Parlement: Séance plénière lundi 25 Octobre pour présenter le PLF2022    Le Maroc et la Russie démentent les rumeurs sur un prétendu "refroidissement des relations bilatérales"    Tramway Rabat-Salé : Le contrôle du pass vaccinal commence dès vendredi    Covid-19 : Les vaccins Johnson & Johnson et Pfizer en rupture de stocks    Etats-Unis- Maroc : Inauguration d'une tour de descente en rappel en faveur des Forces Spéciales de la Marine Royale    Niger : Neuf gardes nationaux et deux gendarmes tués dans une attaque armée    Covid-19 : des chercheurs s'inquiètent d'éventuels dommages sur le cerveau [Etude]    Message de condoléances de SM le Roi à la famille de feu Dr. Abdelouahed Belkeziz    La République Dominicaine appuie les efforts du Maroc dans la recherche d'une solution politique    Le Maroc premier dans la région MENA    Otman Mouden: "Le gouvernement a une marge d'action très limitée dans le temps et sur le plan financier"    [ Interview exclusive ] A bâtons rompus avec le patron du BCIJ    USA : Des emplois, des salaires qui flambent mais pas de postulants    Sommet Afrique-France: Ne surtout pas mourir de honte    Donald Trump annonce le lancement de son réseau social et dénonce le règne unique des GAFAM    Racisme en France, ça continue    Akhannouch a-t-il les moyens de ses ambitions ?    Bamako choisit de continuer son rapprochement avec Rabat    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 21 octobre 2021 à 16H00    Lutte contre les nuisibles : Comme Israël, le Maroc recourt aux rapaces    Rencontre de la Fondation Brensthurst-Oppenheimer avec «Bayt Dakira» à Essaouira : une symbiose spatio-temporelle    Don Bigg clash cash les rappeurs algériens    Interview avec Mustapha Meloui « Le digital sera une priorité de ce gouvernement »    Botola Pro D1 / RSB-OCK (3-3): Un match prolifique doublé d'une remontada!    Botola Pro D1 / MCO-RCA (1-3): Le Mouloudia victime de ses dirigeants et du Raja!    Célébration : La symbolique culturelle des fêtes religieuses    Philosophie : Alexandre Koyré, du monde clos à l'univers infini    Errachidia: 4 individus interpellés pour liens présumés avec un réseau de trafic international de drogue    Concours de police: les candidates et candidats appelés à présenter leurs passeports vaccinaux    Pass vaccinal. La légalité sacrifiée sur l'autel de l'efficacité    Fiscalité : le PLF-2022 veut réduire le taux marginal sur les sociétés à 27 %    Véhicules d'occasion. Autocaz lance une nouvelle offre innovante    Sahara marocain : Le SG de l'ONU met à nu, de nouveau, les violations et mensonges de l'Algérie et du Polisario    Trois membres du PJD «suspendus» de leurs fonctions exécutives chez le parti, dissentions internes    Foulane Bouhssine lance son titre religieux «Habib Allah»    Le diplomate Abdelouahed Belkeziz n'est plus    Explosion de gaz en Chine: au moins trois morts    Loi de Finances 2022: IR, douane, budgets sociaux…les dossiers chauds    Projet de loi de Finances 2022 : Les premiers détails    Liqah Corona : comment télécharger le pass vaccinal    Saison 2021-2022 de Medi1TV : Une nouvelle programmation qui répond largement aux attentes du grand public    Mondial biennal : la FIFA convoque un sommet le 20 décembre    Succès de l'exposition artistique dédiée à Eugène Delacroix à Rabat    Wecasablanca Festival dévoile sa programmation    Rallye Aicha des Gazelles : Hajar Elbied et Malika Ajaha, grandes gagnantes à bord d'un Duster    Sauvetage de 213 migrants qui tentaient de rejoindre l'Angleterre    Ahmed Ouikhalen et Meryem Mahfoud remportent la 3è édition    L'OCS accède à la première division    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Mawazine-2019: Neuf soirées sur la scène de Salé avec les plus grands noms de la musique chaabi, amazighe, raï, gnaoua, fusion, trap et hip-hop
Publié dans L'observateur du Maroc le 09 - 05 - 2019

La 18e édition du Festival Mawazine-Rythmes du Monde offrira du 21au 29 juin 2019 neuf belles soirées sur la scène de Salé. Comme chaque année, le festival réserve plus de la moitié de sa programmation aux artistes marocains. Avec deux concerts par soir, la scène de Salé verra la participation des plus grands noms de la musique chaâbi, amazighe, raï, gnaoua et fusion, ainsi que de talentueux artistes représentants des dernières tendances musicales du Royaume.
La soirée d'ouverture sur la scène de Salé promet d'être festive avec les sonorités du chaâbi marocain. Vendredi 21 juin, le public aura rendez-vous avec la chanteuse Zahira Rbatia suivie du chanteur et violoniste casablancais Mustapha Bourgogne, un des artistes les plus adulés de la musique chaâbi.
