Horst Kohler remet son tablier d'émissaire du SG de l'ONU pour le Sahara marocain    ONU : Chapeau aux casques bleus    Possible maintien du trend haussier des prix des carburants    Afroligue de Basketball: l'ASS en finale contre les angolais de Primero Agusto    Pronostics Cannes 2019    Tenue de la 6ème édition du SITeau à Casablanca    Banque privée : Les principaux requis de succès    Des services bancaires à portée de clic : La banque privée à l'heure du tout numérique    Festival Gnaoua et Musiques du Monde : 22 ans déjà !    Abus sexuels : Le Maroc classé 34ème pour la protection de l'enfance    Messi remporte le sixième Soulier d'or de sa carrière    Des morts et des blessés dans un accident de la circulation à Tanger    Ligue des Champions d'Afrique : Le Wydad évite le pire    Vidéo – Le WAC arrache le nul à 10 et ne se fait pas aider par la VAR (1-1)    Un juge suspendu pour avoir critiqué Donald Trump    Match nul pour le WAC    Noor Midelt I attribué au consortium mené par EDF    Mammifères    Un nouveau festival dédié à la «cuisine de rue»    Coupe d'Allemagne : La dernière danse de Robben    Lyon prépare son grand ménage d'été    La RSB tout près de sa première étoile africaine    Chine : Le contrat secret qui a sauvé des millions de vies    L'Unesco reproche aux assistants vocaux de véhiculer des "préjugés sexistes"    Délais de paiement des entreprises : L'Intérieur animé de bonnes intentions    Les personnes vivant seules souffrent plus de troubles mentaux    Les politiques de vaccination contre la rougeole insuffisantes pour contrer l'épidémie    S.M le Roi inaugure la section régionale du Centre national Mohammed VI des personnes en situation de handicap    Amir Al Mouminine préside la quatrième causerie religieuse du Ramadan    Habib El Malki : Les associations constituent un pilier essentiel pour les institutions    Recul des prix des actifs immobiliers au premier trimestre    Ces tournages qui ont tourné au drame : Resident Evil    Insolite : Enorme surprise pour des étudiants américains    Issam Kamal : Les textes de la chanson marocaine, à quelques exceptions près, n'ont pas encore atteint la qualité souhaitée    Evénements d'Al Hoceima : Le CNDH accueille des mères et membres de familles de détenus    Al Barid Bank: 16% des transactions réalisées via le canal mobile au T1-2019    «Génération Africaine, la force du design» : A la découverte d'une cinquantaine de designers africains    «En cas d'insuffisance rénale ou de dialyse, il faudrait s'abstenir de jeûner»    Khalid Naciri: «En hommage à celui pleuré, seul, à quatre mille kilomètres d'ici»    Selon un rapport du Conseil de l'éducation : A peine 83.000 handicapés décrochent un job    Certification de documents : L'administration traîne les pieds    Mohamed Saïd Afifi, le «Hamlet» marocain    Theresa May pose les armes    Plus de 30.000 tentatives d'immigration clandestine ont été mises en échec en 2019    La guerre contre l'Iran n'aura pas lieu    La politique sanitaire exposée en séance plénière de la Chambre des représentants    L'Everest pour la 23ème fois    Pas de cessez-le-feu en vue en Libye : Haftar reçu par Macron à Paris    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Accorder plus de prérogatives et de responsabilités aux élus locaux
Pursuivant sa tournée dans les provinces du Sud : Hamid Chabat à Boujdour et Laâyoune: Renforcer le front intérieur pour mieux faire face aux ennemis de l'intégrité territoriale
Publié dans L'opinion le 21 - 06 - 2013

Ils étaient tous là, les militants istiqlaliens de la ville de Laâyoune, des milliers de personnes venus écouter en ce mercredi 19 juin le Secrétaire général du Parti de l'Istiqlal, M. Hamid Chabat, qui poursuit sa tournée des provinces du Sud du Royaume à la tête d'une délégation composée de membres du Comité exécutif.
«Les militants du Parti de l'Istiqlal des provinces du Sud ont contribué à faire du 16ème congrès du PI un congrès exceptionnel sur la voie de la démocratisation interne que vous avez choisi et qui fait que votre parti, l'Istiqlal, se distingue sur la scène politique marocaine» a déclaré M. Hamid Chabat face à une foule en liesse.
«Nous sommes également heureux d'être dans une ville dont les affaires locales sont gérées par un Conseil municipal istiqlalien, qui n'a pas ménagé ses efforts pour promouvoir le développement de la ville» a ajouté le Secrétaire général de l'Istiqlal, pour qui cette rencontre avec les militants istiqlaliens de la ville de Laâyoune est «une nouvelle allégeance au Commandeur des Croyants (Amir Al Mouminin) SM le Roi Mohammed VI».
