Emmanuel Macron aurait-il été espionné à son insu par le renseignement extérieur français ?    Affaire Pegasus : Mélenchon doute des accusations portées contre le Maroc    Pegasus : le Maroc riposte, Christian Cambon bat en brèche des imputations diffamatoires    Affaire Pegasus: Le Maroc accuse    Affaire Pegasus : l'interview de Nasser Bourita avec Jeune Afrique    Position extérieure globale: une situation nette débitrice de 731,6 MMDH en 2020    Transparency Maroc critique l'adoption hâtive de la réforme fiscale et la juge "incomplète"    Fête du Trône: Plus de 80 pays au séminaire de l'ANU-Maroc    Maroc/Reste du monde: 685 milliards de DH de transactions commerciales en 2020    Balance des paiements: allégement du déficit du compte des transactions courantes de 62,3% en 2020    La démission du DTN ? S'agit-il vraiment d'un départ volontaire ?    Botola Pro D1 / 29ème journée / Acte1 : Une journée cruciale pour les relégables !    JO / Foot féminin : Les Pays-Bas sans pitié envers la Zambie (10 à 3)    La cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques sous haute surveillance sanitaire à Tokyo    L'AC Milan insiste toujours pour enrôler Hakim Ziyech    Tokyo 2020: suivez en direct la cérémonie d'ouverture (VIDEO)    Exclusif : Johnson & Johnson attendu samedi, deux millions de doses de Sinopharm reçues ce vendredi    Le ministère de la santé se désolidarise d'une brochure sur la Covid-19    Covid-19 : De nouvelles mesures restrictives sur fond d'inquiétudes    Covid-19 : le variant Delta à l'assaut du Maroc, 1 910 nouvelles infections recensées    Le Maroc reçoit de nouvelles doses du vaccin Sinopharm    Magazine : Khadija Alami, fée et gestes    Festival : Khouribga accueille son premier navet    Message du roi Mohammed VI au président Al-Sissi    Real Madrid: Karim Benzema positif au coronavirus    La Bourse de Casablanca démarre en légère hausse    Cours de change des devises étrangères contre le dirham    Pegasus. Les pseudos révélations ne valent rien    Qui sont nos 48 représentants aux JO ?    Canicules, vagues de chaleur : 4 fausses bonnes idées    Recrudescence des cas Covid et importance de la vaccination... le point avec Pr. Chakib Abdelfattah    France: une nouvelle loi antiterroriste adoptée    Automobile: fin des moteurs à combustion d'ici 2030, c'est l'engagement des constructeurs mondiaux    Agadir-Ida Outanane: des unités médicales mobiles au profit de la population rurale    Me Olivier Baratelli : «le Maroc n'a jamais fait appel à la société NSO et n'a jamais utilisé le logiciel Pegasus»    Stylisme et cinéma au programme de la nouvelle édition du Journal des Arts (vidéo)    Liban : les ménages dépensent cinq fois le salaire minimum pour se nourrir (étude)    Affaire Pegasus. Bourita: « Le Maroc aussi a choisi de faire confiance à la justice en interne et à l'international »    Nouvelle manifestation contre le passeport sanitaire le 24 juillet en France    Inondations: Angela Merkel appelle à "accélérer" la lutte contre le changement climatique    [Interview avec Sonia Noor, chanteuse, guitariste et compositrice] Le patrimoine marocain, un trésor à préserver et à transmettre    L'AG de l'ONU adopte une résolution marocaine proclamant une journée internationale contre le discours de haine    Hajj 1442 : Les pèlerins effectuent la lapidation des « jamarat » pour le 2è jour de Tachriq    Le Roi, Amir Al-Mouminine, accomplit la prière de l'Aïd Al-Adha et procède au rituel du sacrifice    "Nektachfou Bladna"-Replay: La bonne humeur est garantie !    VIDEO// Abderrahmane Tazi parle de son film sur Fatema Mernissi sur Info Soir de 2M    Une cérémonie en présence de sa veuve Hélène : Le legs de Abderrahmane Youssoufi pour les générations futures    Le monde de la culture en deuil : Le penseur et écrivain Mohamed Sabila n'est plus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Caricatures anti Islam : La France appelle les pays du Moyen-Orient à ne pas boycotter ses produits
Publié dans L'opinion le 26 - 10 - 2020

Le ministère français des Affaires étrangères a appelé ce dimanche 25 octobre les pays du Moyen-Orient
à renoncer à l'idée de boycotter les produits français.
