Attaque houthie aux Emirats Arabes Unis : Le Roi Mohammed VI s'entretient avec le Cheikh Mohamed Ben Zayed Al Nahyane    Attaque des Houthis: La communauté internationale soutient les Emirats arabes unis    Eliminatoires africaines du Mondial 2022 et de la CAN 2023 : La CAF confirme les dates des tirages au sort    Maroc-Gabon : Match de gala pour clôturer la phase de poules du groupe C    Covid-19: 130 établissements scolaires fermés durant la période du 10 au 15 janvier    A la galerie casablancaise A2 : Patrick Lowie et Bilal Faris exposent leurs sculptures oniriques avec «Agitateurs»    Maroc: 150 nouvelles salles de cinéma verront le jour    «Mémoires d'une esclave blanche, Mmi Bouja» de Fatma Chraibi à Casablanca    Le plaidoyer d'Abdennabaoui pour la numérisation et la justice efficiente    Stress hydrique : Nizar Baraka annonce un plan d'urgence de trois milliards de dirhams    SM le Roi reçoit les dix membres élus du Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire    Hatim Aznak désigné au Conseil de la jeunesse arabe pour le changement climatique    Espagne : Le Roi Felipe VI souligne l'importance de redéfinir la relation avec le Maroc sur des "piliers plus solides"    SM le Roi reçoit plusieurs ambassadeurs étrangers    Benzema, royal, porte le Real Madrid vers sa 12e Supercoupe d'Espagne    Cataclysme chez les Fennecs    Une nouvelle dynamique de coopération sectorielle    Fès: Session de formation sur l'éducation inclusive et l'autisme    OMS: Un milliard de doses de vaccin livrés via le programme Covax    Le redressement économique, talon d'Achille du gouvernement    Pêche. La valeur des produits commercialisés est en hausse en 2021    L'IGOC-2022 prend le pari d'accompagner la relance de l'économie nationale    Cinéma : Les salles de l'IF Maroc proposent une sélection des meilleurs films 2021-2022    Hamid Douieb expose ses œuvres récentes à Marrakech    Condoléances du roi Mohammed VI à la famille de feu Wajih Hassan Ali Kassem    Maroc/Covid-19: 3.177 nouveaux cas et 18 décès ces dernières 24h    Fraude fiscale: ouverture du procès des anciens dirigeants de Wendel    Attijariwafa bank : les entreprises peuvent payer en masse leurs vignettes et taxes à l'essieu en ligne    Akhannouch a pris contact avec la Belge agressée à Agadir    Conseil de gouvernement jeudi prochain: ce qui est prévu    Chery très en pointe dans le segment des véhicules à mobilité propre    CAN 2021: le Gabon lourdement sanctionné par la CAF    Salah relance l'Egypte contre la Guinée-Bissau    France: la 5ème vague commence à décroître    Emirats : trois morts dans l'explosion d'un camion-citerne à Abou Dhabi    2M mag: Artisanat et art au programme de ce soir à 22h50    Une 3ème dose du vaccin AstraZeneca augmente la réponse contre les variants du Covid-19    Fémina étranger 2021 : Madame Hayat ou la femme empirique    Une tempête hivernale « majeure » frappe l'est des Etats-Unis    Alaa Squalli nommé directeur général du Sofitel Casablanca Tour Blanche    Akhannouch sur 2M et Al Aoula pour les 100 premiers jours du gouvernement    Après l'affaire Djokovic, Roland-Garros planche sur l'accueil des non vaccinés    CAN 2021 : Aujourd'hui, le Burkina Faso et le Cap Vert à la recherche d'une qualification face à l'Ethiopie et au Cameroun    Mounia Aram remporte le prix de l'innovation culturelle    L'Espagne expulse une Marocaine pour son appartenance à une cellule djihadiste    Volkswagen va développer sa production de véhicules électriques en Chine    La Bourse de Paris rebondit légèrement à l'ouverture    Chine : à trois semaines des JO, les cas quotidiens de Covid-19 explosent    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Caricatures anti Islam : La France appelle les pays du Moyen-Orient à ne pas boycotter ses produits
Publié dans L'opinion le 26 - 10 - 2020

Le ministère français des Affaires étrangères a appelé ce dimanche 25 octobre les pays du Moyen-Orient
à renoncer à l'idée de boycotter les produits français.