Samedi 22 juin, la scène de Salé brillera sous les rythmes des chants rifains et de la reggada avec Rabeh Mariwari. Ce disciple de grands maîtres tels que Sallam Rifi et Mokhtar El Berkani, a sorti plus de huit albums très populaires et se produit au Maroc comme à l'étranger.
Le public aura ensuite rendez-vous avec la star montante Zouhair Bahaoui. Ce jeune tétouanais s'est fait connaître en 2016 avec le single Tsala Liya Solde qui a attiré plus de 30 millions vues sur Youtube. Alliant rythmes pop et influences marocaines, Zouhair Bahaoui a su toucher un très large public avec des titres tels que Ba3di Ba3di, Hasta Luego ou le tout dernier Décapotable.
La soirée du dimanche 23 juin proposera deux grands noms de la chanson marocaine. D'abord avec le chanteur et talentueux guitariste Jbara, qui présentera un riche répertoire mêlant sonorités amazighes, andalouses, raï, gnaoua, reggae, flamenco, rock et soul. Ensuite avec la diva sahraoui Saida Charaf, dont le talent et la voix ne laissent personne indifférent.
Lundi 24 juin, la scène de Salé présentera la chanteuse Titrit. De son vrai nom Saïda Akil, Titrit est considérée parmi les premières femmes qui ont modernisé, avec beaucoup de succès, la chanson amazighe.
Le public sera ensuite en fête pour le très attendu Reda Taliani. Star du raï, cet artiste algérien aux succès multiples a été révélé en 2004 grâce au tube Joséphine. Alliant chaâbi, raï et sonorités modernes, ses titres portent des messages forts qui s'adressent à la jeunesse maghrébine.
Le mardi 25 juin, c'est la Raissa Aicha Tachinwit qui offrira au public un spectacle unique en danses et en chants amazighs, suivie du chanteur de raï marocain YouNess. Ce jeune artiste rencontre un grand succès depuis plus de 3 ans. Son dernier single I Love You a atteint à ce jour plus de 50 millions de vues sur Youtube.
La soirée du mercredi 26 juin sera d'abord animée par deux talents de la musique marocaine actuelle : la jeune chanteuse marrakchi Manal et le rappeur marocain 7ari.
Manal s'impose aujourd'hui comme une figure de la pop et du trap marocain, elle fait vibrer la toile avec des tubes tels que Slay et Pas le Choix. Quant à 7ari, il incarne une nouvelle génération de rappeurs marocains ultra-connectés. Cet originaire de Rabat est à la fois rappeur, chanteur de Rnb Pop/Rock alternatif et guitariste. C'est en 2012 qu'il sort son premier single Ma3ndkom Madiro, il enchaine ensuite plusieurs morceaux tels que L'Oseille, Choukran ou les tout derniers Amigos et 3aym.
Le concert se poursuivra avec les flows du rappeur casablancais Lbenj. Cet artiste présente un répertoire très riche et a collaboré avec de nombreux artistes tels que Mr Crazy, 7liwa, Lferda et Ali Ssamid. Après un premier album Galaxy sorti en 2017, Lbenj a dévoilé en 2018 le tube Noir et blanc qui a récolté plus de 2.5 millions de vues sur Youtube. Il vient de lancer en mars dernier son nouvel opus Milliard.
Les amateurs et inconditionnels de la musique gnaoua retrouveront le spectacle du Maâlem Hamid El Kasri & Guests le jeudi 27 juin. Un des maâlems les plus appréciés et les plus sollicités, El Kasri concilie les rythmes Gnaoua du Nord et du Sud du Maroc et a la capacité de fusionner, avec aisance, de multiples styles musicaux. Réputé pour sa voix profonde et unique, El Kasri offrira un concert qui verra la participation de plusieurs invités surprises.
La scène de Salé accueillera ensuite le fameux trio marrakchi Fnaire. Riche d'une carrière de près de 18 ans, cette formation s'inspire du hip-hop et reste très fidèle à ses racines marocaines. Le groupe a enchainé les succès, dont le tout récent tube Dilbar, produit en collaboration avec la chanteuse canado-marocaine Nora Fatehi. La chanson a attiré plus de 2,4 millions de vues en moins de 24 heures.
Le vendredi 28 juin s'annoncera festif. Place à la musique chaâbi et l'Aïta, avec la chanteuse Ikram El Abdia en première partie de la soirée, suivie du très populaire violoniste et chanteur Abdellah Daoudi.
Pour la soirée de clôture, Mawazine réserve deux concerts exceptionnels. Le public dansera sur les rythmes raï du chanteur Hamid El Mardi, avant de céder la place à l'une des plus grandes stars du chaâbi marocain Zina Daoudia.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.