Crise de Sebta: le Maroc rappelle son ambassadrice en Espagne    Réunion du Conseil de gouvernement: ce qui est prévu    Aménagement de 250 centres pour accueillir les mineurs migrants en Espagne    Bab Sebta: les autorités espagnoles utilisent des grenades lacrymogènes pour disperser les migrants (VIDEO)    Déficit budgétaire de 21,4 MMDH à fin avril    Collectivités territoriales: le Maroc obtient un prêt du Japon    Hausse de 3,3% des primes émises à fin mars    FinanceCom devient O Capital Group    Solidarité totale avec le peuple palestinien pour la défense de ses droits légitimes    Un ouvrage sur l'histoire architecturale de la ville sainte    France : Karim Benzema dans la sélection de Deschamps pour l'Euro    Le Real Madrid a trouvé un successeur pour Zidane    Le cavalier marocain Abdelkebir Ouaddar se classe 3ème    Nouveaux cas, vaccination...: le bilan de ce mardi 18 mai (Maroc/Covid-19)    Alerte météo: il va faire très chaud dans ces régions du Maroc    Direction des prisons: bonne nouvelle pour les familles des détenus    Création de 342 salles d'enseignement préscolaire au titre de 2020-2021    MAScIR conçoit un dispositif pour le dépistage en temps réel et sans réactifs    Le Festival du Cinéma Méditerranéen de Tétouan en format digital    Lancement du concours d'art vidéo «Eye on the Street»    L'œuvre de Michel Ocelot à l'honneur    Au Maroc, près de 96% des ménages disposent d'au moins deux sources de revenu    Clientélisme, surenchère idéologique et démagogie : la recette d'El Habib Choubani pour les législatives de 2021    Devises vs Dirham: les cours de change de ce mardi 18 mai    Deux migrants blessés à la frontière entre le Maroc et Sebta hospitalisés à Tétouan    Le sang des Palestiniens continue de couler    Le département d'Etat américain publie la déclaration tripartite Maroc-Etats-Unis-Israël sur son site    Le président du MAK, Ferhat Mehenni, placé en garde à vue (sources kabyles)    Dégradation de l'état de santé de Brahim Ghali, selon des sources séparatistes    Un chef militaire kurde tué lors d'une opération turque en Irak    Nouvelle édition du Festival du film éducatif pour les enfants des centres d' estivage    "C'est mieux là-bas" de Zouhair Chebbale projeté à Strasbourg    «Miroir de l'âme» : Voyage au cœur de l'univers sensuel de Rajae Lahlou    Younès Belhanda rejoint le championnat saoudien    Les Forces Royales Air renforcent leurs drones    La France efface la dette du Soudan    Dessalement : le marocain Hyrenco propose une technologie à faible coût    Trafic international de drogue : saisie de 1,2 tonne de chira à Boucraa et Gueltat Zemmour    Destinée aux MRE : L'application de transfert d'argent «Taptap Send» lancée au Maroc    Les sanctions urgentes à prendre par la FRMF    L'AS Salé représente le Maroc à la 1ère Basketball Africa League    Achraf Hakimi : "Je ne peux pas savoir ce que l'avenir nous réserve"    La Légation américaine de Tanger fête ses 200 ans    Covid-19 : Le Maroc bien parti pour contenir la pandémie    Casablanca : Des policiers usent de leurs armes pour interpeller des individus agressifs    Abdelaziz Bouteflika enfin convoqué par la justice    Jack Lang: Puisse l'exemple Royal entraîner d'autres pays à faire preuve de vraie solidarité    Rabat: Le Café des Oudayas rouvre ses portes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tayeb Hamdi: Sans respect strict et généralisé, les mesures restrictives ne seront jamais suffisantes
Publié dans Libération le 13 - 04 - 2021


