Bourita: «La Chine, un facteur d'équilibre et un partenaire fiable»    Covid-19 : Le Fonds spécial fonctionnera jusqu'à fin 2020    BDS – Défendre une cause c'est bien, respecter les avis des autres c'est mieux    228 nouveaux cas de Covid-19 au Maroc: la répartition par région    SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan décroche le baccalauréat avec mention «très bien»    Milouda: Une leçon de vie écrite aux couleurs de l'espoir    La Fondation du Forum d'Assilah annonce son programme d'activités culturelles et artistiques d'été    Le président brésilien annonce sa contamination au Covid-19    Le Wydad entame sa préparation collective à Agadir    Coronavirus : quel impact sur les congés    11.900 heures sur les ondes et 7.400 sur les chaînes télévisées de la SNRT    Officiel: la date de réouverture des mosquées au Maroc    La Chambre des conseillers: adoption en commission d'un projet de loi édictant des mesures spécifiques à l'état d'urgence sanitaire    Les mosquées ouvriront leurs portes    Qui est Driss Isbayene, le nouvel ambassadeur du Maroc au Mali ?    Tanger-Tétouan-Al Hoceima : Plusieurs projets de développement adoptés    Le Marocain Aziz Krir remporte le titre    US Round Up du mardi 7 juillet – Keisha Lance Bottoms, Sebastián Athié, Novavax, New-York, OCDE    Côte d'Ivoire : Drogba brigue le poste de président de la FIF    Meilleurcreditimmo.ma lance le premier programme de parrainage en ligne au Maroc    Hamza Mehimdate, un photographe émotionnel    Forte vague de chaleur mardi et mercredi dans plusieurs provinces marocaines    Casablanca: il a tout perdu à cause de l'incendie de sa chambre (VIDEO)    Mauritanie : l'ex-président convoqué devant une commission d'enquête    L'Égypte, la France, l'Allemagne et la Jordanie avertissent Israël contre ses projets d'expansion    CGEM/PPS : rencontre autour du développement économique et social    Nador: une cellule terroriste démantelée par le BCIJ    Immigration clandestine: baisse des arrivées sur les côtes espagnoles    Fermeture des frontières: le nombre de MRE ayant rejoint leurs pays de résidence    La loi de finances rectificative au menu du Conseil de gouvernement    Coronavirus : 186 nouveaux cas, 14.565 cas au total, mardi 7 juillet à 10h    Les États-Unis n'accorderont pas de visas aux étudiants étrangers si les cours sont en ligne    Adil Bouaouad en quête de « rédemption »    « Derb Mila » à Casablanca embelli par des fresques murales    Ramid-Amnesty. Le grand dilemme du ministre des droits de l'Homme    BCIJ : une cellule terroriste démantelée à Nador    1.107 cas de triche au bac détectés    Nicolas Bay interroge Bruxelles sur les détournements de l'aide humanitaire européenne    Observations sur le dernier rapport annuel du Conseil national des droits de l'Homme    Ennio Morricone, le Beethoven du western spaghetti    Plaidoyer pour une culture intégrée dans l'offre touristique au Maroc    La série "H" débarque sur Netflix    La CAF, la FIFA, l'OMS et la SGSA réunies pour discuter de lasécurité et dela sûreté en Afrique    Le cyclisme national reprend de plus belle après trois mois de suspension    Contraction de l'économie nationale de 13,8% au deuxième trimestre sous l'effet de la Covid-19    Abdelmajid Tebboun. Tout le monde doit s'excuser à l'Algérie    France: la composition du nouveau gouvernement attendue ce lundi    Idiotorial : L'ovalie a son virus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Gianni Buquicchio: Nous avons une coopération très fructueuse avec le Royaume du Maroc
Publié dans Libération le 05 - 10 - 2015

Gianni Buquicchio est le président de la Commission européenne pour la démocratie par le droit. Elle est aussi appelée commission de Venise. C'est un organe consultatif du Conseil de l'Europe visant à promouvoir l'esprit du droit constitutionnel de l'Union européenne et à fournir une
assistance dans ce domaine à tout
Etat désirant réformer ses lois
et institutions politiques.
Libé: Quels sont les objectifs de vos séminaires régionaux de « renforcement des capacités juridiques » dédiés aux hauts fonctionnaires du Maroc?
