Gaza: au moins 42 Palestiniens tués dans les raids israéliens, plus lourd bilan quotidien depuis lundi (ministère)    La famille de la Sûreté nationale célèbre le 65è anniversaire de la création de la DGSN    Variant indien : Le gouvernement britannique rassure quant à l'efficacité des vaccins    Dubaï : Ouverture du « Marché du voyage arabe » avec la participation du Maroc    Zidane va quitter le Real Madrid au terme de cette saison (radio)    Le laboratoire national de la police scientifique, un projet structurant inauguré à Casablanca    Evolution du coronavirus au Maroc :127 nouveaux cas, 514 944 au total, dimanche 16 mai 2021 à 16 heures    Le groupe ODM rachète la «Polyclinique Atlas Casablanca»    65 éme anniversaire de la création de la DGSN : Des hommes et des femmes au service de la société .    SM le Roi adresse un Ordre du jour aux Forces Armées Royales    Chelsea défait en finale par Leicester    Un nul bénéfique pour le WAC face au Mouloudia    Le tunisien Fathi Jebal, nouvel homme fort du MAS    Maroc: Déficit budgétaire de 22,5 MMDH à fin avril 2021    Taqa Morocco: Hausse des bénéfices au premier trimestre    Un Technopark à Fès pour consolider l'attractivité économique de la région    Les transferts d'argents des migrants résistent à la crise du COVID-19 (Banque Mondiale)    Les relations maroco-espagnoles traversent la plus grande crise de leur histoire    65 ans d'existence et d'abnégation    Hammadi Ammor, figure de la création nationale, s'est éteint    «Il faut travailler sur des œuvres théâtrales dans l'expectative d'une reprise culturelle»    Le Maroc, grand défenseur du droit des Palestiniens à établir un Etat indépendant    L'ambassadeur de Palestine exprime ses remerciements et sa gratitude à S.M Mohammed VI    Sit-in de solidarité avec le peuple palestinien    Installation des jurys du Prix national des études et recherches sur l' action parlementaire....    Le Polisario et l'Algérie pris la main dans le sac    Walid Halimi rend hommage au célèbre Tony Allen    Visionnage boulimique des séries : La guerre ouverte contre le sommeil    Le droit à la différence au coeur "La Cigogne Volubile "    Journée internationale des musées: Accès exceptionnel et gratuit mardi aux musées de la FNM    Conflit israélo-palestinien : «le carnage doit cesser immédiatement», réclame le chef de l'ONU    Calcio : La Juve toujours en course pour une place en C1    Art moderne et contemporain: une pléiade d'artistes marocains de renom à la Menart Fair à Paris    Coupe de la CAF/ Quart de finale aller : Le Raja arrache le nul en déplacement face à Orlando Pirates (1-1)    Coupe de la CAF: le RAJA ramène un nul précieux de Johannesburg    Ahmed Fouad El Filali, Directeur de SINMARCO : Difficulté de recouvrement et trésorerie, les questions cruciales de l'après Covid-19    Casablanca : Inauguration des nouveaux sièges de la BNPJ et du Laboratoire de la Police Scientifique (reportage)    Maroc-Turquie : la nouvelle version de l'accord de libre- échange est entrée en vigueur    Situation en Palestine : Le Maroc participe à la réunion d'urgence des ministres des AE de l'OCI    47ème anniversaire de la disparition du Zaïm Allal El Fassi: Le combat du « Zaïm » pour l'éveil de la conscience    En marge du webinaire de l'Alliance des Economistes Istiqlaliens: Faire de l'acte culturel et créatif, un acte économique    Algérie : le DG marocain d'Amana Assurance prié de rendre les clés de l'entreprise    Jordanie: Arrivée du deuxième lot de l'aide humanitaire d'urgence au profit des Palestiniens sur Très Hautes Instructions Royales    Frappe aérienne sur Gaza: 17 Palestiniens tués    Kénitra: interpellation de trois individus pour possession et trafic de drogues et de psychotropes    Rabat: Le mythique café des Oudayas rouvre ses portes après sa rénovation    Arrivée en Jordanie du premier lot de l'aide humanitaire d'urgence destinée aux Palestiniens    Botola Pro D1 « Inwi » (17è journée): Résultats et programme    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'économie marocaine, une des plus dynamiques à s ' adapter aux contraintes et opportunités liées à la crise Covid
Publié dans Libération le 14 - 04 - 2021