Le médecin et chercheur en politiques et systèmes de santé Tayeb Hamdi a mis en garde contre une troisième vague de la Covid-19 caractérisée par sa rapidité, sa force, sa virulence et son profil plus meurtrier, et qui déferle actuellement sur l'Europe et d'autres parties du monde. "C'est ce qui explique le recours des pays qui ont été largement touchés aux mesures très restrictives y compris le confinement général et généralisé, incluant même la fermeture des écoles", a indiqué Dr Hamdi, dans une analyse sur l'évolution de l'épidémie, appelant à éviter ce scénario au Maroc par le respect renforcé des mesures barrières et des mesures territoriales, ainsi que l'ajustement de celles-ci au vu de l'évolution de la situation en attendant une vaccination plus élargie de la population. La troisième vague actuelle en Europe est rapide avec beaucoup plus de nouveaux cas, de cas critiques et de décès à cause des variants, essentiellement britannique en Europe, affirme l'expert, évoquant aussi le caractère virulent du variant britannique qui se propage 70% plus vite que la souche classique, avec 60% plus de virulence et de mortalité. Pour clarifier la gravité de ces deux caractéristiques (plus de transmissibilité et plus de virulence), le médecin prend un exemple chiffré. Avec dix mille personnes infectées par le SarsCov-2 au début d'un mois, on trouvera à la fin du même mois environ 130 décès avec la souche classique, contre 7 fois plus de nouveaux cas pour le variant britannique et environ 10 à 11 fois plus de cas critiques et de décès. Sur 1000 cas d'infection par ce virus, on observe 4,1 décès pour le variant britannique contre 2,5 pour la souche classique, a poursuivi le médecin, relevant que le taux de réinfection (le risque de faire une deuxième fois la Covid) est six fois plus avec le variant. De même, le taux de reproduction du virus Rt est revu à la hausse d'une valeur qui va de 0,4 à 0,7 point selon les estimations, avec comme conséquence une épidémie plus rapide, et un taux de vaccination plus élevé à atteindre pour assurer l'immunité collective, a-t-il ajouté. Il cite aussi l'infection qui est plus longue avec 13,3 jours de maladie en moyenne pour le variant britannique, contre 8,2 jours pour la souche classique, alors que la clairance virale est plus longue, soit 8 jours pour que le corps humain se débarrasse du virus au lieu de 6,2 jours. Selon cet expert, une large infection au variant britannique donne lieu à des services de réanimation engorgés par des patients de plus en plusjeunes. C'est d'abord l'effet de la vaccination des personnes âgées qui a protégé ce groupe d'âge contre lesformes graves et l'hospitalisation, mais aussi ce variant très contagieux qui fait ravage chez les jeunes moins respectueux des mesures barrières. Même si les enfants sont moins contaminables et moins contaminants avec la souche classique, Dr Hamdi indique que le variant britannique plus contagieux augmente la transmissibilité chez tous les groupes d'âge, avec un risque beaucoup plus élevé de transformer les écoles en foyers épidémiques. "Une pandémie évolue en vagues jusqu'à obtention d'une immunité collective indépendamment de l'existence de variants ou non", alerte-t-il notant qu'avec la présence de variants plus rapides et plus virulents, elle devient plus féroce. Pour ces considérations, il relève que la stratégie d'aplatissement de la courbe de l'épidémie (Stop and Go) utilisée lors des vagues précédentes ne résiste pas à l'ampleur de cette troisième vague. Toutefois, insiste-t-il, la stratégie Zéro-Covid ou du moins casser la courbe, s'est révélée nécessaire dans les pays européens, avec des mesures généralisées, drastiques, incluant des confinements et la fermeture des écoles, pour des périodes suffisamment longues pour contrer la vague et freiner la transmission des variants, en accélérant la vaccination. Sur ce registre, il a insisté aussi sur le renforcement des mesures barrières et restrictives et l'isolement strict des personnes positives et leurs contacts, expliquant que les variants sud-africain et brésilien ont un profil plus accentué que le variant britannique, avec en plus une mise en cause de l'immunité et de l'efficacité des vaccins déployés actuellement. Sans le respect strict et généralisé par toute la population des mesures barrières individuelles et collectives, les mesures restrictives et territoriales ne seront jamais assez suffisantes, a affirmé Dr Tayeb Hamdi, appelant à tirer les leçons pour protéger notre pays.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.