L'Unesco et l'Association mondiale des éditeurs de presse s'unissent en faveur de la survie des médias    Holmarcom & A.P. Moller Capital s'allient pour l'Afrique    CIH Bank améliore son PNB de 13,2% à fin septembre    Microsoft : La cybercriminalité coûte à l'Afrique plus de 4 billions USD par an    Nikol Pachinian, un héros devenu traître    Grande émotion aux obsèques de Maradona (VIDEO)    Affaire «Hamza mon bb»: Dounia Batma réagit à la condamnation de Madimi (PHOTO)    France: le gouvernement détaille sa stratégie d'allègement progressif du confinement    Vaccin anti-covid: nouvelles précisions d'Ait Taleb    Sidaction Maroc 2020 : lancement de la campagne à partir du 1er décembre    « Les parents tortionnaires ont souvent des antécédents de maltraitance »    «La septième porte»: un certain regard sur l'histoire du cinéma au Maroc de 1907à 1986    La beauté intérieure et l'essence de l'existence    9è Festival maghrébin du film d'Oujda sous format digital    SM le Roi se recueille sur la tombe de Feu SM le Roi Hassan II    Le Maroc appelle à l'Union africaine au respect de la légalité et l'impératif du développement de l'Afrique    Le CIO disqualifie trois haltérophiles roumains, dont deux médaillés    NBA: Indianapolis renonce au All-Star Game 2021    Guergarate : Le Maroc dit tout au Conseil de sécurité    La Plateforme Internationale de Défense et de Soutien au Sahara marocain saisit l'ONU et le HCDH pour condamner les actions du «polisario»    Le Roi, Amir Al Mouminine, se recueille sur la tombe de Feu le Roi Hassan II    Agriculture : Crédit Agricole du Maroc au chevet des fédérations interprofessionnelles    Nomination : Eric Fulcheri prend les commandes d'Arval Maroc    Alerte météo : Pluie, neige et grand froid    Formation : l'Université Mohammed VI Polytechnique lance une School of Computer Sciences    MAROC-MAURITANIE : L'AXE CONSTRUCTIF    Madrid fait craquer l'Inter Milan, le Bayern et City qualifiés, Liverpool à la ramasse    Un nouveau shooting de Samira Saïd enflamme la Toile (PHOTO)    Neta Elkayam revisite avec brio les chansons judéo-marocaines    Le HCP liste les répercussions de la violence conjugale sur le développement psychosocial des enfants    L'actrice Manal Seddiki endeuillée (PHOTO)    Ahmed Noureddine : «L'offensive de Guerguerat représente un tournant diplomatique de taille dans ce long combat que mène le Maroc»    Devises vs Dirham: les cours de change de ce jeudi 26 novembre    PJD: Itimad Zahidi accuse la direction du parti de « mensonge »    Décès de Maradona: l'UEFA a fait une annonce    La Colombie commémore l'anniversaire de l'accord de paix avec les FARC sur fond de divisions et de violence    La Suède demande à l'Iran d'annuler l'exécution d' un scientifique irano-suédois    Musée Mohammed VI: L' art de découvrir Rabat autrement    Beyoncé en tête des nominations aux Grammys, devant Taylor Swift et Dua Lipa    Grande manifestation des marocains à Tarragone pour dénoncer les actes criminels du "polisario"    Message du roi Mohammed VI au président du Suriname    Migration: Le Maroc joue un rôle constructif et fédérateur sur les plans régional et international    El Guerguerat: les Marocains du Danemark à bras le corps pour la patrie    Yto Berrada expose au Mathaf de Doha    FLDF : Les violences faites aux femmes exposent !    Equipe nationale : Le Maroc participera à la Coupe Arabe de la FIFA (Qatar 2021)    Ligue des champions: les 4 clubs déjà en huitièmes    L'ONU salue la poursuite du dialogue inter-libyen au Maroc    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Nouvelle flambée de violences
Al Quods : Des affrontements jusque dans la mosquée Al-Aqsa
Publié dans L'opinion le 07 - 11 - 2014

Al Quods entame une nouvelle journée à hauts risques, ce jeudi, au lendemain d'une des pires flambées de violence qu'elle ait connues récemment. Les ultras juifs ont appelé à manifester en fin d'après-midi en direction de l'esplanade des Mosquées, troisième lieu saint de l'islam, où ils revendiquent le droit de prier.
Les affrontements s'étaient poursuivis par intermittence, mercredi soir, entre Palestiniens et policiers israéliens à Al Quods, partie arabe de la ville occupée et annexé par Israël en proie à des violences depuis plusieurs semaines.
