70% chez les jeunes et de 50% chez les personnes âgées. En cas de complication, il diminue de 56% les infections respiratoires, de 50% le risque d'hospitalisation et de 68% celui du décès. Sans oublier qu'il réduit de 43% les jours d'absentéisme pour cause de maladie des voies respiratoires supérieures chez un adulte actif sain. La séroprotection d'un vaccin n'est obtenue que 2 à 3 semaines après l'administration de la dose vaccinale. Il s'agit là d'un temps nécessaire pour l'organisme pour la production d'AC antivirus grippal. Néanmoins, l'immunité diminue progressivement après la vaccination. Sa durée varie entre 6 et 12 mois et devient faible après 1 an. La vaccination reste contre-indiquée en cas d'allergie à l'un des composants du vaccin (allergie aux œufs, à la néomycine) et elle doit être remise à plus tard si la maladie est fébrile ou aiguë.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.