Bourse de Casablanca : Une nouvelle semaine dans le rouge    Guerre en Ukraine : Joe Biden valide l'envoi de 40 milliards de dollars d'aide à Kiev    Boxe: Khadija El Mardi sacrée à Istanbul vice-championne du monde des poids lourds    Nostalgie : Hassan Sefrioui, un grand dirigeant sportif de Tanger    LaLiga : Dénouement dans les courses à l'Europe et au maintien    Les supporters de l'OCK interdits de déplacement à Casablanca    Variole du singe : pas de raisons de s'inquiéter selon Tayeb Hamdi    Coronavirus au Maroc: 153 nouvelles infections et aucun décès ce samedi    Photos. Le Maroc et la France unis dans un exercice militaire aérien    Le Directeur Général de l'ONEE explore de nouvelles possibilités de financement avec la Suisse    Région de Casablanca: les prix des légumes ce samedi    Volaille: le prix du kilo atteint 25 dirhams, les Marocains en colère    Le DG de l'ADM Anouar Benazzouz prend la présidence de la fédération routière internationale    Dérives verbales de l'ambassadeur palestinien à Dakar : Hassan Naciri remet les pendules à l'heure    France : grève au Quai d'Orsay le 2 juin contre les réformes qui décapitent le corps diplomatique    L'Ambassade du Maroc au Sénégal réfute les allégations de l'ambassadeur palestinien à Dakar    Melilla a enregistré une secousse de magnitude 4    Brésil : Elon Musk annonce un projet de couverture internet en Amazonie    Nabila Mounib peut désormais accéder au parlement    ONU : engagement renouvelé aux objectifs du Pacte de Marrakech sur les migrations    Maroc-Espagne: Plus de 2 600 véhicules ont déjà franchi les frontières    INTELAKA : 44 695 crédits accordés depuis le début du programme    Quand Rico Verhoeven danse sur du Chaâbi (VIDEO)    SM le Roi félicite le club de la renaissance sportive de Berkane suite à sa consécration à la coupe de la CAF-2022    Bono vainqueur du trophé Zamora    Voici la date de l'Aid Al Adha 2022 au Maroc    Première édition de "Safi Investor Day" : la cité portuaire en émergence    Casablanca. Interdite d'accès en classe à cause d'une jupe: du nouveau dans l'affaire    Région de Khémisset: trois enfants meurent noyés    Baccalauréat : Voici le calendrier des examens    Etude : Vivre à proximité d'un feu de forêt augmente les risques de cancer    Justice : réactivation de l'accord de jumelage maroco-belge    France : voici les 27 ministres du nouveau gouvernement Macron    USA: La cote de popularité de Biden continue de chuter    Le Maroc fait don d'un laboratoire de langues à l'Académie diplomatique en Mauritanie    Le Maroc appuie l'élargissement de la Convention contre la torture    PSG où Real Madrid ? Mbappé se prononcera ce week-end    Variole du singe : Les rassemblements estivaux pourraient accélérer la propagation (OMS)    Voici la météo pour ce samedi 10 mai 2022    Variole du singe : Les rassemblements estivaux pourraient accélérer la propagation    Paris : Spectacle solidaire de D'jal le 29 mai au profit de l'association keepSmiling    Décès de l'acteur égyptien Samir Sabry à l'âge de 85 ans    Festival de Cannes: Manal Benchlikha foule le tapis rouge (PHOTOS)    Saad Lamjarred entre dans le Guinness des Records ! (PHOTO)    L'icône de Jil Jilala, Hajja Sakina Safadi, n'est plus    Gnaoua Festival Tour dévoile sa programmation    Madrid : Présentation du 26e Festival de Fès des musiques sacrées du monde    Le projet de loi n° 66.19 sur le droit d'auteur adopté à la Chambre des conseillers    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Action de sensibilisation en Toscane sur la question du Sahara marocain
Publié dans MAP le 18 - 06 - 2010

Une délégation de sahraouis marocains représentant la société civile a tenu, vendredi à Florence (centre de l'Italie), une rencontre avec un haut responsable de la région de Toscane au cours de laquelle ses membres ont mis en évidence la réalité de l'affaire dite du Sahara et la pertinence du projet d'autonomie proposé par le Maroc.
Joints par téléphone par la MAP, les membres de la délégation se sont félicités de l'opportunité de rencontrer Mme Maria Dina Tozzi, responsable de l'activité internationale au niveau régional, qui a été déléguée par le président de la Région, M. Enrico Rossi, pour l'éclairer, à partir de leur propre vécu, sur la question du Sahara et sur la responsabilité qui est celle de l'Algérie dans cette affaire.
