Evolution du coronavirus au Maroc. 116 nouveaux cas, 1 166 100 au total, mercredi 18 mai 2022 à 15 heures    Efficacité énergétique: l'AMEE et l'ANEP coopèrent pour des bâtiments publics durables et résilients    Covid-19 au Maroc : 116 nouvelles infections et 1 mort ce mercredi    Tunisie : Les réformes politiques qui divisent    Elections législatives françaises pour le Maghreb et l'Afrique de l'Ouest : Mehdi Reddad lance sa campagne    Londres veut des garanties « juridiquement solides » pour autoriser la vente de Chelsea    L'AMDV dénonce l'instrumentalisation de la défense des droits humains contre le Maroc (vidéo)    Covid-19 : le protocole sanitaire marocain adapté aux annonces des autorités    Vidéo. « Green Card » en avant-première au Mégarama de Casablanca    Malgré la crise, les recettes douanières enregistrent un record avec 111,2 Mds de DH en 2021    Lions de l'Atlas: tout ce qu'il faut savoir sur le match Maroc-USA (Amical)    Amnesty International « inquiète » pour l'état de santé d'un militant en détention en Algérie    Le Marocain Nasser Larguet nommé directeur technique national en Arabie saoudite    Paris, première étape du "Light Tour" de l'ONMT    Covid-19. Voici les nouvelles conditions d'accès au territoire national par voie aérienne    Véhicules d'occasion : L'entreprise marocaine Kifal Auto achetée par le Nigérian Autochek    Safae Hbirkou a-t-elle mis fin à sa carrière ? (VIDEO)    Royaume-Uni: l'inflation atteint 9% en avril, une première depuis 1982    Régionales de l'investissement : Une approche sectorielle innovante adoptée pour l'édition 2022    Commerce frontalier en Afrique : Nécessité d'une stratégie de «transformation digitale»    Les villes intermédiaires au cœur du Sommet Mondial de Kisumu    La sélection marocaine scolaire remporte deux médailles de bronze    Equipe nationale : L'annonce de la liste des convoqués reportée à la semaine prochaine    Finale de la Ligue des champions : Les six conditions ''menaçantes'' d'Al Ahly !    Foot asiatique - Arabie Saoudite : Nasser Larguet Directeur Technique National de la Fédération saoudienne    Basketball : Plusieurs blessés après l'effondrement d'une tribune d'une salle à Tanger    Autoproduction électrique: «une réforme qui incitera le privée à investir», assure Leila Benali    Espagne/sécurité sociale: Les Marocains se maintiennent en tête du classement    Plus de 4 millions bénéficiaires du programme d'alphabétisation dans les mosquées    Températures prévues pour le jeudi 19 mai 2022    La Palestine souhaite bénéficier de l'expérience marocaine dans le domaine de la promotion de l'emploi    France : Gesticulations à Grenoble autour du «burkini», autorisé à Rennes depuis 2018    La 15ème édition de Jazzablanca Festival du 1er au 3 juillet    Littérature tunisienne : La clause paternelle ou la rupture atavique    Menart Fair : Les pionniers du mouvement de Casablanca célébrés à Paris    «Dak'art» 2022 : Le Maroc présent en force    Dynamique de Marrakech : Deux autres pays réitèrent leurs appuis à la marocanité du Sahara    Interpellation du suspect impliqué dans le vol sous la menace de l'arme blanche d'une agence bancaire à Casablanca (DGSN)    Canada : Le Maroc à l'honneur du Festival du film de l'Outaouais    Voya envisage de racheter la majorité des activités de gestion d'actifs d'Allianz aux Etats-Unis    Ouverture des points de passage de Bab Sebta et Beni Ansar aux voyageurs    Le temps qu'il fera ce mercredi 18 mai 2022    Plus de 1,2 million d'hypertendus pris en charge en 2021    Marrakech : petite frayeur pour le ministre Skouri et son hôte européen après une panne d'automobile    Le Bahreïn remercie le roi Mohammed VI    France: coup d'envoi du Festival de Cannes    Le Bahreïn exprime sa gratitude pour les efforts du Roi pour préserver l'identité d'Al-Qods    La Palestine souhaite bénéficier de l'expérience marocaine dans le domaine de la promotion de l'emploi    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



La perspicacité royale en marche
Marchika et le Port Nador West, projets stratégiques à très forte valeur ajoutée
Publié dans L'opinion le 04 - 12 - 2012

L'activité royale dans la région de Nador, particulièrement sur les sites de la zone touristique de Marchika et du futur port Nador-West, revêt une importance stratégique certaine tant au niveau économique et social qu'à celui politique et géostratégique.
Ces deux sites sont partie intégrante de la zone Nord du pays autrefois délaissée, voire laissée pour compte, mais aujourd'hui au centre de l'intérêt des pouvoirs publics grâce à la sollicitude personnelle de SM le Roi qui, depuis son accession au Trône, y multiplie les projets structurants, les projets grandioses de développement, la réalisation des infrastructures de base et la mise à niveau multisectorielle.
Le visiteur de la zone Nord du Maroc, de Tanger à Oujda en passant par le Rif et l'Oriental, ne peut, en effet, qu'être subjugué par la portée du changement que connaît cette partie du pays. Un changement qui va des infrastructures lourdes (ports, autoroutes, routes, voie ferrée, structures touristiques...) aux réalisations socio-économiques de proximité pour un développement humain intégré et durable, en passant par la préservation de l'environnement et la promotion des énergies propres.