La France a réclamé l'arrêt des appels au boycott de ses produits qui se sont fait entendre ces derniers jours dans plusieurs pays du Moyen-Orient.
Dans un communiqué publié ce dimanche 25 octobre, le ministère des Affaires étrangères a dénoncé ces appels qui visent notamment des produits agroalimentaires, «ainsi que plus généralement des appels à manifester contre la France, dans des termes parfois haineux, relayés sur les réseaux sociaux».
«Ces appels dénaturent les positions défendues par la France en faveur de la liberté de conscience, de la liberté d'expression, de la liberté de religion et du refus de tout appel à la haine», poursuit le texte.
Ce communiqué intervient dans un climat diplomatique tendu entre la France et la Turquie dont le Président, Recep Tayyip Erdogan, a récemment pris pour cible son homologue français en déclarant qu'Emmanuel Macron s'était «égaré» par ses positions envers les Musulmans et l'Islam et avait besoin de soigner sa santé «mentale». Ces propos ont poussé la France à rappeler pour consultation son ambassadeur à Ankara.
Une chaîne coopérative koweïtienne de commerce de détail a décidé pour sa part de boycotter les produits français en raison des «insultes répétées» envers le prophète Mohammed (PSL) et des caricatures dont il fait l'objet. Dimanche également, l'Union non gouvernementale des sociétés coopératives de consommateurs du Koweït a boycotté des produits fabriqués en France pour la présentation de caricatures diffamatoires dans une classe d'école française sur la liberté d'expression.
«Tous les produits français ont été retirés de toutes les sociétés coopératives de consommateurs», a déclaré le chef du syndicat Fahd al-Kishti à Reuters, ajoutant que cette décision était en réponse à des «insultes répétées» contre le prophète et avait été prise indépendamment du gouvernement koweïtien.
Tensions diplomatiques
Le Pakistan s'en également pris dimanche à la France par la voix de son Premier ministre, Imran Khan, qua accusé Emmanuel Macron d'avoir «attaqué l'Islam» en encourageant la publication de caricatures représentant le prophète Mohammed (PSL).
Pour sa part, le Hezbollah a fermement condamné « l'insulte délibérée au grand messager de Dieu, Muhammad bin Abdullah (PSL) », exprimant son rejet absolu de la position officielle française qui persiste à encourager cet affront dangereux.
Le puissant mouvement chiite déplore «la résurgence de ces abus et les sentiments de haine qui les accompagnent pour l'islam et les musulmans», considérant que «ce qui a été publié en France affecte les sentiments de plus de deux milliards de Musulmans, y compris la communauté islamique et arabe qui vit en Europe et en France depuis des décennies».
Le mouvement de résistance libanais a alors appelé les autorités françaises à empêcher la publication de documents susceptibles de provoquer des tensions au niveau international.
L'OCI dénonce l'incitation française contre les Musulmans Le ministre koweïtien des Affaires étrangères, Shiekh Ahmad Nasser al-Mohammed al-Ahmed al-Jaber al-Sabah, a également rencontré dimanche l'ambassadrice française Marie Masdupuy.
Le haut diplomate koweïtien a condamné le meurtre de Paty comme un crime horrible, mais a souligné la nécessité d'éviter d'insulter la religion dans des remarques officielles et politiques qui «enflamment la haine, l'inimitié et le racisme», a écrit le ministère koweïtien des Affaires étrangères dans un message publié sur sa page Twitter officielle. Vendredi, l'Organisation de la coopération islamique a dénoncé le meurtre d'un enseignant de français par un agresseur de 18 ans, mais a également critiqué la «justification du harcèlement blasphématoire de toute religion au nom de la liberté d'expression».
L'OCI a également condamné les tentatives des politiciens français de lier les Musulmans et la noble religion de l'Islam au terrorisme.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.