350 bénéficiaires de tablettes numériques : La Fondation Banque Populaire soutient les élèves des quartiers défavorisés    Commerce et industrie : Renault Maroc consolide son leadership    ONDA : Le trafic aérien en baisse de plus de 71% en 2020    Interdiction de fumer : Le niet gouvernemental !    BMCE Capital Research analyse les pistes de reprise : La relance économique tributaire de l'éradication de la Covid-19    Economie du web : l'effet Covid se fait ressentir    Le Maroc classé 53ème en 2021 dans le rapport sur les effectifs militaires    Liga : Mardi face à Alaves, En-Nesyri et Bounou étaient décisifs    CHAN : La Zambie et la Guinée vainqueurs de la Tanzanie et de la Namibie    Lutte contre la corruption dans le secteur financier : 2021, une année de renforcement des capacités    Campagne de vaccination : Plus de 25.000 cadres de santé mobilisés    Covid-19 : Le taux de reproduction du virus se stabilise à 0,88    Vaccination : le gouvernement envisage aussi d'autres mesures pour éviter les rechutes    Evolution du coronavirus au Maroc : 1246 nouveaux cas, 461.390 au total, mardi 19 janvier 2021 à 18 heures    Pedro Sanchez : Le Maroc revêt une «importance capitale» pour les intérêts de l'Espagne    Edito: Le maire doit partir    Retard de vaccination : El Othmani pointe du doigt les fournisseurs des vaccins    David Fisher: Nous soutenons fortement le plan d'autonomie    Secousse tellurique de magnitude 3,4 dans la province d'Azilal    Badr Hari refait surface sur Instagram    L'épouse d'El Ghomari se confie sur 2M    La promotion des provinces du Sud dans l'agenda du Réseau Maroco-Américain    Ammouta : Victoire d'une importance capitale    Le Maroc éliminé après 3 défaites successives    Maroc-USA:Fischer rassure quant à la position de l'administration Biden sur le Sahara    Un Casque bleu marocain parmi les victimes en République centrafricaine    Visas: Le plaidoyer du député franco-marocain M'jid El Guerrab pour l'Afrique    Pays-Bas: Démission du gouvernement de Mark Rutte    Nexans : nouvelle usine à Nouaceur    Un MoU pour renforcer les relations économiques et commerciales    Couvre-feu et semi-confinement : prolongation jusqu'au 3 février    Président à part, sera-t-il aussi un ex-président à part ?    Le Maroc réussit son entrée vers la défense de son titre    Paru chez l'édition La Croisée des Chemins : «Le Secret de la Lettre» : Mohamed Ennaji porte un regard sur l'école coranique d'hier    Stud'IFO : Concert virtuel entre Cheikh Brahmi et Snitra    Les USA n'ont fait que dire tout haut ce que pensent les autres Etats et le Conseil de sécurité    Coronavirus : voici les variants les plus compliqués à maîtriser par le système immunitaire [Etude]    L'envoyé US pour la lutte contre l'antisémitisme salue la «vision de paix» de SM le Roi    Profitant du nul entre la Libye et le Niger : La RDC prend seule la tête du groupe B    Le sélectionneur du Zimbabwe accuse le Cameroun de sorcellerie !    Ben Abdelkader pose les conditions de modernisation du système judiciaire    Meknès retrouve la culture à l'air libre    Une nouvelle émission rendant hommage à la diversité culturelle    «Le discours de la folie dans le patrimoine arabe et occidental»    La BAD compte sur le Maroc pour développer son indice    Euromed : Quel avenir ?    Le Maroc et les Etats-Unis s'engagent contre le trafic illicite    Communication: rapprochement stratégique entre le marocain Brand & Image et l'israélien Kam Global Strategies    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





C'est le ministre de la Santé qui le crie : « La demande d'un chèque de garantie par les cliniques privées est une illégale »
Publié dans L'observateur du Maroc le 18 - 11 - 2020


Khalid Ait Taleb, ministre de la Saté.

Certains patrons de cliniques privées n'en font qu'à leur tête. Ils continuent à réclamer à des patients en détresse le fameux chèque de garantie sans lequel ils refusent de sauver des vies. Pourtant, cette pratique est illégale. Khalid Ait Taleb vient de le leur rappeler et demande aux victimes d'appeler « Allo Chikayati ».
La demande d'un chèque de garantie dans les cliniques privées est une pratique illégale, a affirmé mardi à Rabat le ministre de la Santé, Khalid Ait Taleb.
En réponse à une question orale sur "la demande de chèques de garantie dans les cliniques privées" présentée par le groupe de l'UMT à la Chambre des conseillers, Ait Taleb a souligné que sur le plan juridique, il est interdit pour la clinique, en cas de tiers payant, de demander aux personnes assurées ou à leurs ayants droit une garantie en espèces, par chèque ou tout autre moyen de paiement en dehors de la part restant à leur charge, en vertu de l'article 75 de la loi 131.13 relative à l'exercice de la médecine.
Il a dans ce sens expliqué que conformément à l'article 316 du Code du commerce,"toute personne, en connaissance de cause, qui accepte de recevoir ou d'endosser un chèque à la condition qu'il ne soit pas encaissé immédiatement et qu'il soit conservé à titre de garantie, est punie d'un emprisonnement d'un à cinq ans et d'une amende de 2.000 à 10.000 de DH".
La demande de chèques de garantie par les cliniques privées est le résultat de l'absence d'un système électronique permettant d'avoir accès aux données dont disposent les compagnies d'assurance pour connaître si le patient est souscrit à une société ou non, a indiqué le ministre, relevant qu'il s'agit d'une lacune que l'on exploite.
Selon lui, le ministère interagit rapidement avec ce genre de questions, de plaintes et de doléances à travers un dispositif d'inspection et en cas d'infraction, les contrevenants sont sanctionnés via l'Ordre des médecins. A cet égard, a-t-il fait savoir, le département met à la disposition des citoyens un portail de réclamations "Allo Chikayati" pour signaler ce genre de dysfonctionnements.
Après avoir souligné que ce qui s'était produit ces derniers jours au niveau de certaines cliniques ne doit pas être généralisé sur tous les établissements, Ait Taleb a assuré que les services du ministère "n'ont pas reçu jusqu'à présent des plaintes liées à la demande de chèques de garantie par les cliniques privées.
Le responsable gouvernemental a, à cet effet, insisté sur l'importance de parvenir à des solutions efficaces à même de préserver les intérêts des deux parties, précisant que le ministère est contre "tout dépassement préjudiciable aux citoyens".

LIRE AUSSI
Cliniques privées, l'ANAM fixe les tarifs


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.