Mondial 2026 : le dossier du Maroc est fin prêt    Corruption : Une évolution en trompe-l'œil    Sept mille quatre-vingts secondes    Sous-traitance: Des pistes pour un travail décent    Brèves Internationales    Coaching territorial: L'expertise de l'Oriental dupliquée au Sénégal    Maroc-Espagne : Des hélicoptères pour transporter le haschich    Températures min et max prévues - Vendredi 23 Février 2018    Marrakech: Protéger l'histoire contre l'acharnement immobilier    Affaire Bencharki: le MAS va-t-il se tourner vers la FIFA    Brand content, une plus grande proximité entre annonceurs et consommateurs    Mondial 2026: Blatter soutient la candidature du Maroc    Sidi Ifni : Pour 60 DH, il tue son ami avec une clé à mollette    Armer des enseignants? Donald Trump persiste et signe    En kiosque n° 1245 : UN RÊVE MAROCAIN    Mounib: La gauche connait actuellement une crise d'existence    4ème édition du Marathon International de Rabat : 12.000 participants attendus    Dakhla, carrefour mondial de kitesurf    McDonald's Maroc et le Marrakech du Rire lancent «Masterclass du Rire»    La barbarie et les droits de l'homme    Syrie: Plus de 300 morts en trois jours à la Ghouta orientale    Maghreb Oxygène: Bénéfices en hausse de 34,9% à 12,6 millions de DH en 2017    L'OM à la conquête du monde arabe    Italie: Une campagne électorale à relent fasciste    Pacte mondial pour les migrations: le train est lancé    Assurance Maladie : Total Maroc et Saham Assurance s'allient pour les professionnels de la route    13è session plénière solennelle annuelle de l'Académie Hassan II des sciences et techniques    Vidéo : L'arbitre qui distribue les cartons rouges comme des petits pains !    Majorité !    Le français, «langue maternelle» en Afrique...    Le Maroc joue dans la cour des grands    Afrisanté et Officine Expo: la santé à l'honneur à Marrakech    Le secteur du BTP exposé à des entraves :    Coupe de la CAF : La renaissance de Berkane se qualifie au prochain tour    Enfance : Le Souverain appelle les grandes puissances à assumer leur responsabilité    Monténégro: L'ambassade des Etats-Unis à Podgorica attaquée à la grenade    Nouveau coup de filet du BCIJ à Tanger    CGI inaugure un nouveau centre d'excellence    Stabilité de l'indice des prix à la consommation, selon le HCP    CGEM : Comment faire cohabiter des cultures différentes au sein d'une entreprise ?    La princesse Lalla Meryem a présidé la cérémonie de clôture de la rencontre « Femme et enfant en situation de précarité »    Don de sang: un acte de civisme et de citoyenneté    Majorité : Mets de l'huile, Saad Eddine...    Grand-messe de la franchise en avril    Rencontre sur «Les nouvelles routes de la soie» à Fès    Joaquin Phoenix époustouflant en John Callahan !    Festival «Dakar-Gorée Jazz» : La RAM sponsor et transporteur officiel de la 4ème édition    « Mazagan, mémoires partagées », de Mustapha Jmahri    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Comment diminuer son stress par une alimentation saine
Publié dans Libération le 21 - 10 - 2017

Etre stressé trop souvent et trop longtemps est néfaste pour votre santé. Ce constat n'est plus à prouver. Fléau des temps modernes, le stress accompagne le quotidien de tout humain. Traverser un stress permanent fait passer le corps humain sous un mode de lutte ou de fuite. A cela, le corps répond physiologiquement par une augmentation du niveau de cortisol.
Selon le centre d'études sur le stress humain (CESH), cette augmentation peut être bénéfique en cas de danger imminent. A contrario, si ce mode "lutte ou fuite" est activé sur une longue période, il peut avoir des effets dangereux sur la santé, tels que la prise de poids, l'inflammation sévère, se trouvant être la cause de la plupart des maladies, mais encore, une élévation du taux de sucre sanguin.
