Devises vs Dirham: les cours de change de ce lundi 21 juin    Euro 2021: coup dur pour la France    Réunion jeudi du Conseil de gouvernement, la lutte contre la violence à l'égard des femmes au menu    Permis de conduire : La digitalisation des épreuves pratiques pour bientôt    Jumia conclut un partenariat avec Huawei    Palestine : Biden appelé à aider à mettre fin à l'oppression israélienne    Chambre des conseillers : séance plénière mardi pour examen et vote de projets de loi relatifs au domaine agricole    Handisport / Championnat national d'athlétisme : Attahadi et Amis de Fès remportent le titre    Coupe de la CAF: le Raja de Casablanca et Pyramids font match nul (VIDEO)    Botola : Le FUS tombe à Berrechid, le MAS et la RCOZ accrochent le HUSA et le DHJ    Coupe arabe U20 : Réaction d'Idrissi après la victoire des Lionceaux    Le président du Barça défend encore le projet de la Super Ligue    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 21 juin 2021 à 16H00    Tout savoir sur la qualité des eaux de baignade    Covid-19: La Santé met en garde contre le non-respect des mesures préventives    France : au moins trois blessés dans l'effondrement de deux immeubles à Bordeaux    Météo au Maroc: il fera chaud ce lundi 21 juin    Patrimoine immatériel : La tutelle complète son inventaire    Mohamed Aboudrar quitte le PAM pour le MP    Une relance des IDE en 2021 face à des perspectives incertaines    Guercif. Le britannique Predator a foré le puits MOU-1    Tanger Med. MFM Radio au cœur de Marhaba 2021 [Vidéo]    Michelle Bachelet déplore une augmentation de l'extrême pauvreté et des inégalités dans le monde    Le Chili reconnait avoir rompu la bulle sanitaire en faisant venir un coiffeur    10.000 spectateurs autorisés sur les sites de compétition    Organisation des ministres de l'Education d'Asie du Sud-Est. Le Maroc est le premier pays arabe et africain à obtenir le Statut de «Membre Associé»    La pandémie aggrave les effets néfastes du blocus américain contre La Havane    Echec de Macron et Le Pen, un avertissement pour 2022    Elections iraniennes : Un ultraconservateur à la tête du pays    Allemagne : les conservateurs dessinent le paysage politique de l'après-Merkel    Quarantaine des voyageurs au Maroc. Voici la liste des hôtels participants    Opération Marhaba 2021: voici la liste de numéros de téléphone et d'e-mails mise à disposition des MRE    Espagne : malgré la polémique, le gouvernement va gracier les indépendantistes catalans    «Drawing life» remporte le Grand Prix de la Compétition internationale officielle du court-métrage    Remise du Prix de l'Excellence musicale de la Fondation Brahim Akhiate pour la diversité culturelle    Un chef d'œuvre qui inspire la haute couture mondiale    Exposition: Abdoulaye Konaté, un doux harmattan    Corée du Nord: le représentant spécial des Etats-Unis propose une rencontre    Législatives au Maroc : une circulaire du ministère public et le ministère de l'Intérieur dévoilé    RAM: de nouveaux vols additionnels programmés en juillet (PHOTO)    La Libye, calvaire pour les femmes sur le chemin de l'Europe    Bac 2021 : taux exceptionnel de réussite dans la région Dakhla-Oued Eddahab    Marché des changes (10-16 juin): le dirham se renforce face à l'euro    Guterres reconduit, les félicitations de Sa Majesté le Roi    Elections professionnelles : L'UMT confirme, le syndicat du PJD régresse    Exposition: danse avec le papier    Décédé à l'hôpital américain à Paris : Haj Brahim Id Hali Bicha, une icône du mécénat s'éteint    Abdoulaye Konaté, le croisé à angle droit    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Séquestrés des camps de Tindouf: un rapport de l'OLAF met l'Algérie et les séparatistes devant leurs responsabilités
Publié dans MAP le 26 - 04 - 2010

Le flou entretenu autour du nombre réel des personnes vivant dans les camps de Tindouf autorise toutes les dérives, à commencer par les détournements des aides qui leur sont destinées, que l'Office européen de lutte antifraude (OLAF) vient de révéler dans un rapport confidentiel.
Ce recensement sollicité par maintes organisations humanitaires, dont le Haut commissariat aux réfugiés (HCR) et demandé solennellement par le Maroc, est refusé, depuis plus de trois décennies par l'Algérie et les séparatistes.
A cet égard, MM. Claude Moniquet, président de l'European Strategic Intelligence and Security Center ( ESISC) et Dimitri Dombret, chercheur associé dans ce même institut relèvent que "Si le refus de l'Algérie, injustifiable, peut néanmoins s'expliquer facilement eu égard à l'état de ses relations avec le Maroc et par son besoin de propagande politique sur la question des +réfugiés+ présents sur son sol, le refus du Polisario est, quant à lui, principalement motivé par les profits illégaux que ses dirigeants opèrent grâce à une surestimation " du nombre des personnes vivant dans les camps et, par voie de conséquence, à une aide humanitaire plus importante.
Les experts de l'ESISC retiennent à ce propos qu'en 1978, l'Algérie parlait de 50.000 personnes dans un rapport remis au HCR. Trois années plus tard, les séparatistes brandissaient le chiffre de 300.000 personnes alors que certaines ONG qui leur sont inféodées ont eu l'outrecuidance d'avancer le chiffre ahurissant de 700.000 personnes.
"Depuis le milieu des années 90, tant le Polisario que les autorités d'Alger estiment la population sahraouie des camps à 165.000 personnes. Un chiffre qui n'a pas été accrédité par le PAM (Programme alimentaire mondial) et le HCR, lesquels ont décidé d'accorder leur assistance humanitaire à une population évaluée à 90.000 personnes", rappelle l'ESISC, en faisant remarquer que, selon les différentes évaluations de la population effectuées par des experts en démographie sur base d'images satellites ou encore sur base de témoignages de responsables du Polisario ralliés au Maroc, le nombre des personnes séquestrées dans les camps se situerait entre 40.000 et 50.000.
Pour l'ESISC, le décalage entre la population réelle et la population estimée pose de nombreux problèmes : "Il rend l'ajustement de l'aide impossible, car il est crucial de pouvoir fournir, notamment aux enfants en bas âge, un régime nutritionnel adapté ".
Ce flou sciemment entretenu autour de ce chiffre, contribue à couvrir les trafics en tous genres et le détournement de l'aide humanitaire puisque le HCR ne dispose pas d'une présence permanente dans les camps de Tindouf et que, de façon générale, les visites "étrangères" dans les camps sont très largement limitées et contrôlées par l'Algérie.
Face à cette situation, les populations séquestrées "sont, bien entendu, les premières victimes de ces pratiques de détournement de l'aide internationale, largement condamnées par différentes organisations internationales. Au premier chef, bien entendu, par le HCR mais aussi par le PAM et par l'ONG américaine US Committee for Refugees and Immigrant (USCRI) qui, dans un récent rapport a dressé un bilan catastrophique des conditions de vie de ces populations.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.