Casablanca: l'électricité rétablie pour 80% des abonnés, selon Lydec    Covid-19 : La CAF et ses partenaires se réunissent pour la sécurité sanitaire en Afrique    Théâtre d'enfant : Un art à exercer professionnellement selon El Houcine Essekkaki    Alerte météo: la vague de chaleur se poursuit au Maroc    Bac 2020: l'épreuve de maths provoque une hystérie collective (VIDEOS)    Casablanca: incendie spectaculaire dans une décharge (VIDEO)    Loubna Abidar critiquée par un avocat égyptien (VIDEO)    Spécial 40ème jour du décès d'Abderrahmane El Youssoufi : Je ne regrette aucun engagement    Vacances. Voici les plages où il ne faut pas se baigner    Vivo Energy Maroc élargit son soutien à tout son écosystème    Fusion entre Fiat et Peugeot : Le Conseil de la concurrence donne son feu vert    «Casablanca confinée», se livre à Pedro Orihuela    Milouda Chahid: «Je me suis réinventée par la peinture»    Politique fiction. Une alliance PAM-PJD-PI est-elle envisageable?    Ventes de voitures neuves : Baisse de 43,3% à fin juin 2020    Réchauffement climatique : le bassin méditerranéen sera très affecté [Etude]    On va enfin danser à Marrakech    Coronavirus : 123 nouveaux cas, 14.730 cas au total, mercredi 8 juillet à 10h    Coronavirus au Maroc-Situation à 10h: 123 nouveaux cas, 14.730 au total    Aïd Al Adha: Principales inquiétudes des éleveurs et réponses des institutionnels (Reportage Vidéo)    Accidents de la circulation : 11 morts et 1.766 blessés en périmètre urbain la semaine dernière    Joe Biden promet que les États-Unis réintégreront l'OMS s'il est élu    BCIJ : Démantèlement d'une cellule terroriste à Nador    Le retrait américain de l'OMS prendra effet dans une année    Déficit budgétaire. Le gouvernement doit voyager en classe économique    Enseignement: L'e-learning en voie d'institutionnalisation au Maroc dès la rentrée prochaine    Amekraz contre attaque. La CNSS inspecte Driss Lachgar    Météo : temps généralement stable avec ciel peu nuageux à clair, ce 8 juillet    Loi de finances rectificative: séance commune du Parlement ce mercredi    Les USA se retirent officiellement de l'OMS    4 terroristes présumés arrêtés à Nador    Driss Lachguar: Si Abderrahmane a été un acteur influent sur tous les événements politiques ayant marqué le parti    Si Abderrahmane et Marie-Hélène El Youssoufi ont fêté avec le TAS un sacre attendu depuis 80 ans    Spécial 40ème jour du décès d'Abderrahmane El Youssoufi : Les principaux chantiers et réformes économiques à l'actif du gouvernement El Youssoufi    Spécial 40ème jour du décès d'Abderrahmane El Youssoufi : Une vie et un destin hors du commun    Le monde arabe en 2033 [Analyse]    Spécial 40ème jour du décès d'Abderrahmane El Youssoufi : La culture, une source d'intérêt majeure pour El Youssoufi    Renard: «j'ai conseillé à Achraf d'accepter le transfert à l'Inter»    Futsal: Hicham Dguig prolonge jusqu'en 2024    Tensions sino-américaines en mer de Chine    Les villes-hôtes candidates se mettent au travail    Biennale de Danse en Afrique du 22 au 27 mars 2021    BDS – Défendre une cause c'est bien, respecter les avis des autres c'est mieux    Le président brésilien annonce sa contamination au Covid-19    Les mosquées ouvriront leurs portes    Côte d'Ivoire : Drogba brigue le poste de président de la FIF    Le Marocain Aziz Krir remporte le titre    Hamza Mehimdate, un photographe émotionnel    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





M. Saâd alami : Le progrès du Maroc en matière de décentralisation doit être conforté par la régionalisation avancée
Publié dans MAP le 30 - 11 - 2010

Le progrès réalisé par le Maroc dans le domaine de la décentralisation doit être complété et conforté par le chantier de la régionalisation avancée, a affirmé M. Saâd Alami, ministre délégué auprès du Premier ministre, chargé de la modernisation des secteurs publics.
S'exprimant, lundi à Rabat, l'ouverture d'une journée d'étude placée sous le thème : "50 ans de décentralisation au Maroc: vers une régionalisation avancée", M. Alami a souligné l'importance que revêt la question de la décentralisation au Maroc, et en particulier la gestion décentralisée de la chose publique.
Cette journée, organisée par l'Ecole Nationale d'administration, la revue marocaine d'Administration Locale et du Développement, en coopération avec la Fondation allemande Hanns Seidel, permettra d'examiner et d'évaluer l'expérience forgée par le Maroc dans le domaine de la décentralisation durant les dernières 50 années, a précisé le ministre.
Cette rencontre sera aussi l'occasion d'identifier les points forts et les insuffisances de la gestion des communes au Maroc afin de pouvoir rectifier le tir et contribuer au développement de la démocratie locale, vecteur du développement durable, a souligné M. Alami.
Le Maroc, a-t-il dit, se doit être fier de ses réalisations accomplies dans le domaine de la décentralisation, rappelant à cet égard l'importance de la Charte nationale de déconcentration qui définit les règles d'une action concertée entre les départements ministériels sur le plan territorial dans le cadre d'une vision stratégique intégrée pour une administration déconcentrée et efficace.
Pour sa part, M. Jürgen theres, délégué régional de la Fondation Hanns Seidel a mis l'accent sur la pertinence de la thématique retenue pour cette rencontre organisée à l'occasion du cinquantenaire de la décentralisation au Maroc.
L'importance de cette rencontre réside dans le fait qu'elle permet d'analyser et de jauger les réformes initiées par le Royaume dans le domaine de la déconcentration, a-t-il ajouté.
Le Maroc s'est engagé, depuis des années, sur la voie des réformes pour asseoir la gouvernance locale, la décentralisation et la déconcentration administrative, ce qui lui a permis d'atteindre le stade de maturité, couronnée par la régionalisation avancée, a relevé M. Jürgen.
Les réformes initiées par le Royaume, a-t-il poursuivi, reflètent le désir du Maroc de tirer profit de nouveaux modes de la gouvernance en vue de renforcer la démocratie et de consacrer l'Etat de droit, citant à cet égard le nouveau concept de l'autorité, lancé par le Maroc, en droit ligne avec les aspirations pour promouvoir une nouvelle culture administrative.
L'ordre du jour cette journée d'étude comprend la présentation d'exposés et débats par des professeurs des pays du Maghreb et représentants de partis politiques et de la société civile, sur plusieurs questions relatives notamment à la décentralisation et la déconcentration au Maroc, la gouvernance locale, la mise à niveau de la gestion communale et la régionalisation en Tunisie.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.