Espoir, engagement et responsabilité    Préférence nationale : voici les mécanismes qui seront opérationnels    Bourse: le flou persiste pour Casablanca    Sit-in des robes noires en solidarité avec le sulfureux Me Ziane    Malheurs des ouvrières agricoles    Oppo A92 désormais disponible au Maroc    Youssef Zalal: «Je veux devenir le meilleur au Monde!»    Test de dépistage pour le voyage... et pour la reprise du travail    8e réunion de la Commission ministérielle chargée des MRE et des Affaires de la Migration    Abdeladim Chennaoui n'est plus    Le tourisme de demain sera celui de la Culture, de l'Ecologie et du Bien-être    Lkraimi, une vie à l'ombre...    Le dilemme Santé/Economie!    Turquie: l'ancienne basilique Sainte-Sophie redevient mosquée    Pour la création d'une Haute Autorité de la Santé [Tribune]    Les droits d'importation vont augmenter pour protéger la production nationale    RAM : Les passagers empruntant les vols au départ du Maroc sont dispensés de tests, mais...    Covid-19 : 93 nouveaux cas confirmés ce dimanche à 10h00    RAM renforce ses fréquences sur deux liaisons    Mohamed Hayak, directeur général de Chada FM, n'est plus    Marrakech : Hadirate Al Anwar signe une nouvelle œuvre [Diapo]    Maroc vs Amnesty: Le gouvernement insiste sur les preuves    Liga: les résultats et le classement de la 36e journée    Covid-19: 238 nouvelles guérisons ces dernières 24 heures    Royal Air Maroc : Les passagers au départ du Maroc dispensés de tests, mais ...    Le coup de gueule des Marocains souhaitant regagner leurs pays de résidence (VIDEO)    Casablanca: Abdeladim Chennaoui inhumé au cimetière Chouhada (VIDEO)    La loi de finances rectificative expliquée par un fiscaliste    7 destinations insolites à visiter cet été    Dialogue social: un 2ème round aura lieu    Erdogan provoque les chrétiens    Athlétisme: Drôle de meeting et un gros bug à Zurich    Une série de réunions de la DTN pour développer le football national    L'OMDH préoccupé par les relations du Maroc avec Amnesty International    Musée Mohammed VI d'Art moderne et contemporain    Reprise des activités à la Maison de la culture de Béni Mellal    "Papicha" au Festival du cinéma arabe de Séoul    Mohamed Benabdelkader : La réforme du système judiciaire passe par l'amélioration des conditions de travail des magistrats    Le Cameroun n'a pas encore donné son accord officiel pour la tenue du dernier carré de la C1    Driss Guerraoui porté à la présidence du Réseau Afrique des maisons de la francophonie    US Round Up du vendredi 10 juillet – DeSantis, De Niro , Mode & Covid19, NBA, Hôpitaux    Champions League: voici les affiches des quarts (PHOTO)    Messages de condoléances du Roi Mohammed VI au Roi d'Arabie Saoudite et au Président ivoirien    Bus de Casablanca. Le PJD agent commercial d'Erdogan    Le roi Mohammed VI a envoyé un message au roi Salmane    Le président ivoirien a reçu un message du roi Mohammed VI    De nouveaux bains de sang évités en Tunisie    Guerre mémorielle autour de l'ancienne basilique Sainte-Sophie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Etrange affaire criminelle : Condamné à 20 ans fermes puis déchargé en Appel
Publié dans L'opinion le 04 - 04 - 2016

Mustapha E. est accusé d'avoir tué. La Cour d'Appel casse le jugement du tribunal de première instance et ordonne sa libération immédiate.
Ce premier dossier de Cour d'Appel est une affaire criminelle très compliquée. Le mis en cause est poursuivi pour homicide volontaire et condamné, dans un premier temps, à 20 ans de réclusion criminelle. La défense de l'accusé estime que la condamnation de son client est trop sévère, voire même injuste ! Alors elle fait appel et les voici, en ce mardi 29 mars, pour la seconde fois devant la justice.
Mustapha E. est accusé d'avoir tué. Lui-même a avoué son crime. Il n'a pas nié sa culpabilité durant toutes les étapes du procès. Et pourtant, il s'agit bel et bien d'une affaire difficile à comprendre.
Là où les choses se compliquent, où les événements qui ont conduit le meurtrier à commettre le crime s'embrouillent, obligent désormais une parfaite compréhension juridique et sociale. Tous les criminologues du monde s'accordent sur une chose : le crime gratuit n'existe pas. Il y a toujours une raison qui conduit l'auteur à commettre son délit.
Lorsque Mustapha répond au président de la Cour sur le pourquoi de sa folie meurtrière, aucune explication. « Pendant que je me sauvais, des habitants de mon quartier, à Témara, qui me couraient après pour avoir cassé les vitres d'une voiture scolaire, j'ai croisé la victime sur mon chemin alors que j'étais équipé d'un gros bâton. Je m'arrête et sans aucune raison apparente, j'ai fracassé sa tête d'un seul coup ». Hémorragie cérébrale et la mort s'en suit.
L'avocat chargé de la défense de Mustapha demande à la Cour de déclarer la non recevabilité du dossier. Son client n'était pas responsable de ses actes. Au moment de commettre le meurtre, M. E. n'était pas dans son « assiette ». Et pour appuyer sa thèse, un certificat médical d'une expertise, faite avant le premier jugement, atteste que le cas du présumé coupable relève désormais de l'asile psychiatrique. En deux mots, il s'agirait d'un débile mental.
Pour plus de précision, il est à signaler que les magistrats qui l'ont condamné à 20 ans de réclusion criminelle, n'avaient donné aucune importance juridique à ladite expertise. Dans son rapport, le juge d'instruction n'avait rien signalé d'anormal.
En ce mardi 29 mars 2016, les magistrats de la Chambre criminelle près la Cour d'Appel de Rabat, après délibération, ordonnent la libération immédiate de Mustapha E. et son placement à l'hôpital psychiatrique « El Ghazi » pour soins.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.