Deux jalons de taille pour marquer la réunion du Conseil de sécurité    Driss Lachguar, hôte de la Fondation Lafqui Titouani    Le Polisario recherche désespérément son chef    Aïd Al Adha: 8 millions de têtes d'ovins et de caprins seront identifiées (Akhannouch)    Maroc : Adoption en commission d'un projet de loi relatif au blanchiment des capitaux    La généralisation de la protection sociale, un levier d'intégration de l'informel    Tchad : le président Idriss Déby Itno tué au front    Famine : des ONG demandent 5,5 milliards de dollars pour sauver 34 millions de personnes    La main tendue du Maroc au Liban    Téhéran redit sa disposition à dialoguer avec le rival saoudien    Mourinho démis de ses fonctions d'entraîneur à Tottenham    Botola Pro D1: Les rencontres dominicales sanctionnées par des marques de parité    En-Nesyri donne la victoire au FC Séville    Les services de la sûreté d'Errachidia à pied d'oeuvre dans la lutte contre le trafic de drogue    L'examen national unifié du baccalauréat entre les 8 et 12 juin    Le passeport vaccinal prend son envol    « Ch'hiwa Bel Khef »: le « Batbout » (VIDEO)    "Annette" de Leos Carax, film d' ouverture du 74ème Festival de Cannes    Le journaliste et critique d'art Jamal Boushaba n'est plus    Journée internationale des monuments et des sites: Un riche programme de sensibilisation autour des valeurs historiques de Rabat    Décès de l'ancien vice-président américain Walter Mondale à l'âge de 93 ans    La cour constitutionnelle statue sur le nouveau quotient électoral    Chambre des représentants : un projet de loi relatif au blanchiment des capitaux adopté en commission    La France connaît une décroissance « fragile » de l'épidémie    Espagne: le « passeport sanitaire » bientôt lancé    La Super League va « sauver le football », selon Florentino Pérez    La BVC ouvre proche de l'équilibre    Maroc: Cours de change des devises étrangères contre le dirham pour mardi 20 avril    Ukraine : Washington dénonce l'«escalade» de Moscou en mer Noire    Botola Pro D1 : la valse habituelle des entraîneurs continue    Khénifra/Service des urgences : une vidéo publiée sur internet fait réagir la Direction régionale de la Santé    Acteur majeur dans le secteur immobilier au Maroc, Sarouty place ses engagements sociétaux au cœur de sa stratégie    Avec un financement MCA : 11 millions de dollars pour la zone industrielle de Bouznika    Perspectives du secteur agricole sur le continent : La digitalisation technologique, facteur de productivité    Secousse tellurique de 3,8 degrés dans la province de Driouch    Météo: le temps prévu ce mardi 20 avril au Maroc    La COVID-19 ravage les camps de Tindouf et touche le personnel de l'ONU    La terre a tremblé dans cette province du Maroc    SM le Roi félicite M. Patrice Talon à l'occasion de sa réélection Président de la République du Bénin    Cette semaine en Liga...    "Jazirat Al Kanz": La saison 6 démarre ce mardi à 22h45 sur 2M    Open d'Espagne de Taekwondo:Achraf Mahboubi médaillé d'or    Le Maroc et le Danemark veulent élaborer un agenda post-pandémie    Arrivée à Beyrouth du 2è lot des aides alimentaires    Jubantouja est inspiré du Roi de la Mauritanie Juba II    Le 1er dictionnaire espagnol-arabe de football, présenté en ligne mardi prochain    Un riche programme de sensibilisation et de vulgarisation autour des valeurs historiques de Rabat    VIDEO// Le danseur et chorégraphe belgo-marocain Sidi Larbi Cherkaoui en direct sur Info Soir de 2M    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Ciné-Scope / Actuellement en salles : "Selma" d'Ava Duvernay
Publié dans L'opinion le 14 - 03 - 2015

Avant qu'Ava DuVernay n'obtienne la réalisation de "Selma", le projet était entre les mains de Lee Daniels. Un tout autre casting avait été choisi : Hugh Jackman devait interpréter le Shérif Jim Clark, Robert De Niro était le gouverneur raciste George Wallace, Liam Neeson le président Lyndon Johnson, Cedric the Entertainer le ministre et activiste Ralph Abernathy et Lenny Kravitz devait jouer Andrew Young.
