Ismaïl Aissati : "Je n'avais pas confiance en moi et j'étais timide"    Mohammadin Boubekri, président de l'Ordre des médecins : « Nous n'avons aucune réserve pour le recrutement de médecins étrangers sauf une »    Coronavirus : le Portugal poursuit son déconfinement graduel    Afrique de l'Ouest et centrale : Le Programme alimentaire mondial appelle à éviter une catastrophe alimentaire    Emmanuel Macron reconnaît que l'Algérie coloniale empoisonne les relations entre Alger et Paris    2020, année la plus chaude jamais enregistrée au Maroc    Suivez le LIVE de l'émission « Ach Waq3 » de MFM Radio    VIDEO// Comment le footballeur marocain Mohamed Amine Talal gère ses efforts pendant le Ramadan    A Tindouf la population astreinte à payer des contributions au Polisario    Mobilité électrifiée : le Maserati Levante se convertit à l'hybride    Aubergines : les Etats-Unis songent au Maroc pour l'import    Tanger : neuf personnes interpellées pour trafic international de drogue    Pakistan : onze policiers libérés après avoir été capturés par des manifestants anti-France    ANP : baisse de 2,3% du trafic global à fin mars    Baccalauréat : L'examen national unifié entre les 8 et 12 juin prochain    Open d'Espagne de taekwondo G1: le Marocain Achraf Mahboubi remporte la médaille d'or    Ftour Pluriel 9ème édition : «Retrouvailles»    Foot espagnol : Un 16ème but d'En-Nesyri décisif !    Foot féminin européen : Le PSG affronte le Barça en demi-finale de la Ligue des Champions    Ligue des Champions : Le PSG pourrait être désigné vainqueur !    Un déficit budgétaire autour de 7 milliards de dirhams à fin mars    Forum des zones industrielles: La 3è édition du 14 au 16 décembre à Tanger (OADIM)    José Mourinho viré de Tottenham    Super League: la nouvelle compétition qui chamboule le foot    Transport : La BAD appuie la modernisation du rail au Maroc    Prix à la consommation: salée ou pas, la facture de ce ramadan ?    «Le polisario et l'Algérie ne réalisent pas que le monde a changé et que personne ne soutiendra leurs efforts de guerre», écrit Eurasiareview    La Bourse de Casablanca débute en baisse    New Delhi confinée pour une semaine à compter d'aujourd'hui    Covid-19 en France: nouvelles révélations sur le variant brésilien    Un malade mental commet un carnage à Taounate    Edito : Cour promotionnelle    Série ramadanesque – «Café ness, ness» : Les avocats sollicitent la HACA    VIDEO// Aides alimentaires marocaines au Liban : Un don Royal hautement apprécié par les autorités libanaises    Covid-19 : La vaccination avec Johnson & Johnson devrait reprendre rapidement aux Etats-Unis (Conseiller médical)    VIDEO// Le danseur et chorégraphe belgo-marocain Sidi Larbi Cherkaoui en direct sur Info Soir de 2M    Maroc - Espagne : Une crise latente, malgré une bonne volonté de façade    Patrimoine: Lancement d'un programme de sensibilisation autour des valeurs historiques de Rabat    En Egypte, un accident de train fait 11 morts et près de 100 blessés    Le livre. Demain l'âge d'or de Jacque Heitz (suite)    Arrivée à Beyrouth du 2ème lot des aides alimentaires marocaines au Liban    Maroc : Réunion ce mardi 20 avril du Conseil de gouvernement    Sarah & Ismael: quand la passion guide!    Colombie : au moins 14 rebelles et un militaire tués lors de combats    Casablanca: le musée "Docteur Leila Mezian Benjelloun", prêt ''dans un peu plus de deux ans''    Culture : Le Programme des éliminatoires de la 2è édition de la Ligue Nationale d'Improvisation Théâtrale Nojoum    Rencontre: Exploratrice, conteuse...    Ramadan: Driss Roukh critiqué à cause de Mouna Fettou et Dounia Boutazout (PHOTO)    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Birmanie: Facebook ferme tous les comptes liés à l'armée
Publié dans L'opinion le 25 - 02 - 2021

Facebook a fermé tous les comptes restants liés à l'armée birmane, en raison de l'utilisation par la junte de "violences meurtrières" contre les manifestants pro-démocratie, a annoncé la plate-forme jeudi dans un communiqué.
Cette décision, qui prend effet immédiatement, s'applique aux militaires et aux entités contrôlées par les forces armées sur Facebook et Instagram, et interdit également toute publicité.
"Les événements depuis le coup d'Etat du 1er février, y compris des violences meurtrières, ont précipité la nécessité de cette interdiction", a expliqué Facebook dans son communiqué.
"Nous pensons que les risques d'autoriser Tatmadaw (l'armée birmane, ndlr) sur Facebook et Instagram sont trop grands".
Ces trois dernières semaines, les généraux n'ont pas cessé d'intensifier le recours à la force afin d'affaiblir la mobilisation en faveur de la démocratie en Birmanie, où des milliers de personnes les ont défiés en descendant quotidiennement dans les rues.
Le nombre des morts depuis le coup d'Etat est monté à cinq mercredi, après le décès d'un homme de 20 ans qui a succombé à ses blessures à Mandalay (centre).
L'interdiction a pour but d'empêcher les généraux birmans "d'abuser de notre plate-forme", assure le communiqué.
L'armée a beaucoup utilisé Facebook pour répandre ses accusations de fraude électorale lors de l'élection de novembre remportée haut la main par le parti d'Aung San Suu Kyi.
Depuis sa prise du pouvoir, la junte a arrêté des centaines de manifestants pro-démocratie, ordonné des coupures nocturnes de l'Internet et interdit plusieurs sociaux, dont Facebook, dans le but d'affaiblir le mouvement anti-junte.
L'annonce de jeudi fait suite à la décision de Facebook, le week-end dernier, d'interdire "True news", la principale page gérée par le service d'information du régime, accusée d'inciter à la violence.
Les pages des institutions gouvernementales désormais gérées par la junte ne sont pas affectées.
"Cette interdiction ne couvre pas les ministères et agences du gouvernement engagés dans la fourniture de services publics essentiels", dit le communiqué.
"Cela comprend le ministère de la Santé et des Sports et le ministère de l'Education."
Ces dernières années, le géant des réseaux sociaux a interdit des centaines de pages liées à l'armée, mais est resté largement critiqué pour son manque d'efficacité dans la lutte contre les publications malveillantes dans le pays.
Le chef de la junte Min Aung Hlaing et d'autres hauts gradés ont été expulsés de la plate-forme en 2018, un an après qu'une répression menée par l'armée a forcé environ 750.000 membres de la minorité musulmane rohingya à fuir vers le Bangladesh voisin.
La même année, Facebook avait admis qu'il n'avait pas fait assez pour empêcher l'incitation à la violence en Birmanie.
"Nous pouvons et devons faire plus", avait déclaré à l'époque Alex Warofka, un cadre de la compagnie.
(Avec Agences)


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.