La Commission régionale des droits de l'Homme de Casablanca-Settat tient sa deuxième réunion ordinaire    Les vols directs entre le Maroc et Israël commencent dans les deux mois à venir    Galerie Living 4 Art: Une exposition collective de 19 artistes peintres    Agence Bayt Mal Alqods : les lauréats du concours "Les couleurs d'Al Aqsa" primés    Stupeur et condamnation en France après des actes ciblant les musulmans    Les Ligues régionales de football en réunion à Laâyoune : Les présidents pour un 3e mandat du président actuel de la FRMF    Covid-19: la troisième vague sera plus féroce que la deuxième, estime un expert en systèmes de santé    Classement Forbes : deux Marocains parmi les milliardaires africains en 2021    Justice: avec la pandémie, le secteur contraint d'accélérer les réformes    La prestation d'Achraf Hakimi contre Cagliari    Future débâcle des Lions de l'Atlas : La procédure habituelle est lancée    Footballeurs marocains de l'étranger : Hamdallah convoqué devant la Commission de Discipline de la Fédération saoudienne    Covid-19: En France, la vaccination ouverte dès lundi aux 55 ans et plus    Salé: un policier contraint d'utiliser son arme de service pour interpeller un repris de justice dangereux    Ligue des champions : Le Zamalek accuse Attarajji et le Mouloudia d'entente illicite    Adoption d'un nouveau statut pour les enseignants chercheurs : Le démenti du ministère de l'Education    En Algérie, la pénurie d'huile à l'origine de scènes de chaos et de files d'attente interminables    Interview avec Me Mohammed Mehdi Salmouni Zerhouni: "Le projet de la loi n°95/17 me semble être contraire à la Constitution"    L'Association marocaine des droits des victimes tient son assemblée générale constitutive    «Des assassinats au goutte-à-goutte» : l'ONU condamne des exécutions extrajudiciaires au Tindouf opérées par l'Algérie    Relance économique: la nouvelle charte de l'investissement, un dispositif suffisant ?    Nigeria : des djihadistes attaquent des installations humanitaires    L'Association marocaine des droits des victimes, contre l'impunité et la complaisance envers les bourreaux    LDC Afrique : Les 8 équipes qualifiées pour les quarts de finale    Hamdaouia, les flammes d'une belle âme    Théâtre: Fedwa Misk et nos mères    OCP Africa et la BID au chevet de la riziculture ivoirienne    Combien y a-t-il de végans au Maroc ?    Le Maroc à l'OMC: La révolution contre les déchets plastiques aura-t-elle lieu ?    Covid-19 : Bientôt, le Maroc recevra 10 millions de doses du vaccin de Sinopharm    Réforme électorale : la Cour constitutionnelle inflige un revers au PJD, qui s'insurge    Développement du sourcing local: Marjane Holding s'engage auprès des industriels locaux    Contribution professionnelle unique: La DGI annule les pénalités de dépassement des délais d'inscription au-delà du 4 avril    Météo Maroc: les températures en hausse ce dimanche 11 avril 2021    Heure légale GMT. Marocains, n'oubliez pas de régler vos montres !    Hamid El Aouni brigue un second mandat à la tête de la FRMSPSH    Covid-19/Maroc : Séance commune des deux chambres du parlement lundi    Liga: Real Madrid bat FC Barcelone 2-1 et s'empare du fauteuil de leader    19è festival du film éducatif de Fès : ''Hakakech'' remporte le prix de l'œuvre complète    La France, un «ennemi traditionnel et éternel», fulmine un ministre algérien    Somalie : un kamikaze se fait exploser, au moins six morts    Exemption de visa : Le journal colombien El Tiempo promeut le Maroc comme destination touristique post-pandémie    La BM disposée à apporter son appui financier et technique aux différents chantiers de réformes lancés par le Maroc    Covid-19: Otmani attendu lundi au Parlement    Lois électorales: la Cour constitutionnelle a tranché    Marrakech : Une vente aux enchères d'oeuvres artistiques en hommage à l'artiste peintre Mohamed Melehi    Lamiaa Chraibi, productrice: "L'inégalité du genre dans l'industrie du film est systémique et non pas un simple phénomène "    Tourisme patrimonial : Volubilis mènera son expérience «phygital»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Cancers gastropancréatique et colorectal, une recrudescence inquiétante...
2ème Edition du Cours Supérieur de Cancérologie Digestive

Après le congrès consacré au cancer broncho-pulmonaire, le centre d'Oncologie Al Azhar vient d'organiser la deuxième édition du Cours Supérieur de Cancérologie sur « les cancers gastropancréatique et colorectal » à Rabat, une journée d'études inter-disciplinaires dans le but d'homogénéiser la prise en charge des personnes atteintes de cancers digestifs.
