HCP : La population du Maghreb passera à 131,9 millions en 2050    Le projet solaire Noor Midelt I attribué au consortium mené par EDF Renouvelables    Une troisième recrue pour le Raja    L'ambassadeur du Maroc en Namibie remet ses lettres de créances au Président Geingob    L'ONU rend hommage aux soldats de la paix, dont un Marocain    Marrakech. Le CRT dresse son bilan    La Tribune de Nas : La Coupe du Monde 2022 s'exporte à Casablanca…    2000 : Les Lions de l'Atlas chutent au premier tour    Bahja et Camacho : souvenirs partagés    Coupe d'Afrique. Continental sponsor officiel jusqu'en 2023    Tanger. Trois individus arrêtés, 8.000 comprimés de psychotropes saisis    Education nationale. Un budget en hausse    Once Upon a time in…Hollywood. Une claque tarantinesque !    Azelarab Kaghat, le général…    Lycée Victor Hugo: Première plainte au Maroc, convocation pour harcèlement du proviseur à Paris    Insolite : Trahi par Facebook    Ligue des champions : Les billets du match WAC-EST sont disponibles    Nouveau single : «Ya Denya» lance la carrière de Sara Moullablad    Un regard certain sur le monde    Adil Zaidi : «La 13ème région connaît un accueil extrêmement favorable»    SM le Roi préside la 3e causerie religieuse du Ramadan    SM le Roi inaugure à l'arrondissement Sidi Moumen un Centre médical de proximité    Recherche scientifique au Maroc 2006-2016: le Rapport de Fassi Fehri    Affaire Khadija: Report du procès    Le Maroc compte taxer Facebook et Google    Washington-Téhéran: La tension est à son comble…    BAM: l'immobilier en berne    Le New York Times consacre un long carnet de voyage au Royaume    Baccalauréat 2019. Une nouvelle date pour l'examen régional unifié    Politique de voisinage : Politique de voisinage L'UE se félicite de la coopération avec le Maroc    Pourquoi la Loi sur les travailleurs domestiques n'est pas appliquée    Officialisation de l'amazigh. Qui est responsable du retard ?    Viol et séquestration. Le procès de Khadija enfin lancé    Le Maroc fait sa promo en Espagne    Edito : Avalanche de lois    Tarifs douaniens: Les fabriquants de chaussures contre la procédure de Trump    Nike accusé de contrefaçon    Divers sportifs    Tous les bienfaits santé du poivre    La santé visuelle des chauffeurs professionnels objet d'une campagne médicale    Divers    En Libye, la guerre est aussi économique    L'environnement de la sphère publique marocaine, impact sur la communication    Niki Lauda, miraculé de la F1, meurt paisiblement à 70 ans    Arsenal a une longueur d'avance dans le dossier Ziyech    Ces tournages qui ont tourné au drame : Harry Potter et les Reliques de la mort    La faune et la flore à l'honneur lors de la journée internationale des musées    Adil Fadili : Les séries policières suscitent un intérêt grandissant du public    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Selon l'ouvrage «Le cancer broncho-pulmonaire », coordonné par Pr Ali TAHRI : La cigarette électronique aussi dangereuse que la traditionnelle
Publié dans L'opinion le 23 - 02 - 2016

La Food And Drug Administration (FDA), la haute autorité de la santé aux USA, les équipes de recherche à Boston et au Japon et enfin l'OMS, attirent l'attention sur la dangerosité de la cigarette électronique, selon le dernier ouvrage marocain sur le cancer broncho-pulmonaire, qui paraîtra fin février 2016.
Si « fumer tue », les effets de l'e-cigarette sur la santé des vapoteurs (utilisateurs des e-cigarettes) sont encore peu connus, mais les spécialistes s'accordent sur sa dangerosité, relève Pr Ali TAHRI, dans le dernier ouvrage collectif sur la cancérologie marocaine «Le cancer broncho-pulmonaire : connaissances et pratique » (page 216).
