Tunisie : Kais Saied et Nabil Karoui au second tour de la présidentielle anticipée    Heetch accompagne les auto-entrepreneurs    Sahara : La Grande Bretagne réitère son plein soutien au processus onusien et aux efforts du Maroc    Arbitrage, corruption à la CAF, rapport financier... Tout sur l'Assemblée générale de la FRMF    Le surfeur Ramzi Boukhiam qualifié pour Tokyo 2020    Global Teacher Conclave & Awards 2019 : Un Marocain primé    Affaire Griezmann: une sanction de 300 euros ou un huis clos pour le Barça    Sebta et Melilia. Les parlementaires de Vox veulent ériger un mur    Lancement officiel et adoption des recommandations de l'OMS    Agadir : Pour un meurtre, un chauffeur clandestin condamné à 20 ans de réclusion criminelle    Meknès : Il poignarde mortellement son voisin    «Le Roi : le Maroc de Mohammed VI », un livre pour comprendre le Royaume « au-delà des clichés »    Fête de l'Huma: Les chemins de l'Humanité!    Gestion migratoire : Le Commissaire de l'UA salue le rôle du Maroc    Logement social : La Cour des comptes identifie les failles    Ligue des Champions d'Afrique : RCA et WAC à un pas de la phase de poules    3e meeting du Barbe et Arabe-Barbe, championnats nationaux et Salon du cheval : La filière équine sur sa lancée    Mariage des mineures. Le verdict du CESE attendu demain    Marrakech à l'heure de l'Oriental Fashion Show    «Double face»: dans la peau d'un écrivain pas comme les autres!    Attribution du dépôt légal à plus de 4.300 ouvrages au cours des 8 premiers mois    Marrakech, Oasis des plus grands Djs du monde    Spoliation foncière : la lutte se poursuit    Administration publique : Le Maroc et Québec signent un accord    Nasser Bourita : La CEDEAO doit prendre le leadership dans la lutte contre le terrorisme    Iran : Le guide suprême exclut toute négociation avec les Etats-Unis    Brexit: La suspension controversée du Parlement britannique devant la Cour suprême    Sous pression, Angela Merkel dévoile sa stratégie climatique    Crise des migrants: Erdogan menace l'Union Européenne…    Audiovisuel : MBC5 veut rayonner sur le Maghreb    Soins auto-administrés : Le Maroc adopte les recommandations de l'OMS    Hajar Raissouni, la demande de liberté provisoire sera examinée jeudi    Sécurité pénitentiaire. Les raisons de la bérézina    Le Fonds de solidarité contre les évènements catastrophiques est en selle    Contrôle frontalier : Les fiches d'embarquement- débarquement supprimées    Journée mondiale de l'arthrose    Le glacier d'Aletsch pourrait disparaître d'ici à 2100    Ligue des champions : Liverpool rêve d'Istanbul et les clubs français d'exploit    Le choc entre les deux Olympiques débouche sur un nul    Réinsertion des détenus : Un slogan alléchant    Divers sportifs    Nasser Bourita : Le développement humain est la clé de la durabilité de l'action contre le terrorisme    Divers Economie    Déficit budgétaire de 33,5 MMDH à fin août    Rejet total de l'annexionnisme israélien par l'OCI    Ces stars qui se sont mariées en secret    "GTI", le prof de maths français qui rappe sur Pythagore    Brad Pitt en cosmonaute dans "Ad Astra"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Selon l'ouvrage «Le cancer broncho-pulmonaire », coordonné par Pr Ali TAHRI : La cigarette électronique aussi dangereuse que la traditionnelle
Publié dans L'opinion le 23 - 02 - 2016

La Food And Drug Administration (FDA), la haute autorité de la santé aux USA, les équipes de recherche à Boston et au Japon et enfin l'OMS, attirent l'attention sur la dangerosité de la cigarette électronique, selon le dernier ouvrage marocain sur le cancer broncho-pulmonaire, qui paraîtra fin février 2016.
