Le projet de loi réorganisant l'Académie du Royaume disséqué en commission parlementaire    La Chambre des représentants salue l'interaction positive du gouvernement et sa position face à plusieurs propositions de loi    Post-Brexit : une opportunité pour le Maroc et le Royaume-Uni    Tabacs bruts et manufacturés: ce qui va changer avec le nouveau projet de loi    Sahara: le Bahreïn toujours aux côtés du Maroc    Abderrahim Benyazghi, directeur du Centre régional de transfusion sanguine de Fès    Tennis : Trois lieux pour trois milieux...    Le Maroc prend part au débat RésiliArt de l'Unesco    Paul McCartney sort un nouvel album solo enregistré pendant le confinement    Rabat: le roi Mohammed VI a présidé une séance de travail    Bourita s'entretient au téléphone avec son homologue maltais    Cri de détresse pour des jeunes disparus après avoir tenté de rejoindre l'Espagne    France: le couvre-feu étendu à d'autres départements    Le Think-Tank IMIS étudie la chaîne de valeur du textile marocain post-Covid    Le président libanais entame les consultations pour désigner un Premier ministre    Relations maroco-indiennes : une grande dynamique insufflée aux relations bilatérales    Driss Lachguar reçoit l'ambassadeur de Palestine à Rabat    Une cinquantaine d'exécutions en un mois en Egypte    France: alerte à la bombe dans une gare à Lyon    Evolution du Coronavirus au Maroc : 4151 nouveaux cas, 186.731 au total, jeudi 22 octobre à 18 heures    Covid-19, la CGEM met en garde les entreprises    Najlae Benmbarek: une consœur à la tête de la diplomatie publique    L'AMMC lance l' application Quiz Finance pour se familiariser avec le marché des capitaux    El Said, le milieu sensationnel et expérimenté de Pyramids    Le Maroc est-il menacé par un ouragan ? Une source sûre répond    Benslimane: l'administration de la prison locale dément les allégations publiées concernant la contamination d'un détenu par le Covid-19    Maroc : le confinement propice aux cyberattaques    Demi-finales de la LDC: les conseils de Fakher au Raja et au Wydad (VIDEO)    Cristiano Ronaldo risque de manquer ses retrouvailles avec Messi    Rabat : Mise en place d'un référentiel national pour la restauration du patrimoine bâti    L'Opinion : Sortir la culture de la logique de « sada9a »    Culture : Le Musée de l'Histoire et des civilisations rouvre ses portes avec une exposition    Classement FIFA : Les Lions de l'Atlas grimpent à la 39è place    Jeunes brûlés vifs à Tindouf : Des ONG sahraouies mettent les autorités algériennes et la communauté internationales devant leurs responsabilités    Coupes africaines : Le Wydad tentera un coup d'éclat face à Al Ahly, la RSB tout près de sa première étoile    Destruction à Casablanca d'une quantité de drogue et de produits de contrebande    Le Real Madrid de pire en pire avant le clasico    Marrakech. Le MACAAL rouvre ses portes avec l'exposition « Welcome Home vol. II »    La Guinée-Bissau réitère son soutien à la marocanité du Sahara    Bourita: «aucune alternative à l'accord de Skhirate qui constitue la référence»    Vaccin covid. Un volontaire est décédé    Intervention de l'Armée algérienne à l'Etranger : mesure anti-marocaine ?    Sahara marocain: Guterres somme les milices du polisario de quitter Guerguerat    «La création de la chaine amazighe (TV8) fut, à tout point de vue, une première dans le paysage audiovisuel marocain»    Engrais : OCP Africa et la BAD mobilisent 4 millions de dollars    Entrepreneuriat innovant : Un 1er Techshow maghrébin dédié aux startups signé 2M et inwi    Bilan et réalisations : Al Barid Bank souffle sa dixième bougie    Laâyoune-Sakia El Hamra : La CSMD à l'écoute des institutionnels    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Discours Royal : Déclarations de chefs de partis politiques
Publié dans MAP le 03 - 01 - 2010

Voici les déclarations de plusieurs chefs de partis politiques, en réaction au discours adressé dimanche par SM le Roi Mohammed VI à la Nation, annonçant la création d'une Commission consultative de la régionalisation.
- M. Mohamed Cheikh Biadillah, SG du Parti Authenticité et Modernité:
"Le discours royal constitue le point de départ du processus d'édification du Maroc du troisième millénaire. Notre grand défi sera de consacrer un modèle marocain de régionalisation, d'assurer le décollage de l'ensemble des régions et de parvenir à un développement soutenu et durable.
Nous souhaitons que la mise en oeuvre du projet de régionalisation avancée dans nos provinces du Sud soit un prélude approprié au processus de régionalisation dans le Royaume et serve d'exemple réussi en matière de bonne gouvernance.
En nous engageant aujourd'hui dans cette voie, nous réaffirmons aux ennemis de notre intégrité territoriale le caractère sérieux et approfondi de notre démarche visant à parer à toute entrave à l'action maghrébine commune et à favoriser l'édification d'un Maghreb Arabe Uni avec cinq Etats membres".
- M. Abbas El Fassi, secrétaire général du Parti de l'Istiqlal:
"Il s'agit d'un discours qui revêt une importance historique. La Commission consultative de la régionalisation va élaborer, conformément aux hautes directives de SM le Roi, une conception générale de la régionalisation à même de répondre aux aspirations du peuple marocain.
Cette commission engagera une réflexion sur les moyens de renforcer les attributions et les ressources des régions afin qu'elles puissent contribuer de manière efficiente au développement socio-économique et culturel du pays.