L' économie marocaine a été l'une des "plus dynamiques à s'ajuster et s'adapter face aux contraintes mais aussi aux opportunités" posées par la crise liée à la pandémie du nouveau coronavirus, a indiqué le directeur du département MENA et Asie centrale du Fonds monétaire international (FMI), Jihad Azour, relevant que le Royaume est aujourd'hui "l'un des pays les plus avancés dans la vaccination", dont le déploiement sera l'un des facteurs déterminants pour la reprise au niveau mondial. S'exprimant dimanche lors d'un point de presse autour des dernières perspectives de l'économie régionale établie par le FMI, M. Azour a rappelé que le Maroc a fait face l'an dernier "à deux chocs: la crise du Covid et la sécheresse qui a affecté l'économie marocaine et a causé une contraction de l'économie assez forte comparée aux années précédentes". "Cette année, grâce aux mesures que le gouvernement a mis en place l'année dernière, à savoir celles sanitaires et fiscales et monétaires, le Maroc a réussi à reprendre le chemin de la croissance", a-t-il indiqué en réponse à une question de la MAP à Washington. "Tant au niveau de la production qu'au niveau social et bancaire, un certain nombre d'innovations ont permis d'améliorer la protection sociale en transférant à plus de 5 millions de familles via les applications bancaires le soutien du gouvernement", a notamment relevé le directeur du département Moyen Orient et Afrique du Nord du FMI. Sur le front de la vaccination, un volet jugé "critique" pour la reprise, l'institution financière internationale considère le Maroc comme étant "l'un des pays les plus avancés". "C'est le pays africain le plus avancé et dans la région MENA, si on exclut les pays producteurs de pétrole du Golfe, le Maroc est un des pays les plus avancés", a indiqué M. Azour. Selon lui, "l'ensemble de ces actions ont permis au Maroc de renforcer sa croissance cette année et de se mettre sur une trajectoire meilleure pour l'avenir, pour la reprise de la croissance et pour bâtir une économie plus intégrée et plus forte économiquement". Pour M. Azour, le Maroc a pris en compte deux leçons de cette crise: L'importance du social, le gouvernement ayant lancé un grand chantier de réforme du système de protection sociale, et développé une série de mécanismes de protection pour les plus vulnérables. "En parallèle, la gestion de la politique monétaire et la politique de change par la Banque centrale a permis de renforcer cette stabilité, ce qui a permis au Maroc, après avoir tiré sur sa ligne de Précaution et de Liquidité (LPL) avec le Fonds, d'aller sur le marché avec une émission qui était très positive avec un soutien assez élevé de la part des investisseurs, ce qui a permis au Maroc aussi de renforcer ses niveaux de réserves", a poursuivi le responsable de l'institution monétaire internationale.Interrogé sur les perspectives de partenariat avec le Maroc, M. Azour a évoqué un "partenariat historique". "Nous avons accompagné l'ensemble des réformes qui ont été mises en place par le Maroc au cours des dix dernières années. Nous continuons à travailler main dans la main avec le Maroc sur les questions liées aux réformes, que ce soit sous forme de programmes, ou sous forme d'assistance technique". Et de rappeler, en conclusion, que les réunions annuelles du Fonds monétaire international et de la Banque mondiale auront lieu au Maroc l'année prochaine, "ce sera donc l'occasion pour l'économie et la société marocaines de montrer leur capacité de résilience et leur potentiel de croissance". Dans son dernier rapport semestriel sur les Perspectives de l'économie mondiale publié cette semaine, le Fonds monétaire international table, pour l'économie marocaine, sur un taux de croissance de 4,5% en 2021 et de 3,9% pour 2022. Au niveau régional, la croissance du PIB réel dans la région MENA devrait remonter à 4,0% en 2021, soit une amélioration de 0,9 point de pourcentage par rapport à octobre. Dans ses perspectives au niveau régional, le FMI estime qu'un an après le début de la pandémie de coronavirus, le chemin vers la reprise économique en 2021 devrait être "long et différer d'un pays à l'autre". "Les perspectives varieront considérablement en fonction de la trajectoire de la pandémie, du déploiement des vaccins, des fragilités sous-jacentes, de l'exposition au tourisme et aux secteurs à forte intensité de contacts, et enfin de la marge de manœuvre et des interventions gouvernementales", lit-on dans le document.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.