Le Roi évoque les grandes qualités et le patriotisme sincère de feu Abdelhadi Baraka, doyen des chorfas Alamiyine    Covid-19 : Les régions de CS et RSK les plus touchées par les contaminations    Mali : l'ambassadeur d'Espagne convoqué pour clarifier des propos sur l'Otan    Le leadership marocain en matière de sécurité énergétique et alimentaire mis en avant à Naples    Dakar: "Annato" de Fatima Boubekdi remporte le Grand Prix du chef de l'Etat du 3-ème Festival de cinéma "Les Téranga"    Gazoduc Maroc-Nigéria : Les études avancent dans de »très bonnes conditions'' (Amina Benkhadra)    Jeux méditerranéens : Le boxeur marocain Said Mortaji remporte l'argent    CAN féminine : Le président de la CAF au Maroc pour assister à l'ouverture    L'activité industrielle poursuit son amélioration    Echange de tirs dans le Kentucky: Trois policiers tués, l'assaillant arrêté    CAN, Maroc 2022 : Lionnes de l'Atlas et Etalons Dames pour lancer le bal    Maroc-Japon: Signature d'un Accord de prêt de 1,6 MMDH pour améliorer l'environnement des apprentissages    L'apostille : Dbibina a bien cru être atteint de Polyopie, avant que Fouad Abdelmoumni, Aziz Chahir et Ali Anouzla ne le rassurent    Ambiance festive pour l'ouverture de Jazzablanca (VIDEO)    Sahara : Séminaire sur la dévolution des compétences législatives dans les régions autonomes    Devant la Commission des finances, Nadia Fettah décortique la loi sur les pratiques anticoncurrentielles    Marché des capitaux : Plus de 27,7 milliards DH de levées    Seuls 231.272 candidats ont pu décrocher leur BAC    Casablanca : Mise en échec du trafic de 2 tonnes de résine de cannabis    African Lion 2022 : Cap Draâ sous un déluge de feu    Abattage, écorchage, stockage... Les conseils de l'ONSSA pour l'Aïd al-Adha    Le Festival de Jazzablanca ouvre sa 15ème édition en grande pompe    Covid-19: une dose de rappel recommandée pour les personnes âgées et les plus vulnérables    Un étudiant déguisé en femme pour passer les examens condamné à de la prison ferme    Selon le Sunday Business Post, le roi Mohammed VI a changé la face du Maroc    Renouvellement du mandat de la MINUSMA: Bamako pose ses conditions    Libye: des manifestants investissent le siège du Parlement    Maroc-Israël. Signature d'un mémorandum d'entente pour la construction d'établissements hospitaliers au Maroc    CAN féminine 2022 : La VAR disponible pour tous les matchs du tournoi    Halilhodzidc persona non grata en Egypte    CAN féminine, Maroc 2022 : Quelles chaines pour suivre les matchs ?    Lancement de la campagne de sensibilisation à la cybersécurité    Transfert de Hakim Ziyech: on en sait plus    Maroc: lancement de la campagne de sensibilisation à la cybersécurité    Les cas de variole du singe triplent en Europe, selon l'OMS, en Afrique concernée    L'ANME tient une « rencontre communicationnelle » à Casablanca    Sahara: Staffan de Mistura attendu samedi à Rabat pour une nouvelle tournée dans la région    Remise des prix de la deuxième phase du programme éducatif « inwi Challenge » (VIDEO)    Jorge Sampaoli n'est plus l'entraîneur de l'OM    Météo: les prévisions du samedi 2 juillet    Marhaba 2022 : Journée infernale pour des Marocains bloqués à Ceuta    Condoléances du roi Mohammed VI à la famille de feue Maria Rosa de Madariaga    Général Stephen J. Townsend : « Les Forces Armées Royales ont atteint les standards de l'OTAN »    Maluma sort du silence après l'annulation de son concert à Marrakech    Cinéma : quand Elvis se raconte à travers Baz Lhurrman    Agenda culturel: les bons plans de ce vendredi et du week-end    Le nouveau clip de Manal Benchlikha cartonne (VIDEO)    Théâtre Cervantes : L'appel d'offres pour la restauration et la réhabilitation est lancé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Racisme : La haine en ligne sous examen après la diffusion du massacre de Buffalo sur Twitch
Publié dans L'opinion le 17 - 05 - 2022

Appel pour que les entreprises de médias sociaux soient tenues responsables des opinions racistes et violentes diffusées sur leur plateforme, dans un contexte où ces discours se propagent comme un virus.
