Lutte contre la corruption dans le secteur financier : 2021, une année de renforcement des capacités    Commerce et industrie : Renault Maroc consolide son leadership    ONDA : Le trafic aérien en baisse de plus de 71% en 2020    Interdiction de fumer : Le niet gouvernemental !    BMCE Capital Research analyse les pistes de reprise : La relance économique tributaire de l'éradication de la Covid-19    Economie du web : l'effet Covid se fait ressentir    Le Maroc classé 53ème en 2021 dans le rapport sur les effectifs militaires    Liga : Mardi face à Alaves, En-Nesyri et Bounou étaient décisifs    CHAN : La Zambie et la Guinée vainqueurs de la Tanzanie et de la Namibie    Campagne de vaccination : Plus de 25.000 cadres de santé mobilisés    Covid-19 : Le taux de reproduction du virus se stabilise à 0,88    Vaccination : le gouvernement envisage aussi d'autres mesures pour éviter les rechutes    Evolution du coronavirus au Maroc : 1246 nouveaux cas, 461.390 au total, mardi 19 janvier 2021 à 18 heures    Edito: Le maire doit partir    Pedro Sanchez : Le Maroc revêt une «importance capitale» pour les intérêts de l'Espagne    Retard de vaccination : El Othmani pointe du doigt les fournisseurs des vaccins    Badr Hari refait surface sur Instagram    David Fisher: Nous soutenons fortement le plan d'autonomie    Secousse tellurique de magnitude 3,4 dans la province d'Azilal    L'épouse d'El Ghomari se confie sur 2M    La promotion des provinces du Sud dans l'agenda du Réseau Maroco-Américain    Le Maroc réussit son entrée vers la défense de son titre    Ammouta : Victoire d'une importance capitale    Le Maroc éliminé après 3 défaites successives    Maroc-USA:Fischer rassure quant à la position de l'administration Biden sur le Sahara    Un Casque bleu marocain parmi les victimes en République centrafricaine    Visas: Le plaidoyer du député franco-marocain M'jid El Guerrab pour l'Afrique    Pays-Bas: Démission du gouvernement de Mark Rutte    Nexans : nouvelle usine à Nouaceur    Couvre-feu et semi-confinement : prolongation jusqu'au 3 février    Un MoU pour renforcer les relations économiques et commerciales    Président à part, sera-t-il aussi un ex-président à part ?    Paru chez l'édition La Croisée des Chemins : «Le Secret de la Lettre» : Mohamed Ennaji porte un regard sur l'école coranique d'hier    Stud'IFO : Concert virtuel entre Cheikh Brahmi et Snitra    Ben Abdelkader pose les conditions de modernisation du système judiciaire    Coronavirus : voici les variants les plus compliqués à maîtriser par le système immunitaire [Etude]    Les USA n'ont fait que dire tout haut ce que pensent les autres Etats et le Conseil de sécurité    L'envoyé US pour la lutte contre l'antisémitisme salue la «vision de paix» de SM le Roi    Profitant du nul entre la Libye et le Niger : La RDC prend seule la tête du groupe B    Le sélectionneur du Zimbabwe accuse le Cameroun de sorcellerie !    Meknès retrouve la culture à l'air libre    Une nouvelle émission rendant hommage à la diversité culturelle    «Le discours de la folie dans le patrimoine arabe et occidental»    Virus Covid mutant: Le Maroc se ferme à l'Australie, le Brésil, l'Irlande et la Nouvelle Zelande    La BAD compte sur le Maroc pour développer son indice    Euromed : Quel avenir ?    Le Maroc et les Etats-Unis s'engagent contre le trafic illicite    Communication: rapprochement stratégique entre le marocain Brand & Image et l'israélien Kam Global Strategies    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tennis : Samy Iraqi (SM)... l'espoir inné
Publié dans L'opinion le 23 - 11 - 2020

Aujourd'hui, c'est un espace que l'on va réserver à l'un des espoirs du tennis national qui pousse au sein du club des ex-gloires du Maroc
C'est, désormais, une rubrique que «L'Opinion-Sports» va dédier aux jeunes du tennis national appelés à prendre la relève de nos ex Mousquetaires : Younes El Aynaoui, Hicham Arazi et Karim El Alami. Avant cette génération, il y avait les Dlimi, Saber, Dislam, Chakrouni, Outaleb qui avaient pris la relève de nos vrais «Mousquetaires» de l'après l'indépendance de notre pays. Nous avons nommé les Haj Lahcen Chadli, Ali Laâroussi et Ahmed Benali qui appartiennent au légendaire et centenaire club du Stade Marocain. Et comme par hasard, c'est au sein de ce grand club du Royaume que nous avons détecté, auprès du jeune du club des «Verts», Samy Iraqi, une certaine graine de champion.
