Coupe de la CAF: Groupes équilibrés pour la RSB et le HUSA    Le Raja et le Wydad s'inclinent    L'autre facette de l'Homme des temps modernes    STG annonce l'entrée dans son capital social de la holding d'investissement IMC    L'ancien président Lula quitte la prison…    Mustapha Bakkoury désigné président du comité de pilotage de l'initiative «Desert to Power»    Parlement: 25 amendements du PPS au PLF 2020    L'international espagnol David Villa annonce sa retraite    Couverture sanitaire universelle : Rabat accueille une session de formation sur l'expérience marocaine    Fonction publique. Un concours unifié pour les personnes en situation de handicap    Salon international de l'immobilier commercial (MAPIC) à Cannes : Aksal dévoile ses deux projets de malls    Marrakech accueille la 3ème Conférence de la Femme Africaine    FIESAD2019: «Men Po» de la Chine remporte le Grand prix    Hommages et rayonnement    Un mal pour un bien    Tournoi Omnium VI: Banco pour Maha Haddioui !    Wafa Assurance. L'acquisition de Pro Assur finalisée au Cameroun    Communiqué du Bureau politique du PPS    Le « Visionnary Award » décerné à M. et Mme Benjelloun par le MEI à Washington    Amine Bensaid prend ses fonctions à la tête de l'université Al Akhawayn    Boeing espère la fin de l'immobilisation au sol du 737 Max avant fin décembre    Les nouveautés du Forum euro-méditerranéen des Jeunes Leaders    Le groupement parlementaire du PPS scandalisé par une «mesure discriminatoire»    Une délégation de Bayt Al Hikma reçue au siège du Parti à Rabat    Lancement du Forum euro-méditerranéen des Jeunes Leaders à Essaouira    Présentation à Johannesburg des opportunités d'investissement au Maroc    Radio Sol, une nouvelle radio axée « musique et divertissement »    Forum MEDays : le président sénégalais arrive à Tanger    Alsa en situation d'oligopole ?    Lancement du Fonds de l'eau de Sebou, un projet pionnier !    Nouvelle arrestation pour le BCIJ à Guelmim    Blanchiment : L'œil du GAFI sur le Maroc    Lors de l'émission «Décryptage» de MFM Radio    Adam Schiff, le démocrate discret et minutieux qui veut destituer Trump    Le marocain SGTM entame la réalisation d'une embouchure aux environs d'Abidjan    Insolite : Voler une voiture de gendarmerie    Comment cultiver le stress positif    La pneumonie, tueuse d'enfants    Dernière rentrée de 2019 pour les Bleus    Sterling écarté de l'équipe d'Angleterre    La Supercoupe d'Espagne s'installe en Arabie Saoudite pour trois ans    Trois artistes blessés dans une attaque au couteau lors d'un spectacle à Ryad    Guerre des chefs à la tête du Polisario    Les films à voir absolument une fois dans sa vie    "Les Marocains" de Leila Alaoui atterrissent à Séville    "Lire Casablanca", une invitation à comprendre le développement urbain de la métropole    Il y a 30 ans aujourd'hui que le «Mur de Berlin» est tombé…    Convention de partenariat : TIBU Maroc devient le représentant officiel de STEM Sports au Maroc    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Accorder plus de prérogatives et de responsabilités aux élus locaux
Pursuivant sa tournée dans les provinces du Sud : Hamid Chabat à Boujdour et Laâyoune: Renforcer le front intérieur pour mieux faire face aux ennemis de l'intégrité territoriale
Publié dans L'opinion le 21 - 06 - 2013

Ils étaient tous là, les militants istiqlaliens de la ville de Laâyoune, des milliers de personnes venus écouter en ce mercredi 19 juin le Secrétaire général du Parti de l'Istiqlal, M. Hamid Chabat, qui poursuit sa tournée des provinces du Sud du Royaume à la tête d'une délégation composée de membres du Comité exécutif.
«Les militants du Parti de l'Istiqlal des provinces du Sud ont contribué à faire du 16ème congrès du PI un congrès exceptionnel sur la voie de la démocratisation interne que vous avez choisi et qui fait que votre parti, l'Istiqlal, se distingue sur la scène politique marocaine» a déclaré M. Hamid Chabat face à une foule en liesse.
«Nous sommes également heureux d'être dans une ville dont les affaires locales sont gérées par un Conseil municipal istiqlalien, qui n'a pas ménagé ses efforts pour promouvoir le développement de la ville» a ajouté le Secrétaire général de l'Istiqlal, pour qui cette rencontre avec les militants istiqlaliens de la ville de Laâyoune est «une nouvelle allégeance au Commandeur des Croyants (Amir Al Mouminin) SM le Roi Mohammed VI».
