Service militaire 2022: Début au 7e CFA de la Marine Royale de l'opération de sélection et d'incorporation des appelés    Espagne : Une vice-présidente de la Chambre basse du Parlement sur la liste des invités du Polisario    Botola Pro D1 / DHJ-IRT (2-2) : La perte des points à domicile continue pour les Jdidis !    Ibenge : « Le football, c'est la tête avant les jambes »    Maroc: le déficit budgétaire à fin avril 2022    Rabat: Akhannouch s'entretient avec la PDG d'Oracle Corporation    Tourisme: le Maroc sort la tête de l'eau    Délais de paiement, nouvelles nominations... Au menu du prochain Conseil de gouvernement    France: Élisabeth Borne officiellement nommée première ministre    Il y a 19 ans, des attentats terroristes frappaient Casablanca (VIDEO)    On en sait plus sur la réouverture imminente du point de passage Bab Sebta    Benkirane traite le président de la 1ère Chambre d'« âne » (VIDEO)    Ligue des champions: Al Ahly se « résigne » à jouer la finale à Casablanca    Maroc/Covid-19: le bilan de ce lundi 16 mai    Météo Maroc: temps chaud sur l'extrême Sud ce mardi 17 mai    La lettre d'orientation d'Abdellatif Hammouchi pour le 66e anniversaire de la DGSN    France: fin du masque dans les transports en commun    Casablanca : Débat autour de la musique andalouse    Botola: l'Union Touarga promu en première division !    « Les infirmières et infirmiers ont toujours été au cœur des réformes de notre système de santé »    Une délégation marocaine s'entretient avec le président de la Chambre des députés de la République Dominicaine    «Dialogue joyeux avec un mort»    «La rencontre», nouveau roman de Mamoun Lahbabi    Mehdi Qotbi : « une ode à l'histoire commune entre le Maroc et l'Espagne »    Photos. De nouvelles structures de police à Marrakech et à Al Hoceima    Calendrier chargé pour les Lions de l'Atlas au mois de juin    Noussair Mazraoui témoigne sa reconnaissance à Labyad et Ziyech    Ligue1: Mbappé, meilleur joueur de la saison pour la 3è fois consécutive    Justice pénale : Le Maroc élu 1er vice-président de la 31è session de la CCPCJ    Kamala Harris conduit une délégation de haut niveau aux Emirats arabes unis    Promotion de l'allaitement maternel : Campagne nationale du 14 mai au 14 juin 2022    Le Mali se retire de l'organisation régionale G5 Sahel    Pétrole : L'Arabie saoudite portera sa production à 13,4 millions de barils    Législatives libanaises : Le tandem chiite préserve ses sièges    Renault vend ses actifs en Russie à l'Etat russe    Tout savoir sur les prévisions de la campagne 2021-2022    Rapport CNDH : 3.018 plaintes traitées en 2021    Maroc: Les transferts d'argent ont bondi de 40% en 2021    Aérien : l'ONDA table sur un taux de récupération de 75%    Alfa Romeo Tonale. Objectif reconquête pour la marque italienne    Russie-OTAN : L'adhésion de la Finlande et de la Suède « va changer le monde »    «Green Card» à l'assaut des salles obscures dès le 18 mai    Fondation Ali Zaoua, 13 ans déjà !    Rabat rend hommage à feue Haja Hamdaouia    Températures prévues pour mardi 17 mai 2022    Souveraineté sanitaire : Comment le Maroc se prépare à la période Post-pandémie    Nayef Aguerd ne remporte pas le prix Marc-Vivien Foé    Rabat, l'Afrique au cœur et scène culturelle mondiale    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Laâyoune / INDH : Quand les AGR engrangent les succès...
Publié dans L'opinion le 05 - 10 - 2020

Donner à tout un chacun la possibilité de créer son propre business ! Telle est la recette de succès proposée par le concept des activités génératrices de revenus (AGR).
Matrice de la création des AGR, l'Initiative nationale pour le développement humain (INDH) n'a pas laissé une ville, pour ne pas dire un quartier encore moins une bourgade de campagne, où son programme d'appui aux nouveaux petits projets n'est pas visible. Objectif: Faciliter l'émergence d'une société civile responsable et dynamique capable de définir et de formuler ses propres orientations pour faire sortir les plus démunis du cycle de la pauvreté et améliorer leurs conditions économiques.
A Laâyoune, cette initiative confirme qu'il s'agit d'un chantier de règne, ouvert en permanence.
Chiffres à l'appui : Le Comité provincial de développement humain a alloué un montant de 3,58 millions de dhs en 2019 pour l'amélioration des revenus et l'inclusion économique des jeunes. Cette enveloppe a été affectée au soutien de l'employabilité et de l'entrepreneuriat et à l'accompagnement des 35 projets montés par les jeunes de la province dans des domaines variés tels que la restauration, la mécanique, le BTP, l'audio-visuel, la couture et les services.
La coopérative «Al Jil Al Jadid», spécialisée dans le secteur de textile, en est un parfait exemple. Elle a entrepris une reconversion solidaire pour soutenir la production nationale de masques agréés avec la crise du Covid-19 et le besoin urgent de respecter les consignes de précaution sanitaire.
Initialement active dans la fabrication des tenues traditionnelles sahraouies, cette unité de production certifiée par l'Institut marocain de normalisation (IMANOR) confectionne désormais les masques de protection à pli en tissu bicouche, grâce au soutien accordé par l'INDH et ses partenaires.
«Au début de cette expérience au printemps dernier, la capacité de production oscille entre 200 et 300 bavettes réutilisables en tissu par jour», a déclaré El Bachir Taki, aux commandes de cette coopérative fondée en 2011.
Depuis lors, les machines à coudre tournent à plein régime, tandis que les finitions sont soignées et systématiquement vérifiées avant la mise en carton.
«Aujourd'hui, nous sommes passés à une production estimée entre 1.500 et 2.000 masques confectionnés aux normes IMANOR chaque jour», a ajouté M. Taki.
D'après la division d'action sociale (DAS) de la wilaya de Laâyoune Sakia El Hamra, ce type de projets profitant à des milliers de personnes jouent un important effet de levier en vue d'améliorer de manière substantielle les indicateurs de pauvreté, de précarité ou d'exclusion sociale.
A toutes ces réalisations et ces projets, il faut ajouter que l'INDH a réussi à insuffler une dynamique nouvelle aux relations entre autorités publiques, élus et tissu associatif, outre la promotion d'une culture basée sur la participation, la confiance, le respect de la dignité et la bonne gouvernance.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.