Le WAC s'approche de la qualification en leader, El Kaabi s'illustre    Déclaration du CA avant le 1er avril    Une semaine sous le signe de la stabilité    Maroc-Royaume-Uni : une nouvelle route maritime pour contourner les problèmes frontaliers du post-Brexit    La Biélorussie réclame l'extradition de Svetlana Tsikhanovskaïa    Devant les ruines de Mossoul: Le pape prie pour les «victimes de la guerre»    Merkel et son parti voient leur étoile pâlir    Benyaich: «la pierre angulaire dans l'édification d'une société démocratique moderne»    Ligue des champions : Le Zamalek et Al Ahly en difficulté    Nations Unies : L'Arganier du Maroc fait Roi des forêts    Une artiste qui respire l'art pictural    Adoption à la majorité d'un projet de loi organique relatif au processus électoral    L'étape actuelle exige une implication de tous    La réduction des écarts d'activité entre les hommes et les femmes entrainerait un accroissement du PIB    Le Maroc reçoit 500 000 doses de vaccin de la Chine    L'émancipation des femmes passe par casser le «plafond de verre»    L'égalité des genres au centre des efforts de relèvement de la crise    La femme, au cœur du développement!    VIDEO. Ksar Sghir : dégâts très lourds après les inondations    Mercedes-Benz Classe C : la grande classe    Avec « Dilbar », Nora Fatehi dépasse 1 milliard de vues sur Youtube (VIDEO)    Sebta et Mellilia: quelles alternatives pour mettre fin à la contrebande ?    Le Maroc, vice-président du 14e congrès des Nations unies pour la prévention du Crime et la justice pénale    Interview avec Rachid El Guenaoui : Il brise les codes du luxe et revendique une mode « sport homme-femme » décomplexée    Programme des principaux matchs du dimanche 7 mars    CAF / Elections du 12 mars : Ahmed Yahya se retire !    Hauteurs de pluie: jusqu'à 43 millimètres au Maroc    CAN U20 : Le Ghana, champion d'Afrique !    Google ne se servira plus des cookies pour la publicité    «Sans cesse la langue défait et refait le jeu de son tissage de signes» Lorand Gaspar        Des femmes qui comptent : Siham Alami    Obésité et Covid-19 : le choc fatal entre deux pandémies    Maroc : Les barrages remplis à 50%    Présidence de la CAF: un candidat se retire de la course    Botola Pro D1: le classement provisoire (9e journée)    SpaceX : Nouvel échec pour la fusée    1ère Chambre: les députés absentéistes risqueront désormais la révocation    Le pape célèbre à Bagdad sa première messe publique en Irak    L'étape actuelle exige une implication de tous dans les efforts d'élection des institutions représentatives    Suède: Ibrahimovic de retour en sélection ?    Des femmes qui comptent : Siham Alami    Chambre des représentants: Adoption à la majorité d'un projet de loi organique relatif au processus électoral    Le roi Mohammed VI a écrit au président du Ghana    La députée du PAM Faraj Touriya débarquée d'un vol «Raynair»    Armée américaine et insurgés du Capitole    La victoire du peuple algérien, " confisquée par un coup de force pour sauver le système "    Nouveau projet «Yemoley et Yemoh école de la diversité»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La jeunesse partisane appelle au renforcement de sa représentation politique
Publié dans L'opinion le 17 - 01 - 2021

En interaction avec la question de suppression de la liste nationale des jeunes lors des prochaines élections législatives, la jeunesse partisane critique cette décision et appelle à encourager la participation des jeunes dans la vie politique.
Les jeunes des partis politiques estiment que le pays devrait «redoubler d'efforts pour attirer et encourager les jeunes à s'engager activement dans l'action politique à tous les niveaux, et pour renforcer l'autonomisation politique des jeunes, et investir dans l'espoir de renforcer la crédibilité de la pratique politique, d'équilibrer les gains et d'élargir le cercle de représentation et de participation aux niveaux national et régional». Cela n'est possible qu'en protégeant les acquis liés à la participation des jeunes dans les institutions élues au niveau national et local, puis en cherchant à les développer pour inclure d'autres institutions représentatives, des organes consultatifs et des institutions gouvernementales.
Les jeunes partisans ont été surpris par «les positions qui appellent à un renversement des exigences légales et des garanties encadrées pour la participation des jeunes à la vie représentative».
Un grand apport parlementaire
Dans leur communiqué, les jeunes partisans déplorent que «Les remarques soulevées sur la réglementation électorale en général, et la liste nationale en particulier, ne justifient pas l'annulation de la représentation des jeunes, mais plutôt une base pour réformer le système électoral et régir le processus de nomination, grâce à la volonté des partis d'adopter une méthodologie démocratique dans la sélection des candidats pour la liste nationale et de fournir des compétences dignes de représenter la jeunesse marocaine au parlement, et en proposant un ensemble de contrôles et de déterminants favorables à une expérience pionnière empruntée aux pays engagés dans la voie de la démocratisation et de la transition démocratique».
Les jeunes partisans appellent à une «évaluation juste des résultats des jeunes qui entrent au parlement sur l'efficacité du travail parlementaire», soulignant que «l'expérience a montré que l'appartenance des jeunes au Parlement et leur apport qualitatif au travail parlementaire ont contribué positivement aux efforts pour changer le stéréotype qui a été dessiné pendant des décennies sur le Parlement et le travail parlementaire». Par leur compétence, leur sérieux et leur pleine implication dans l'exercice de leurs fonctions parlementaires, ainsi que leur travail remarquable dans les commissions parlementaires pour remédier aux problèmes et répondre aux préoccupations des citoyens, les jeunes se sont distingués en tant que force propositionnelle importante dans l'amélioration du travail législatif, l'évaluation des politiques publiques et la proposition d'alternatives. «Ils étaient la voix de la nation à l'étranger et d'excellents ambassadeurs pour leur pays à travers la diplomatie parlementaire aux niveaux régional et mondiale», ajoute le communiqué.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.