La Bourse de Casablanca ouvre en baisse    Hausse des cas de covid-19 au Maroc: les professionnels du mariage s'inquiètent    Melilla : Le CNDH crée une mission d'information à Nador et environs    Maroc. Africa Motors lance officiellement la marque automobile Chery    Une ministre israélienne brille en caftan marocain (PHOTOS)    African Lion 2022: une haute délégation maroco-américaine visite l'hôpital de campagne à Taliouine    Colombie : Des morts dans l'effondrement d'une tribune d'arène de corrida    Journée internationale contre la torture : Un fléau toujours présent    Affaire Fadel Breica contre Brahim Ghali : Le juge de l'Audience nationale rejette la demande loufoque de Ghali concernant ce qu'il nomme « un plan marocain pour « faire pression » sur l'Espagne », car sans preuve judiciaire    Khouribga / 21ème édition du Festival des Abidat Rma : Art vivant et patrimoine éternel    El Jadida / Moussem Moulay Abdellah Amghar : 3600 cavaliers et 500.000 visiteurs sont attendus    Voici le prix de la dernière tenue de Saad Lamjarred (PHOTO)    Migration illégale: Sanchez qualifie le Maroc de "partenaire stratégique" qui se bat contre les mafias internationales    Allemagne/aéroports: des travailleurs étrangers pour pallier la pénurie de mains-d'œuvre    Infrastructure: Biden annonce une initiative mondiale de 200 milliards $    Le CFCM 20 ans après : l'institution ressemble davantage à une vitrine qu'à une réalité    Contrôle de l'immigration illégale : Sanchez salue les efforts déployés par le Maroc    Coupe arabe U20 : Les Lionceaux de l'Atlas hérite du groupe 6    Oran. Des boxeurs croates victimes d'intoxication alimentaire    HealthTech: Southbridge A&I lancent I3, en faveur des startups africaines    Maroc : Mise en échec d'une opération collective d'immigration près de la clôture de Ceuta    L'ANRE et la PUA d'Israël jettent les bases d'une forte coopération dans le domaine de la régulation de l'électricité    Melilla : Des associations marocaines se mobilisent pour le respect de la dignité humaine    Migration: Des ambassadeurs africains expriment leur disposition à collaborer avec le Maroc    Maroc : Six nouveaux monuments historiques d'El Jadida inscrits patrimoine national    Latifa Akharbach plaide pour un dialogue inclusif et égalitaire à Sofia    Le cri d'alerte de la société civile    Rapport : La baignade déconseillée sur 23 plages au Maroc    Centre national de l'arganier: Sadiki donne le premier coup de pioche    Tourisme : Rabat mise sur son attractivité culturelle    Festival Gnaoua : La 24ème édition à partir du 22 juin 2023 à Essaouira    6,17 millions DH accordés à 14 festivals    Marathon de pétanque de Casablanca: Le Stade Marocain (hommes) et Chabab Khénifra (dames) remportent le titre    L'AMIC publie son rapport sur l'impact du capital-investissement au Maroc    Algérie: séisme de magnitude 5,1 près d'Oran, panique générale    Baccalauréat : 573 individus interpellés pour leur implication présumée dans des actes de fraude (DGSN)    Botola: résultats complets et classement (28ème journée)    Classement mondial futsal : le Maroc se hisse à la 10e place (VIDEO)    Jeux Méditerranéens : La sélection marocaine de football U18 s'incline devant la France (1-0)    JM Oran 2022 : Les Lionceaux de l'Atlas battus par les Bleuets (vidéo)    À quoi s'attendre du sommet de l'OTAN à Madrid    RNI : les membres du parti de la colombe réitérent leur soutien à Aziz Akhannouch    Des députés marocains arrivent en Afrique du Sud pour une session du Parlement panafricain    Cannabis médicinal: l'expérience israélienne rayonne à Casablanca    La récession serait inévitable pour certains pays, prévient la Banque mondiale    Météo: les prévisions du lundi 27 juin    TPME: Plus de 2.500 projets appuyés par Maroc PME en 2021    Quand Rabat vibre aux rythmes de Gnaoua et Musiques du monde    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Vahid Halilhodzic et un mea culpa qui ne dit pas son nom
Publié dans Lions De l'Atlas le 14 - 05 - 2022

Après de multiples rebondissements et surtout une fin d'aventure qui se profilait pour le Vahid Halilhodzic, son retour de vacances a été assez agité le concernant et concernant l'avenir du sélectionneur.
La fin de l'aventure était tout proche, non pas pour faute de résultats, bien que la CAN ne fut pas une grande réussite alors que la qualification à la coupe du monde fut atteinte assez facilement, mais pour une divergence de point de vue et des nombreuses incompréhensions avec les joueurs et le président de la FRMF. Ce dernier a posé des conditions au sélectionneur, sachant qu'il était têtu et pas du tout ouvert au changement.