La délégation, composée de MM. Ghallaoui Sidati, ex-représentant du "polisario" en Italie, Lahcen Elmahraoui, Professeur à la Sorbonne (Paris), et Mme Saadani Maa Alainine, acteur associatif et militante pour les droits de l'homme, a ainsi évoqué la genèse de la création du "polisario" du temps du protectorat espagnol et sa récupération par le régime algérien pour servir ses desseins hégémoniques.
Les membres de la délégation, composée également de M. Yassine Belkassem, du réseau des associations de la communauté marocaine en Italie et de la fédération des Africains en Italie, se sont appesantis sur les supercheries auxquelles le "polisario" et ses protecteurs ont recours pour tenter de faire croire à l'existence d'une prétendue "cause sahraouie" et pour assouvir leurs ambitions personnelles aux dépens de populations séquestrées soumise aux pires sévices et frustrations.
Lors de cette rencontre où Mme Tozzi était accompagnée d'un haut responsable de la région, la délégation a décrit, dans le détail, les affres endurées par les populations séquestrées dans les camps de Tindouf et les tortures infligées à ceux qui oseraient élever la voix pour réclamer un quelconque respect de leur dignité et de leur liberté de choix.
Elle a également fait part à la partie italienne, exemples à l'appui, du détournement systématique par les dirigeants du "polisario" des aides humanitaires et leur enrichissement aux dépens de ces populations qui sont livrées au dénuement et aux maladies.
Les membres de la délégation ont cité aussi les déportations forcées opérées par l'appareil sécuritaire quadrillant les camps de la honte et décrit les tragédies vécues par les mères séparées de force de leurs enfants soumis à l'instruction militaire obligatoire, soulignant les supplices endurées par les récalcitrants dans la sinistre prison Errachid.
Face à cet enfer, les habitants des provinces du Sud du Royaume jouissent des bienfaits de la quiétude, de la sérénité et de la prospérité qui y règnent et y bénéficient pleinement de leurs libertés de mouvement et d'expression, ont-ils notamment souligné.
Observant que la grande majorité des sahraouis est attachée à sa patrie, le Maroc, et vit dans les provinces du sud, les membres de la délégation se sont réjouis du fait qu'un grand nombre de cadres sahraouis aient été investis de hautes fonctions oeuvrant ainsi, à l'instar de leurs concitoyens d'autres régions, au service de leur pays et de ses intérêts suprêmes.
Ils ont également relevé à cet égard le retour de nombreux ex-dirigeants du "polisario" après s'être rendus compte de l'énormité de la supercherie nourrie par l'Algérie ainsi que celui massif et successif d'habitants des camps de Tindouf qui, au péril de leur vie, défient tous les dangers et les obstacles pour rejoindre leurs parents, frères et cousins dans leur patrie, le Maroc.
La délégation a tenu à attirer l'attention de ses interlocuteurs sur le caractère inapproprié de l'utilisation du qualificatif "réfugiés" pour désigner les séquestrés des camps de la honte, observant que ce terme suggère la violence et la peur pour quelqu'un de revenir dans son pays, alors même que le Maroc ouvre ses bras à l'ensemble de ses fils conformément à l'appel royal: "la Patrie est clémente et miséricordieuse".
La délégation, qui a appelé à des pressions sur le "polisario" pour la levée du siège sur les camps, a, par ailleurs, mis l'accent sur la pertinence du projet d'autonomie sous souveraineté marocaine proposé par le Royaume comme cadre de règlement à la question du Sahara, rappelant que les différentes résolutions adoptées par l'ONU en ont reconnu le contenu sérieux et crédible.
Elle a, à cet égard, dénoncé le blocage imposé par l'Algérie à toute perspective de règlement en campant sur une position figée et désuète et en instrumentalisant une bande de séparatistes qui n'ont de volonté que celle qui leur est dictée par les gouvernants d'Alger.
Lors de cette rencontre, M. Belkassem s'est félicité de la participation active de la communauté marocaine en Italie à divers champs d'activités dans le pays d'accueil et sa mobilisation pour la défense de la marocanité du Sahara et des acquis sacrés du Royaume.
Il a relevé que le concept d'autonomie proposé par le Maroc a été déjà appliqué avec succès dans plusieurs pays, dont l'Italie, appelant au soutien de la proposition marocaine et à la sensibilisation des responsables italiens à divers niveaux à son caractère pertinent et judicieux.
M. Belkassem a émis le voeu que la région Toscane procède à l'instauration de canaux de coopération privilégiés avec le Maroc à travers notamment des échanges de visites, l'organisation d'une semaine culturelle marocaine en Toscane et la promotion du tourisme dans la région.
La délégation de sahraouis marocains, qui s'est réjouie de l'intérêt manifesté par la partie italienne aux éclaircissements qui lui ont été apportés, est attendue en Lombardie (nord) et au Veneto (nord-est) pour des séminaires sur la question du Sahara marocain.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.