Polisario : Bachir Mustapha Sayed tacle Brahim Ghali sur la «guerre contre le Maroc»    فيروس كورونا : المغرب يسجل 80 إصابة وحالة وفاة في 24 ساعة الأخيرة    CAN U23 (Maroc 2023): Le tirage au sort des éliminatoires le 18 août au Caire    Transfert : Mountassir Lahtimi désormais joueur de la Ligue turque    Le Polisario : «Il est trop tôt pour parler de trêve» avec le Maroc    Oued Eddahab, le « Tanger du Sud Marocain »    Accords d'Abraham : Le sommet anniversaire annulé    Kénitra : Le soulèvement de 1954, une épopée héroïque    Change: Le dirham s'apprécie face au dollar    Prix des carburants : Une baisse timide d'un dh est attendue ce dimanche soir    Maroc-Algérie : Ce que coûte la rupture aux économies des deux pays ?    Banques : Les dépôts des MRE dépassent 190 milliards de dirhams    Tanger / Ancien marché de gros : 63 MDH pour la reconversion en espace d'exposition et d'arts    La Côte d'Ivoire se mobilise sur la voie de la mobilité électrique    Le rideau est tombé sur la 2ème édition du programme American Leadership Academy    Egypte: L'incendie d'une église au Caire fait 41 morts    Céréales ukrainiennes: Un premier navire de l'ONU prêt à partir    Une délégation du Congrès américain arrive à Taïwan dans la foulée de la visite de Pelosi    Accords d'Abraham : Israël annule un sommet avec les pays arabes    Migration : Hausse des passages irréguliers vers l'Europe    Palestine : Hamas appelle les ONG humanitaires à mettre fin aux crimes israéliens    Arabie saoudite-USA : Manœuvres militaires conjointes    Eruption volcanique: Des vols retardés et annulés en Equateur    14 août 1979 : Quand le retour au Maroc d'Oued Eddahab acheva la décolonisation définitive de notre Sahara    Le programme de la (CRDH) Béni Mellal-Khénifra s'annonce très chargé    Liga : Rentrée ratée du Barca face à Rayo    Ligue 1 : Hakimi et ses coéquipiers vainqueurs face à Montpellier    Plus de 20 000 traversées illégales de la Manche vers l'Angleterre en 2022    Championship: Ilias chair remet QPR dans la course    Nabil Touaizi fait ses débuts avec l'Espanyol en Liga    Abdessamad Ezzalzouli (Ez Abde) aurait opté pour le FC Valence    Covid-19/Maroc : 1.059 cas actifs à l'échelle nationale dont 39 admis en REA    Dakhla: journées de sensibilisation sur la protection du littoral    Météo: les prévisions du dimanche 14 août    Voyage : Quand le corps souffre en vacances    Réflexologie : Zen grâce à vos pieds    Canicule : Les gestes à bannir en période de fortes chaleurs    Chine: La résurgence des cas de Covid-19 à Hainan inquiète le gouvernement    Vidéo de policier agressé: Choqués, les internautes appellent à doter les agents de "moyens de défense"    « Into The Wild » : électro et techno in the house    Art contemporain : Mustaqbal, les artistes de demain    Danse : Meknès déroule son freestyle    Sebta : Deux organisations espagnoles demandent une enquête sur l'expulsion d'enfants marocains    « Casa del Mar » repère architectural à valeur historique    Salman Rushdie sous ventilateur après avoir poignardé, pourrait perdre un œil    L'édition 2022 du Moussem Moulay Abdellah Amghar touche à sa fin    Fin de l'idylle entre Dounia Batma et son mari ? (VIDEO)    Création numérisée : 11,5 millions de dirhams pour cinq cinémas    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Crise Maroc Espagne : Rabat rappelle son ambassadrice à Madrid pour consultations
Publié dans L'opinion le 18 - 05 - 2021

La crise migratoire de Sebta semble exacerber la défiance entre le Maroc et l'Espagne. Le gouvernement de Pedro Sanchez a convoqué l'ambassadrice du Royaume Karima Benyaich, qui s'apprête à rentrer au Maroc pour consultations, selon des sources espagnoles. Détails.
La mésentente entre Rabat et Madrid ne cesse de prendre de l'ampleur au fur et à mesure que le temps passe. La crise migratoire, qui secoue l'enclave de Sebta, a poussé la diplomatie espagnole à convoquer l'ambassadrice du Maroc en Espagne Karima Benyaich. Celle-ci a été reçue cet après midi par la ministre espagnole des Affaires étrangères Arancha Gonzales Laya, pour élucider ce qui se passe aux enclaves de Sebta et Melila, envahies par des foules immenses de migrants en provenance des villes du nord du Royaume. Bien que l'Agence de Presse Espagnole EFE n'ait relayé que de bonnes paroles de la cheffe de la diplomatie espagnole qui se contentée de rejeter l'afflux des migrants gentiment, l'ambassadrice marocaine n'a pas manqué de faire savoir de manière abrupte et sans équivoque la position du Maroc dans la foulée de la crise diplomatique entre les deux pays. « Il y a des actes qui ont des conséquences et qu'il faut assumer », a-t-elle martelé dans une déclaration à la presse espagnole, ajoutant qu'il existe « des attitudes qui ne peuvent pas être acceptées ».
Cet échange prompt entre les deux responsables est loin de calmer la brouille diplomatique entre Rabat et Madrid qui s'est déclenchée l'accueil de Brahim Ghali sur le sol espagnol par un passeport diplomatique algérien. Le Maroc n'a pas hésité à rappeler Karima Benyaich, peu de temps après son entrevue avec Arancha Gonzales Laya, selon des médias espagnols tels qu'El Païs ou El Mundo, sans qu'aucune confirmation ne soit parvenue de la diplomatie marocaine.
En tout cas, le gouvernement espagnol semble tempérer ses ardeurs malgré l'afflux des migrants, sachant que le Maroc continue d'assumer ses engagements dans la lutte contre la migration clandestine. Des patrouilles de la Gendarmerie et des forces auxiliaires ont été observées le long des frontières avec l'enclave Sebta pour empêcher les migrants d'y accéder.
La cheffe de la diplomatie espagnole a exprimé le "désir" de son gouvernement de "regarder vers l'avenir" et "d'empêcher que de tels actes ne se reproduisent". Toutefois, tant que l'affaire de Brahim Ghali n'est pas résolue, rien n'indique une embellie entre les deux pays voisins dans les jours qui viennent.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.