La DGSN lance une nouvelle génération des titres de séjour des étrangers résidant au Maroc    Attentat de Nice: une deuxième personne placée en garde à vue    Disneyland Paris. Une fermeture qui annonce un autre confinement début 2021    Coronavirus : nouvelles mesures restrictives à Al Hoceima    Météo : ciel dégagé au Maroc ce samedi 31 octobre    Températures prévues pour le samedi 31 octobre 2020    Sahara Marocain : Le Conseil de sécurité renouvelle le mandat de la MINURSO et félicite le Maroc    Sahara marocain : Les Américains reconfirment leur appui à l'initiative marocaine d'autonomie    Vaccins contre la grippe, en pénurie ?    Etude. Ces signes astrologiques les plus intelligents    Le Conseil de sécurité salue le rôle des Commissions régionales du CNDH à Laâyoune et Dakhla    Grande Bretagne. Le Labour éjecte Jeremy Corbyn    Sahara marocain : Le Conseil de sécurité renouvelle pour une année le mandat de la MINURSO    Nouvelles mesures restrictives : ce qui change à Al Hoceima    Covid-19: 3.256 nouveaux cas confirmés et 3.014 guérisons en 24H    Impôt sur les sociétés : une chute de 27,76% des recettes en 2021    « Al Filahi Cash »: Le Crédit Agricole lance sa filiale de paiement    Coronavirus : Cristiano Ronaldo est négatif    Le Gabon réitère son appui à la marocanité du Sahara    Fonds Central d'Intervention pour les Urgences Humanitaires : Le Maroc, membre du Groupe consultatif    De nouveaux accords de coopération conclus entre le Maroc et Rwanda    Vidéo : Profil de l'auteur tunisien de l'attentat de Nice (vidéo)    Turquie : la nostalgie du Califat    La journaliste Kaima Belouchi endeuillée    Séisme : Des morts et blessés à l'ouest de la Turquie    Evolution du coronavirus au Maroc : 3256 nouveaux cas, 215.294 au total, vendredi 30 octobre à 18 heures    Raja-Zamalek : la date des demi-finales a été fixée    Réseau FCA Morocco : La Continentale s'implante à Dar Bouazza    Maroc-USA : Des relations plus fortes que jamais    Coronavirus : Ahmad Ahmad testé positif (CAF)    DTFE : Hausse de 35,2% des souscriptions sur le MAVT à fin août    Le Qatar va sanctionner l'auteur des frottis forcés à l'aéroport de Doha    La 17ème édition du festival des Andalousies Atlantiques d'Essaouira sera virtuelle    Safae et Hanae répondent à la femme prétendant être leur vraie mère (VIDEO)    1ère édition de «Talents Africains» : Attijariwafa bank allie les jeunes et compétences pour l'avenir du continent    Algérie : Une économie au bord de la banqueroute    Dialogue libyen : les efforts marocains salués par le Parlement arabe    Malaisie. Mahathir veut tuer des millions de Français    Nizar Baraka présente ses condoléances à la famille de Mohamed Melihi    Mohamed Melehi est décédé mercredi : Un pionnier de l'art contemporain emporté par la Covid-19    Mort de Driss Ouhab: les journalistes lui rendent hommage (PHOTOS)    Covid-19: Confinement général en France (VIDEO)    Hamza Sahli, un marathonien ambitieux pour graver son succès aux JO deTokyo    S.M le Roi félicite Mme Bouchra Hajij suite à son élection à la tête de la CAVB    Ligue des champions : Le Real échappe au pire    Paris: l'artiste-peintre marocain Mohamed Melehi succombe au covid-19    Vernissage à la Villa des arts d' une exposition rétrospective de l' artiste-peintre Bouchaib Habbouli    Que la paix soit sur l'ensemble de l'humanité    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





France. Les généraux se révoltent
Publié dans L'observateur du Maroc le 29 - 09 - 2020


Le général Antoine Martinez
Général Antoine Martinez, il faudra retenir ce nom. Ce haut gradé de l'armée de l'air s'était porté candidat à la présidentielle de 2022, en juillet dernier. Mais attention, sa candidature est « soutenue par d'autres généraux et amiraux, promet-il.
Il a lancé une critique acerbe au pouvoir politique: « après cinquante années au cours desquelles nos dirigeants politiques, toutes tendances confondues, ont fait preuve successivement de laxisme, d'absence de clairvoyance et de lucidité, de manque de vision et de volonté politique, de déni de réalité et, à présent, de renoncement face au plus grand des dangers qui menace notre nation: la guerre civile et ethnique ».
Ce sera donc le centre de sa campagne, et il le précise: « plusieurs peuples ne peuvent pas vivre sur un même sol. Plusieurs cultures ne peuvent pas coexister paisiblement sur un même territoire ».
Il rappelle que le peuple français (de souche évidemment) « souffre de l'abandon de ses dirigeants face à l'instauration d'un communautarisme dicté par une idéologie mortifère devenant, grâce au nombre, de plus en plus vindicative et agressive.
Et donc il pose la question: « Combien de morts le peuple français, hébété devant tant d'ingratitude de la part des derniers arrivants légaux et illégaux qui crachent sur la France et veulent aujourd'hui réécrire son Histoire, acceptera-t-il avant de se révolter? ».
Et voici le fin de mot de l'histoire, le peuple doit se révolter, entrer en résistance. Pour lui, « rien n'est écrit et tout est encore possible à condition de le vouloir ».
Le vouloir c'est faire ce qu'il faut pour y arriver. « C'est pourquoi, moi, Général MARTINEZ, j'appelle les Français, à me rejoindre pour entrer en résistance contre la démission et le renoncement ».
C'est vrai que le général veut prendre le pouvoir par la voie démocratique, mais rien n'empêche de penser au Mali ou à l'Afrique Centrale.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.