Tunisie : Kais Saied et Nabil Karoui au second tour de la présidentielle anticipée    Heetch accompagne les auto-entrepreneurs    Sahara : La Grande Bretagne réitère son plein soutien au processus onusien et aux efforts du Maroc    Arbitrage, corruption à la CAF, rapport financier... Tout sur l'Assemblée générale de la FRMF    Le surfeur Ramzi Boukhiam qualifié pour Tokyo 2020    Global Teacher Conclave & Awards 2019 : Un Marocain primé    Affaire Griezmann: une sanction de 300 euros ou un huis clos pour le Barça    Sebta et Melilia. Les parlementaires de Vox veulent ériger un mur    Lancement officiel et adoption des recommandations de l'OMS    Agadir : Pour un meurtre, un chauffeur clandestin condamné à 20 ans de réclusion criminelle    Meknès : Il poignarde mortellement son voisin    «Le Roi : le Maroc de Mohammed VI », un livre pour comprendre le Royaume « au-delà des clichés »    Fête de l'Huma: Les chemins de l'Humanité!    Gestion migratoire : Le Commissaire de l'UA salue le rôle du Maroc    Logement social : La Cour des comptes identifie les failles    Ligue des Champions d'Afrique : RCA et WAC à un pas de la phase de poules    3e meeting du Barbe et Arabe-Barbe, championnats nationaux et Salon du cheval : La filière équine sur sa lancée    Mariage des mineures. Le verdict du CESE attendu demain    Marrakech à l'heure de l'Oriental Fashion Show    «Double face»: dans la peau d'un écrivain pas comme les autres!    Attribution du dépôt légal à plus de 4.300 ouvrages au cours des 8 premiers mois    Marrakech, Oasis des plus grands Djs du monde    Spoliation foncière : la lutte se poursuit    Administration publique : Le Maroc et Québec signent un accord    Nasser Bourita : La CEDEAO doit prendre le leadership dans la lutte contre le terrorisme    Iran : Le guide suprême exclut toute négociation avec les Etats-Unis    Brexit: La suspension controversée du Parlement britannique devant la Cour suprême    Sous pression, Angela Merkel dévoile sa stratégie climatique    Crise des migrants: Erdogan menace l'Union Européenne…    Audiovisuel : MBC5 veut rayonner sur le Maghreb    Soins auto-administrés : Le Maroc adopte les recommandations de l'OMS    Hajar Raissouni, la demande de liberté provisoire sera examinée jeudi    Sécurité pénitentiaire. Les raisons de la bérézina    Le Fonds de solidarité contre les évènements catastrophiques est en selle    Contrôle frontalier : Les fiches d'embarquement- débarquement supprimées    Journée mondiale de l'arthrose    Le glacier d'Aletsch pourrait disparaître d'ici à 2100    Ligue des champions : Liverpool rêve d'Istanbul et les clubs français d'exploit    Le choc entre les deux Olympiques débouche sur un nul    Réinsertion des détenus : Un slogan alléchant    Divers sportifs    Nasser Bourita : Le développement humain est la clé de la durabilité de l'action contre le terrorisme    Divers Economie    Déficit budgétaire de 33,5 MMDH à fin août    Rejet total de l'annexionnisme israélien par l'OCI    Ces stars qui se sont mariées en secret    "GTI", le prof de maths français qui rappe sur Pythagore    Brad Pitt en cosmonaute dans "Ad Astra"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Ambiances Soul et Disco-Funk à la 14e édition de Jazzablanca
Publié dans L'observateur du Maroc le 18 - 04 - 2019

Evénement musical phare de Casablanca, Jazzablanca Festival est devenu un lieu de rencontres qui attire un public venu de tous les horizons. Pour sa 14e édition qui aura lieu du 2 au 7 juillet 2019, le festival célèbre diverses générations d'artistes soul et funk ! Au menu : Michael Kiwanuka, Al McKay'sEarth Wind & Fire Experience Judi Jackson, Don Bryant & The Bo-Keyset Adam Naas !