Gianni Buquicchio : La Commission de Venise travaille pour la démocratie et la paix depuis exactement 25 ans. Il est évident pour nous que les administrations et la Fonction publique sont d'une importance capitale pour garantir la stabilité d'une région.
Cela implique que les usagers des services publics et les citoyens en général fassent confiance aux structures de l'Etat et notamment à l'administration publique. D'une part, il est essentiel que les administrations opèrent selon des règles claires et des procédures transparentes, établies conformément aux principes de la primauté du droit. D'autre part, il est important que les fonctionnaires soient bien formés et jouissent d'un statut juridique et de conditions de travail appropriées. Les fonctionnaires doivent être conscients de leurs droits, mais aussi de leurs responsabilités et devoirs face au public qu'ils servent. C'est précisément cette vision de la Fonction publique qu'on essaye de transmettre dans le cadre du Programme Campus-UniDem (Université pour la démocratie).
Dans le passé, la Commission de Venise a formé plus de 3000 fonctionnaires de l'Europe centrale et orientale par le biais de programmes similaires.
Cette fois-ci, en coopération avec le ministère de la Fonction publique et de la Modernisation de l'Administration du Royaume du Maroc, nous avons mis en place pour la période 2015-2017, un programme de séminaires régionaux qui ont pour but le « renforcement des capacités juridiques de la Fonction publique». Au minimum deux séminaires seront organisés chaque année et dureront une semaine entière Ils aborderont principalement des thèmes de bonne gouvernance et de droits de l'Homme. Les séminaires sont dédiés aux hauts fonctionnaires des pays de la région MENA : Algérie, Egypte, Jordanie, Liban, Libye, Maroc, Mauritanie, Autorité nationale palestinienne, Tunisie.
Pourquoi avez-vous choisi le Maroc pour organiser ce séminaire ?
Nous avons une coopération très fructueuse avec le Royaume du Maroc depuis de nombreuses années. Le Maroc est membre à part entière de la Commission de Venise du Conseil de l'Europe depuis 2007. Les autorités de ce pays furent l'un de nos premiers partenaires dans la région. Parmi les excellentes initiatives entreprises par le Maroc, nous pouvons mentionner l'organisation des Ateliers interculturels pour la démocratie. La Commission de Venise en a organisé quatre jusqu'ici.
Lorsque nous avons été à la recherche d'un partenaire pour le 1er séminaire UniDem, qui a été également l'événement de lancement du Programme UniDem Campus pour les pays du Sud de la Méditerranée en tant que tel, nous avons d'abord pensé au Maroc. Nous sommes ravis que le Royaume du Maroc ait accepté d'accueillir et de co-organiser avec nous, la Commission de Venise, le 1er séminaire UniDem.
Quel sont les pays de la région qui bénéficient de ce programme européen de la Commission de Venise?
Le projet UniDem Campus est dédié aux hauts fonctionnaires des pays de la région MENA : Algérie, Egypte, Jordanie, Liban, Libye, Maroc, Mauritanie, Autorité nationale palestinienne, Tunisie. Nous invitons entre 2 et 3 participants par pays à chaque session.
Avez-vous d'autres programmes ou d'autres projets avec le Maroc dans le cadre de cette Commission?
En 2014, la coopération avec les autorités marocaines s'est principalement développée sur deux axes : une assistance dans la préparation de lois organiques et un renforcement du dialogue avec les institutions.
Cette année, la Commission entend poursuivre sa coopération fructueuse avec la Cour constitutionnelle, le ministère de la Justice, l'Institution du Médiateur et le Parlement. La Commission de Venise co-organisera, prochainement au Maroc, la 6e session de formation des collaborateurs des médiateurs membres de l'AOM – l'Association des Ombudsmans de la Méditerranée. La session se tiendra du 28 au 30 octobre 2015 à Rabat et abordera le thème suivant: «les Ombudsmans face aux défis des nouvelles technologies de l'information». Cette activitié est financée dans le cadre d'un projet commun entre l'UE et le Conseil de l'Europe, à savoir «Renforcer la réforme démocratique dans les pays du voisinage méridional ».
Suite à l'énorme succès du 1er séminaire à Rabat, la semaine passée, nous allons organiser le second UniDem avant la fin de cette année, probablement au Maroc également.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.