Ce spécialiste marocain en cancérologie corrobore ses conclusions par les données de travaux scientifiques internationaux très crédibles. Une étude de la Food and Drug Administration (FDA - le Gendarme de la santé aux USA), évoquait la présence de produits toxiques dans la cigarette électronique. Par ailleurs, dans une publication parue en novembre 2014, les chercheurs nippons déclarent que la vapeur de l'e-cigarette serait elle-même toxique. Pire, des substances cancérigènes, notamment le formaldéhyde, seraient parfois plus présentes que lorsque l'on fume une cigarette traditionnelle.
L'étude de l'Université de Boston, publiée en janvier 2015, semble confirmer ces résultats. Surchauffée, une vapoteuse (la cigarette électronique) serait 5 à 15 fois plus toxique qu'une cigarette normale.
La cigarette électronique ou e-cigarette est un dispositif électromécanique ou électronique générant un aérosol destiné à être inhalé. Elle produit une « vapeur » ou « fumée artificielle » ressemblant visuellement à la fumée produite par la combustion du tabac. Cette vapeur peut être aromatisée ( tabac blond ou brun, fruits,....) et contenir ou non de la nicotine, selon le rapport d'experts de l'Office français de prévention du tabagisme (mai 2013).
Introduite en 2008, l'industrie de la cigarette électronique est florissante aux Etats-Unis d'Amérique, où elle représente un marché de près de 2 milliards de dollars (contre 80 milliards pour les cigarettes traditionnelles). Les ventes ont été multipliées par neuf entre 2010 et 2012, relève Pr Ali TAHRI, cancérologue marocain, qui a coordonné les travaux d'un ouvrage collectif sur le cancer broncho-pulmonaire, qui paraîtra au Maroc, fin février 2016. En France, en mai 2014, le nombre de vapoteurs (cigarette électronique) a été de 1,5 million. Il est temps d'avoir des statistiques sur la consommation de la cigarette électronique au Maroc, s'interroge Pr Ali TAHRI, président de la Société Marocaine de Cancérologie.
La cigarette électronique a été présentée initialement comme un substitut pour l'arrêt du tabagisme, mais, selon les travaux publiés dans le Journal of the American Medical Association (JAMA- mai 2014), elle ne présente pas un avantage particulier pour cesser de fumer.
En 2013, l'Organisation Mondiale de la Santé a recommandé de ne pas recourir à la cigarette électronique étant donné l'insuffisance de démonstration d'efficacité et de sécurité et le risque de développer une dépendance à la nicotine chez les non-fumeurs. En 2014, elle a confirmé sa préoccupation dans un document préparatoire qui recommande d'interdire la cigarette électronique aux mineurs et le vapotage (utilisation de la cigarette électronique) dans les espaces publics fermés. « La cigarette électronique est actuellement interdite dans les lieux publics dans la majorité des pays européens et de l'Amérique du Nord », conclut dans son travail Pr ALI TAHRI, qui sera présenté à Marrakech, samedi 27 février 2014, lors du 5ème colloque d'oncologie thoracique, qui assemble des experts nationaux et internationaux dans les cancers broncho-pulmonaires.
Pour sa part, Dr Azzeddine MOHAMMADI, président de l'Association Franco-Marocaine de Pathologie Thoracique, qualifie le livre «Le cancer brocnho-pulmonaire, connaissances et pratique » comme une référence en la matière et viendra enrichir les bibliothèques des médecins jeunes et moins jeunes. « Il connaître certainement un succès et ouvrira l'appétit à ses éditeurs pour d'avantages d'ouvrages dont nous avons tous besoin », conclu-t-il.
L'ouvrage «Le cancer brocnho-pulmonaire, connaissances et pratique », coordonné par Pr Ali TAHRI, comprend 203 pages réparties sur 21 chapitres, rédigés par des spécialistes marocains.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.