Coronavirus : le Maroc dépasse la barre des 100.000 contaminations    Le docteur et académicien Mohamed Talal tire sa révérence    Abu Wael al-Rifi : Le contraste saisissant entre les grands patriotes et les petits maitres des entourloupettes    Lanceur d'alerte : Révélations en série d'un officier des services secrets du Polisario    Liberté économique : le Maroc 78ème mondial    La BVC dans le rouge du 14 au 18 septembre    Algérie: Un milliard de dollars de pertes financières    Mamounia, Royal Mansour, Fours Seasons...ils vont rouvrir leurs portes à Marrakech    La nouvelle Clio et le nouveau Captur disponibles au Maroc    Mercato: Gareth Bale de retour à Tottenham!    Bundesliga: Le Bayern détruit Schalke!    Liverpool officialise l'arrivée de Thiago Alcantara    Le Maroc remarquablement élu au Comité des Droits de l'Homme de l'ONU    Coronavirus: en France, la Haute Autorité de santé tranche sur la fiabilité des tests salivaires    Tanger: la douane découvre une usine clandestine    Marrakech adoptera l'enseignement en alternance    Mohamed Rouicha : sauveur de mémoire    Un parcours culturel très riche et très séduisant    Des artistes marocains appellent à la réouverture des théâtres et des salles de cinéma!    Entretien avec Othman Ktiri, l'entrepreneur marocain qui a réussi en Espagne    Washington reconduit unilatéralement les sanctions de l'ONU contre l'Iran    En Grèce, 9 000 demandeurs d'asile ont déjà rejoint le nouveau camp de Lesbos    Mexico : création d'un groupe d'amitié avec le Maroc pour promouvoir la coopération bilatérale    "Africa Innovation Week 2020": l'EMSI rafle la mise    Contrats spéciaux de formation: des mesures annoncées en faveur des entreprises marocaines    Climat des investissements au Maroc : le Département d'Etat US distribue bons et mauvais points [document]    Formation: mesures exceptionnelles en faveur des entreprises marocaines    «Enquête exclusive» : les dérives du régime algérien mises en lumière    Une photo de Leila Hadioui avec Saad Lamjarred surprend ses fans    Arabie saoudite: cinq personnes blessées par un projectile tiré par les Houthis    Nadal tombe à Rome (VIDEO)    Le régime algérien veut empêcher le Hirak de reprendre ses manifestations    Tanger : après l'affaire Adnane, nouvelle arrestation pour « attentat à la pudeur »    Météo : le temps se rafraîchit ce dimanche au Maroc (températures)    Mika « Loves Beirut » et d'autres stars mondiales aussi    L'image de la semaine    «Zanka contact», un ovni dans le 7e art national    Culture en vrac    Botola Pro: l'OCK tombe à domicile face à Berkane (VIDEO)    Real Madrid: Gareth Bale prêté à Tottenham    Cellule terroriste démantelée le 10 septembre: Ce que révèle l'expertise de la police scientifique    La presse britannique évoque les « sculptures » de Mehdia    Le secrétariat général des Finances de nouveau vacant    El Fizazi n'exclut pas un retour de Benkirane à la politique    Turquie : Ankara condamne un journal grec qui avait invité Erdogan à « aller se faire foutre »    Rude épreuve doukkalie pour le Raja et le Wydad    Etat-Unis : Les applications chinoises TikTok et WeChat interdites    Le forum de la jeunesse du cinéma hassani démarre ce soir    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Plus de 100 morts dans l'incendie dans un temple indien
Publié dans Libération le 11 - 04 - 2016

Un incendie provoqué par un feu d'artifice mal maîtrisé a fait plus de 100 morts dans la nuit de samedi à dimanche dans un temple du sud-ouest de l'Inde, où des milliers de familles étaient massées pour le spectacle.
Des centaines de personnes ont été blessées, pour certaines grièvement brûlées, dans cette catastrophe dans le temple hindou de Puttingal Devi dans la ville côtière de Paravur, dans le Kerala, lors de ces célébrations liées au Nouvel An hindou.
"Il a été confirmé que 102 personnes avaient été tuées et 280 blessés admis dans divers hôpitaux", a déclaré aux journalistes le chef de l'exécutif de l'Etat du Kerala, Oommen Chandy. "Notre priorité est d'apporter les meilleurs soins aux blessés", a-t-il ajouté.
Des équipes de médecins ont été dépêchées de New Delhi, tandis que l'armée et la marine ont envoyé des hélicoptères pour évacuer les cas les plus graves, a annoncé le ministre indien de la Santé, J.P Nadda.
Pompiers et policiers ont été à pied d'oeuvre une partie de la nuit pour combattre les flammes dans ce temple et porter secours aux victimes.
Des images diffusées à la télévision ont montré une série de grosses explosions et des panaches de fumée, ainsi que des blessés arrivant dans les hôpitaux locaux. L'incendie a débuté après 03H00 du matin (21H30 GMT samedi). A l'aube, des débris calcinés jonchaient le sol du temple, tandis que la police examinait les engins pyrotechniques n'ayant pas explosé.
"La situation est désormais sous contrôle", a déclaré à NDTV le ministre de l'Intérieur du Kerala, Ramesh Chennithala.
Oommen Chandy, qui avait auparavant fait état de 79 morts, a accusé les responsables du temple d'avoir tiré le feu d'artifice alors qu'ils n'en avaient pas eu l'autorisation du fait de préoccupations sur les mesures de sécurité. "Les autorités du district de Kollam n'avaient pas autorisé ces feux d'artifice", a déclaré M. Chandy.
Le gouvernement du Kerala a ordonné une enquête sur les causes de l'incendie.
Un membre du Parlement local a indiqué qu'une des fusées était tombée dans le bâtiment où étaient entreposés les feux d'artifice attendant d'être tirés.
"Cela s'est produit alors que 75% des feux avaient été tirés. Au final, c'est une chance car le bilan aurait pu être beaucoup plus lourd", a déclaré à NDTV N.K. Premachandran, élu du district de Kollam.
De son côté, le médecin chef du Thiruvananthapuram Medical College, situé dans la capitale du Kerala, a affirmé que certaines des victimes présentaient des blessures si graves que de nombreuses amputations seraient nécessaires.
"Beaucoup sont brûlées à plus de 50%", a déclaré au journal The Hindou D. Mohandas.
Le Premier ministre Narendra Modi a de son côté annoncé qu'il se rendrait sur place, et promis 200.000 roupies (2.630 euros) de dédommagements pour les familles des morts et 50.000 roupies pour les blessés.
"Il n'y a pas de mots pour dire à quel point l'incendie dans le temple de Kollam est déchirant et choquant. Mes pensées vont aux familles des défunts et mes prières aux blessés", a-t-il dit sur Twitter.
Incendies et bousculades sont fréquents dans les temples et lors d'événements religieux en Inde, souvent à cause de faibles mesures de sécurité et de normes de sécurité laxistes.
Cette catastrophe est survenue au moment où des législatives doivent prochainement se tenir dans l'Etat du Kerala, tenu par le parti du Congrès, dans l'opposition sur le plan national.
Avec ses longues plages, ses houseboats et ses plantations de thé, le Kerala est l'une des principales destinations touristiques de l'Inde, choisissant comme slogan "le propre pays de Dieu".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.