Fondation Mohammed VI de Promotion des Œuvres Sociales : Un bilan conséquent et des projets prometteurs en 2021    Liban: Saad Hariri annonce la "suspension" de son travail politique    CAN 2021. Une bousculade avant le match Cameroun-Comores aurait fait plusieurs victimes [Vidéo]    Sommet arabe : Tebboune envoie un nouveau message à l'émir du Qatar    Maroc – Malawi : Achraf Hakimi présent pour les derniers réglages    Des Wissams Royaux accordés à des fonctionnaires de l'Education nationale    Lydec renouvelle ses réseaux de Maârif    Le pain ou la maladie: l'étendue du dilemme marocain    Covid-19 : Une sortie de la phase aiguë de la pandémie est possible cette année pour l'OMS    Banques: la position de change s'améliore    La Bourse de Casablanca débute ce lundi en légère hausse    Retour des l'ambassadrice du Maroc en Allemagne au cours de cette semaine    Les Houthis tirent des missiles contre les Emirats et l'Arabie    Présidentielle. Macron: « J'annoncerai ma décision en temps voulu »    Environnement: HIT RADIO et l'UE récompensent les meilleurs projets (VIDEO)    USFP. Jawad Chafik: « Il n'existe aucun amendement servant l'intérêt de Lachgar! » (VIDEO)    Chelsea: Ziyech s'exprime après son superbe but contre Tottenham    CAN-2021: La Gambie se qualifie aux quarts de finale aux dépens de la Guinée (1-0)    CAN: tout ce qu'il faut savoir sur le match Maroc-Malawi    Sahara marocain: des experts US taclent l'Algérie    Maroc: reprise des cours en présentiel dans plusieurs écoles    Alerte météo: chutes de neige dans plusieurs villes du Maroc    Maroc/Covid-19 : le point sur la campagne nationale de vaccination à date du 24 janvier    Omicron au Maroc: le pic de la vague atteint (Dr Merabet)    Narjis El Hallak célèbre le baptême de sa fille: la cérémonie comme si vous y étiez (VIDEOS)    «L'homme est né pour se perdre dans l'étendue inconnue de son périple»    «Indigo» de Selma Bargach dans les salles de cinéma    Les Industries Culturelles et Créatives présentent une étude sur la transformation du secteur    Enquêtes de conjoncture: le HCP appelle les entreprises à souscrire à la plateforme digitale    Rapport de HRW: la partie réservée au Maroc présente des données « sans fondements ni réels ni juridiques    PL : Tottenham envisage d'enrôler Sofyan Amrabat    Mondial (Qatar-2022)- Matchs barrage-Afrique. L'Algérie ... encore «sabotée» ?    Covid-19: Que sait-on du sous variant d'Omicron BA.2 ? (Spécialiste)    La Fondation Zakoura fête ses 25 ans d'engagement en faveur du développement humain    L'écosystème marocain face à un nouveau risque, les abeilles désertent    HRW accusée d'implication dans une «campagne politique systématique hostile» au Maroc    Turquie: l'aéroport d'Istanbul paralysé par la neige    CAN 2021: les Comores défient le Cameroun, la Guinée affronte la Gambie    Meknès : Restauration des mosaïques de Volubilis    Pour financer sa croissance, Mutandis augmente son capital à la bourse de Casablanca    Paris : La Bourse plonge nettement sous les 7.000 points    Aide à l'Ukraine: la Commission européenne prépare un nouveau « paquet » de 1,2 milliard d'euros    Stof, la punk attitude comme manière de vivre...Un documentaire fort et percutant à (re)voir en Replay    Passe Vaccinal : Entrée en vigueur dès ce lundi en France    Burkina Faso. Le président Kaboré détenu dans un camp militaire    Armand Boua révèle ses «enfants de Yopougon» et de Tanger chez Montresso    « Les constellations de la Terre », le paysage plastique au Maroc    La justice britannique examine la demande d'appel de Julian Assange pour suspendre son extradition    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