Et pour ne rien arranger, outre la difficulté des situations auxquelles nous sommes souvent confrontés, certains aliments peuvent eux aussi avoir des impacts dévastateurs sur notre corps. Alors, dans l'optique de réduire le niveau de stress de manière naturelle et par ricochet le risque de maladies, la mise aux oubliettes de certains aliments est un passage obligé.
La suppression du sucre de votre alimentation est une résolution des plus recommandées afin de diminuer le niveau du stress. En cas de situation stressante, le corps humain augmente la production de cortisol. Toujours selon le Centre d'études sur le stress humain (CESH), cette hormone ne sert pas uniquement à contrôler le niveau du sucre dans le sang, elle est aussi responsable de la gestion du stress. Ainsi, quand nous nous délectons d'aliments sucrés, le taux de sucre sanguin grimpe et le corps doit donc produire plus de cortisol pour équilibrer ce taux. Rien d'alarmant. Sauf qu'un taux élevé de cortisol peut être à l'origine de troubles de sommeil, de diminution des réactions immunitaires ou autres maux de tête et fringales malsaines. De la même manière, un taux de sucre sanguin fluctuant provoque des états similaires aux états de stress, tels que l'anxiété et la peur.
Le remplacement d'aliments contenant du sucre ajouté, pâtisseries, yaourts aromatisés et soda, par des aliments non-transformés, aura pour effet la stabilisation du taux de sucre sanguin, synonyme d'une diminution des sautes d'humeur.
Comme si le potentiel néfaste du sucre ne suffisait pas, quand on le remplace c'est pour aller de mal en pis. Enormément de produits sont sucrés par des édulcorants artificiels au lieu du vrai sucre. En prenant l'exemple de l'édulcorant nommé l'aspartame, on vise plus de 6000 aliments et boissons, ainsi que plus de 500 médicaments sous prescription et en vente libre. Ces édulcorants artificiels sont les instigateurs de multiples problèmes de santé, dont on peut citer, les maux de tête, les troubles métaboliques et les maladies cardiovasculaires. Aussi, créent-ils une dépendance au sucre. Cet étonnant processus passe par la reprogrammation des papilles gustatives en donnant encore plus envie d'aliments sucrés.
Evidemment, les édulcorants artificiels peuvent eux aussi être à l'origine du stress. Sans oublier, qu'au même titre que les autres types de sucre, ils sont mauvais pour le taux de sucre sanguin. Alors, pour les friands de sucreries, la meilleure alternative serait les éléments à édulcorant naturelle.
Les glucides transformés (raffinés) constituent un vrai casse-tête. D'une part, ces glucides sont souvent caractérisés par un goût exquis, et de l'autre par une valeur nutritive proche du néant. L'omniprésence du sodium dans les aliments contenant des glucides raffinés et particulièrement dans les produits emballés, occasionne non seulement une soif extrême, mais aussi, la conservation d'une quantité plus importante de liquide dans le corps. Ce qui va forcer le cœur à travailler plus durement afin de pomper et faire circuler le sang. La pression sanguine monte en flèche et donne la sensation de ballonnement et d'inconfort, participant à l'accroissement du niveau de stress.
Sans forcément aller jusqu'à bannir de vos matinées la fameuse tasse de café, il est recommandé de ne pas en abuser. Ingurgiter plusieurs tasses par jour, vous rend fatalement plus stressé. Cette exagération peut provoquer des troubles des glandes surrénales, stimuler le système nerveux et occasionner une hausse de la pression sanguine et de la fréquence cardiaque.
Il est primordial de rappeler que la caféine ne se trouve pas exclusivement dans le café. Elle est pareillement présente dans les boissons gazeuses, quelques variétés de thé, les boissons énergétiques, les analgésiques en vente libre et aussi surprenant que cela puisse paraître, dans le chocolat et le cacao.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.