411 milliards de DH pour soutenir les plans de développement régional    Université d'été pour les jeunes chercheurs à Essaouira    Oxfam monte au créneau    L'insoutenable quotidien des saisonnières marocaines en Espagne    La Bourse de Casablanca en bonne mine    L'opposition algérienne pose des conditions au dialogue proposé par le pouvoir    Boris Johnson ultra-favori dans la course à Downing Street    Pinot maître des Pyrénées au Tour de France    Fraser-Pryce et Obiri ont fait le show au meeting de Londres    Bale sur le départ    Divers    La loi relative à la lutte contre la traite des êtres humains disséquée à Agadir    Bouillon de culture    Les arts de la rue s'invitent à Laâyoune    "Avengers: Endgame", le film aux plus grosses recettes de l'histoire    Maroc Telecom enregistre près de 63 millions de clients    Le secteur bancaire confirme sa résilience en 2018    Alerte Météo : Il va pleuvoir dans plusieurs villes au Maroc    Lekjâa convoque la famille du football marocain à Skhirat    Comicom introduit la marque indienne Mahindra au Maroc    L'Europe se prépare à une nouvelle canicule, Paris en alerte    La Jordanie réitère son soutien à l'intégrité territoriale du Maroc    Football    Loi-cadre sur l'enseignement    Tenue du gala international de boxe professionnelle à El Jadida    Des centaines d'Algériens sont bloqués au Caire    Point de vue : Hanane, Reda… et tant d'autres !    Victoire de la sélection algérienne en finale de la CAN 2019    Actes de sabotage et de vandalisme à Lâayoune    El Otmani en visite à Dakhla-Oued Eddahab    Le Maroc présent à la Foire internationale du livre de Lima    Dar El Bacha accueille l'exposition « Etoffe des sens, résonnances, Serge Lutens, Yves Saint Laurent »    Festival international Jawhara : Le retour de Cheb Bilal    Proscrire la violence!    CNDH: Au nom du principe de la pluralité    Festival des huîtres de Qualidia    Avortement d'une tentative de trafic de 345 kg de chira à Bab Sebta    Ukraine: Vers une majorité absolue au Parlement du parti du président Zelensky    La colère gronde à Hong Kong après les agressions brutales de manifestants    Laâyoune : Ouverture d'une enquête…    Un vibrant hommage rendu à Husseïn Chaâbi par la ville de Laâyoune    Akhannouch promet de solliciter le portefeuille de la santé en 2021    Décès directeur général de l'Agence internationale de l'énergie atomique Yukiya Amano    La course à Downing Street s'achève, Boris Johnson ultra-favori    BCIJ : Arrestation à Meknès d'un terroriste franco-marocain    La traite humaine nargue la loi 27-14    Une approche qui n'est pas du goût de tous    Béni Tadjit et la parade des prétendants !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





M. Saâd alami : Le progrès du Maroc en matière de décentralisation doit être conforté par la régionalisation avancée
Publié dans MAP le 30 - 11 - 2010

Le progrès réalisé par le Maroc dans le domaine de la décentralisation doit être complété et conforté par le chantier de la régionalisation avancée, a affirmé M. Saâd Alami, ministre délégué auprès du Premier ministre, chargé de la modernisation des secteurs publics.
S'exprimant, lundi à Rabat, l'ouverture d'une journée d'étude placée sous le thème : "50 ans de décentralisation au Maroc: vers une régionalisation avancée", M. Alami a souligné l'importance que revêt la question de la décentralisation au Maroc, et en particulier la gestion décentralisée de la chose publique.
Cette journée, organisée par l'Ecole Nationale d'administration, la revue marocaine d'Administration Locale et du Développement, en coopération avec la Fondation allemande Hanns Seidel, permettra d'examiner et d'évaluer l'expérience forgée par le Maroc dans le domaine de la décentralisation durant les dernières 50 années, a précisé le ministre.
Cette rencontre sera aussi l'occasion d'identifier les points forts et les insuffisances de la gestion des communes au Maroc afin de pouvoir rectifier le tir et contribuer au développement de la démocratie locale, vecteur du développement durable, a souligné M. Alami.
Le Maroc, a-t-il dit, se doit être fier de ses réalisations accomplies dans le domaine de la décentralisation, rappelant à cet égard l'importance de la Charte nationale de déconcentration qui définit les règles d'une action concertée entre les départements ministériels sur le plan territorial dans le cadre d'une vision stratégique intégrée pour une administration déconcentrée et efficace.
Pour sa part, M. Jürgen theres, délégué régional de la Fondation Hanns Seidel a mis l'accent sur la pertinence de la thématique retenue pour cette rencontre organisée à l'occasion du cinquantenaire de la décentralisation au Maroc.
L'importance de cette rencontre réside dans le fait qu'elle permet d'analyser et de jauger les réformes initiées par le Royaume dans le domaine de la déconcentration, a-t-il ajouté.
Le Maroc s'est engagé, depuis des années, sur la voie des réformes pour asseoir la gouvernance locale, la décentralisation et la déconcentration administrative, ce qui lui a permis d'atteindre le stade de maturité, couronnée par la régionalisation avancée, a relevé M. Jürgen.
Les réformes initiées par le Royaume, a-t-il poursuivi, reflètent le désir du Maroc de tirer profit de nouveaux modes de la gouvernance en vue de renforcer la démocratie et de consacrer l'Etat de droit, citant à cet égard le nouveau concept de l'autorité, lancé par le Maroc, en droit ligne avec les aspirations pour promouvoir une nouvelle culture administrative.
L'ordre du jour cette journée d'étude comprend la présentation d'exposés et débats par des professeurs des pays du Maghreb et représentants de partis politiques et de la société civile, sur plusieurs questions relatives notamment à la décentralisation et la déconcentration au Maroc, la gouvernance locale, la mise à niveau de la gestion communale et la régionalisation en Tunisie.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.