Club Med et Madaëf investissent plus de 274 millions de dirhams en projets touristiques    Le PLF 2021 propose la création de près de 21.000 nouveaux postes    Météo: le temps prévu ce mardi au Maroc    Coopération sécuritaire: Rabat et Washington affichent leur volonté commune de renforcer leur partenariat stratégique    3ème session CAFRAD : Formation des élites de demain    Africa Security Forum : L'adéquation difficile entre climat, sécurité et population    Bilan quotidien: 2.117 nouveaux cas, dont 651 à Casa-Settat    PLF2021 : Voici l'intégralité des mesures approuvées en Conseil de gouvernement [Document]    Colonisation de Mars – Elon Musk a déjà la date    Luis Arce, vainqueur de la présidentielle en Bolivie    Un Raja à bout de souffle surpris par le Zamalek    Coup dur pour Liverpool    Stage des U20 à Maâmoura    L'Australie assène une claque au Polisario devant l'ONU    Installation des membres de la Commission régionale des droits de l'Homme dans l'Oriental    Interpellation de quatre individus à Dakhla    Agadir : Un premier groupe de touristes britanniques    Expulsion de 231 étrangers fichés pour radicalisation à caractère terroriste    El Otmani: « Des négociations en cours avec trois nouvelles sociétés pour un vaccin »    Examens de la 1ère année Bac: avis aux candidats qui s'étaient absentés    Usine de PSA au Maroc : Barid Al-Maghrib passe commande de 225 Citroën Ami    La Tunisienne des Arts et des Lettres    «Relégation logique, politique et sport ne vont pas de pair»    Casablanca: le Barcelo Anfa organise son premier Afterwork post-covid !    La campagne dans les Etats-clés se tend davantage    Kirghizistan: Démission du président Sooronbay Jeenbekov    Coronavirus : Badr Hari testé positif    El Arabi signe un magnifique hat-trick !    Couvre-feu, cafés, commerces…le gouvernement prolonge les mesures à Casablanca    Mettre en place une véritable culture du don    Tannane voit rouge !    Langages du Sud se penche sur le rôle du sport dans l'éducation et la citoyenneté    Amina Agueznay, Joana Choumali et Ghizlane Sahli explorent le Jardin en soi    Les artistes de la halqa: les oubliés!    Scandale. Adil Rami va-t-il balancer les sextapes tournées avec Pamela Anderson ?    Alerte météo: fortes rafales de vent attendues au Maroc    Pêche. Le Brexit rapproche le Maroc et l'UE    Le Financial Times accorde une place importante à Tanger-Med    Notre jeunesse s'entre-tue…    Privé de revenus importants, Maroc Telecom s'adapte à la crise (Résultat)    France: le gouvernement annonce un plan d'action contre la radicalisation    La chanteuse Najat Atabou surprend ses fans (PHOTO)    Saeb Erekat hospitalisé à Jérusalem    Festival d'El Gouna. « Mica » d'Ismail Ferroukhi sélectionné en compétition officielle    USFP. Le grand fleuve déborde à Marrakech    2021 l'année de tous les télescopages    Google célèbre le 110ème anniversaire de Farid Al Atrach    Demi-finale de la Ligue des Champions / Raja-Zamalek (0-1) : L'arbitrage injustement décisif !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





US Round Up du lundi 28 septembre Présidentielle/Floride, Amy Coney Barrett, De Blasio, Célébrités
Publié dans L'observateur du Maroc le 28 - 09 - 2020


