Fès se penche sur les finances publiques    Dans le Haut Atlas, la population piégée par une sécheresse inquiétante    Compétitivité fiscale: Le Maroc gagne encore des places    Trois Casques bleus et un soldat tués au Mali    Agadir/Congrès international de l'arganier: Cap sur la recherche scientifique    Programme des principaux matchs de ce samedi 25 novembre    Maroc remporte la CAN 2017 Handi-Basket    Attentat dans le Sinaï: le bilan s'alourdit    Al Akhawayn a obtenu l'accréditation américaine NEASC pour 5 ans    Le Forum d'Ifrane plaide pour la création d'outils de financement innovants    La Dominique réitère son soutien à l'intégrité territoriale du Maroc    L'ancien président brésilien Fernando Collor de Mello : « La mondialisation, un chemin vers la paix ».    Londres vise les premières voitures sans chauffeur    Insolite : L'amour sans frontières    Emmerson Mnangagwa devient le nouveau président du Zimbabwe    Driss El Yazami : La deuxième opération de régularisation vise le traitement d'au moins 82% des dossiers    Dimitris Avramopoulos : Le Maroc, un pays à même de contribuer à une gestion efficace de la migration    Europa League : Les grosses écuries s'en tirent à bon compte    Robinho condamné à neuf ans de prison pour viol en réunion    Oscar Pistorius, de l'Olympe sportive à la prison    Hausse des levées brutes du Trésor à fin octobre    Le Maroc réalise des progrès notables en matière de gouvernance économique    Divers    Pour une meilleure préservation de l'arganier    L'insoutenable calvaire de la femme marocaine    Les meilleurs films de tous les temps    Casablanca accueille la première édition de la "China Trade Week Morocco"    Ibrahim Maalouf dépoussière les morceaux de Dalida    Agadir accueille le 2ème Forum des avocats MRE    Botola Maroc Telecom : Le fauteuil de leader en jeu    2ème phase de la régularisation des migrants : Plus de 25.000 demandes recensées    Pistorius écope de 13 ans ferme    Visa For music : Des hommages à des figures nationales et africaines    « Visa for Music »: Le théâtre national Mohammed V vibre aux rythmes africains du groupe « Jouvay Fest »    Tanger Med: Saisie de plus de 15 kg de cocaïne et de 10 kg d'héroïne à bord d'un autocar venant de Belgique    L'OCP met en service sa nouvelle usine d'engrais    Air Arabia : changement sur les vols Fès-Marrakech    Un sit-in devant l'ambassade de la Libye à Rabat pour dénoncer la traite des êtres humains    AGRESSIONS DES ENSEIGNANTS: QUAND LA SALLE DE COURS DEVIENT UN RING!    Munir El Haddadi: «Je rêve de jouer le Mondial avec le Maroc, dont j'ai toujours chanté l'hymne national»    NEUF CLANDESTINS MAROCAINS SAUVES AU LARGE DE LA TUNISIE    Theresa May à Bruxelles, le coût financier du Brexit en vedette    Bombardier au taquet avec l'ONCF    Allemagne: Tout, sauf des élections !!!    Mondial 2018 : Le Maroc est-il un tirage "facile" ?    Des mini-concerts pour de grands futurs musiciens    L'Uzine rend hommage à son quartier    Rabat, « capitale africaine par excellence » pour Visa for Music    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Comment diminuer son stress par une alimentation saine
Publié dans Libération le 21 - 10 - 2017

Etre stressé trop souvent et trop longtemps est néfaste pour votre santé. Ce constat n'est plus à prouver. Fléau des temps modernes, le stress accompagne le quotidien de tout humain. Traverser un stress permanent fait passer le corps humain sous un mode de lutte ou de fuite. A cela, le corps répond physiologiquement par une augmentation du niveau de cortisol.
Selon le centre d'études sur le stress humain (CESH), cette augmentation peut être bénéfique en cas de danger imminent. A contrario, si ce mode "lutte ou fuite" est activé sur une longue période, il peut avoir des effets dangereux sur la santé, tels que la prise de poids, l'inflammation sévère, se trouvant être la cause de la plupart des maladies, mais encore, une élévation du taux de sucre sanguin.