Le projet de régionalisation avancée vient conforter le processus démocratique, particulièrement dans la conjoncture actuelle marquée par une mobilisation nationale en faveur de la démocratie et de la défense de l'intégrité territoriale.
La commission aura à élaborer une nouvelle conception de la régionalisation à même d'enrichir l'expérience cumulée par le Royaume dans ce domaine".
- M. Mustapha Mansouri, président du RNI:
"La décision de SM le Roi aujourd'hui est historique et extrêmement importante. Elle aura, sans aucun doute, des retombées bénéfiques sur notre pays. Cette décision, qui témoigne de la grande sagesse de SM le Roi, ne manquera pas d'insuffler une nouvelle dynamique à l'action politique et de développement dans le Royaume et de le hisser en tant que modèle reconnu en matière de régionalisation.
Avec la création de la commission consultative de la régionalisation, le Maroc a franchi une grande étape sur la voie du progrès et de la prospérité. Nous sommes convaincus que la commission, grâce aux compétences et énergies qui la composent, parviendra à élaborer un projet pionnier dans le domaine de la régionalisation qui soit propre au Maroc, en tenant compte des spécificités du Royaume".
- M. Abdelouahed Radi, Premier secrétaire de l'Union Socialiste des Forces Populaires:
" Le discours royal vient dans le sillage du discours du Trône, dans lequel SM le Roi avait annoncé l'ouverture du chantier de la régionalisation, l'un des plus importants pour notre pays.
Ce chantier est à même de consolider le processus de démocratisation, de décentralisation et de déconcentration et de favoriser la participation de l'ensemble des acteurs politiques, économiques et de la société civile à la dynamique de développement et de création de richesses, tout comme il aura des retombées positives sur les conditions sociales des citoyens.
La décision Royale vient renforcer la démocratie participative au niveau tant politique qu'économique.
Cette décision est très positive. Nous souhaitons que la Commission parvienne à l'élaboration d'un bon projet pour la régionalisation marocaine et que ce projet soit mis sur la bonne voie en même titre que les autres chantiers du Royaume.
- M. Abdelilah Benkirane, Secrétaire général du Parti de la Justice et du développement:
Le discours royal livre trois messages forts. Le premier signifie que la régionalisation passera d'une phase expérimentale à la concrétisation, le deuxième indique que la commission va se pencher sur le thème de la régionalisation à la faveur d'une démarche scientifique dans la perspective de parvenir à l'élaboration d'un modèle adéquat pour le Maroc, qui tiendra compte des spécificités du pays, alors que le troisième message affirme que la régionalisation est une chose naturelle pour le Maroc qui a connu, auparavant, une forme de régionalisation, d'autant plus qu'il n'a jamais été, à travers son histoire, un Etat centralisé.
La régionalisation est la voie la plus sure pour le développement et la préservation de la solidarité et en même temps, le moyen pour concrétiser la renaissance escomptée.
L'initiative royale traduit aussi l'engagement du Royaume pour l'instauration d'un modèle de régionalisation avancée, y compris dans les provinces du Sud, ce qui montre la volonté sincère du Maroc de parvenir à une solution de la question du Sahara.
- M. Ismail Alaoui, secrétaire général du Parti du Progrès et du Socialisme:
La décision royale de mettre en place une commission consultative de la régionalisation est à la fois audacieuse et sereine dans la mesure où elle tient compte des intérêts supérieurs de la Nation et des besoins du peuple marocain.
Cette initiative répond à nos besoins à tous les niveaux, que ce soit au plan de la démocratisation qu'à celui de la défense de l'intégrité territoriale du Royaume.
- M. Thami Khyari, Secrétaire national du Front des Forces démocratiques:
Nous assistons aujourd'hui à une nouvelle étape sur la voie de la consécration de l'édifice institutionnel du Royaume, d'autant plus que le discours de SM le Roi ouvre des perspectives prometteuses de développement.
C'est là une initiative importante qui sera sans nul doute couronnée de succès à l'instar de l'ensemble des initiatives royales.
Nous sommes au FFD totalement disposés à appuyer l'action de la commission consultative de la régionalisation en lui soumettant nos propositions, particulièrement en ce qui concerne notre conception de la régionalisation.
La création de la commission est un message à l'adresse de nos frères dans les provinces du Sud les invitant à contribuer aux côtés de leurs concitoyens dans le reste du Royaume à la concrétisation de la régionalisation avancée, et ce dans l'attente d'un règlement définitif de la question du Sahara marocain.
- M. Mahmoud Archane, Secrétaire général du Mouvement Démocratique et Social :
L'installation de la Commission consultative de la régionalisation nous rappelle l'annonce historique de la Marche verte par SM le Roi Hassan II en 1975.
C'est là une nouvelle initiative qui s'ajoute aux multiples actions de défense de l'intégrité territoriale. Nous appelons l'ensemble des acteurs politiques et de la société civile à accompagner cette démarche et à apporter le soutien nécessaire à la commission, notamment en lui soumettant des propositions en vue de lui permettre de s'acquitter de sa mission colossale.
- Ahmed Alami, Secrétaire général du parti de l'environnement et du développement durable:
"C'est un jour historique pour le Maroc, pour son développement et pour son processus démocratique.
La Commission consultative de la régionalisation se chargera de la mise au point d'une conception de la régionalisation, un chantier qui se fera dans le cadre du processus démocratique et qui ouvrira de perspectives prometteuses pour le Maroc.
C'est un nouveau chantier à ajouter aux grands et importants projets lancés par SM le Roi Mohammed VI.
Nous considérons que la nouvelle conception de la régionalisation va grandement contribuer à la stabilité du Royaume.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.