Sahara : Vers l'ancrage de la position américaine ?    La loi sur les signatures électroniques désormais opérationnelle [Document]    Etats-Unis : Joe Biden a prêté serment    Evolution du coronavirus au Maroc : 1152 nouveaux cas, 4 62. 542 au total, mercredi 20 janvier 2021 à 18 heures    HCP : La confiance des ménages toujours en berne    Accord sur l'organisation de la 24ème assemblée générale de l'OMT à Marrakech : La signature est prévue début février    Comité des représentants permanents de l'UA : Le Maroc présent à la 41ème session ordinaire    Le RNI convoque son «parlement»    Détournement de fonds publics : Enquête judiciaire à l'encontre d'un policier à Beni Mellal    L'émission «Ahssan Pâtissier» débarque sur 2M    Le Roi Mohammed VI reçoit le ministre émirati des Affaires étrangères et de la Coopération internationale    Le poison de « la vérité alternative »    Etats-Unis : Donald Trump fait ses adieux    Giuseppe Conte, l'illustre inconnu de l'échiquier politique italien    Anasse Bari: Gagner les élections dans un monde propulsé par l'IA est un "jeu de chiffres" qui se déroule sur les médias sociaux    Distinction du tandem marocain du FC Séville    Mondial des clubs : Un adversaire arabe pour le Bayern au dernier carré    Réunion de la Fédération Royale marocaine de basketball: Le Cinq national et les préparatifs au lancement des championnats à l' ordre du jour    Le portefeuille de BMCE Capital Research tire son épingle du jeu en 2020    Le Maroc dénonce le dévoiement des décisions du Sommet extraordinaire de l'UA par l'Afrique du Sud    Cher vaccin, cesse de nous faire languir !    Abdelkrim Meziane Belfkih: Le taux de reproduction de la Covid-19 se stabilise à 0,88    L'Italie prendra des actions en justice contre Pfizer    Nexans inaugure une nouvelle usine à Nouaceur    Netflix dépasse les 200 millions d'abonnés payants dans le monde    Chauffe-eau : Le tueur silencieux a fait 9 morts    El Guergueret : L'hommage du Groupe Sentissi    Casablanca : Une collecte de dons lancée en faveur des migrants sans-abri    Groupe Renault. Un bilan 2020 positif malgré la crise    Coronavirus : le SIAM 2021 annulé    Honorable distinction d'un militant amazigh     Nécessité d'approfondir la connaissance du risque    Les autorités publiques «rejettent catégoriquement» le chapitre consacré au Maroc    Transformation digitale : Marjane Holding passe à la vitesse supérieure    Mondial de handball: Le Maroc quitte la compétition    Il prend la tête du groupe C: Le Maroc débute par un petit succès sur le Togo    Angleterre: Leicester enfonce Chelsea, Lampard en danger    L'équipe nationale en stage de préparation à Maâmora    La pandémie a mis à nu les fragilités de l'OMS    Une démocratie, comme les auatres...    Marrakech : 1ère exposition de l'événement culturel «EX. Art contemporain»    «L'Homme qui a Vendu sa Peau» et l'acteur Sami Bouajila primés    CHAN : La Zambie et la Guinée vainqueurs de la Tanzanie et de la Namibie    Economie du web : l'effet Covid se fait ressentir    Edito: Le maire doit partir    L'épouse d'El Ghomari se confie sur 2M    La promotion des provinces du Sud dans l'agenda du Réseau Maroco-Américain    Paru chez l'édition La Croisée des Chemins : «Le Secret de la Lettre» : Mohamed Ennaji porte un regard sur l'école coranique d'hier    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le Théâtre National Mohammed V aux couleurs de Mawazine
Publié dans Libération le 08 - 04 - 2016

Symbole de la vie culturelle à Rabat, le Théâtre National Mohammed V a été le témoin de
moments uniques dans l'histoire du Festival
Mawazine. Son décor unique, son atmosphère
intimiste et la beauté des sons qui s'en dégagent ont fait de cette scène un des endroits préférés des stars marocaines et des célébrités internationales de passage dans la capitale.
C'est d'abord Kadim Al Sahir qui ouvrira le bal le vendredi 20 mai, pour un concert qui s'annonce mémorable. Originaire de Mossoul, en Irak, Kadim Al Sahir est considéré comme le plus grand chanteur du monde arabe. Avec plus de 100 millions d'albums vendus et des collaborations prestigieuses, celui qui se fait appeler le "César de la chanson arabe" éblouira le public de Mawazine grâce à sa parfaite maîtrise vocale et un répertoire qui navigue entre ballades romantiques, maqamats, poèmes traditionnels et paroles engagées.
Venu de l'autre côté de l'Océan, le groupe argentin Alma de Tango rassemblera, samedi 21 mai, le bandonéoniste Juan José Mosalini, la chanteuse Sandra Rumolino et le danseur et metteur en scène Jorge Rodriguez. Tantôt intimiste, tantôt volcanique, le spectacle donnera à voir les incroyables émotions véhiculées par le tango. Dimanche 22 mai, c'est le Trio Joubran qui foulera les planches du Théâtre Mohammed V pour proposer ses meilleures compositions tirées des albums à succès «Randana», «Majâz» ou encore «Asfâr», tous dédiés à la diffusion de la culture palestinienne. Puis c'est une grande dame de la fusion que les festivaliers rencontreront lundi 23 mai. Reconnue pour son rôle pionnier dans le mélange entre les musiques orientale et occidentale, Natacha Atlas présentera son dernier album, «Myriad Road», un disque de jazz composé et coproduit par le trompettiste Ibrahim Maalouf. Le lendemain, la fusion de Qawwali Flamenco, née du mélange des répertoires pakistanais et espagnol, offrira un métissage fécond entre la puissance volcanique et virtuose du chant qawwali et le lyrisme hypnotique du flamenco. Mercredi 25 mai, la chanteuse française Imany prendra le relais pour transmettre au public des compositions au style pop/folk, dont les influences sont à chercher du côté de Tracy Chapman et Billie Holiday.
Pour Paco Renteria, guitariste et compositeur de génie, il prendra ses quartiers sur la scène du théâtre le jeudi 26 mai. Comparé à Paco de Lucía et régulièrement désigné comme le successeur de Carlos Santana. Compositeur, producteur et arrangeur de l'ensemble de son répertoire, on lui doit notamment la bande originale du long métrage «Desperado» ainsi que la musique du film «Le masque de Zorro».
A l'instar des musiciens cubains du Buena Vista Social Club, l'orchestre El Gusto est à l'image du Maghreb. Venu d'Algérie, ce groupe de musiciens juifs et musulmans séparés par l'histoire et réunis cinquante après sera au centre de toutes les attentions vendredi 27 mai. Chantre de la musique châabi, cette formation unique en son genre regroupe la fine fleur des artistes de la région. Objet d'un documentaire à succès, le groupe célèbre par sa musique le temps où les juifs et les musulmans chantaient ensemble dans la kasbah d'Alger, il y a près d'un siècle. Enfin, samedi 28 mai, c'est une soirée exceptionnelle qui clôturera la programmation du Théâtre National Mohammed V, à travers un hommage à Mohamed Abdel-Wahab rendu par le chanteur syrien Safwane Bahlawane. Incarnant à la perfection la voix sublime de la légende égytienne, l'artiste évoque avec brio l'âge d'or de la musique arabe. Connu sous de nombreux surnoms, "le double d'Abdel-Wahab" ou "l'Abdel-Wahab de la Syrie", Safwane est un phénomène qui interprétera les plus grandes chansons du maître.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.