RNI : Le Comité de suivi de la cause du Sahara en visite à Guergarate    Choukrane Amam: Le Maroc doit poursuivre ses efforts de développement de ses provinces du Sud sans prêter attention aux obstacles dressés par les ennemis de son intégrité territoriale    Voici le budget 2021 du ministère de l'Habitat    Un accord de 2,6 MDH signé pour améliorer l'enseignement : Le Royaume-Uni et la Banque mondiale appuient le Maroc    Le Maroc, sous la conduite de S.M le Roi, considère la cause palestinienne comme une question centrale    Compteur coronavirus : 4.346 nouveaux cas et 70 décès en 24H    F1 : Russell remplace Hamilton chez Mercedes au GP de Sakhir ce week-end    L'UE cherche à larguer ses migrants irréguliers vers le Maroc Ce n 'est pas gagné d'avance    Unesco: le Maroc soutient la candidature d'Audrey Azoulay pour un second mandat    Non à la suspicion meurtrière    Rachid Yazami, ce marocain qui entend révolutionner la recharge des batteries pour véhicules électriques    Décès de l'épouse du camarade Lemniddem    La justice française saisie par des femmes marocaines agressées par des pro-polisario    Vers un remaniement ministériel avant les élections ?    Le président Tebboune va rentrer «dans les prochains jours»    Bill Barr n'a pas «vu de fraude» pouvant changer le résultat de l'élection    «La Covid-19 a grandement perturbé notre action»    Loulichki: Le Maroc demeure un partenaire crédible pour les Etats-Unis    Le Maroc, un partenaire «très fiable» avec lequel l'UE souhaite poursuivre le partenariat    Une proposition de loi pour le transfert des actifs de la Samir à l'Etat    L'heure du bilan !    Total Maroc a vu son activité baisser à afin septembre    Décès de Mohamed Abarhoun: ce que l'on sait    Ylva Johansson et le patron de l'Anapec font le point sur l'évolution du projet Palim (vidéo)    Ouverture des candidatures    Edition de livres: annonce de la prolongation des délais de soumission des candidatures    «Echo…Notations Cosmiques», nouvelle exposition de Azdine Hachimi Idrissi    Amical/U20: Match nul entre le Maroc et le Togo    Algérie: François Ciccolini suspendu 2 ans!    Zidane en danger, Liverpool qualifié, le Bayern stoppé    Trafic de tests PCR : trois médecins arrêtés à Fès    Le vaccin anti-covid sera-t-il obligatoire ? Khalid Ait Taleb tranche (VIDEO)    La France aura de quoi vacciner 100 millions de personnes, selon Jean Castex    Régularisation fiscale : les textiliens aboutissent à un compromis    Le groupe Medi1 s'allie au centre de recherches africain Timbuktu Institute    La RAM offre une couverture pour les dépenses liées au covid-19    Oscars 2021. Le Miracle du Saint Inconnu représente le Maroc    Merendina parle le langage de l'amour    CHAN / Cameroun 2021: 5 arbitres marocains convoqués    Dounia Batma et Mohamed Al Turk endeuillés (PHOTO)    Gad El Maleh est en deuil, il annonce le décès d'un être cher    Devises vs Dirham: les cours de change de ce mercredi 2 décembre    L'international marocain Mohamed Abarhoun n'est plus    Officiel : L'Assemblée Générale du Raja est fixée au 21 décembre 2020    Dialogue inter-libyen à Tanger: Le Haut Conseil de l'Etat libyen satisfait des résultats    Jennifer Lopez complètement nue    Driss Lachguar : Pour les Marocains, la cause palestinienne compte tout autant que la cause nationale    Oujda : La culture et l'art, créneaux de développement    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La cigarette électronique : une alternative au tabagisme
Publié dans Le Soir Echos le 26 - 08 - 2013

Vous êtes ici : Actualités / A La Une / La cigarette électronique : une alternative au tabagisme
Le système de l'e-cigarette transforme sans combustion l'e-liquide en vapeur et simule visuellement la fumée produite par la combustion du tabac d'une cigarette traditionnelle. Ce produit est aujourd'hui présenté comme une alternative au tabagisme et offre aux fumeurs toutes les sensations de la cigarette sans ses méfaits. La cigarette électronique est non toxique et non cancérigène. «Je pense qu'elle représente une bonne alternative à la cigarette ordinaire. Elle est moins nocive et moins cher», estime Hatim ayant comme espoir d'arrêter de fumer. Yassir gérant du site web ecigarette.ma qui est également le nom du magasin basé à Casablanca nous parle de son expérience et des enjeux du marché au Maroc. Yassir et son personnel sont actifs dans le domaine de la cigarette électronique depuis 2008.