Placée sous le slogan du renforcement du front intérieur pour faire face aux ennemis de l'intégrité territoriale de la nation, la tournée de M. Chabat dans les provinces du sud découle de la conviction du parti de l'Istiqlal concernant la nécessité de mettre en œuvre dans les plus brefs délais le projet d'autonomie élargie dans les provinces du Sud, réaffirmée à Laâyoune et Boujdour, autre ville sahraouie visitée par la délégation istiqlalienne mercredi, où elle a également reçu un accueil des plus enthousiastes.
La construction de routes et de logements dans les provinces du sud portent la marque des ministres istiqlaliens a souligné M. Chabat, qui regrette que le port édifié à Boujdour ne soit toujours pas entré en activité.
Le point nodal de cette marche vers le développement des provinces du sud, qui a suivi et complété la glorieuse Marche verte, est indéniablement l'application du projet d'autonomie élargie, motivée selon M. Chabat par la volonté d'accorder aux élus locaux des prérogatives et responsabilités pour mieux servir les populations, dans le but de créer des emplois pour tous les jeunes des provinces du sud et assurer à tous une véritable couverture sociale.
«Vous continuez, et nous avec vous, à revendiquez la récupération des provinces spoliées de Tindouf, Colomb Béchar, Qnadsa et Hassi Beïda» a affirmé M. Chabat, rappelant que la ville de Tindouf est demeurée sous administration marocaine, dépendante de la province d'Agadir, jusqu'en 1952. Le secrétaire général du parti de l'Istiqlal a souligné la victoire diplomatique remportée par le Maroc à l'ONU, conséquente à la lettre royale adressée au président américain Obama, après l'élaboration d'un projet américain de résolution portant élargissement du mandat de la MINURSO dans les provinces du sud. Il a rappelé l'apport du parti de l'Istiqlal dans cette victoire, à travers les efforts du ministre délégué aux affaires étrangères, M. Youssef Amrani.
Après avoir salué la mémoire des martyres des tristes événements de Gdeim Izik, M. Chabat a souhaité la grâce pour les détenus dans le cadre de cette affaire.
Concernant le contexte politique national, le secrétaire général du parti de l'Istiqlal a précisé que la nouvelle constitution accorde la souveraineté au peuple marocain. «Les élections législatives de 2011 ont donné un gouvernement auquel participe le parti de l'Istiqlal avec des conditions objectives, en tête desquelles la préservation des acquis du peuple marocain» a indiqué M. Chabat.
«Un an après la formation de l'actuel gouvernement, nous avons marqué une pause pour la réflexion et débattre du sujet avec un grand intérêt. Nous avons constaté ce que vous avez tous constaté, à savoir l'absence de tout changement en raison de la gestion de l'actuel gouvernement. Il y a même un recul à différents niveaux, dont celui qui porte sur le dialogue social et la mise à l'écart des mouvements syndicaux sérieux et représentatifs».
M. Chabat a profité de cette occasion pour adresser un salut militant au syndicat au passé glorieux, l'Union Générale des Travailleurs du Maroc.
Outre l'entêtement du gouvernement actuel envers les chômeurs, surtout les diplômés supérieurs, le secrétaire général du PI a souligné que «ce gouvernement n'est l'auteur d'aucun projet notable à l'échelle nationale, dans les provinces du sud encore moins. (...) Depuis l'entrée en fonction de l'actuel gouvernement, il n'est question que de hausse des prix. (...) Nous n'avons pas besoin d'une trentaine de ministres, c'est trop couteux, une quinzaine est largement suffisante, pourvu qu'il s'agisse de personnes politiquement motivées et compétentes».
«Avez-vous constaté le moindre changement palpable au cours de l'année et demie écoulée ? » a demandé M. Chabat à la foule des militants istiqlaliens de Laâyoune et Boujdour. La réponse unanime a fusé de toute la foule venue écouter le secrétaire général du parti de l'Istiqlal en face du palais des Congrès de Laâyoune : «Non !»
M. Chabat a expliqué que la décision du Conseil national du PI, datant du 11 mai 2013, de se retirer du gouvernement vise à ramener la gestion gouvernementale sur la bonne voie. Il a aussi précisé que cette résolution tenait toujours et qu'il fallait attendre la réception par SM le Roi du secrétaire général du PI pour trancher à ce sujet.
M. Chabat a également promis aux militants istiqlaliens des provinces du sud de porter à l'attention du Souverain le souhait des habitants de la région d'une visite royale, qui est toujours un catalyseur du développement socioéconomique escompté par la population.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.