Luca De Meo, DG du Groupe Renault : La relation entre le Maroc et le Groupe est une "relation d'exception"    Marché boursier : Les levées de capitaux en actions en repli de 70% en 2020    Généralisation de la couverture médicale : L'UE accompagne le Maroc    JO-2020 : Le programme du vendredi 6 août 2021    JO de Tokyo/Athlétisme : Le Marocain Abdellatif Sadiki éliminé en demi-finale du 1.500 m    Covid-19 : Pfizer et BioNTech s'engagent à fournir leur vaccin au Maroc au cours de 2021    Casablanca : interpellation d'un individu pour son implication présumée dans un matricide    Covid-19 : Sur la 3ème dose du vaccin, l'OMS veut un moratoire    [ Interview avec Aziz El Fekkaki, président de l'Association des Jeunes du 21ème siècle ] L'application du NMD tributaire des mentalités des responsables    Emprunt national : toujours peu de visibilité sur la date de lancement    Voici la date et l'heure du match Raja-AS Rome    Les prix du pétrole en chute    Automobile : le secteur reprend des couleurs en juillet    Corruption : Extradition des Emirats Arabes Unis vers l'Algérie d'un ancien PDG de Sonatrach    Covid-19 : Un nouveau protocole de prise en charge des malades    BCG et tuberculose : Centenaire du doyen des vaccins encore d'actualité    Technopark Casablanca lance une opération de vaccination massive    Mesures de restrictions : Suspense sur la rentrée scolaire    Covid-19: du changement dans le protocole thérapeutique national    Affaire Pegasus : la CNDP entre en jeu    Maroc-Algérie : l'eurodéputé Andrea Cozzolino prend fait et cause pour le discours d'apaisement du roi Mohammed VI    HCP. Radioscopie de l'emploi au second trimestre 2021    Europa Oil & Gas : "de ressources potentielles et non de réserves prouvées" tempère ONHYM    La France promet 100 millions d'euros d'aide en faveur du Liban    Le légendaire gardien de but Ahmed Belkorchi n'est plus    Afghanistan : Les attaques se multiplient à Kaboul, les Talibans revendiquent    Chambres professionnelles : Défis et enjeux d'un scrutin d'une conjoncture particulière    Records du monde ou dopage technologique...    Regragui se rapproche, Chaabani s'éloigne    Le pdt de la délégation Maghreb au PE salue un geste Royal hautement généreux en direction de l'Algérie (Vidéo)    Fin du « potentiel détournement » d'un pétrolier britannique    Affaire Pegasus : la CNDP se saisit du dossier    «Prisonnière du silence» remporte le grand prix    Lucien Amiel, doyen des galeristes marocains, n'est plus    JO-2020/Athlétisme: le Kényan Emmanuel Korir champion olympique du 800 m    Issa Hayatou sanctionné par la FIFA    Affaire Pegasus : La riposte marocaine se poursuit    Législatives: El Othmani se présentera dans la circonscription de Rabat-Océan    En Algérie, «le meilleur système de santé au Maghreb et en Afrique» s'effondre    Covid-19 : le théâtre national Mohammed V procède à un arrêt provisoire ses activités    Mohamed Amine Kihal ou la prédilection pour les rôles à dimension psychologique    Question de littérature : Les nouveaux auteurs sont-ils sous le seuil de la pauvreté littéraire ?    Armement : Le Maroc s'apprête à acquérir 22 hélicoptères d'attaque turcs    ONU : Les accusations généralisées contre les travailleurs humanitaires au Tigray sont "injustes"    Visa for Movie Rabat: Une énième manifestation artistique reportée    Parution. Le Manifeste: un voyage au bout des risques    Liban : un enfant sur trois traumatisé un an après l'explosion, selon l'ONU    Visite guidée: voyage au cœur du Marrakech de l'art (Partie II)    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Les groupes parlementaires condamnent l'attaque israélienne contre la flottille dela liberté et appellent à la mobilisation pour soutenir la cause palestinienne
Publié dans MAP le 02 - 06 - 2010

Les groupes parlementaires à la chambre des représentants ont fait part, mercredi, de leur ferme condamnation de l'attaque barbare des forces israéliennes contre la flottille humanitaire pour Gaza et appelé à la mobilisation pour soutenir la cause palestinienne.
Dans leurs interventions, lors d'une séance plénière de solidarité avec le peuple palestinien, les présidents des groupes ont dénoncé ces pratiques ignobles qui font fi des chartes et conventions internationales, appelant la communauté internationale à assumer ses responsabilités et ouvrir une enquête pour déterminer les responsables de cette agression.
Ils ont, de même, appelé à chercher de nouvelles formes d'appui et de solidarité avec le peuple palestinien frère, pour le soutenir dans sa lutte pour briser le blocus imposé à Gaza, libérer ses terres et édifier un Etat palestinien indépendant avec comme capitale Al Qods Acharif.
Les présidents des groupes ont, également, exalté la réaction du gouvernement marocain qui a dénoncé cette attaque, qu'il a qualifiée d'"inacceptable sur les plans politique, diplomatique et humanitaire", ainsi que les efforts déployés par le Royaume, sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI, pour renforcer la solidarité arabe et soutenir la cause palestinienne.
Ils ont, de même, appelé le peuple marocain à participer massivement, dimanche prochain à Rabat, à la marche de solidarité avec la Palestine, pour exprimer son rejet de cette agression qui a ciblé des civiles en mission humanitaire.