Si « fumer tue », les effets de l'e-cigarette sur la santé des vapoteurs (utilisateurs des e-cigarettes) sont encore peu connus, mais les spécialistes s'accordent sur sa dangerosité, relève Pr Ali TAHRI, dans le dernier ouvrage collectif sur la cancérologie marocaine «Le cancer broncho-pulmonaire : connaissances et pratique » (page 216).
Ce spécialiste marocain en cancérologie corrobore ses conclusions par les données de travaux scientifiques internationaux très crédibles. Une étude de la Food and Drug Administration (FDA - le Gendarme de la santé aux USA), évoquait la présence de produits toxiques dans la cigarette électronique. Par ailleurs, dans une publication parue en novembre 2014, les chercheurs nippons déclarent que la vapeur de l'e-cigarette serait elle-même toxique. Pire, des substances cancérigènes, notamment le formaldéhyde, seraient parfois plus présentes que lorsque l'on fume une cigarette traditionnelle.
L'étude de l'Université de Boston, publiée en janvier 2015, semble confirmer ces résultats. Surchauffée, une vapoteuse (la cigarette électronique) serait 5 à 15 fois plus toxique qu'une cigarette normale.
La cigarette électronique ou e-cigarette est un dispositif électromécanique ou électronique générant un aérosol destiné à être inhalé. Elle produit une « vapeur » ou « fumée artificielle » ressemblant visuellement à la fumée produite par la combustion du tabac. Cette vapeur peut être aromatisée ( tabac blond ou brun, fruits,....) et contenir ou non de la nicotine, selon le rapport d'experts de l'Office français de prévention du tabagisme (mai 2013).
Introduite en 2008, l'industrie de la cigarette électronique est florissante aux Etats-Unis d'Amérique, où elle représente un marché de près de 2 milliards de dollars (contre 80 milliards pour les cigarettes traditionnelles). Les ventes ont été multipliées par neuf entre 2010 et 2012, relève Pr Ali TAHRI, cancérologue marocain, qui a coordonné les travaux d'un ouvrage collectif sur le cancer broncho-pulmonaire, qui paraîtra au Maroc, fin février 2016. En France, en mai 2014, le nombre de vapoteurs (cigarette électronique) a été de 1,5 million. Il est temps d'avoir des statistiques sur la consommation de la cigarette électronique au Maroc, s'interroge Pr Ali TAHRI, président de la Société Marocaine de Cancérologie.
La cigarette électronique a été présentée initialement comme un substitut pour l'arrêt du tabagisme, mais, selon les travaux publiés dans le Journal of the American Medical Association (JAMA- mai 2014), elle ne présente pas un avantage particulier pour cesser de fumer.
En 2013, l'Organisation Mondiale de la Santé a recommandé de ne pas recourir à la cigarette électronique étant donné l'insuffisance de démonstration d'efficacité et de sécurité et le risque de développer une dépendance à la nicotine chez les non-fumeurs. En 2014, elle a confirmé sa préoccupation dans un document préparatoire qui recommande d'interdire la cigarette électronique aux mineurs et le vapotage (utilisation de la cigarette électronique) dans les espaces publics fermés. « La cigarette électronique est actuellement interdite dans les lieux publics dans la majorité des pays européens et de l'Amérique du Nord », conclut dans son travail Pr ALI TAHRI, qui sera présenté à Marrakech, samedi 27 février 2014, lors du 5ème colloque d'oncologie thoracique, qui assemble des experts nationaux et internationaux dans les cancers broncho-pulmonaires.
Pour sa part, Dr Azzeddine MOHAMMADI, président de l'Association Franco-Marocaine de Pathologie Thoracique, qualifie le livre «Le cancer brocnho-pulmonaire, connaissances et pratique » comme une référence en la matière et viendra enrichir les bibliothèques des médecins jeunes et moins jeunes. « Il connaître certainement un succès et ouvrira l'appétit à ses éditeurs pour d'avantages d'ouvrages dont nous avons tous besoin », conclu-t-il.
L'ouvrage «Le cancer brocnho-pulmonaire, connaissances et pratique », coordonné par Pr Ali TAHRI, comprend 203 pages réparties sur 21 chapitres, rédigés par des spécialistes marocains.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.