Et pour ne rien arranger, outre la difficulté des situations auxquelles nous sommes souvent confrontés, certains aliments peuvent eux aussi avoir des impacts dévastateurs sur notre corps. Alors, dans l'optique de réduire le niveau de stress de manière naturelle et par ricochet le risque de maladies, la mise aux oubliettes de certains aliments est un passage obligé.
La suppression du sucre de votre alimentation est une résolution des plus recommandées afin de diminuer le niveau du stress. En cas de situation stressante, le corps humain augmente la production de cortisol. Toujours selon le Centre d'études sur le stress humain (CESH), cette hormone ne sert pas uniquement à contrôler le niveau du sucre dans le sang, elle est aussi responsable de la gestion du stress. Ainsi, quand nous nous délectons d'aliments sucrés, le taux de sucre sanguin grimpe et le corps doit donc produire plus de cortisol pour équilibrer ce taux. Rien d'alarmant. Sauf qu'un taux élevé de cortisol peut être à l'origine de troubles de sommeil, de diminution des réactions immunitaires ou autres maux de tête et fringales malsaines. De la même manière, un taux de sucre sanguin fluctuant provoque des états similaires aux états de stress, tels que l'anxiété et la peur.
Le remplacement d'aliments contenant du sucre ajouté, pâtisseries, yaourts aromatisés et soda, par des aliments non-transformés, aura pour effet la stabilisation du taux de sucre sanguin, synonyme d'une diminution des sautes d'humeur.
Comme si le potentiel néfaste du sucre ne suffisait pas, quand on le remplace c'est pour aller de mal en pis. Enormément de produits sont sucrés par des édulcorants artificiels au lieu du vrai sucre. En prenant l'exemple de l'édulcorant nommé l'aspartame, on vise plus de 6000 aliments et boissons, ainsi que plus de 500 médicaments sous prescription et en vente libre. Ces édulcorants artificiels sont les instigateurs de multiples problèmes de santé, dont on peut citer, les maux de tête, les troubles métaboliques et les maladies cardiovasculaires. Aussi, créent-ils une dépendance au sucre. Cet étonnant processus passe par la reprogrammation des papilles gustatives en donnant encore plus envie d'aliments sucrés.
Evidemment, les édulcorants artificiels peuvent eux aussi être à l'origine du stress. Sans oublier, qu'au même titre que les autres types de sucre, ils sont mauvais pour le taux de sucre sanguin. Alors, pour les friands de sucreries, la meilleure alternative serait les éléments à édulcorant naturelle.
Les glucides transformés (raffinés) constituent un vrai casse-tête. D'une part, ces glucides sont souvent caractérisés par un goût exquis, et de l'autre par une valeur nutritive proche du néant. L'omniprésence du sodium dans les aliments contenant des glucides raffinés et particulièrement dans les produits emballés, occasionne non seulement une soif extrême, mais aussi, la conservation d'une quantité plus importante de liquide dans le corps. Ce qui va forcer le cœur à travailler plus durement afin de pomper et faire circuler le sang. La pression sanguine monte en flèche et donne la sensation de ballonnement et d'inconfort, participant à l'accroissement du niveau de stress.
Sans forcément aller jusqu'à bannir de vos matinées la fameuse tasse de café, il est recommandé de ne pas en abuser. Ingurgiter plusieurs tasses par jour, vous rend fatalement plus stressé. Cette exagération peut provoquer des troubles des glandes surrénales, stimuler le système nerveux et occasionner une hausse de la pression sanguine et de la fréquence cardiaque.
Il est primordial de rappeler que la caféine ne se trouve pas exclusivement dans le café. Elle est pareillement présente dans les boissons gazeuses, quelques variétés de thé, les boissons énergétiques, les analgésiques en vente libre et aussi surprenant que cela puisse paraître, dans le chocolat et le cacao.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.