La France a réclamé l'arrêt des appels au boycott de ses produits qui se sont fait entendre ces derniers jours dans plusieurs pays du Moyen-Orient.
Dans un communiqué publié ce dimanche 25 octobre, le ministère des Affaires étrangères a dénoncé ces appels qui visent notamment des produits agroalimentaires, «ainsi que plus généralement des appels à manifester contre la France, dans des termes parfois haineux, relayés sur les réseaux sociaux».
«Ces appels dénaturent les positions défendues par la France en faveur de la liberté de conscience, de la liberté d'expression, de la liberté de religion et du refus de tout appel à la haine», poursuit le texte.
Ce communiqué intervient dans un climat diplomatique tendu entre la France et la Turquie dont le Président, Recep Tayyip Erdogan, a récemment pris pour cible son homologue français en déclarant qu'Emmanuel Macron s'était «égaré» par ses positions envers les Musulmans et l'Islam et avait besoin de soigner sa santé «mentale». Ces propos ont poussé la France à rappeler pour consultation son ambassadeur à Ankara.
Une chaîne coopérative koweïtienne de commerce de détail a décidé pour sa part de boycotter les produits français en raison des «insultes répétées» envers le prophète Mohammed (PSL) et des caricatures dont il fait l'objet. Dimanche également, l'Union non gouvernementale des sociétés coopératives de consommateurs du Koweït a boycotté des produits fabriqués en France pour la présentation de caricatures diffamatoires dans une classe d'école française sur la liberté d'expression.
«Tous les produits français ont été retirés de toutes les sociétés coopératives de consommateurs», a déclaré le chef du syndicat Fahd al-Kishti à Reuters, ajoutant que cette décision était en réponse à des «insultes répétées» contre le prophète et avait été prise indépendamment du gouvernement koweïtien.
Tensions diplomatiques
Le Pakistan s'en également pris dimanche à la France par la voix de son Premier ministre, Imran Khan, qua accusé Emmanuel Macron d'avoir «attaqué l'Islam» en encourageant la publication de caricatures représentant le prophète Mohammed (PSL).
Pour sa part, le Hezbollah a fermement condamné « l'insulte délibérée au grand messager de Dieu, Muhammad bin Abdullah (PSL) », exprimant son rejet absolu de la position officielle française qui persiste à encourager cet affront dangereux.
Le puissant mouvement chiite déplore «la résurgence de ces abus et les sentiments de haine qui les accompagnent pour l'islam et les musulmans», considérant que «ce qui a été publié en France affecte les sentiments de plus de deux milliards de Musulmans, y compris la communauté islamique et arabe qui vit en Europe et en France depuis des décennies».
Le mouvement de résistance libanais a alors appelé les autorités françaises à empêcher la publication de documents susceptibles de provoquer des tensions au niveau international.
L'OCI dénonce l'incitation française contre les Musulmans Le ministre koweïtien des Affaires étrangères, Shiekh Ahmad Nasser al-Mohammed al-Ahmed al-Jaber al-Sabah, a également rencontré dimanche l'ambassadrice française Marie Masdupuy.
Le haut diplomate koweïtien a condamné le meurtre de Paty comme un crime horrible, mais a souligné la nécessité d'éviter d'insulter la religion dans des remarques officielles et politiques qui «enflamment la haine, l'inimitié et le racisme», a écrit le ministère koweïtien des Affaires étrangères dans un message publié sur sa page Twitter officielle. Vendredi, l'Organisation de la coopération islamique a dénoncé le meurtre d'un enseignant de français par un agresseur de 18 ans, mais a également critiqué la «justification du harcèlement blasphématoire de toute religion au nom de la liberté d'expression».
L'OCI a également condamné les tentatives des politiciens français de lier les Musulmans et la noble religion de l'Islam au terrorisme.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.