Une capacité de se surpasser
Tout d'abord, nous laissons la parole à son entraîneur Issam Amassad pour nous donner un aperçu sur le profil de son poulain : «Samy est un joueur très impliqué avec une capacité de se surpasser aux entraînements. Ses qualités intrinsèques restent sa force d'écoute et son style de jeu. Notre structure «Performance» croit en son potentiel et compte bien sur sa progression qui lui prédit une grande carrière tennistique. Ce n'est pas pour rien qu'il figure, toujours, parmi les sélectionnés de la FRMT à chaque rassemblement de sa catégorie».
Choix et ambitions
C'est au tour, maintenant, du père Omar pour nous expliquer les tenants et les aboutissements de son investissement : «Tout d'abord, c'est le sport favori de Samy où il se donne à fond. Il s'y retrouve et il en fait son cheval de bataille pour une éventuelle carrière dans le domaine. Donc, on ne fait que suivre son choix et ses ambitions, tout en lui offrant toutes les possibilités escomptées. Maintenant, c'est à lui de démontrer de quoi il en est capable».
Tel père, tel fils
S'agissant de notre invité d'aujourd'hui, Samy vient, tout juste, de souffler ses dix bougies (né le 9 septembre 2010) et il est en CM2 chez «Paul Cézanne» où il arrive à concilier entre ses études et le tennis qu'il a découvert à l'âge de trois ans sur les courts du Riad-Club avant d'intégrer le Stade Marocain. Pourquoi, spécialement, le tennis et pas d'autres sports, Samy n'a fait que suivre le chemin de son papa qui reste, d'ailleurs, une bonne raquette. Comme on dit : «Tel père, tel fils». Comme il ne peut pas prendre part à des tournois, à cause de son âge, notre champion en herbe se contente de ses entraînements intensifs avec son coach Issam qui ne ménage aucun effort pour la progression de son protégé. Pour ses préférences, Samy ne jure que du Suisse Roger Federer et de Younes El Aynaoui qui restent ses idoles préférées. Ses ambitions restent, tout à fait, légitimes pour intégrer, un jour, le circuit professionnel. Un vœu qui reste dans les cordes d'un espoir inné.
Repères
L'avis du président...
La progression du jeune Samy ne laisse personne indifférent avec, en premier lieu, son président, Mohamed Mounir Baiz, qui se déclare très satisfait des potentialités de Samy, appelé à un très bon avenir tennistique. «C'est un élément qui reste la fierté du club aussi bien sur le court que sur le plan éducatif et du fairplay. Une denrée rarissime qui mérite bien de tels encouragements de la part de «L'OpinionSports» qui reste, à mon avis, la locomotive qui tire derrière elle toute la famille du tennis. Je ne peux que souhaiter un excellent avenir pour Samy et du courage pour ses parents qui restent ses principaux supports pour aller de l'avant ».
...et de la présidente de la C.S
De son côté, la présidente de la commission sportive du club, Mme Ibtissam Masmoudi, n'a fait que confirmer les témoignages du président et du directeur technique du club (voir par ailleurs) en mettant son grain de sel inhérent à la valeur intrinsèque du jeune Samy qui, pour elle, reste quelqu'un d'ambitieux capable de se frayer une bonne carrière tennistique. «Au Stade Marocain, on ne peut qu'être fiers de la trempe de Samy qui reste un exemple d'assiduité, de correction et de volonté. Un atout majeur pour quelqu'un qui aspire à faire carrière dans le domaine tennistique».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.