Donald Trump et Joe Biden
Trump et Biden se disputent le vote Hispanique en Floride. Un état must-win où se sont jouées de précédentes présidentielles, et où pourrait se jouer la prochaine, le poids électoral des votants Cubano-américains étant connu depuis six décennies. Selon une enquête NBC News/Marist, M. Trump dispose d'une avance sur M. Biden chez les électeurs Hispaniques de Floride, obtenant 50% de soutien contre 46% pour M. Biden, rapporte The Wall Street Journal...
Par Jamila Arif
La Floride et le vote Cubain
Trump séduit les Hispaniques du Sunshine State, un swing state essentiel à l'élection américaine, signale The Wall Street Journal. Lors d'une visite de campagne électorale en Floride au début du mois, Joe Biden a exprimé son inquiétude quant à «la communauté hispanique, qui est durement éprouvée par la pandémie Covid-19, bien plus que la communauté caucasienne». Il n'est guère facile de dire si l'ancien vice-président s'est engagé dans une piètre tentative de jouer la carte raciale ou s'il s'agit d'une ignorance pure et simple, ou peut-être les deux. En tout cas, cela explique pourquoi il n'a pas la cote au sein de la communauté Cubano-Américaine en Floride, relève le Journal. Près de six décennies, après l'échec de l'Invasion de la Baie des Cochons, les démocrates sont toujours peu en phase avec cette puissante cohorte politique. M. Trump a remporté la Floride en 2016 par un peu plus d'un point de pourcentage. Mais ce qui est nouveau, selon une enquête NBC News/Marist c'est que Donald Trump dispose d'une avance sur M. Biden chez les électeurs Hispaniques de Floride, obtenant 50% de soutien contre 46% pour M. Biden. Bien que l'approche dure du président américain envers le régime Cubain n'ait pas libéré l'île, elle semble toutefois être plus compatible avec les sensibilités des Cubano-Américains que la politique de l'apaisement raté de M. Obama. Apparemment, cela pourra être pris en considération lorsqu'ils se rendent aux urnes, conclut le WSJ.
Amy Coney Barrett: Une nouvelle icône féministe
Amy Coney Barrett
Suite à sa nomination à la plus haute instance juridique du pays, ACB a été félicitée même par ses détracteurs. Et ce, pour sa trajectoire personnelle et professionnelle faisant d'elle une candidate de choix, souligne Politico. À 48 ans, elle s'apprête à façonner la cour pour une génération voire plusieurs. Sa confirmation pour siéger à la cour suprême devrait servir de catalyseur pour repenser le mouvement social le plus puissant depuis un demi-siècle: Le féminisme. Alors que le corps de l'icône féministe Ruth Bader Ginsburg reposait devant la Cour suprême, la nation a célébré à juste titre le plaidoyer juridique de RBG dans les années 1970, en faveur du droit à l'avortement et contre la discrimination sexuelle. Barrett quant à elle, incarne un nouveau type de féminisme, toujours fondé sur la lutte louable menée par Ginsburg contre la discrimination. Mais elle va plus loin en défendant un féminisme axé non seulement sur l'égalité des droits entre hommes et femmes, mais aussi sur leurs responsabilités communes, en particulier dans la vie familiale. Dans ce nouveau féminisme, l'égalité des sexes ne consiste point à imiter la capacité des hommes à se soustraire à une grossesse imprévue par l'avortement, mais plutôt à inciter les hommes à assumer leurs responsabilités dans le cadre d'une entente mutuelle fondée sur la réciprocité et l'altruisme, explique le média. La vie de Barrett intrigue les féministes car des mères de sept enfants qui deviennent juges fédérales ne courent pas les rues, encore moins à la Cour suprême. ACB est probablement seule dans ce set, note Politico.
New-York – Vote de « défiance » à l'encontre du maire De Blasio
Bill De Blasio
À peine deux jours avant la réouverture des écoles de la ville de New-York pour accueillir des dizaines de milliers d'élèves du primaire, le syndicat représentant les directeurs d'écoles a appelé les responsables de l'éducation au niveau de l'Etat de New-York à intervenir et à prendre les rênes du maire Bill De Blasio, dont le plan ambitieux de rouvrir les écoles a fait face à une opposition farouche, rapporte The Washington Post. En effet, le Comité exécutif du Conseil des surveillants et administrateurs scolaires, qui représente plus de 6000 directeurs d'écoles et chefs d'établissements, a adopté dimanche, à l'unanimité un vote de « défiance » à l'encontre du maire De Blasio. Et ce, dans l'espoir d'attirer l'attention sur la grave pénurie d'enseignants à laquelle font face les écoles de la ville. Le WP précise par ailleurs que New-York est l'un des grands districts scolaires urbains qui ont décidé la réouverture des écoles pour les cours en présentiel. De Blasio a d'ailleurs soutenu agressivement ce plan, citant le taux d'infection remarquablement bas de la ville de New-York.
Réactions des célébrités à la nomination de la juge ACB
Debra Messing
Alors que tous les regards ont été rivés sur la Cour suprême après le décès de Ruth Bader Ginsburg le 18 septembre à 87 ans, la nomination de la juge Amy Coney Barrett par Trump a suscité des réactions passionnées. Pendant que certaines célébrités américaines ont dénoncé le timing de la nomination à la plus haute juridiction américaine au beau milieu d'une élection présidentielle très disputée, d'autres se déchainent sur les médias sociaux pour dénoncer les positions anti-avortement de Barrett ainsi que celles relatives à la loi sur les soins abordables (The Affordable Care Act), lit-on sur le site de Fox News. « On ne peut être pro-vie et pro Amy Coney Barrett. #BlockBarrett« , a tweeté l'actrice Peri Gilpin juste après l'annonce de Trump. Quant à Debra Messing, elle a écrit «CECI EST UN COUP DE FORCE DE DERNIÈR RECOURS, qui met en péril : Le système sanitaire, l'autonomie corporelle des femmes, le droit de vote, la crise climatique...#Trump a dit qu'il ferait tout pour que sa nomination soit confirmée le plutôt possible pour qu'elle puisse valider le vote en sa faveur même si les résultats électoraux sont contestés « , martèle Gilpin. « 120 millions de personnes risquent d'être exclues de l'assurance maladie pendant la pandémie », déplore Alyssa Milano. Je dis juste. #NoSCOTUSVote #COVID ー 19. »


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.