Fidèle à son esprit audacieux et exigeant, qui a fait sa renommée, Jazzablanca Festival propose une programmation en constante évolution, festive et éclectique.
Si le jazz reste le fil conducteur historique du festival, une large place est faîte aux musiques actuelles. Chaque année, les Casablancais peuvent ainsi découvrir de nouveaux artistes aux côtés des têtes d'affiche internationales et des légendes vivantes du jazz, de la soul, du funk et du blues.
Jeudi 4 juillet, le public de la scène Anfa aura rendez-vous avec le nouveau phénomène soul britannique Michael Kiwanuka. Originaire de l'Ouganda, ce musicien, chanteur et compositeur a été élu espoir de l'année 2012 par la BBC. Michael Kiwanuka s'est fait connaître avec son single Tell me A tale mais aussi grâce à la chanson Cold Little Heart, premier titre de la bande sonore et générique de la série américaine Big Little Lies.
Michael Kiwanuka a également assuré les premières parties des concerts d'Adèle et a à son actif deux albums studio Home Again et Love& Hate. Avec son timbre de voix unique et son talent, Il est considéré comme le digne héritier d'Otis Redding.
Dimanche 7 juillet, le concert de clôture sur la scène Anfa sera sans doute un moment de grande « célébration » avec Al McKay'sEarth Wind & Fire Experience.
Al McKay, guitariste fondateur et ancien membre du célèbre groupe disco-funk des années 70, a réuni autour de lui les meilleurs musiciens de Los Angles pour faire revivre les plus beaux tubes de Earth Wind & Fire.
Gros sons de basse, cuivres étincelants et guitares rythmiques, lecompositeur des célèbres titres Boogie Wonderland, Fantasy et encore September offrira un concert dans la pure tradition des shows US.
Au cœur du festival, et grâce aux longues journées du mois de juillet, le Village renforcera son dispositif et devient encore plus festif. Cet espace en plein air symbolisera cette année encore plus l'esprit convivial d'un événement populaire.
Avec trois concerts par soir, la programmation de la scène du Village gagne aussi en longueur et en qualité, alternant grands noms du jazz et découvertes musicales exceptionnelles.
La scène du Village accueillera la jeune chanteuse américaine Judi Jackson pour deux concerts, le premier le mercredi 3 juillet à 23H00 et le deuxième le lendemain à 19H30. Chanteuse de jazz, blues et soul, Judi Jackson a fait ses premières armes au Music Lab du Jefferson Center en Virginie. Née en 1993, elle collabore en 2013 avec le collectif Snarky Puppy pour son premier titre Only Love. Judi sort ensuite son premier album Blameit on MyYouth en 2017, pour se produire entre les Etats-Unis et l'Europe. Son troisième opus, enregistré en direct ; Live In London, est sorti en 2018.
Vendredi 5 juillet, le concert en plein air au Village aura des allures soul, avec le légendaire Don Bryant et sa formation The Bo-Keys. Considéré comme un des trésors vocaux les mieux gardés, Don Bryant est une des principales plumes du label Hi Records du Memphis. Il est l'auteur des plus beaux titres soul tels que le célèbre I Can't Stand The Rain. Celui qui partage la vie de la chanteuse Ann Peebles, depuis plus de quarante ans, revient sur les devant de la scène pour offrir un concert authentique et 100% soul.
Dimanche 7 juillet, la soirée de clôture sur la scène du Village démarrera avec le concert du chanteur parisien Adam Naas. Avec sa voix soul à la fois fragile et chaude, Adam Naas, âgé de 26 ans, a été révélé en 2016 par son tube Fading Away. Il a sorti l'année suivante un premier EP de quatre titres avec, entre autres, le très beau You Should Know (Brothers and Sisters). En septembre dernier, il a lancé son premier opus The Love Album, qui offre une douce pop soul intimiste et terriblement sensuelle.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.