Jamal Sellami nouvel entraîneur du Raja    Mercure est passée devant le soleil ce lundi    La DGAPR : Les mesures disciplinaires prises à l'encontre de détenus du hirak remplissent toutes les conditions juridiques    Casablanca: Commémoration du 101è anniversaire de la fin de la première guerre mondiale    Transport routier : le ministère poursuit ses consultations    Le Maroc continuera à soutenir le développement de la Libye, promet El Othmani    Tribune libre : Le marchand de bons mots    CEA : Peut-il y avoir une intégration africaine sans intégration maghrébine ?    L'agriculture bio au centre des débats à Marrakech    Paiement mobile: Comment protéger ses données ?    Cisjordanie : La commémoration du décès de Yasser Arafat vire au drame    « Ach Waqe3 » : l'actualité décryptée par Jamal Berraoui    L'ex-numéro 2 de la FIFA contre-attaque devant la justice européenne    Ifrane, ville la plus froide pour demain mardi    Le Maroc à l'honneur du festival des villes anciennes à Chenguit    Né dans la rue, une bavure inadmissible !    El Otmani interpellé sur le financement de l'économie et les catégories vulnérables    L'UE annonce la lutte contre la fraude à la TVA    Angleterre: Liverpool coule City et s'envole en tête    Experts de l'ONU : Les conditions de détention «brutales» auraient entraîné la mort de Morsi    Chili: Le gouvernement accepte de changer de Constitution    Pédocriminalité dans l'Eglise: Les évêques de France votent pour une indemnisation des victimes mineures    Raja : Patrice Carteron out !    Hong Kong paralysé par le mouvement pro-démocratie, un manifestant blessé à balle réelle    Comment le foncier public est mobilisé ?    Hyundai Heavy Industries perd son distributeur au Maroc    Botola: Première défaite de la saison pour le WAC    Le marocain Youssef El Azzouzi sacré meilleur inventeur arabe    Coupe du Trône : La FRMF obtient l'autorisation d'utiliser la VAR    Le Maroc se déplace à Clermont-Ferrand... et pas pour le football !    Le réalisateur Costa Gavras sera bientôt au Maroc...et vous pouvez le rencontrer !    Le zoo de Rabat se dote d'un vivarium    Bayt Dakira, la mémoire juive d'Essaouira    Radio SNRT de Dakhla, un joyau régional d'informations    Aya Nakamura : Ma fille ne connaît pas mon métier    S.A.R la Princesse Lalla Meryem préside un dîner offert par S.M le Roi en l'honneur d'Ivanka Trump    Premier League : Derrière Liverpool-City, des chocs à tous les étages    Ligue Europa : Manchester United et Séville qualifiés, la Lazio en danger    Le bruit augmenterait le risque d'AVC    Les films à voir absolument une fois dans sa vie    Le régime trop sévère de Céline Dion    Leonardo DiCaprio : Greta Thunberg est un leader de notre temps    Menu copieux pour le 12ème Forum MEDays    L'initiative marocaine pour l'autonomie au cœur d'une réunion de la Chambre des représentants    Gestion du patrimoine culturel : Un atelier national à Rabat    La voie ferrée à Agadir, un bonheur!    Tajeddine El Husseini : "Le Maroc est passé d'une logique défensive à une stratégie offensive"    Discours de SM le Roi à l'occasion du 44e anniversaire de la Marche verte    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Quand fast-food et boulot ne se conjuguent guère
Publié dans Libération le 10 - 05 - 2018

Manger entre midi et deux heures, voire en soirée à l'extérieur, ou au boulot, c'est le lot quotidien de nombre de citoyens qui travaillent. Les choix, ô temps et espace, varient. Que ce soit à la cantine de l'entreprise, quand elle existe, au restaurant, au bistrot ou au fast-food d'à côté, voire la ‘'mahlaba'' du coin, équilibrer son alimentation n'est pas toujours chose aisée. Aussi, essayer d'adapter cette dernière à son rythme de travail pour le col blanc d'ici-bled, et ce pour un meilleur rendement et optimiser ses capacités professionnelles, n'en devient que plus compliqué car l'outrage à maîtriser une nutrition saine n'en est que plus authentique.
Si d'aucuns se permettent donc une pause, pour le laps de temps donné en la circonstance, pour aller casser la croûte quand d'autres engloutissent leur casse-dalle dans leur lieu de travail, force est de constater que, mine de rien, c'est un repas, un vrai qui part pour ainsi dire en miettes. Le déjeuner avec entrée, plat, dessert sera alors substitué par un sandwich, pizza, tajine d'épicier, soupe (‘'bissara'' ou autre hsoua), burgers, sauce et frites, bref, toute cette panoplie de nourriture des temps modernes, dévorée à la va vite et normalement destinée à être évitée tant bien même soit-elle consistante et pouvant servir de base à un déjeuner sain. Tant qu'elle est consommée à l'occasion, d'aucuns n'y trouveraient pas d'inconvénients mais dès lors qu'elle sera absorbée régulièrement et à un rythme trépidant, ce ne sera que malbouffe toute de graisses malsaines et de calories, en surplus sans effet aucun pour une santé équilibrée.
Inutile de se voiler donc la face dans ces conditions car atteindre les valeurs nutritionnelles recommandées n'en devient que chimérique voire impossible. Souvent même, la nourriture, en fonction des endroits où elle est servie, est douteuse et par là, donc, dangereuse pour la santé. Beaucoup ne s'y trompent d'ailleurs pas et force est de constater qu'aujourd'hui, de plus en plus de nos citoyens se rendent à leur travail trimballant un panier à nourriture soigneusement préparé ‘'made in home'' un peu comme l'écolier d'autrefois et ses fameux goûters de récré.
L'idéal, selon les nutritionnistes avertis, en tout cas en ce qui concerne les adultes productifs et afin de rester efficace au travail et conserver de bonnes habitudes alimentaires, serait avant tout de s'obliger à une vraie coupure au moment du déjeuner. Auquel cas, dans l'incapacité de jeûner le temps d'un repas, mieux vaut privilégier les fruits sous toutes leurs formes, car un repas vite avalé, peu rassasiant, a toutes les chances de provoquer des fringales aussitôt après. Ou au plus, agir comme les fanas du panier et ramener les repas faits à la maison. En fait, la solution c'est de ne pas être pris en sandwich, entre sandwich ou pas justement.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.