Placée sous le slogan du renforcement du front intérieur pour faire face aux ennemis de l'intégrité territoriale de la nation, la tournée de M. Chabat dans les provinces du sud découle de la conviction du parti de l'Istiqlal concernant la nécessité de mettre en œuvre dans les plus brefs délais le projet d'autonomie élargie dans les provinces du Sud, réaffirmée à Laâyoune et Boujdour, autre ville sahraouie visitée par la délégation istiqlalienne mercredi, où elle a également reçu un accueil des plus enthousiastes.
La construction de routes et de logements dans les provinces du sud portent la marque des ministres istiqlaliens a souligné M. Chabat, qui regrette que le port édifié à Boujdour ne soit toujours pas entré en activité.
Le point nodal de cette marche vers le développement des provinces du sud, qui a suivi et complété la glorieuse Marche verte, est indéniablement l'application du projet d'autonomie élargie, motivée selon M. Chabat par la volonté d'accorder aux élus locaux des prérogatives et responsabilités pour mieux servir les populations, dans le but de créer des emplois pour tous les jeunes des provinces du sud et assurer à tous une véritable couverture sociale.
«Vous continuez, et nous avec vous, à revendiquez la récupération des provinces spoliées de Tindouf, Colomb Béchar, Qnadsa et Hassi Beïda» a affirmé M. Chabat, rappelant que la ville de Tindouf est demeurée sous administration marocaine, dépendante de la province d'Agadir, jusqu'en 1952. Le secrétaire général du parti de l'Istiqlal a souligné la victoire diplomatique remportée par le Maroc à l'ONU, conséquente à la lettre royale adressée au président américain Obama, après l'élaboration d'un projet américain de résolution portant élargissement du mandat de la MINURSO dans les provinces du sud. Il a rappelé l'apport du parti de l'Istiqlal dans cette victoire, à travers les efforts du ministre délégué aux affaires étrangères, M. Youssef Amrani.
Après avoir salué la mémoire des martyres des tristes événements de Gdeim Izik, M. Chabat a souhaité la grâce pour les détenus dans le cadre de cette affaire.
Concernant le contexte politique national, le secrétaire général du parti de l'Istiqlal a précisé que la nouvelle constitution accorde la souveraineté au peuple marocain. «Les élections législatives de 2011 ont donné un gouvernement auquel participe le parti de l'Istiqlal avec des conditions objectives, en tête desquelles la préservation des acquis du peuple marocain» a indiqué M. Chabat.
«Un an après la formation de l'actuel gouvernement, nous avons marqué une pause pour la réflexion et débattre du sujet avec un grand intérêt. Nous avons constaté ce que vous avez tous constaté, à savoir l'absence de tout changement en raison de la gestion de l'actuel gouvernement. Il y a même un recul à différents niveaux, dont celui qui porte sur le dialogue social et la mise à l'écart des mouvements syndicaux sérieux et représentatifs».
M. Chabat a profité de cette occasion pour adresser un salut militant au syndicat au passé glorieux, l'Union Générale des Travailleurs du Maroc.
Outre l'entêtement du gouvernement actuel envers les chômeurs, surtout les diplômés supérieurs, le secrétaire général du PI a souligné que «ce gouvernement n'est l'auteur d'aucun projet notable à l'échelle nationale, dans les provinces du sud encore moins. (...) Depuis l'entrée en fonction de l'actuel gouvernement, il n'est question que de hausse des prix. (...) Nous n'avons pas besoin d'une trentaine de ministres, c'est trop couteux, une quinzaine est largement suffisante, pourvu qu'il s'agisse de personnes politiquement motivées et compétentes».
«Avez-vous constaté le moindre changement palpable au cours de l'année et demie écoulée ? » a demandé M. Chabat à la foule des militants istiqlaliens de Laâyoune et Boujdour. La réponse unanime a fusé de toute la foule venue écouter le secrétaire général du parti de l'Istiqlal en face du palais des Congrès de Laâyoune : «Non !»
M. Chabat a expliqué que la décision du Conseil national du PI, datant du 11 mai 2013, de se retirer du gouvernement vise à ramener la gestion gouvernementale sur la bonne voie. Il a aussi précisé que cette résolution tenait toujours et qu'il fallait attendre la réception par SM le Roi du secrétaire général du PI pour trancher à ce sujet.
M. Chabat a également promis aux militants istiqlaliens des provinces du sud de porter à l'attention du Souverain le souhait des habitants de la région d'une visite royale, qui est toujours un catalyseur du développement socioéconomique escompté par la population.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.