La journée avait notamment été marquée par deux attaques palestinienne à la voiture bélier.
Vers 21 heures, un chauffeur palestinien a foncé sur un groupe de soldats israéliens en Cisjordanie occupée, blessant trois d'entre eux. Sur son compte Twitter, le lieutenant colonel Peter Lerner, porte-parole de l'armée, affirmait dans la nuit que ces blessures étaient «modérées et légères».
Selon un communiqué de la police, les soldats ont été heurtés par un véhicule portant une plaque minéralogique palestinienne alors qu'ils montaient la garde à l'extérieur du camp de réfugiés palestiniens d'El-Arub, au sud de Bethléem. Le chauffeur palestinien a réussi à prendre la fuite. Il était activement recherché.
Une attaque similaire
à Al Quods
Dans la matinée, à Al Quods, une autre attaque à la voiture bélier commise par un Palestinien de 38 ans, Ibrahim al-Akari, a tué un policier israélien et fait neuf blessés. L'assaillant a percuté avec son van un groupe de policiers, avant de faucher des piétons sur une artère séparant Jérusalem-Ouest et Jérusalem-Est, puis de sortir de son véhicule pour attaquer les passants avec une barre de fer, selon la police qui l'a immédiatement abattu.
Sans revendiquer l'attentat, le mouvement islamiste Hamas s'en est félicité, assurant que son auteur était l'un de ses membres. Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a vu dans cette attaque «la conséquence directe des agissements (du président palestinien Mahmoud Abbas) et de ses partenaires du Hamas qui excitent les esprits». Une attaque similaire avait été perpétrée il y a deux semaines non loin de là, tuant un bébé israélo-américain et une Equatorienne. L'auteur avait aussi été tué.
A l'étranger, le secrétaire d'Etat américain John Kerry a condamné un attentat «terroriste» qui attise les tensions, alors que la nouvelle chef de la diplomatie européenne, Federica Mogherini, a estimé qu'il était «la preuve douloureuse de la nécessité de faire de sérieux efforts en vue d'un processus de paix durable».
Des affrontements jusque dans la mosquée Al-Aqsa
Mercredi matin également, des affrontements entre jeunes Palestiniens et policiers israéliens ont éclaté sur l'esplanade des mosquées, après la visite d'une centaine d'extrémistes juifs. Quand la porte des Maghrébins, par laquelle passent les non-musulmans, s'est ouverte, des manifestants masqués ont lancé des pierres et des pétards sur les policiers israéliens venus pour protéger le groupe, selon la police.
Les policiers ont pénétré sur l'esplanade et repoussé les Palestiniens à l'intérieur de la mosquée Al-Aqsa, selon des témoins. Fait exceptionnel, ils sont entrés dans la très vénérée mosquée où des tapis calcinés témoignaient de début d'incendies provoqués par leurs grenades. Selon un employé du Croissant rouge palestinien, 39 personnes ont été blessées.
Cette incursion a été ressentie comme une grave provocation. La Turquie a dénoncé «un véritable acte de barbarie» et la Jordanie, qui gère l'esplanade des Mosquées, a rappelé son ambassadeur à Tel-Aviv. Les heurts se sont ensuite propagés aux alentours immédiats de l'esplanade dans la Vieille ville, transformé en camp retranché. A plusieurs reprises, les policiers ont tiré gaz lacrymogènes, grenades assourdissantes et projectiles en caoutchouc pour éloigner les groupes attroupés aux portes de l'esplanade.
La Jordanie saisit l'Onu et rappelle son ambassadeur en Israël
La Jordanie a ordonné mercredi le rappel de son ambassadeur en Israël pour protester contre ce qu'elle qualifie de «violations» israéliennes des lieux saints d' Al Quods, rapporte l'agence officielle de presse jordanienne.
Amman va également saisir le Conseil de sécurité des Nations unies.
La décision, a expliqué un porte-parole du gouvernement jordanien, a été prise au vu de «l'escalade sans précédent» des autorités israéliennes concernant l'esplanade des Mosquées, ou Mont du Temple pour les juifs, dans la vieille ville de Jérusalem-Est.
Ce site, qui abrite le dôme du Rocher et la mosquée Al Aqsa, est le troisième lieu saint de l'islam après La Mecque et Médine, en Arabie saoudite. Il est administré par le Waqf, une fondation religieuse contrôlée par la Jordanie.
Ancien site des deux Temples juifs, il est aussi le principal lieu saint du judaïsme. Les tensions se sont accrues ces derniers jours et les autorités israéliennes ont temporairement ordonné sa fermeture la semaine dernière.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.