La fusillade de Buffalo a attiré l'attention sur le rôle de Twitch, (la plateforme de jeu) utilisée par le tireur pour diffuser en direct le massacre, au milieu d'appels renouvelés en faveur d'une réglementation plus stricte des plateformes de médias sociaux. Twitch permet aux créateurs, dont beaucoup comptent des millions d'abonnés, de se diffuser en streaming en jouant à des jeux vidéo, en discutant avec des fans ou simplement en vaquant à leur vie quotidienne.
Le suspect de Buffalo, un suprématiste blanc avoué qui aurait abattu 11 victimes noires et deux victimes blanches, tuant 10 personnes, dans ce que les autorités ont qualifié de crime de haine à motivation raciale, a utilisé une chaîne Twitch pour diffuser en direct l'agression à partir d'une caméra de casque. Twitch, propriété d'Amazon, a déclaré avoir retiré la vidéo dans les deux minutes suivant le début des violences, mais à ce moment-là, elle était déjà partagée ailleurs, notamment sur Facebook et Twitter.
Dans un communiqué publié au New York Times, Angela Hession, vice-présidente du règlement et de la sécurité chez Twitch, a déclaré que la réaction du site était « un temps de réponse très fort compte tenu des défis de la modération du contenu en direct, et montre de bons progrès ». La nature fragmentaire des plateformes de médias sociaux modernes a apporté de nouvelles difficultés à la modération.
Alors que la nouvelle de la fusillade devenait virale sur TikTok, les modérateurs de la plateforme se sont battus pour supprimer les téléchargements des images mais ont beaucoup moins réussi à supprimer les vidéos qui dirigeaient les téléspectateurs vers des comptes Twitter où ils pouvaient regarder la fusillade en entier.
Le rôle de la diffusion en direct n'est qu'une partie de la question. Le tireur a diffusé ses intentions à l'avance y compris la préparation d'une liste de choses à faire sur la plateforme de chat Discord ce qui signifiait que certains de ses abonnés étaient prêts à télécharger la vidéo au fur et à mesure de sa diffusion. Les téléchargements initiaux et répétés semblaient provenir de supporters.
Cependant, en quelques heures, la majeure partie des partages provenait d'utilisateurs cherchant à satisfaire la curiosité des autres en ligne, un schéma similaire à celui observé après la fusillade de Christchurch en 2019, qui a d'abord été diffusée en direct sur Facebook avant d'être distribuée sur YouTube, Twitter et Facebook lui-même. Ce flux en direct, cependant, a duré 17 minutes avant que les modérateurs de Facebook ne le suppriment, un temps de réponse presque 10 fois plus lent que celui de Twitch.
La gouverneure de New York, Kathy Hochul, a déclaré dimanche au réseau de télévision ABC que les sociétés de médias sociaux devaient être tenues responsables des opinions racistes et violentes qui circulaient en ligne. L'attaquant de Buffalo a publié un (manifesto) de 180 pages en ligne avant la fusillade qui se concentrait sur la (théorie du remplacement), une théorie du complot selon laquelle les Blancs sont systématiquement remplacés par des non-Blancs.
Hochul a signalé que les entreprises de technologie « doivent être tenues responsables et nous assurer qu'elles prennent toutes les mesures humainement possibles pour pouvoir surveiller ces informations », elle a ajouté « comment ces idées dépravées fermentent sur les réseaux sociaux, elles se propagent comme un virus maintenant ».
Le projet de loi sur la sécurité en ligne et le (Digital Services Act)., des textes législatifs introduits respectivement au Royaume-Uni et dans l'UE, ciblent les activités criminelles en ligne, mais aux Etats-Unis, les progrès sont plus lents.
L'article 230 de la loi sur la (Communications Decency) de 1996 exonère les plateformes de la responsabilité du contenu publié par d'autres, bien que le président Joe Biden et son prédécesseur, Donald Trump, aient soutenu sa refonte pour des raisons différentes, mais le premier amendement à la Constitution américaine rend peu probable que les plateformes soient un jour confrontées à une responsabilité signifiante pour l'hébergement de contenu raciste.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.