Covid-19 au Maroc : 98 nouvelles infections et aucun décès ce dimanche    UPA: Le président du parlement émirati salue le rôle du Roi Mohammed VI dans le soutien des Maqdissis    Journée de l'Afrique. Lahcen Mahraoui en première ligne à Dublin    Les indicateurs hebdomadaires de BAM en 5 points clés    Ligue 1 : Mbappé reste, le Paris SG jubile    Football / Match amical Etats Unis-Maroc : Le sélectionneur américain dévoile sa liste de joueurs    À Driouch, un espace de la mémoire de la résistance renoue avec le passé glorieux du Maroc    Une nouvelle semaine dans le rouge    Epargne: les OPCVM, levier de financement au sortir de la crise    Wall Street ne parvient pas à stopper sa baisse    Colombie: Ingrid Betancourt jette l'éponge    Le PPS exprime appelle à la libération immédiate des dirigeants du PC soudanais    Le PPS présente à Béni Mellal son document «éléments de débat et de réflexion»    Boutasaa s'offre une masterclass pour ses débuts    «Je suis fier de gagner ce titre»    RS Berkane décroche son deuxième sacre    Foot. Mbappé préfère le PSG au Real Madrid et se fait attaquer par les Espagnols    Blé: la menace de pénurie guette les pays importateurs    Reprendre les colonies de vacances et satisfaire les attentes des enfants et des jeunes    Moudhaffar Al Nawab, voix du peuple irakien, n'est plus    Créances douteuses liées aux moratoires : quel risque sur la solvabilité du secteur public ?    Migrations: aux portes des Etats-Unis, des drames et des enfers    USA: Joe Biden qualifie les cas de Monkeypox dans le monde de "préoccupants"    Québec réduit les frais de scolarité pour les étudiants étrangers en région    Africités 9: le Maroc a choisi une ligne claire de coopération avec les pays africains    Bilan de la COP15: restaurer un milliard d'hectares de terres dégradées d'ici 2030    Instafood : Le restaurant 2.0 de Rabat    Le Maroc participe à la foire internationale de l'agriculture de Novi en Serbie    Maroc - Algérie : Lamamra dément une médiation saoudienne    L'Algérie agacée par une lettre de députés marocains au Parlement européen sur les violations à Tindouf    Grand Prix d'Afrique : Mission accomplie avec succès pour Marrakech (vidéo)    Semi-marathon de Brooklyn à New York: A peine à la ligne d'arrivée, un athlète rend l'âme    Canada/Intempéries: Quatre morts et 900.000 foyers privés d'électricité    Tornade à Michigan: deux morts et 23 blessés    Amélioration de l'école publique : un formulaire pour recueillir les avis des citoyens    L'Humeur : Des collègues de la scène du crime    Nesting : Quand rester chez soi devient la tendance    Mehdia: arrestation d'un individu qui vendait des terrains fictifs à ses victimes    Le président du Conseil national des EAU salue le rôle pionnier de SM le Roi dans le soutien des Maqdissis    Interview avec Neila Tazi : « Nous ne quittons pas Essaouira, elle est la capitale de la tagnaouite »    Festival : Jazzablanca, le fond et la forme    UNESCO / Cannes : Audrey Azoulay veut que le cinéma africain se réalise    Météo au Maroc: les prévisions du dimanche 22 mai    Monkeypox : Le ministère de la Santé met en place un plan de vigilance et de riposte    Diaspo #240 : Youssef Anegay, guitariste à Strasbourg indissociable de Lazywall    Le Maroc récolte les fruits d'une riche expérience institutionnelle des Rois de la Dynastie Alaouite    Yasmina Sbihi : «Les figures féminines de la sainteté sont des modèles de leadership» [Interview]    Gnaoua Festival Tour dévoile sa programmation    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Technologie numérique : 6G, une fusion inédite entre monde réel et virtuel
Publié dans L'opinion le 26 - 10 - 2021

Bien que la mise en oeuvre semble lointaine, la bataille sur les normes de la 6G a déjà commencé. Cependant, le réseau n'implique pas qu'une nouvelle augmentation des débits et une réduction des latences, mais aussi une fusion des mondes réel et numérique. Détails.
Pendant que le dépoilement de la 5G va bon train dans le monde entier en offrant des nouvelles possibilités (voiture autonome, industrie 4.0, pilotage fin à grande distance...) et une infrastructure qui commence à prendre conscience de son environnement, les échos sur le développement de la 6G commencent d'ores et déjà à envahir les salons des développeurs réseaux.
D'ailleurs, tous ces éléments de la 5G se retrouvent annoncées aussi pour la 6G, mais celle-ci ambitionne d'aller encore plus loin avec des options visant à créer une fusion entre monde réel et monde numérique afin de créer des doubles numériques, des éléments physiques en accédant à un ensemble d'informations fournies par différents capteurs et bases de données. Cette fusion des deux univers pourra donc doter l'humain d'un pouvoir inédit, et permettra de même de détecter et de réagir plus rapidement aux anomalies et phénomènes.
Parmi les thématiques qui feront la 6G selon les Nokia Bell Labs :
L'intelligence artificielle IA : la tendance a bien commencé avec la 4G puis la 5G, mais elle va exister encore avec la 6G grâce à sa vitesse énorme de débits, qui permettra de traiter des immenses silos de données nécessaires au deep learning.
Spectre : les ressources spectrales ont toujours été un enjeu important dans le développement des réseaux cellulaires, ainsi la 6G va pouvoir exploiter des bandes entre 7 et 20 GHz en environnement urbain et des bandes sub-THz pour des transferts à plus de 100 Gbps. La 5G-Advanced va donc apporter du positionnement indoor au centimètre près, là où le GPS ne peut pas fonctionner.
Réseau adaptatif : la 6G va pouvoir percevoir son environnement, les utilisateurs et les objets à sa portée jusqu'à pouvoir identifier des formes, calculer des vitesses ou même deviner le type de matériau.
Connectivité sans faille : la 5G propose un service basse latence haute fiabilité URLLC, la 6G le bousculera plus loin avec des latences en dessous de la milliseconde et une fiabilité des flux apportée par des transmissions multiples, des connexions point à point avec l'aide de l'IA.
Sécurité et confiance : la 6G assure les transactions et les échanges dans un cadre sécurisé en respectant la vie privée dans un environnement où monde réel et monde numérique vont fusionner.
Reste présentement à identifier et finaliser les technologies et mettre en place la structure intellectuelle qui permettront de faire aboutir cette vision. Mais ce qui est sûr, c'est que ladite technologie à l'instar de ses prédécesseurs, sera confrontée à une série d'oppositions auxquelles il faudrait préparer les arguments dès maintenant.
Lamia BELHAFIANI


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.