Coronavirus : le Maroc dépasse la barre des 100.000 contaminations    Le docteur et académicien Mohamed Talal tire sa révérence    Abu Wael al-Rifi : Le contraste saisissant entre les grands patriotes et les petits maitres des entourloupettes    Lanceur d'alerte : Révélations en série d'un officier des services secrets du Polisario    Liberté économique : le Maroc 78ème mondial    La BVC dans le rouge du 14 au 18 septembre    Algérie: Un milliard de dollars de pertes financières    Mamounia, Royal Mansour, Fours Seasons...ils vont rouvrir leurs portes à Marrakech    La nouvelle Clio et le nouveau Captur disponibles au Maroc    Mercato: Gareth Bale de retour à Tottenham!    Bundesliga: Le Bayern détruit Schalke!    Liverpool officialise l'arrivée de Thiago Alcantara    Le Maroc remarquablement élu au Comité des Droits de l'Homme de l'ONU    Coronavirus: en France, la Haute Autorité de santé tranche sur la fiabilité des tests salivaires    Tanger: la douane découvre une usine clandestine    Marrakech adoptera l'enseignement en alternance    Mohamed Rouicha : sauveur de mémoire    Un parcours culturel très riche et très séduisant    Des artistes marocains appellent à la réouverture des théâtres et des salles de cinéma!    Entretien avec Othman Ktiri, l'entrepreneur marocain qui a réussi en Espagne    Washington reconduit unilatéralement les sanctions de l'ONU contre l'Iran    En Grèce, 9 000 demandeurs d'asile ont déjà rejoint le nouveau camp de Lesbos    Mexico : création d'un groupe d'amitié avec le Maroc pour promouvoir la coopération bilatérale    "Africa Innovation Week 2020": l'EMSI rafle la mise    Contrats spéciaux de formation: des mesures annoncées en faveur des entreprises marocaines    Climat des investissements au Maroc : le Département d'Etat US distribue bons et mauvais points [document]    Formation: mesures exceptionnelles en faveur des entreprises marocaines    «Enquête exclusive» : les dérives du régime algérien mises en lumière    Une photo de Leila Hadioui avec Saad Lamjarred surprend ses fans    Arabie saoudite: cinq personnes blessées par un projectile tiré par les Houthis    Nadal tombe à Rome (VIDEO)    Le régime algérien veut empêcher le Hirak de reprendre ses manifestations    Tanger : après l'affaire Adnane, nouvelle arrestation pour « attentat à la pudeur »    Météo : le temps se rafraîchit ce dimanche au Maroc (températures)    Mika « Loves Beirut » et d'autres stars mondiales aussi    L'image de la semaine    «Zanka contact», un ovni dans le 7e art national    Culture en vrac    Botola Pro: l'OCK tombe à domicile face à Berkane (VIDEO)    Real Madrid: Gareth Bale prêté à Tottenham    Cellule terroriste démantelée le 10 septembre: Ce que révèle l'expertise de la police scientifique    La presse britannique évoque les « sculptures » de Mehdia    Le secrétariat général des Finances de nouveau vacant    El Fizazi n'exclut pas un retour de Benkirane à la politique    Turquie : Ankara condamne un journal grec qui avait invité Erdogan à « aller se faire foutre »    Rude épreuve doukkalie pour le Raja et le Wydad    Etat-Unis : Les applications chinoises TikTok et WeChat interdites    Le forum de la jeunesse du cinéma hassani démarre ce soir    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





MEDays Business Summit 2016: La diversification des partenariats stratégiques nourrit l'ambition du Royaume
Publié dans L'opinion le 10 - 12 - 2016

La stratégie de diversification des partenariats du Maroc avec des pays qui jouent un rôle important sur la scène internationale lui permet de tracer une voie beaucoup plus ambitieuse, ont souligné, à Tanger, les participants au troisième panel du "MEDays Business Summit".
Cette démarche, prônée par SM le Roi Mohammed VI, est un choix profondément réfléchi dans la mesure où celle-ci permet au Maroc de sortir de l'immobilisme de l'évolution de ses rapports avec ses alliés traditionnels en se rapprochant d'autres grandes puissances avec qui les avantages à tirer tant au niveau économique que diplomatique s'avèrent plus prometteurs, ont précisé les panélistes lors de cette rencontre organisée dans le cadre du Forum MEDays 2016 placé sous le thème "De la fragmentation à la durabilité: Révolutionner les paradigmes".
Au cous de ce panel, animé par un parterre d'experts et de chercheurs marocains et étrangers sous la thématique "Golfe - Russie - Inde - Chine: Les nouvelles voies stratégiques du Maroc", le président du Bridge Tank, Joël Ruet, a expliqué que le Maroc entretient plusieurs politiques de diversification aussi bien sur les plans énergétique, industriel et agricole, qu'en ce qui concerne les modes de gestion des territoires, relevant qu'une telle démarche est au cœur du fonctionnement des économies émergentes.
"La Chine et l'inde ne sont pas de grandes économies monolithiques et uniformes, mais plutôt un foisonnement d'expériences et de modèles économiques adaptés", a-t-il fait observer, mettant l'accent, dans ce sens, sur l'importance de coordonner les plans de diversification et de créer des passerelles à même de favoriser la création d'emploi au sein des territoires, tout en s'appuyant sur l'innovation et les technologies.
Au sujet du partenariat maroco-russe, l'expert a assuré que la Russie est un allié extrêmement important pour le Maroc, notamment sur les plans énergétique et diplomatique, soulignant toutefois qu'au niveau de l'industrie, la Chine et l'Inde sont beaucoup plus importantes, puisque la Russie est moins diversifiée industriellement.
D'après la chercheuse au Centre d'études des relations russo-africaines, Olga kulkova, les relations maroco-russes, qui remontent à la fin du 18ème siècle, sont stratégiques et n'ont cessé d'être fructueuses dans de nombreux domaines, notamment le commerce, la pêche maritime et l'agroalimentaire en passant par les technologies d'information et de communication, précisant que les échanges commerciaux bilatéraux devraient atteindre cette année 3 milliards de dollars. Pour le PDG de Guépard, une Holding d'investissement dans les médias en Afrique, Abdelmalek Alaoui, le Maroc est à la croisée des chemins entre l'Orient et l'Occident, le Nord et le Sud et entend bien rejoindre le club des nouveaux pays émergents, faisant remarquer qu'à travers un modèle de développement original, le pays a réussi à accélérer sa croissance potentielle tandis que celle des grands émergents tend à ralentir. L'économie marocaine a fait preuve de résilience lors de la crise économique mondiale et a su résister à la vague du printemps arabe, a fait savoir, de son côté, le président d'honneur à l'Institut des études africaines, Alexey Vasiliev, qui a précisé que dans un environnement international incertain, le Maroc fait preuve d'une grande stabilité et se positionne comme un hub pour le marché africain. Cette 9ème édition du Forum international MEDays, organisée par l'Institut Amadeus sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI, se veut un espace de débats dans un monde où le centre de gravité de l'économie mondiale se déplace désormais d'Ouest en Est et du Nord au Sud, à travers le lancement du premier "Business Summit".
Associant plus de 3.000 participants et 120 intervenants de haut niveau, parmi lesquels des chefs d'État et de gouvernement, des ministres, des décideurs politiques, des dirigeants d'entreprises, des experts, des universitaires et des représentants de la société civile, le Forum MEDays 2016 vise à placer le concept de codéveloppement responsable au centre des enjeux africains et mondiaux, à travers le traitement des modalités concrètes de redéfinition des relations Sud-Nord et de consolidation des rapports Sud-Sud.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.