Cette deuxième édition a constitué un moment fort de formation médicale continue multidisciplinaire autour de l'appareil digestif (l'estomac, le pancréas, le foie, le colon et le rectum). C'était également une occasion pour le corps enseignant de la faculté de médecine et de pharmacie de Rabat de réfléchir ensemble sur la prise en charge pluridisciplinaire afin de codifier leurs attitudes et de commenter le bilan de l'expérience des unités de formation et de recherche en matière pédagogique. Une forte mobilisation autour d'une maladie qui gagne encore du terrain : « Vous savez, 1% de la population mondiale peut faire un cancer, nous a déclaré M. Faouzi Habib, coordinateur du congrès et spécialiste en radiothérapie et oncologie au centre d'oncologie AL Azhar, c'est-à-dire qu'au Maroc on estime le taux des malades à environ 35.000 à 40.000 cas. On aura quelques réponses dans l'avenir immédiat parce qu'il y a deux registres en cours au stade de début (Rabat - Casablanca), mais on remarque que selon le recrutement des centres anticancéreux au Maroc (public - privé) on retrouve le cancer du sein (30% des cas), le cancer du col utérin (25%), le cancer du poumon (8%), les cancers gastriques et colo-rectaux (6 à 8%), le cancer de la prostate (2 à 4%) : Mais ce sont là des constatations subjectives.
Par ailleurs, nous avons remarqué surtout ces dernières années une recrudescence des cancers colo-rectaux dans notre pays et dans tout le Maghreb et ceci pour plusieurs raisons : d'abord le profil diétético-alimentaire, l'environnement, le mode vie, la prédisposition locale pré-cancéreuse, pour ne citer que ces causes. »
Les principaux cancers digestifs
Le cancer de l'estomac est le 2ème cancer le plus fréquent dans le monde, comptant environ 10% des cas de cancer. Depuis environ une quarantaine d'années, on peut constater une régression nette et générale de ce type de cancer en Europe et aux Etats-Unis en particulier, en raison des modifications de l'environnement et de l'évolution des habitudes de vie (utilisation du réfrigérateur, augmentation de la consommation de vitamines et amélioration du traitement de l'eau), selon les statistiques avancées. Le diagnostic repose sur l'interrogatoire et l'examen clinique. Mais il se fait également à l'aide d'une endoscopie ou fibroscopie. L'endoscopie permet de détecter les petites tumeurs cancéreuses à un stade précoce, des tumeurs parfois bénignes ou d'autres lésions présentes sur la muqueuse gastrique. Un examen histologique appelé biopsie est également réalisé sur les cellules directement prélevées sur la muqueuse gastrique.
Le cancer du foie est classifié 8ème cancer dans le monde. Le pronostic de ce cancer est généralement mauvais puisque la médiane de survie est de quelques mois. Son principal facteur de risque est la cirrhose du foie. Dans environ 60% des cas, toujours selon les études exposées, cette cirrhose est secondaire, c'est-à-dire qu'elle provient d'une maladie alcoolique ou d'une infection par le virus de l'hépatite C. Le diagnostic consiste en une échographie abdominale, une angiographie un IRM et une biopsie, entre autres.
Le cancer du pancréas représente, quant à lui, la 5ème cause de décès par cancer dans les pays industrialisés. Il touche plutôt les hommes en général, âgés de plus de 50 ans. Il s'agit d'une tumeur très grave dont les chances de guérison sont faibles car généralement lorsque les symptômes apparaissent, la tumeur est déjà évoluée (métastasée aux organes voisins) et non déracinable.
Le tabagisme est certainement un facteur de risque, les fumeurs étant beaucoup plus atteints que les non-fumeurs.
Dans les pays où l'alimentation est riche en matières grasses, l'incidence du cancer du pancréas est plus élevée. On utilise comme diagnostic les techniques d'imagerie devenues essentielles avec l'échographie, le scanner, la biopsie, l'endoscopie et l'écho-endoscopie.
Après les cancers bronchiques chez l'homme et mammaires chez la femme, le cancer colorectal est particulièrement fréquent dans les pays occidentaux. Il est caractérisé par une légère prédominance masculine à partir de 65 ans. Il est rare avant 50 ans en dehors des formes familiales, puis l'incidence augmente rapidement avec l'âge.
L'alimentation est un facteur important : un régime alimentaire riche en matières grasses et en protéines d'origine animale et faible en fibres peut concourir à la survenue de cette pathologie. Le diagnostic se fait à l'aide de l'examen du rectum, la biopsie,... mais le plus fiable reste la coloscopie.
« Actuellement la chirurgie reste le traitement de référence des Cancers de l'Estomac, du pancréas et des Cancers colo-rectaux, souligne Pr Habib. Les techniques chirurgicales sont actuellement codifiées, connues et toutes pratiquées au Maroc. La Radiothérapie, dans le cas du rectum, diminue les récidives locales avant la chirurgie et aussi à améliorer le pronostic dans les cancers gastriques en post-opératoire. La chimiothérapie associée aux rayons est l'idéal en ce qui concerne le contrôle de la maladie. »
Des causes difficiles à identifier, des traitements parfois lourds
Les causes des cancers sont multiples et parfois impossibles à identifier, conduisant à des examens complémentaires coûteux et souvent inutiles. Par ailleurs, ils ne répondent le plus souvent qu'à des traitements lourds : « La meilleure façon de guérir nos malades, fait encore remarquer Pr Habib, c'est de penser à une prévention adaptée et surtout de veiller à adopter un mode vie sain et équilibré, conformément aux recommandations de la 2ème édition du Congrès sur « l'alimentation & le Cancer », organisé à Casablanca en 2008 : manger beaucoup de fruits et légumes, peu de viandes rouges, beaucoup de poisson et de viande blanche, de l'huile d'olive, l'exercice physique, manger moins gras, moins salé, moins sucré...


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.