Les présidents des groupes parlementaires ont, d'autre part, appelé l'ensemble des factions palestiniennes à unir leurs rangs et consolider le front intérieur en cette conjoncture difficile que travers la cause palestinienne.
Dans ce sens, le président du groupe du rassemblement constitutionnel unifié, M. Abdelaziz Alaoui Hafidi a dénoncé l'attaque israélienne, estimant nécessaire de ne pas se taire face ce nouveau massacre commis par l'armée israélienne qui a dépassé les limites juridiques et humaines.
La communauté internationale se trouve aujourd'hui devant un test difficile après cette agression de militants pour la paix, appelant à la mise en oeuvre de l'article 7 de la charte des Nations unies en vue de punir les criminels de guerre.
Il a également exhorté les gouvernements et les unions parlementaires à agir d'une manière efficace, à ne pas se limiter à publier des communiqués de condamnation et à intervenir d'une manière immédiate pour lever le blocus imposé à la bande de Gaza.
De son côté, le président du groupe authenticité et modernité, M. Ahmed Touhami a exprimé sa ferme condamnation de cet acte commis par l'armée israélienne contre des civils innocents, soulignant qu'il s'agit d'un terrorisme d'Etat, d'une violation flagrante du droit international et d'une humiliation aux instances internationales et à leur tête les Nations unies et le conseil de sécurité.
Appelant à l'application du droit international dans son volet pénal à l'encontre de ceux qui ont commis ces crimes qui visent la solidarité internationale et populaire avec la question palestinienne, M. Touhami a rappelé la position constante du Royaume du Maroc à l'égard de la question palestinienne, en tant que question d'existence et non de position.
Dans le même ordre d'idées, Mme Latifa Bennani-Smirès, présidente du groupe istiqlalien de l'unité et de l'égalitarisme, a dénoncé cette attaque, relevant que l'humanité ne doit pas rester les mains liées face à ce massacre qui a visé des personnes de différentes nationalités et religions.
Après avoir appelé à des sanctions contre Israël, Mme Bennani-Smirès a relevé que cette séance de solidarité doit être un prélude à d'autres actions devant être envisagées en coordination avec d'autres parlements du monde, pour faire face aux agressions ignobles contre des civils qui appellent à la paix.
M. Abouzaid El Mokrie El Idrissi, du groupe de la justice et du développement, a fermement dénoncé l'agression israélienne barbare, soulignant que cet acte constitue une humiliation non seulement pour un peuple (palestinien) qui fait face au blocus, mais également à tous les épris de paix représentant les différents peuples, continents et courants et qui voulaient jeter la lumière sur la souffrance qu'endurent les Palestiniens en raison des pratiques israéliennes inhumaines.
Il a, à cet égard, appelé à une position claire concernant le blocus injuste et criminel imposé à Gaza et à arrêter toutes les formes de normalisation avec Israël.
Pour sa part, le président du groupe socialiste, M. Ahmed Zaidi a qualifié cette attaque de tragédie humaine, ajoutant que ce crime a été commis à l'encontre de personnes représentant différents pays et religions monothéistes.
Soulignant que cette attaque barbare aggravera la situation dans la région, notamment face à l'impunité d'Israël, M. Zaidi a indiqué que les Etats-Unis, l'Union européenne et les membres du conseil de sécurité ont une responsabilité historique face à la souffrance du peuple palestinien.
Le président du groupe Haraki, M. Mohamed Moubdii a, pour sa part, dénoncé les actes criminels commis quotidiennement par les autorités israéliennes à l'encontre du peuple palestinien, soulignant que cette attaque constitue une humiliation aux chartes et à la légalité internationale.
Israël a démontré, une nouvelle fois, qu'elle ne reconnaît ni la loi ni les règles diplomatiques, a-t-il dit, relevant que cette agression a dévoilé le vrai visage d'Israël.
Le crime de lundi n'est qu'un épisode dans la série de crimes commis par Israël en complicité avec certaines puissances, a-t-il affirmé, rappelant à cet égard le massacre de Deir Yassine, au sud Liban et à Gaza qui est toujours sous le blocus.
Versant dans le même sens, Mme Aïcha El Korch, du groupe de l'Alliance des forces progressistes démocratiques, a fait part des sentiments collectifs "de tristesse et de colère" face à cet acte, relevant que c'est n'est pas la première fois qu'Israël fait fi des valeurs humaines, du droit international et des résolutions du conseil de sécurité.
Elle a réitéré sa solidarité avec la question palestinienne jusqu'à l'établissement d'un Etat palestinien avec Al Qods comme capitale.
M. Mohamed Abdelhak, de l'alliance de la gauche démocratique a qualifié cette attaque d'acte terroriste et criminel à l'encontre de l'humanité, appelant à chercher des nouveaux mécanismes de soutien à la question palestinienne.
Soulignant la nécessité de mettre en place un tribunal international pour les criminels de guerre israéliens, il a appelé les parlements arabes à agir sur le plan diplomatique pour dévoiler les politiques israéliennes barbares.
M. Abdelbari Bensedik, du parti de la renaissance et de la vertu, a, lui aussi, dénoncé cette agression, un acte "qui n'est pas nouveau pour les bandes criminelles israéliennes".
Il a, en outre, rappelé l'attachement du Maroc à la mosquée Al Aqsa, mettant l'accent sur les efforts déployés par le Royaume pour le soutien de la question palestinienne.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.