PLF 2021 : En matière d'emploi, le secteur public affiche une austérité relative
Publié dans L'opinion le 20 - 10 - 2020

Parmi les plus grands défis du PLF 2021 figure la création de l'emploi dans le secteur privé tout comme dans le secteur public. Le projet présenté lundi au Parlement, indique que ce dernier bénéficiera cette année de plus de 21,200 postes budgétaires. Détails.
En ces temps de crise, l'économie marocaine a perdu 589.000 postes d'emploi, résultant d'une perte de 520.000 postes en milieu rural et de 69.000 en milieu urbain, contre une création annuelle moyenne de 64.000 postes au cours des trois années précédentes, causant ainsi, une chute drastique de la confiance des Marocains. La dernière enquête du Haut-commissariat au Plan (HCP) corrobore ces propos en indiquant que 87,1% des ménages s'attendent à une hausse du chômage au cours des 12 prochains mois. Le solde d'opinion est resté ainsi négatif à moins 82 points contre moins 75,2 points un trimestre auparavant et moins 71,8 points un an auparavant.

Dans cette conjoncture sinistrée, le marché de l'emploi public et privé, mise gros sur le projet de Loi de Finances 2021 (PLF 2021). Selon le ministère de l'Economie des Finances, le projet de budget se fixe comme objectif la mise en place d'un plan de relance économique, avec notamment, un pacte pour la relance de l'emploi, ainsi qu'un contrat-programme visant le seul secteur touristique, dont le maintien des emplois et la préservation du tissu économique en sont la pierre angulaire. Au niveau du secteur public le PLF 2021 prévoit également d'augmenter les postes budgétaires.
Fonction publique : L'Intérieur se taille la part du lion, la Santé et l'Education suivent !
Le budget 2021 compte créer 21.256 postes budgétaires, soit près de 2.000 postes de moins que l'année dernière. Par ailleurs, 19.298 postes budgétaires seront créés dans les différents départements ministériels et institutions «stratégiques». Dans le détail, le ministère de l'Intérieur se taille la part du lion avec 8.554 postes, pour les fonctionnaires relevant du budget des assemblées préfectorales et provinciales.
La note de présentation du PLF 2021 souligne qu'en application des dispositions de l'article 227 de la loi organique relative aux préfectures et provinces, ces derniers seront transférés, à compter du 1er janvier 2021, dans le cadre de l'opération de redéploiement des fonctionnaires, aux services de l'administration territoriale.
Le secteur de la Santé vient en deuxième place avec 5.500 postes, soit 1.500 de plus que le projet de budget de l'année dernière.
Une mesure pas du tout étonnante vu le manque flagrant des professionnels de la Santé dévoilé par la crise sanitaire.
En troisième position, on retrouve l'Administration de la Défense nationale avec 4.200 postes. L'Education nationale qui sera dotée d'une enveloppe budgétaire de 72 milliards de dirhams avec plus de 18.000 postes budgétaires. 17.000 postes au profit des académies régionales de l'éducation (AREF) dont 15.000 réservés au recrutement d'enseignants et 2.000 aux fonctionnaires affectés à l'appui pédagogique et administratif. Par ailleurs, 700 postes supplémentaires seront accordés à la tutelle en vue de régulariser de la situation des fonctionnaires titulaires du diplôme de doctorat qui seront recrutés, par voie de concours, en qualité de professeur- assistant (PA).
Le projet de loi indique prévoit également 250 postes au profit du Chef du gouvernement à répartir entre les différents départements ministériels ou institutions, selon les besoins, néanmoins 200 sont réservés au profit des personnes en situation de handicap. En outre, la Délégation générale à l'administration pénitentiaire et à la réinsertion, dispose de 500 postes, le ministère des Habous 400 postes, la Cour Royale 200 et le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire 100 postes.
Le reste des postes budgétaires seront répartis sur le ministère de la Justice, le ministère de l'Agriculture, la Cour des comptes, le Parlement, le CNDH, le CESE et autres départements en besoin.
Saâd JAFRI


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.