Contacts avec de nombreux noms
En cela le président de la FRMF, Fouzi Lekjaa a pris contact avec quelques coachs susceptibles de pouvoir prendre la relève rapidement et cochant les bonnes cases surtout en terme de compétence et de relationnel. Une des conditions indiscutables reste l'obligation de sélectionner tout joueur susceptible d'apporter un plus à l'équipe nationale.
Ziyech, Mazraoui et Harit...
Les cas emblématiques des joueurs évincés par le bosnien, Vahid Halilhodzic pour comportement ou incompatibilité d'humeur se sont enchaînés avec l'ajout dans sa liste noire des jeunes Youssef Maleh et Abdou Harroui. Ce qui a eu pour conséquence de braquer les supporters et les médias spécialisés dont le notre.
Le tout football au Maroc n'a pas compris le jusque boutisme de son sélectionneur. les marocains ont pour eux d'être tous les « propriétaires légitimes » de l'équipe nationale. Elle n'est pas celle du seul sélectionneur, en principe, au service de cette équipe et de ses supporters. L'incompréhension fut grande et le fossé largement creusé, la colère a suivi lorsque Vahid Halilhodzic a réaffirmé aux médias étrangers qu'il n'avait pas l'intention de changer d'avis.
Les marocains réclament des comptes
Fouzi Lekjaa n'est pas homme à se faire dicter les choses, sauf par son propre employeur. Le président de la FRMF sait que sa mission est de contenter les supporters marocains, il est donc très à l'écoute. Le retour des bannis vivement réclamé par les marocains était donc un sujet prioritaire et hautement sensible alors que pour Vahid Halilhodzic, c'était juste une question de fierté démesuré qui rendait la chose impossible.
Pression forte sur Vahid Halilhodzic
Le bosnien, qui a couru les médias étrangers durant ses vacances, n'a pas hésité à s'épancher sur son cas et sur le Maroc, « les médias marocains ne m'aiment pas et je ne les aiment pas non plus! » a t-il dit. De son cas, il ajoute qu'il a des propositions en cas de départ du Maroc, une façon à son tour de mettre la pression sur Fouzi Lekjaa. Seulement, le président n'est pas ce genre d'homme, la pression, il la maîtrise, et surtout il la devance...
Accord de Villas Boas avec Lekjaa
En devançant la pression et en faisant en sorte de ne pas être pris de cour, le président, sachant que Vahid ne se plierait pas facilement à ses exigences, a établi des contacts et s'est même mis d'accord avec quelques coachs dont un en particulier, André Villas Boas avec lequel un accord de principe a été conclu avec Lekjaa en cas de départ du bosnien. Il ne restait plus qu'à faire circuler l'information dans les médias (LDA) pour contraindre Vahid à revoir intégralement ses copies
Réunions décisives
Au retour de vacances, Vahid, Lekjaa et le bureau fédéral se sont réunis afin de parler de l'avenir et notamment du poste de Halilhodzic à la tête des Lions de l'Atlas. Des conditions lui ont été clairement signifiées, des conditions non négociables à laquelle il fallait répondre faute de quoi c'était le licenciement inévitable.
Vahid Halilhodzic n'y était pas opposé mais au prix fort, il ne comptait pas se laisser faire, même s'il souhaitait vivre l'aventure Qatarie. Une dernière réunion décisive quelques jours plus tard entre les partis concernés afin d'entériner les décisions et clarifier les positions.
Vahid a compris alors que la fédération ne transigerait pas sur l'avenir de ses bannis et que son mondial était très compromis s'il ne changait pas d'attitude.
Mea culpa officieux
Le sélectionneur a accepté les conditions imposées par Fouzi Lekjaa, à savoir faire amande honorable et sauver la face en allant visiter ou appelé les divers joueurs concernés par cette histoire.
Quelle était grande la surprise de voir un Vahid Halilhodzic essayant d'amuser un Mazraoui tout sourire avec une bouteille d'eau et un verre. Selon les médias marocains, il aurait même appeler le marseillais Amine Harit avant son arrivée à Amsterdam. Il se murmure qu'il serait attendu à Londres pour suivre la finale de la FA Cup entre Chelsea et Liverpool pour régler le cas le plus épineux... celui du Londonien Hakim Ziyech.
Les choses sont en train de se faire d'après ce que l'on sait et un rendez vous est prévu sous la médiation du président Lekjaa qui pousse pour que les choses rentrent rapidement dans l'ordre.
Vahid a donc fait amande honorable, mais l'homme n'est pas du genre à le dire ouvertement. On le vois tant bien que mal sur la gestion qui se profile et sur ce revirement improbable il y a encore quelques semaines. L'avenir semble un peu plus clair et le travail peut commencer avec plus de sérénité, le 12eme homme pourra lui aussi soutenir son équipe et ses joueurs sans se prendre la tête avec un sélectionneur imbu de sa personne.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.