Un marché à peine balbutiant
«Je pense que la cigarette électronique ne va pas faire le buzz au Maroc comme en France. En fait, en France, il est formellement interdit de fumer dans les espaces publics ce qui a poussé les gens à opter pour la cigarette électronique», analyse Yassir. Même s'il enregistre une croissance importante un peu partout dans le monde grâce à la hausse du prix des cigarettes et au durcissement des législations anti-tabac, au Maroc, le marché de la cigarette électronique est à peine balbutiant. «En fait jusqu'à présent, il y a une poignée de franchises au Maroc. Mais d'ici 3 ou 5 mois on verra un nombre pléthorique de franchises étrangères s'implanter au Maroc.» La concurrence va être acharnée avec l'arrivée de nouvelles marques de cigarettes électronique et de nouveaux distributeurs en sachant que les entreprises étrangères ont de grands moyens pour faire du e-marketing afin de commercialiser l'e-cigarette. Au Maroc, les distributeurs n'ont pas de moyens astronomiques. « Nous travaillons encore beaucoup par le bouche à oreille.», regrette Yassir K. Au Maroc ce sont les personnes curieuses qui viennent acheter la cigarette électronique. Elles veulent essayer cette nouveauté. «Mais d'ici un an, le nombre des consommateurs de la cigarette électronique va augmenter. On verra une catégorie de personnes qui vont vapoter pour arrêter de fumer.», prévoit Yassir.
Le prix d'une cigarette électronique est dans une fourchette de 350 à 800 DH. Tout dépend de la qualité de la cigarette. Il y a des cigarettes jetables, ce n'est pas coûteux. Mais pour une cigarette professionnelle dont la durée de vie est de 2 ans et dont la batterie dure 48 heures au minimum, il faut payer un peu plus cher. La recharge d'e-liquide persiste de 5 à 12 jours en fonction de la consommation quotidienne de cigarettes. Pour une personne qui consomme un paquet et demi, elle dure 5 jours. Quant à celle qui fume moins d'un paquet, un flacon peut durer de 10 à 12 jours. La cigarette électronique, alternative au tabagisme, permet aux fumeurs de faire des économies estimées. « J'ai acheté une cigarette électronique à 480 DH, elle dure 3 mois tandis que je gaspillais 700 DH le mois en consommant la cigarette traditionnelle, donc, j'économise à peu près 200 DH par mois.» lance Haitam d'un ton satisfait.
« Pour remplacer le tic de tenir une cigarette »
La cigarette électronique est un substitut pour l'arrêt du tabagisme. Selon Yassir l'acte de fumer est une question de psychique. « La cigarette électronique peut remplacer le tic de tenir une cigarette à la main et de sortir une bouffée à chaque inhalation.», ajoute Yassir. Parfois, on peut mettre une toute petite dose de nicotine dans la cigarette électronique, c'est uniquement pour les fumeurs qui utilise la cigarette électronique pour la première fois. Par la suite, on essaye de réduire la quantité de façon dégressive jusqu'à ce qu'on arrive à sortir de la dépendance de la cigarette ordinaire. «Il est préférable d'utiliser la cigarette électronique pour mettre fin à son addiction à la nicotine», constate Yassir. Quand certains voient dans la cigarette électronique un marché qui en est à ses balbutiements au Maroc, la question qu'on se pose est : est-ce que ce nouveau produit est aussi inoffensif qu'on le présente? Tout en sachant que l'Organisation mondiale de la santé (OMS) n'a pas toujours démontré scientifiquement les risques potentiels sur la santé des consommateurs. L'OMS conseille de ne pas vapoter en attendant une étude affirmant que la cigarette électronique n'est pas nocive pour la santé.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.