Les deux projets de Marchika et du port Nador West, par leur cachet structurant et par leur ouverture sur leur environnement local, régional et mondial, ont cette particularité de devoir servir ici et ailleurs. Au delà de leur apport en matière d'opportunités d'emploi et de développement économique aux retombées certaines sur la population locale, ils joueront un rôle de premier ordre dans la consolidation du versant sud de l'Espagne, voire de l'Europe. Leur impact sur les pays immédiats du pourtour méditerranéen se fera sentir crescendo dans la mesure où leurs retombées économiques serviront l'ensemble de la région grâce aux activités de production qu'elles engendreront, activités qui se substitueront à celles de contrebande, de trafic de drogue, d'immigration clandestine...
Marchika :
Identifiée comme ''Site d'Intérêts Biologique et Ecologique'' d'une grande valeur environnementale, la lagune de Marchica fait l'objet d'un Plan d'Aménagement Spécial (PAS) qui constitue un outil de développement à forte dimension éco-touristique à même de faire de ce site un modèle de développement exemplaire en Méditerranée.
Ce plan, adopté après les consultations des populations concernées, vient renforcer les missions de l'Agence pour l'aménagement de Marchica créée en juillet 2010 et dont les attributions couvrent désormais un rayon de 7500 ha englobant les communes de Nador, Beni Ansar, Arkmane et Bouareg.
Le grand projet de Marchika comporte la réalisation de 7 cités à caractère touristique et urbain appelées à changer la configuration urbanistique du grand Nador et ce, en le dotant d'infrastructures à même d'en faire une grande destination pour le tourisme national et international pouvant concurrencer les grandes stations du pourtour méditerranéen tout en préservant les richesses écologiques de la région.
La PAS a également été conçu comme un outil de cohérence territoriale incluant des mécanismes innovants en matière d'urbanisme concerté favorisant toute les formes de partenariats public-privé.
L'objectif est de protéger et de mettre en valeur la lagune de Marchica et ses milieux humides, sauvegarder et valoriser la plaine agricole de Bouareg, préserver le patrimoine paysager et naturel de la lagune, développer le site dans le cadre d'une cohérence territoriale maîtrisée, promouvoir un urbanisme durable respectueux du citoyen et de son environnement et apporter des innovations en termes de planification et de maîtrise d'ouvrage urbaine.
On le voit donc, le projet prend en considération les préoccupations d'ordre économique, touristique, urbanistique, écologique et paysager, et permettra à terme, d'améliorer le cadre de vie des habitants de la région.
Port Nador-West :
C'est un futur port de transbordement pétrolier qui sera érigé dans la baie de Betoya, à 30 km à l'ouest de la ville de Nador. Il s'agit d'un projet tout simplement grandiose qui, au terme de sa réalisation, sera plus grand que le port de Tanger Med avec lequel il entrera en complémentarité conformément à la vision stratégique royale.
Le complexe portuaire Nador-West comprendra à terme un grand port en eaux profondes, un pôle énergétique (production, conditionnement, stockage), une plate-forme portuaire dotée de capacités importantes pour le transbordement des conteneurs, l'import export et le traitement des produits vrac et une plate-forme industrielle intégrée ouverte aux investisseurs nationaux et étrangers et destinée à abriter les métiers mondiaux du Maroc.
La baie de Betoya constitue un emplacement privilégié pour abriter un développement portuaire de grande ampleur. Ce site présente des avantages multiples, une exposition clémente aux houles, des conditions topographiques et bathymétriques favorables pour la construction des ouvrages, un emplacement privilégié sur les routes maritimes et la disponibilité du foncier aussi bien public que privé.
La réalisation du projet renforcera encore plus la présence du Maroc sur les voies maritimes internationales qui est déjà passé du 78ème rang mondial en 2004 au 33ème rang en 2008, au 17ème rang en 20112 suite à la réalisation de Tanger Med.
En d'autre termes, si le port de Tanger Med a été en mesure d'améliorer fortement la connectivité maritime du Maroc en 5 ans, le lancement de Nador West est en mesure d'aspirer atteindre le top 10 et contribuer à promouvoir le transport maritime en Méditerranée qui se situe actuellement autour de 20% du trafic mondial.
Mixte, le port Nador West permettra à l'actuel port de Nador Beni Nsar, par le transfert de ses activités (récupération des importations en charbon, conteneurs...), de se concentrer sur le trafic des passagers et autres activités à explorer, l'objectif étant aussi de se montrer complémentaire au port de Tanger Med.
La surface disponible (850 ha) ainsi que l'isolement de la baie de Betoya qui accueillera le port sont perçus comme des atouts de poids.
En plus, et grâce à la perspicacité de la stratégie royale, le site est aujourd'hui facilement connectable aux grands axes: la voie ferrée Taourirt-Nador est à quelques kilomètres seulement, l'autoroute Fès-Oujda, elle aussi, n'est qu'à une centaine de kilomètres, sans oublier la rocade méditerranéenne déjà en service. Il en est de même pour la baie de Marchika.
Ainsi donc, toutes les conditions garantissant la pleine fonctionnalité de ces projets de développement exceptionnels ont été pensées et réfléchies en amont, dans le cadre d'une vision clairvoyante et d'une stratégie royale intégrée.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.