Seul David Oyelowo, interprétant Martin Luther King est resté à bord lorsqu'Ava DuVernay a repris le film, après l'abandon de Lee Daniels. C'est la deuxième fois que l'actrice Carmen Ejogo interprète Coretta Scott King, la femme de Martin Luther King. Déjà en 2001, elle jouait ce rôle dans le téléfilm "Boycott" diffusé sur la chaîne américaine HBO. C'est une ribambelle de réalisateurs qui se sont intéressés de près ou de loin au projet "Selma". Il y a eu notamment :Steven Spielberg, Stephen Frears, Spike Lee, Lee Daniels (un temps en charge du projet), Michael Mann et finalement, Ava DuVernay. Oprah Winfrey, qui produit et tient un rôle dans "Selma" est très impliquée dans la transmission de cette histoire aux nouvelles générations. Ce projet lui tenait d'autant plus à cœur, qu'elle était amie depuis presque 40 ans avec Maya Angelou, écrivaine, actrice, militante et figure emblématique des droits civiques aux côtés de Martin Luther King. Avant de mourir en mai 2014, Angelou s'était confiée à Winfrey, lui apportant toute sa confiance et son soutien pour ce projet. C'est la première fois que les événements du printemps 1965 (qui se terminent par la célèbre marche de Selma à Montgomery) et le rôle de Martin Luther King dans la lutte pour les droits civiques de tous sont relatés au cinéma. En effet, depuis sa mort il y a cinquante ans, aucun film sur le leader n'avait été réalisé. David Oyelowo, qui incarne Martin Luther King, a retrouvé à l'occasion de "Selma" la réalisatrice Ava DuVernay qui l'a dirigé dans "Middle Of Nowhere" et Oprah Winfrey, avec qui il a joué dans "Le Majordome". C'est d'ailleurs à cette occasion que l'acteur avait évoqué à Oprah son désir d'incarner Martin Luther King. Pour incarner Martin Luther King, David Oyelowo s'est transformé physiquement : il a pris du poids et s'est rasé la tête. L'acteur a également fait un grand travail sur sa diction et son expressivité dans ses discours, afin de coller au charisme du célèbre leader. Oprah Winfrey a longuement hésité à se glisser dans la peau d'Annie Lee Cooper. En effet, l'actrice craignait d'être associée une fois de plus à un rôle de "cogneuse", puisque son personnage dans "La Couleur pourpre" frappait un shérif, celui du "Majordome" donnait un coup à son fils et dans "Selma" Annie Lee Cooper attaque également le shérif dans un bureau de vote. Mais l'importance de parler d'une femme méconnue qui apporta beaucoup au combat pour les droits civiques prit le pas sur son angoisse et Oprah Winfrey accepta le rôle.
Le tournage a eu lieu majoritairement dans l'Etat d'Alabama, et notamment au niveau de l'Edmund Pettus Bridge, sur les traces des manifestants de 1965. Il était important pour Ava DuVernay de poser sa caméra dans les vrais décors des événements. Si les scènes extérieures ont toutes été tournées dans des paysages réels, Mark Friedberg a dû recréer plusieurs maisons, dont celle des King et celle du docteur Sullivan Jackson, qui accueillit le QG de Martin Luther King. Il a également fabriqué des répliques du bureau ovale, du bureau de Georges Wallace, etc.
La chanson originale "Glory" de John Legend, qui a remporté l'Oscar de la Meilleure chanson le 22 février 2015, fait référence à la lutte pour les droits civiques des Noirs dans les années 1960. Mais elle est également très actuelle puisqu'elle évoque des événements plus récents, comme la marche de Ferguson, qui eut lieu en novembre 2014, suite à la mort d'un jeune noir dans la ville, tué par un policier. Enfin, "Plan B Entertainment", société de production de Brad Pitt, a participé à la production de "Selma". Ce n'est pas la première fois que l'acteur décide de produire un film centré sur la thématique du racisme envers les noirs puisqu'il avait également produit "Twelve Years a Slave".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.